APRIL

Subscribe to flux APRIL
L'April a pour objectifs de promouvoir et défendre le logiciel libre et ses acteurs.
Mis à jour : il y a 2 heures 33 min

Ressources éducatives libres : appel à libération de « Ralentir travaux »

12 février, 2014 - 23:53

« Ralentir travaux » est un site consacré à l’enseignement du français au collège. On y trouve des séquences et séances détaillées, cours de grammaire, d'orthographe, exercices en tout genre, dictées, rédactions, idées de lecture...

L'auteur, Yann Houry, met aussi à disposition des manuels scolaires de sixième, de quatrième et bientôt de cinquième. L'ensemble, fruit d'un immense travail, est de grande qualité.

Des manuels libres et ressources éducatives libres

Pour le moment ces ressources sont sous licence Creative Commons BY-SA-NC, une licence privatrice. En effet, la clause NC de cette licence empêche par exemple un éditeur de vendre des livres faits avec ces ressources, et les condamne par conséquent à rester numériques1. L'auteur souhaite donc libérer ces ressources pour les mettre sous une licence libre Creative Commons de BY-SA. Comme il l'explique : « Mais, avant d’adopter une telle licence, je voudrais poser une condition. Il y a quelque temps j’affichais un bandeau afin de susciter les dons. Je paie les frais d’hébergement et ceux liés à l’achat du nom de domaine, les logiciels ou leurs mises à jour. Que dire de mon Mac acheté en 2008, si ce n’est qu’il est vieillissant ? Je ne demande pas de salaire pour les années passées à bâtir Ralentir travaux, mais je veux bien un peu d’aide pour continuer l’œuvre. Or ces dons, malgré la promesse que pouvaient constituer les milliers de visites quotidiennes, se sont montrés largement insuffisants. En un an, à peine de quoi acheter InDesign ou un logiciel de ce type… J’ai fait mes calculs. J’aurais besoin de 2000 à 2500 € pour acheter diverses choses (nouvel ordinateur, un micro, quelques logiciels, etc.). Une telle somme est donc la condition du changement de licence. »

Il a ainsi lancé une campagne de dons avec un objectif de 2000€ qui lui permettront d'acheter du matériel et des logiciels... Comme il le dit sur la page de l'appel à dons : « J'envisage également de faire l'acquisition (en fonction des fonds récoltés) d'inDesign, ScreenFlow et de la nouvelle version d'Antidote. » Sur son site, il est question de racheter un Mac.

Ainsi l'argent récolté ne servira malheureusement pas directement à libérer des ressources mais à acheter du matériel et des logiciels privateurs.

Piège des logiciels privateurs et formats fermés

Il s'agit donc de ressources éducatives avec une chaîne de production totalement privatrice et basée sur des formats de fichiers fermés et non interopérables. Dans ces conditions s'agit-il encore de « ressources éducatives libres » ? Peut-on ? Doit-on aider à financer l'achat de logiciels privateurs et ainsi participer à leur perpétuation ?

Évidemment, non. Nous ne pouvons pas l'accepter.

Ceci dit, il s'agit d'un enseignant qui au fur et à mesure a très bien compris les enjeux du libre et du partage des connaissances. Son parcours peut sembler quelque peu erratique mais c'est celui de nombreux enseignants qui découvrent la richesse des possibilités offertes par Internet. Ils conçoivent avec les outils immédiatement disponibles, sans forcément se rendre compte du piège privateur qui va les enchaîner. Il faut un certain recul pour s'en rendre compte, recul que l'on a pas nécessairement lorsqu'on est dans l'action et dans la passion de créer.

Une ressource éducative libre est dans un format ouvert

Finalement ce parcours est d'une certaine façon un cas d'école. La démarche est tout à fait positive, c'est une bien belle action. Il montre la voie à d'autres enseignants. Il leur dit simplement « libérez et partagez vos ressources sous une licence libre ! ».

On ne peut donc qu'encourager vivement cette libération en espérant qu'elle fasse des émules.

Sortir du piège privateur : une chaîne de production libre

Reste le problème du format de fichier et de la chaîne de production. Leur format est fermé. Le choix initial d'une solutions privatrice risque de gâcher ce travail admirable en le rendant trop rapidement obsolète et impossible à reprendre par autrui et en limitant les possibilités de contribution.

Nous nous permettons donc de proposer à Yann quelques pistes :

  • Est-ce que les sources des manuels ne pourraient pas être mises sur un dépôt afin de permettre leur conversion dans un format de fichier ouvert quitte à lancer un appel à contribution active ?
  • Utiliser une partie de l'argent récolté pour financer un ordinateur équipé d'un système d'exploitation et de logiciels libres. Peut-être un revendeur pourrait-il faire une remise importante vu la philosophie du projet ?
  • Utiliser une autre partie pour éventuellement faire l'achat de livres ou de formations sur des logiciels libres permettant de poursuivre ce travail.

L'enjeu est important. C'est à ces conditions là que les manuels seront réellement libres, permettant à chacun de participer à un mouvement pérenne, sans avoir pour pré-requis de passer par la case « achat ».

Appel à contribuer aux professeurs de lettres

D'autre part, un fois le projet libéré dans le sens évoqué ci-dessus, il faut assurer son développement, ses évolutions futures, sa pérennité. Nous lançons un appel aux professeurs de lettres mais aussi à toute personne pouvant apporter de l'aide ou des compétence. Proposez-vous auprès de Yann pour contribuer à ces manuels. Espérons que cela soit la première pierre de création d'une communauté de professeurs de lettres engagée pour le partage et la libre diffusion des connaissances.

Après Sésamath, pourquoi pas, enfin, une communauté analogue pour l'enseignement du français ? Le paysage éducatif en a grandement besoin.

Quatre questions à Elisa de Castro Guerra à propos du projet Floss Manuals

12 février, 2014 - 22:05

Peux-tu te présenter ?

Je m'appelle Elisa. J'utilise Gnu/Linux et les logiciels libres depuis ma première année post bac grâce à un linuxien rencontré dans l'association locale de mon quartier (un SEL).

Que fais-tu dans la vie ?

J'ai plusieurs casquettes, je suis graphiste indépendante et également formatrice indépendante. Je travaille essentiellement dans le centre de formation Activdesign au cœur de Rennes, fondé par Cédric Gémy, dédié aux formations sur les logiciels libres. Je forme surtout sur le graphisme, l'ergonomie web et ce qui touche à internet. Je suis également auteur (d'articles et de livres, libres et moins libres). Et enfin je suis facilitatrice de Floss Manuals francophone, association que j'ai fondée avec Cédric Gémy également.

Qu'est-ce que le projet Floss Manuals ?

L'objectif de l'association est de favoriser la publication et l'édition de documentation libre sur la culture, le logiciel libre et le matériel libre et ouvert. Pour cela nous avons un outil collaboratif accessible à tout projet libre, et une méthode que nous avons appelée libérathon. Depuis 2011 nous avons participé à l'élaboration d'une quinzaine de documentations utilisant la méthode du libérathon : Scribus, Gimp, OSM, Puredata, Processing, Arduino, RepRap, Cinelerra, Fontes libres etc. Mais Floss Manuals et sa plate-forme sont ouverts à tous ceux qui souhaitent écrire de la documentation libre même en dehors de ce contexte, et d'ailleurs nous l'utilisons également pour documenter des solutions libres que nous utilisons ou sur lesquelles nous formons. D'autres personnes par ailleurs formateurs font de même.

Comment peut-on y contribuer ?

De multiples façons !
Si vous aimez lire : relire les écrits, débusquer les fautes de frappe, les erreurs de code ou les contresens, tester si le but du chapitre est atteint (réussir à modifier une glyphe par exemple) etc.
Si vous aimez traduire : nous avons quelques livres en anglais dont la traduction n'est pas encore terminée. Si vous connaissez un livre libre dans une langue que vous comprenez, vous pouvez venir le traduire sur FMfr.
Si vous aimez écrire : venez écrire sur Fmfr.
Si vous développez un logiciel : venez écrire la documentation utilisateur sur FMfr.
Si vous aimez compter : devenez comptable de l'asso.
Si vous aimez réseauter : réaliser plus de présence sur les réseaux sociaux pour parler de nos livres, écrire une newsletter, animer le blog.
Si vous aimez gérer : un libérathon demande beaucoup d'organisation en amont.
Si vous aimez le graphisme : refaire quelques schémas présents sur les livres, en créer d'autres pour d'autres livres, réaliser la mise en page de livre, personnaliser les epubs.
Si vous avez l'expérience associative : pourquoi pas nous trouver des subventions.
Si vous aimez le php : nous aider à affûter nos outils.
Si vous aimez python : nous aider à affûter nos outils.
Si vous aimez PostgreSQL : nous aider à affûter nos outils.
Si vous créez un événement : proposez-nous un atelier.

Ce ne sont pas les tâches qui manquent mais comme les logiciels, les livres ont besoin d'une attention de nombreuses personnes pour être de qualité. Il y a donc de la place pour tous.

Pour contribuer, le plus simple est de nous retrouvez-nous sur notre liste de diffusion ou de s'inscrire sur la plateforme et de commencer.

Mobilisons-nous le 11 février : The Day We Fight Back, contre la surveillance de masse

11 février, 2014 - 09:30
// The defaults are set below var tdwfb_config = { overrideLocation: "international", startAsMinimized: true }; (function(){ var e = document.createElement('script'); e.type='text/javascript'; e.async = true; e.src = document.location.protocol + '//www.april.org/files//thedaywefightback/widget.min.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(e, s); })();

« Nous n’allons pas laisser la NSA et ses alliés détruire Internet. Inspirée par la mémoire d’Aaron Swartz, alimentée par la victoire contre SOPA et ACTA, la communauté numérique toute entière est unie pour retourner au combat »

Des organisations de défense des libertés individuelles ont annoncé une journée d'action contre la surveillance de masse ce mardi 11 février 2014 : The Day We Fight Back.

Framasoft a traduit en français l'appel mobilisons-nous le 11 février : The Day We Fight Back, contre la surveillance de masse qui présente différents moyens d'action.

Vous pouvez notamment signer les "Principes internationaux sur l’application des droits de l’Homme à la surveillance des communications" dont l'April est signataire.

Le scandale Prism, qui a révélé l'ampleur des écoutes généralisées commises par les USA et de certains de ses alliés sur les communications de tous les citoyens, a en effet rappelé l'importance de contrôler son système informatique. Les logiciels libres, de part le fait qu'ils peuvent être vérifiés et améliorés par tous, sont une brique de base pour construire une informatique qui soit au service des utilisateurs et non pas un outil pour ceux qui souhaitent les asservir. Le logiciel libre n'est certainement pas la solution ultime et unique à cette problématique, mais il constitue une brique essentielle et nécessaire dans le combat pour les libertés.

L'April a lancé une grand campagne d'adhésion sur le thème « donnons la priorité au logiciel libre ».

Ensemble, continuons à développer l’informatique libre !

Contre-attaque contre la surveillance de masse et priorité au logiciel libre

11 février, 2014 - 09:18

Paris, le 11 février 2014. Communiqué de presse.

L'April s'associe à la campagne internationale "The Day We Fight Back" ("le jour où nous contre attaquons") contre la surveillance de masse et rappelle que le logiciel libre constitue une brique essentielle et nécessaire dans le combat pour les libertés. L'association a également lancé une grande campagne d'adhésion « donnons la priorité au logiciel libre ».

Des organisations de défense des libertés individuelles ont lancé une journée d'action contre la surveillance de masse ce mardi 11 février 2014 : The Day We Fight Back. L'appel à action a été traduit en français par Framasoft dont voici un extrait : « Nous n’allons pas laisser la NSA et ses alliés détruire Internet. Inspirée par la mémoire d’Aaron Swartz, alimentée par la victoire contre SOPA et ACTA, la communauté numérique toute entière est unie pour retourner au combat ».

L'April s'associe à cette campagne internationale.

Le site web de l'associationaffiche aujourd'hui une bannière et encourage notamment chacun à signer les "Principes internationaux sur l’application des droits de l’Homme à la surveillance des communications" dont l'April est signataire.

Le scandale Prism, qui a révélé l'ampleur des écoutes généralisées commises par les USA et de certains de ses alliés sur les communications de tous les citoyens, a rappelé l'importance de contrôler son système informatique. Les logiciels libres, de part le fait qu'ils peuvent être vérifiés et améliorés par tous, sont une brique de base pour construire une informatique qui soit au service des utilisateurs et non pas un outil pour ceux qui souhaitent les asservir. Le logiciel libre n'est certainement pas la solution ultime et unique à cette problématique, mais il constitue une brique essentielle et nécessaire dans le combat pour les libertés.

L'April appelle donc chacun à donner la priorité au logiciel libre, au niveau politique comme au niveau individuel.

L'April mène un important travail de sensibilisation auprès des responsables politiques. Cela a notamment débouché sur l'adoption en 2013, pour la première fois, d'une disposition législative donnant la priorité au logiciel libre.

L'April apelle les politiques comme les citoyens à construire sur cette première étape.

« Les révélations d'Edward Snowden doivent inviter chacun à une réflexion personnelle sur son rapport d’utilisateur-citoyen à la technologie, et à l'informatique en particulier. Reprendre en main son informatique nécessite un effort mais c'est un effort citoyen nécessaire. Chacun doit essayer de donner la priorité au logiciel libre dans ses choix informatiques » a déclaré Frédéric Couchet, délégué général de l'April.

L'April a lancé ce week-end une grande campagne d'adhésion sur le thème « donnons la priorité au logiciel libre ».

Cette campagne est lancée notamment avec le soutien de Richard Stallman (Fondation pour le Logiciel Libre) et de Tristan Nitot (Mozilla).

Revue de presse de l'April pour la semaine 6 de l'année 2014

10 février, 2014 - 15:49

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

En podcast, et aussi sur Divergence numérique.

Sommaire de la revue de presse de l'April pour la semaine 6

[Techno-Car] Linux devrait s'imposer en voiture d'ici 2020

Par Benoît Solivellas, le vendredi 7 février 2014. Extrait:
> Une étude du cabinet IHS affirme que Linux sera le premier système d’exploitation utilisé par les les systèmes multimédia embarqués, à partir de 2020. Un domaine dominé aujourd’hui par QNX.
Lien vers l'article original: http://techno-car.fr/linux-devrait-simposer-en-voiture-dici-2020

[Les Numeriques] Interview: tout savoir sur VLC, le logiciel français le plus utilisé

Par Vincent Alzieu, le vendredi 7 février 2014. Extrait:
> VLC est le logiciel français le plus utilisé au monde. Il a été téléchargé 1,6 milliards de fois. Interview en 10 questions d'un des responsables du projet: Jean-Baptiste Kempf.
Lien vers l'article original: http://www.lesnumeriques.com/appli-logiciel/interview-tout-savoir-sur-vlc-logiciel-francais-plus-utilise-a1777.html

[Le Petit Courrier du Val de Loir] Des ordinateurs financés par la Région pour 25 lycéens

Par Maxime Davoust, le jeudi 6 février 2014. Extrait:
> L'opération Ordipass mise en oeuvre par la Région Pays de la Loire, permet à des lycéens de bénéficier d'un ordinateur à prix réduit.
Lien vers l'article original: http://www.lecourrier-lecho.fr/2014/02/08/des-ordinateurs-finances-par-la-region-pour-25-lyceens

[Le Matin] Quand les hackers piratent le vivant

Par Simon Koch, le jeudi 6 février 2014. Extrait:
> Le génie génétique se pratique aussi en hobby, dans des laboratoires communautaires et indépendants. Thomas Landrain, figure du mouvement «DIY bio» en France, a plaidé sa cause lors de la conférence Lift à Genève.
Lien vers l'article original: http://www.lematin.ch/high-tech/hackers-piratent-vivant/story/30454173

[Silicon.fr] La DARPA publie un catalogue de projets open source

Par David Feugey, le jeudi 6 février 2014. Extrait:
> Le DARPA Open Catalog regroupe les logiciels que cette agence de la défense américaine est en droit de publier. Un vaste ensemble d’outils open source qui devrait vivement intéresser la communauté.
Lien vers l'article original: http://www.silicon.fr/darpa-publie-catalogue-projets-open-source-92540.html

[JDN] La fondation Eclipse fête ses 10 ans

Par Antoine Crochet-Damais, le jeudi 6 février 2014. Extrait:
> Lancée par IBM pour développer une infrastructure Java Open Source, la fondation Eclipse orchestre 10 ans après sa création près de 250 projets et compte plus de 200 membres.
Lien vers l'article original: http://www.journaldunet.com/developpeur/java-j2ee/eclipse-10e-anniversaire-0214.shtml

[PC INpact] Jacques Sauret, de Terra Nova, nous parle d’e-administration

Par Xavier Berne, le lundi 3 février 2014. Extrait:
> Alors que Matignon a présenté il y a plusieurs semaines différentes mesures en faveur de la modernisation de l’action publique (sur l'Open Data, la mutualisation au sein des systèmes d’information de l’État, l'e-administration,...), PC INpact a pu interroger Jacques Sauret, l’ancien président de l'Agence pour le développement de l'administration électronique (ADAE). Et pour cause: l’intéressé a travaillé pendant plusieurs mois sur la rédaction d'un rapport à ce sujet pour la fondation Terra Nova, traditionnellement située sur la gauche de l’échiquier politique.
Lien vers l'article original: http://www.pcinpact.com/news/85468-interview-jacques-sauret-terra-nova-nous-parle-d-e-administration.htm

[InformatiqueNews.fr] Qui fabrique Linux?

Par Guy Hervier, le lundi 3 février 2014. Extrait:
> Depuis 1991 suite à l’appel de Linus Torvald, Linux a fait bien du chemin. Il est au cœur de presque tous les systèmes informatiques, à l’exception des PC sur lesquels Windows règne encore en maître.
Lien vers l'article original: http://www.informatiquenews.fr/qui-fabrique-linux-9717

Note

Les articles de presse utilisent souvent le terme « Open Source » au lieu de Logiciel Libre. Le terme Logiciel Libre étant plus précis et renforçant l'importance des libertés, il est utilisé par l'April dans sa communication et ses actions. Cependant, dans la revue de presse nous avons choisi de ne pas modifier les termes employés par l'auteur de l'article original. Même chose concernant l'emploi du terme « Linux » qui est généralement utilisé dans les articles pour parler du système d'exploitation libre GNU/Linux.

L'April lance une campagne d'adhésion « Donnons la priorité au logiciel libre »

10 février, 2014 - 08:43

« L'utilisation de logiciels libres [...] est la première étape dans la prise de contrôle de nos vies numériques – qui inclut la prévention de la surveillance. » a écrit Richard Stallman (président de la Fondation pour le Logiciel Libre).

L'April lance une grand campagne d'adhésion sur le thème « donnons la priorité au logiciel libre ». L'April trouve dans ses nombreux adhérents à la fois les moyens de ses actions et la légitimité nécessaire pour mener le travail institutionnel qui est le sien. La formidable mobilisation de la campagne d'adhésion de 2008 a permis à l'April de mener un important travail de défense et de promotion, notamment au niveau institutionnel.

L'année 2013 a été marquée au niveau national par le travail de sensibilisation effectué par l'April auprès des responsables politiques, notamment les députés et sénateurs, lors de plusieurs projets de loi (éducation, enseignement supérieur et recherche, consommation, etc.) pour faire connaître les enjeux du libre. Cela a notamment débouché sur l'adoption, pour la première fois, d'une disposition législative donnant la priorité au logiciel libre. Notre activité de sensibilisation au logiciel libre s'est également portée vers un large public avec notamment la présence de l'association à de nombreux événements.

Au niveau international, le scandale Prism, qui a révélé l'ampleur des écoutes généralisées commises par les USA et de certains de ses alliés sur les communications de tous les citoyens, a rappelé l'importance de contrôler son système informatique. Les logiciels libres, de part le fait qu'ils peuvent être vérifiés et améliorés par tous, sont une brique de base pour construire une informatique qui soit au service des utilisateurs et non pas un outil pour ceux qui souhaitent les asservir. Le logiciel libre n'est certainement pas la solution ultime et unique à cette problématique, mais il constitue une brique essentielle et nécessaire dans le combat pour les libertés.

Donnons donc la priorité au logiciel libre ! Au niveau politique mais également au niveau individuel. Reprendre en main son informatique nécessite un effort mais c'est un effort citoyen nécessaire. Chacun doit essayer de donner la priorité au logiciel libre dans ses choix informatiques.

L'April lance une campagne d'adhésion afin d'augmenter sa capacité d'action, de donner la priorité au logiciel libre et de contribuer à construire une société plus libre, plus égalitaire et plus fraternelle. Cette campagne est lancée avec le soutien de Richard Stallman qui encourage les personnes qui veulent promouvoir la liberté et les droits de l'Homme dans l'informatique à adhérer à April.

Ensemble, continuons à développer l’informatique libre !

InterTICE 2014 : table-ronde "Appliquer la circulaire sur le libre dans les établissements scolaires"

9 février, 2014 - 10:08
Début: 12 Février 2014 - 15:00Fin: 12 Février 2014 - 16:00

Intertice est un temps fort de réflexion et de bilan pour rendre compte de l’impact des Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Enseignement (TICE) sur l’évolution de l’enseignement et sur l’activité des élèves.

C'est un événement important pour la communauté éducative qui aura lieu à l’Espace Grande Arche de la Défense les 11, 12 et 13 février 2014. Sur plus de 2 500 m2, classes numériques, groupes d’expérimentation pédagogique, conférences, ateliers et partenaires seront présents pour présenter les usages "numériques" d’aujourd’hui.

InterTICE est organisé par le CRDP de l’académie de Versailles, la Mission Académique pour le Numérique Éducatif qui a déjà une activité importante sur le libre éducatif avec notamment un site dédié aux logiciels libres pour l'enseignement, des formations et des ressources.

Cette année, InterTICE proposera une table ronde intitulée : "Comment appliquer la circulaire du premier ministre Jean-Marc Ayrault sur le logiciel libre ? Comment appliquer les recommandations sur le bon usage du logiciel libre au sein des EPLE ?"

Le groupe Éducation de l'April avait déjà salué cette circulaire et appelé à sa transposition dans l'Éducation nationale. Vous pouvez lire l'analyse faite par l'April de cette circulaire.

Les intervenants seront :
- Isabelle Attard (députée)
- Guy Daroles (chef de projet de l’OpenENT de la Région Ile-de-France)
- Olivier Pla (chef d’établissement)
- Pierre-Emmanuel Morant (IA-IPR)
- Geoffrey Gekiere (enseignant)
- Rémi Boulle (enseignant et vice-président de l'April chargé des questions d’éducation)

Cette table-ronde aura lieu le mercredi 12 février de 15h00 à 16h00 en Salle D

Venez nombreuses et nombreuses échanger avec nous sur les problématiques du libre dans l'éducation.

N'hésitez pas à rejoindre le groupe Éducation de l'April.

L'April publie son rapport moral 2013

8 février, 2014 - 16:00

L'assemblée générale de l'April a eu lieu le 8 février 2014 dans le cadre d'un week-end de réunion des membres. Le rapport moral 2013 de l'association (92 pages) a été adopté lors de cette assemblée générale, et est disponible en ligne ou en version PDF.

L'année 2013 a été marquée au niveau national par le travail de sensibilisation effectué par l'April auprès des responsables politiques, notamment les députés et sénateurs, lors de plusieurs projets de loi (éducation, enseignement supérieur et recherche, consommation, etc.) pour faire connaître les enjeux du libre et pour encourager la mise en place d'une politique publique en faveur du logiciel libre et des formats ouverts. Cela a notamment débouché sur l'adoption, pour la première fois, d'une disposition législative donnant la priorité au logiciel libre. Notre activité de sensibilisation au logiciel libre s'est également portée vers un large public avec notamment la présence de l'association à de nombreux événements.

Au niveau international, le scandale Prism, qui a révélé l'ampleur des écoutes généralisées commises par les USA et de certains de ses alliés sur les communications de tous les citoyens, a rappelé l'importance de contrôler son système informatique. Les logiciels libres, de part le fait qu'ils peuvent être vérifiés et améliorés par tous, sont une brique de base pour construire une informatique qui soit au service des utilisateurs et non pas un outil pour ceux qui souhaitent les asservir.

Pour 2014, l'un des principaux enjeux sera de convaincre le plus grand nombre que l'informatique libre fait partie de l'antidote au problème de surveillance massive attentatoire au respect de la vie privée, telle qu'il est énoncé par l'article 12 de la Déclaration universelle des droits de l'homme, et que c'est une brique essentielle pour une société libre et inclusive. Il nous faut en convaincre le grand public, les associations, les entreprises, mais également les responsables politiques.

Ainsi, nous profiterons des élections municipales et européennes en 2014 pour sensibiliser les candidats à un moment où ils sont à l'écoute de leurs électeurs. Nous aurons besoin de votre aide pour aller à la rencontre des candidats et pour leur proposer de signer le Pacte du Logiciel Libre (initiative Candidats.fr pour les municipales et Free Software Pact pour les européennes). Dès maintenant, vous pouvez agir en signant la déclaration d'utilisation de logiciels libres. En le faisant, vous nous aider à monter l'importance que représente pour vous l'informatique libre.

Nous continuerons aussi nos actions de sensibilisation du grand public avec notamment la réédition du Guide Libre Association, du Catalogue Libre et par une nouvelle édition de Libre en Fête.

C’est grâce à l’engagement et au soutien de tous, permanents, bénévoles et membres de l’April que nous pouvons mener nos actions pour les libertés.

Ensemble, continuons à développer l’informatique libre !

Nouvelle étape devant la cour de Cassation pour la vente forcée ordinateur/logiciels

4 février, 2014 - 19:25

Le 22 janvier 2014, la Cour de cassation a rendu une nouvelle décision sur la vente forcée ordinateur/logiciels. Elle rappelle son jugement de novembre 2010 sur la nécessité d'évaluer la question de manière claire et objective, afin de s'assurer que les droits des consommateurs soient respectés.

La décision fait suite à un feuilleton en plusieurs étapes : en juin 2006, un consommateur a acheté un ordinateur avec des logiciels pré-installés et, ne pouvant se les faire rembourser, a saisi le tribunal de proximité. Débouté, il avait alors saisi la Cour de Cassation, qui avait cassé le jugement de première instance dans sa décision du 15 novembre 2010 en considérant que le juge de proximité « n'[avait] pas donné de base légale à sa décision ». L'affaire avait donc été renvoyée au tribunal de proximité, qui a de nouveau refusé la demande en arguant de la qualité de spécialiste en informatique du consommateur. La Cour de cassation, à nouveau saisie, vient d'annuler à nouveau le jugement : la question de savoir si la vente forcée est illégale ou non n'a rien à voir avec la qualité du demandeur.

Cette décision est importante, car elle rappelle que le fait qu'une pratique commerciale soit ou non trompeuse ne dépend pas de la personne qui conteste la vente, mais de l'aspect trompeur pour le consommateur moyen, celui-ci était considéré comme une personne théorique.

L'affaire doit donc désormais retourner devant le tribunal de proximité.

Pour plus d'information, vous pouvez également consulter le site de l'AFUL sur le sujet.

Lettre ouverte aux eurodéputés sur le logiciel libre et le Pacte du Logiciel Libre

4 février, 2014 - 11:47

Le vendredi 31 janvier 2014, l'April a envoyé à l'ensemble des députés européens une lettre ouverte sur le logiciel libre et le parlement européen, pour faire le bilan de la législature écoulée et connaitre leur programme autour des logiciels libres.

Alors que les élections européennes auront lieu fin mai 2014, c'est l'occasion de faire un bilan de la mandature passée et de leur proposer de signer à nouveau le Pacte du Logiciel Libre.

Rappelons également que la campagne Free Software Pact pour les européennes 2014 vient d'être lancée (le site est en anglais pour le moment, mais sera disponible en français sous peu). N'hésitez pas à contacter vos futurs eurodéputés pour les sensibiliser.

Le texte de la lettre ouverte :

Mesdames, Messieurs les eurodéputés,

L'April est l'association francophone de promotion et défense du logiciel libre, constituée de plus de 3 600 membres utilisateurs et producteurs (particuliers, entreprises, associations, collectivités...) de logiciels libres.

Depuis 2007, à chaque campagne électorale en France et pour les élections européennes, nous souhaitons attirer l'attention des futur(e)s élu(e)s sur les enjeux du logiciel libre et ceux d'une société numérique libre, innovante, ouverte et inclusive. Ces questions ne peuvent être ignorées car elles sont maintenant au cœur de notre société.

En 2009, l'April avait lancé le premier Pacte du Logiciel Libre pour les élections européennes, en vous proposant de vous engager à promouvoir et défendre les libertés dans le monde numérique au cours de votre mandat.

De nombreux dossiers concernant le logiciel libre ont depuis émaillé les débats au cours de la législature. D'ACTA aux questions de brevets, en passant par les marchés publics et les standards ouverts, les libertés à l'ère du numérique ont souvent été au cœur de l'actualité de l'hémicycle. L'April, qui regroupe des citoyens, mais aussi des acteurs économiques, associatifs, soucieux de participer à la vie politique et concernés par les enjeux de liberté à l'ère du numérique, s'est ansi mobilisée sur de nombreux dossiers.

ACTA, l'accord commercial "anti-contrefaçon" finalement rejeté en 2012, est un exemple parlant : en sacralisant les DRM, ces dispositifs de verrouillage des oeuvres numériques qui limitent leurs usages, l'accord risquait d'empêcher les utilisateurs de logiciel libre de pouvoir lire les oeuvres qu'ils avaient pourtant légalement achetés. Plus largement, ACTA menaçait les libertés fondamentales en ligne.

Beaucoup d'autres problématiques peuvent également être citées : l'usage ou non de standards ouverts, qui permettent ou au contraire empêchent les citoyens d'échanger avec les administration en utilisant du logiciel libre, mais aussi les brevets logiciels, ou encore les discriminations dans les marchés publics exigeant des logiciels privateurs précis au détriment de toute alternative.

Déjà importants en 2009-2014, ces enjeux sont encore amenés à se développer. Que ce soit suite aux récentes révélations sur les violations de la vie privée des citoyens européens par les États-Unis, les questions de choix techniques réalisés par l'Union Européenne, mais aussi la question des brevets, les futures eurodéputés auront à traiter beaucoup de questions impactant directement le logiciel libre et les libertés à l'ère du numérique.

C'est pourquoi l'April invite les eurodéputés à se positionner sur ces questions, en signant le Pacte du Logiciel Libre, si vous êtes candidat à votre réélection, ou en dressant un bilan de votre mandat; si vous ne vous représentez pas.

Le Pacte du Logiciel Libre est un document simple permettant aux électeurs de savoir que vous avez conscience des enjeux du Logiciel Libre et que vous vous êtes engagé à défendre les libertés qui y sont associées.

Le Pacte du Logiciel Libre est disponible à l'adresse suivante :

Au-delà de cet engagement formel, nous invitons les élus candidats à répondre à deux questions sur ces problématiques.

  • Avez-vous l'intention de signer le Pacte du Logiciel Libre ?
  • Les thématiques liées aux libertés à l'ère du numérique sont multiples : droit d'auteur, brevets, éducation, international, DRM, consommation, interopérabilité, e-administration, accessibilité, économie et recherche. Quel est votre projet en faveur des logiciels libres et d'une société ouverte ?

Nous invitons également les députés qui ne se représentent pas à répondre aux questions suivantes :

  • Suite à votre mandat, quel bilan tirez-vous sur le logiciel libre au Parlement européen ?
  • Quelles seraient les suggestions, recommandations que vous feriez à la future législature ?

Ces questions ne sont pas exhaustives, n'hésitez pas à compléter en précisant vos positions, vous permettant ainsi d'exposer votre projet de société à l'ère du numérique.

Les enjeux des libertés associées au monde numérique occupent une place de plus en plus importante, politiquement, médiatiquement et socialement: c'est pourquoi nous attendons avec impatience de connaître vos positions.

Revue de presse de l'April pour la semaine 5 de l'année 2014

3 février, 2014 - 21:00

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

En podcast, et aussi sur Divergence numérique.

Sommaire de la revue de presse de l'April pour la semaine 5

[Le Huffington Post] Le logiciel libre, un instrument du redressement productif national.

Par Romain Blachier, le vendredi 31 janvier 2014. Extrait:
> Dans nos sociétés où les savoirs disponibles n'ont jamais été si nombreux, existe encore une confusion sur un champ immense, pourtant un domaine labouré par des centaines de millions d'individus lorsqu'ils ouvrent leur navigateur Firefox ou tapent un texte sur Open Office: celui du champ des logiciels libres.
Lien vers l'article original: http://www.huffingtonpost.fr/romain-blachier/logiciel-libre-redressement-productif_b_4685993.html

Et aussi:
[L'informatique] Linux: avantages et inconvénients d'un OS alternatif

[L'Informaticien] Moins de Microsoft et plus de logiciel libre pour le gouvernement UK

Par Margaux Duquesne, le vendredi 31 janvier 2014. Extrait:
> Fini le monopole des puissants: laissons un peu de place aux petites et moyennes entreprises du secteur IT. En plus, ce sera moins cher! C’est en somme le message qu’a lancé le gouvernement britannique, ce mercredi, en annonçant délaisser les solutions Microsoft pour se tourner vers l'open source.
Lien vers l'article original: http://www.linformaticien.com/actualites/id/31907/moins-de-microsoft-et-plus-de-logiciel-libre-pour-le-gouvernement-uk.aspx

Et aussi:
[ZDNet] Le Royaume-Uni pourrait délaisser Microsoft Office pour plus d'Open Source
[Silicon.fr] Londres veut économiser en se passant de Microsoft Office… Et Paris?

[L'Atelier] Les data centers des géants technologiques gérés en Open Source

Par Thomas Meyer, le vendredi 31 janvier 2014. Extrait:
> Initié en 2011 par Facebook, l’Open Compute Project fédère des leaders de l’informatique pour ouvrir et mutualiser la gestion des données sur le cloud.
Lien vers l'article original: http://www.atelier.net/trends/articles/data-centers-geants-technologiques-geres-open-source_427170

[Afriquinfos] Réduire la fracture numérique: Téléphones portables et médias sociaux

Par Danica Radovanovic (traduite par Pauline Guillaud), le jeudi 30 janvier 2014. Extrait:
> Les experts de technologie ainsi que les activistes essaient depuis des années de combler le fossé de l'accès à la technologie, utilisant pour cela des produits et des initiatives innovantes, comme l'ordinateur portable à 100 dollars.
Lien vers l'article original: http://www.afriquinfos.com/articles/2014/1/30/reduire-fracture-numerique-telephones-portables-medias-sociaux-243224.asp

[ICTjournal] Le Canton de Berne se penchera davantage sur les projets open source

Par Mélanie Haab, le mercredi 29 janvier 2014. Extrait:
> Le Grand Conseil bernois a accepté, hier, une motion exigeant un recours systématique aux logiciels open source. Le canton pose toutefois ses conditions.
Lien vers l'article original: http://www.ictjournal.ch/News/2014/01/29/Le-Canton-de-Berne-se-penchera-davantage-sur-les-projets-open-source.aspx

[Liberté Bonhomme Libre] Isabelle Attard reçoit le prix de l’E-Toile d’Or 2014 «politique»

Par Murielle Bouchard, le mardi 28 janvier 2014. Extrait:
> La 10e cérémonie des Vœux de l’Internet a eu lieu aujourd’hui. La députée Nouvelle Donne du Calvados était nominée dans la catégorie politique.
Lien vers l'article original: http://www.libertebonhomme.fr/2014/01/28/isabelle-attard-recoit-le-prix-de-l%e2%80%99e-toile-d%e2%80%99or-2014-%c2%ab-politique-%c2%bb

[Mediapart] Droit des logiciels: un excellent ouvrage

Par Bruno Courcelle, le mardi 28 janvier 2014. Extrait:
> Depuis plus de 15 ans F. Pellegrini milite pour les logiciels libres et S. Canevet s'intéresse aux aspects juridiques de l'informatique en matière de liberté d'expression sur Internet et de droit des logiciels. Leur livre expose de façon précise et documentée les subtilités juridiques du droit d'auteur et de son adaptation aux logiciels, ainsi que celles des brevets.
Lien vers l'article original: http://blogs.mediapart.fr/blog/bruno-courcelle/280114/droit-des-logiciels-un-excellent-ouvrage

[metronews] Guerre des brevets: Google et Samsung signent un accord pour dix ans

Par Jean-Sébastien Zanchi, le lundi 27 janvier 2014. Extrait:
> Déjà partenaires via Android, les deux géants de l'électronique ont entériné un accord de licence sur leur brevets respectifs pour les dix prochaines années.
Lien vers l'article original: http://www.metronews.fr/high-tech/guerre-des-brevets-google-et-samsung-signent-un-accord-pour-dix-ans/mnaA!yeeFFr8PVxkvU

Note

Les articles de presse utilisent souvent le terme « Open Source » au lieu de Logiciel Libre. Le terme Logiciel Libre étant plus précis et renforçant l'importance des libertés, il est utilisé par l'April dans sa communication et ses actions. Cependant, dans la revue de presse nous avons choisi de ne pas modifier les termes employés par l'auteur de l'article original. Même chose concernant l'emploi du terme « Linux » qui est généralement utilisé dans les articles pour parler du système d'exploitation libre GNU/Linux.

Lettre d'information publique de l'April du 1er février 2014

1 février, 2014 - 23:01

Bonjour,

Nous venons de lancer la campagne du Free Software Pact (Pacte du Logiciel Libre) pour les élections européennes qui auront lieu du 22 au 25 mai. Et concernant les élections municipales en France, la plateforme pour participer à la campagne est désormais disponible.

L'April a signé les "Principes internationaux sur l'application des droits de l'Homme à la surveillance des communications". Au niveau européen, la Commission a lancé une nouvelle consultation sur la réforme du droit d'auteur. La consultation se clôturera le 5 mars 2014 et tout le monde (particulier et organisation) peut répondre. L'April prépare une réponse.

Sur le plan national, nous avons eu confirmation que le contrat Open Bar Microsoft/Défense a bien été renouvellé. À l'Assemblée, le ministère de l'Éducation nationale a répondu à une question écrite de Laurence Dumont sur la priorité au logiciel libre dans l'éducation. L'April regrette que la réponse botte une fois de plus en touche. De nombreux échanges ont lieu à ce sujet sur la liste du groupe éducation de l'April, n'hésitez pas à vous y inscrire.

De son côté, l'Italie met en place la priorité pour le logiciel libre dans l'administration.

L'initiative Libre en Fête est relancée our la quatorzième année consécutive. L'occasion de découvrir le logiciel libre à l'arrivée du printemps.

L'assemblée générale de l'April approche, elle aura lieu le 8 février.

Consultez la lettre publique ci-dessous pour toutes les autres informations et notamment la revue de presse qui propose une trentaine d'articles.

Si vous voulez nous soutenir, n'hésitez pas à faire un don ou à adhérer à l'association.

Lancement de la campagne du Free Software Pact pour les européennes 2014

Le 31 janvier 2014 a été lancée la campagne du Free Software Pact (Pacte du Logiciel Libre) pour les élections européennes qui auront lieu du 22 au 25 mai. Un nouveau site, et le Pacte du Logiciel Libre à signer pour les candidats sont déjà disponibles, ainsi que des explications (en anglais pour le moment) pour en savoir plus et participer. Rendez-vous sur le site de campagne.

Candidats.fr et élections municipales 2014 : mobilisons-nous pour sensibiliser nos futurs élus municipaux au Pacte du Logiciel Libre !

À l'occasion des élections municipales 2014, l'April a relancé l'initiative Candidats.fr afin de sensibiliser les futurs élus au logiciel libre. Pour informer les futurs élus sur les enjeux qui y sont associés, et notamment sur les questions de standards ouverts et d'usage des logiciels libres dans les collectivités, nous vous invitons à participer à cette campagne en contactant les candidats et en les encourageant à signer le Pacte du Logiciel Libre.

toc_collapse=0; Sommaire 
  1. Lancement de la campagne du Free Software Pact pour les européennes 2014
  2. Candidats.fr et élections municipales 2014 : mobilisons-nous pour sensibiliser nos futurs élus municipaux au Pacte du Logiciel Libre !
  3. Dossiers, campagnes et projets
    1. Open Bar Microsoft/Défense renouvelé jusqu'en 2017 : à quand des changements ?
    2. L'Italie met en place la priorité pour le logiciel libre dans l'administration
    3. Libre en Fête 2014 : découvrir le logiciel libre à l'arrivée du printemps
    4. Logiciel libre dans l'éducation : pas prioritaire pour Peillon
    5. Consultation européenne sur la réforme du droit d'auteur
    6. L'April signe les "Principes internationaux sur l'application des droits de l'Homme à la surveillance des communications"
  4. Médias
    1. Revue de presse
  5. Conférences, événements
    1. Événements à venir
    2. Événements passés
  6. Vie associative
    1. Assemblée générale de l'April le 8 février 2014
    2. Revue hebdomadaire
    3. Adhésions
  7. Soutenir l'association
  8. Rejoindre l'association à titre individuel
  9. Rejoindre l'association en tant que personne morale
  10. Archives
Dossiers, campagnes et projets Open Bar Microsoft/Défense renouvelé jusqu'en 2017 : à quand des changements ?

Fin décembre 2013, le ministère de la Défense a donné suite à notre demande de communication de documents administratifs sur le contrat « Open Bar » passé avec Microsoft. Nous avons donc reçu le nouveau contrat pour la période 2013-2017, ainsi que l'acte d'engagement du marché subséquent et la note du secrétariat général pour 'administration portant sur le renouvellement de l'accord-cadre. Les documents confirment que le contrat « Open Bar » a bien été renouvelé en 2013. Malgré les changements à la tête de l'État et dans les administrations depuis 2012, la politique de partenariat privilégié avec Microsoft se poursuit.

L'Italie met en place la priorité pour le logiciel libre dans l'administration

Le parlement italien avait voté le 7 août 2012 une modification du code des marchés publics, qui demande d'utiliser du logiciel libre, et de n'envisager le logiciel privateur que dans l'hypothèse où il est prouvé qu'il n'y a pas de solution libre disponible (article 68 CAD - Codice dell'Amministrazione Digitale). Ainsi par cette disposition le parlement Italien souhaite faire de l'usage du logiciel libre et des formats ouverts la règle, relayant par la même le logiciel privateur au titre des exceptions. L'évaluation doit se faire en conformité avec les règles et critères établis par l'Agenzia per l'Italia Digitale. Le texte présentant les règles et critères a été approuvé le 6 décembre 2013 et publié début janvier 2014.

Libre en Fête 2014 : découvrir le logiciel libre à l'arrivée du printemps

Pour la quatorzième année consécutive, l'initiative Libre en Fête est relancée par l'April, en partenariat avec la Délégation aux usages de l'Internet, le réseau Cyber-base de la Caisse des dépôts et l'Agenda du Libre. Entre le vendredi 7 mars et le dimanche 13 avril 2014 inclus, dans une dynamique conviviale et festive, des événements auront lieu partout en France pour permettre au grand public de découvrir les logiciels libres.

Logiciel libre dans l'éducation : pas prioritaire pour Peillon

Le 7 janvier 2014, le ministère de l'Éducation nationale a répondu à une question écrite de Laurence Dumont sur la priorité au logiciel libre dans l'éducation. L'April regrette que la réponse botte une fois de plus en touche et ne permette pas de dégager de vraie politique en faveur du logiciel libre dans l'éducation.

Consultation européenne sur la réforme du droit d'auteur

La Commission européenne a lancé une nouvelle consultation sur la réforme du droit d'auteur. La consultation se clôturera le 5 mars 2014 et tout le monde (particulier et organisation) peut répondre. L'April prépare une réponse.

L'April signe les "Principes internationaux sur l'application des droits de l'Homme à la surveillance des communications"

L'April a signé (version en anglais) les "Principes internationaux sur l'application des droits de l'Homme à la surveillance des communications".

Médias Revue de presse

La revue de presse fait partie du travail de veille mené par l'April dans le cadre de son action de défense et de promotion du Logiciel Libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l'April.

Pour gérer cette revue de presse, un groupe de travail a été créé (vous pouvez en consulter la charte ici) ainsi qu'une liste de discussion rp@april.org où vous pouvez envoyer les liens vers des articles qui vous semblent intéressants.

La revue de presse est désormais également diffusée chaque semaine sur le site LinuxFr.org. Cette diffusion lui offre un lectorat plus large.

Cette revue de presse est aussi consultable en podcast sur http://audio.april.org, et diffusé chaque semaine sur Divergence numérique.

Il existe un flux RSS permettant de recevoir la revue de presse au fur et à mesure (rapidement et article par article donc).

Les derniers titres de la revue de presse :

Un Petit guide revue de presse est disponible pour ceux qui souhaitent contribuer.

Voir la page revue de presse sur le site pour le détail des articles.

Conférences, événements Événements à venir
  • Des permanents et membres de l'April sont présents au FOSDEM à Bruxelles les 1er et 2 février 2014
  • L'Assemblée générale de l'April se tiendra le 8 février 2014 (voir plus bas)
Événements passés Vie associative Assemblée générale de l'April le 8 février 2014

L'assemblée générale de l'April aura lieu samedi 8 février 2014 à l'EFREI (Villejuif). Nous profiterons du week-end des 8 et 9 février pour organiser des ateliers, discussions informelles… Inscrivez la date dans vos agendas. L'assemblée générale sera normalement diffusée en audio et en vidéo.

Revue hebdomadaire

Chaque vendredi à midi pile les adhérents et les permanents qui le souhaitent passent en revue les tâches et actions relatives à l'April dont ils ont la charge lors de la « revue hebdomadaire April » sur IRC (canal #april sur irc.freenode.net, accès avec un navigateur web). La durée est limitée, généralement un quart d'heure. Cela stimule les bonnes volontés, suscite idées et contributions, permet de suivre les activités des autres et d'éliminer un certain nombre de problèmes bloquants...

Une page décrivant le principe d'une revue hebdomadaire est en ligne.

Vous pouvez en savoir plus et consulter en ligne les archives des premières revues hebdomadaires, et notamment la synthèse de la revue du 17 janvier 2014, la synthèse de la revue du 24 janvier 2014, la synthèse de la revue du 31 janvier 2014.

Adhésions Adhésions de personnes physiques

Au 1er février 2014, l'association compte 3 689 adhérents (3 323 personnes physiques, 366 personnes morales).

Adhésions de personnes morales

Nous avons le plaisir d'accueillir les entreprises suivantes :

  • Atos (95) : Atos SE (Société Européenne), acteur international des services informatiques avec un chiffre d’affaires annuel de 8,8 milliards d’euros et 77 100 collaborateurs dans 52 pays, fournit à ses clients du monde entier des services informatiques dans 3 domaines, Conseil & Services Technologiques, Intégration de Systèmes et Infogérance & BPO, ainsi que des services transactionnels de haute technologie avec Worldline. Atos s'implique depuis près de dix ans en faveur du Logiciel Libre, avec un centre de compétences dédié qui fédère nos expertises et œuvre pour la promotion du Libre.
  • EXTERN'GESTION (38)
Soutenir l'association

L'April a besoin de votre aide. Vous pouvez faire un don à l'association et participer ainsi au financement de nos actions.

Pour faire un don à l'association, rendez-vous à l'adresse suivante http://www.april.org/association/dons.html (il est possible de faire un don par chèque, virement, carte bleue ou encore prélèvement automatique).

Pour tout renseignement n'hésitez pas à nous contacter.

Rejoindre l'association à titre individuel

Dans une association, l'adhésion est un acte volontaire. C'est aussi un acte politique car c'est manifester son soutien à l'objet de l'association ainsi qu'aux valeurs qui le sous-tendent. Une adhésion fait la différence en contribuant à atteindre les objectifs de l'association.

Adhérer à l'April permet :

  • de défendre collectivement un projet de société ;
  • de s'investir activement dans la vie de l'association à travers ses groupes de travail et ses actions ;
  • d'être informé régulièrement des événements logiciel libre ;
  • d'agir sur les institutions à travers un partenaire incontournable ;
  • de soutenir financièrement les actions de l'association.

Il est possible d'aider l'association en lui donnant de son temps ou de son argent. Toutes les contributions sont les bienvenues.

Pour les hésitants, nous avons mis en ligne les réponses à de fausses idées classiques.

Pour adhérer à l'April, il suffit de vous rendre à l'adresse suivante : http://www.april.org/adherer?referent=lettre%20publique.

Pour tout renseignement, n'hésitez pas à nous contacter.

Rejoindre l'association en tant que personne morale

Que vous soyez une entreprise, une collectivité ou une association, adhérez pour participer activement aux décisions stratégiques qui vous concernent !

Votre structure a besoin de tirer le meilleur parti du logiciel libre et pour défendre ses intérêts, elle doit :

  • exercer une veille permanente pour se tenir informée des opportunités et des menaces ;
  • constituer et entretenir des réseaux relationnels institutionnels ;
  • être éclairée sur les contextes juridiques et stratégiques ;
  • contribuer à la défense de l'informatique libre face aux acteurs qui lui sont hostiles ;
  • mieux faire connaître et valoriser son action.

April est au cœur des grandes évolutions du logiciel libre. Adhérer à April permet :

  • de défendre collectivement un projet de société ;
  • de s'investir activement dans la vie de l'association à travers ses groupes de travail et ses actions ;
  • d'être informé régulièrement des événements logiciel libre ;
  • d'agir sur les institutions à travers un partenaire incontournable ;
  • de financer ou cofinancer des actions stratégiques.

Pour adhérer à l'April, il suffit de vous rendre à l'adresse suivante : adhérant dès maintenant à l'April.

Pour tout renseignement n'hésitez pas à nous contacter.

Archives

Pour recevoir automatiquement par courriel cette lettre, inscrivez-vous à la liste de diffusion : http://www.april.org/wws/info/april-actu.

Les archives de la lettre sont disponibles en ligne à l'adresse suivante : http://www.april.org/wws/arc/april-actu.

Lancement de la campagne du Free Software Pact pour les européennes 2014

31 Janvier, 2014 - 17:02

Le 31 janvier 2014 a été lancée la campagne du Free Software Pact (Pacte du Logiciel Libre) pour les élections européennes qui auront lieu du 22 au 25 mai. Nouveau site, et le Pacte du Logiciel Libre à signer pour les candidats est déjà disponible, ainsi que des explications (en anglais) pour en savoir plus et participer. Rendez-vous sur http://freesoftwarepact.eu !

Le Pacte du Logiciel Libre est un document simple par lequel les candidats peuvent annoncer aux électeurs qu'ils soutiennent le développement et l'utilisation du Logiciel Libre, et qu'ils le défendront contre des dispositions législatives qui représenteraient un danger. Le Pacte du Logiciel libre est aussi un outil pour les citoyens intéressés par le logiciel libre de sensibiliser les candidats à l'importance du logiciel libre et de leur expliquer pourquoi ils devraient protéger la communauté européenne du Logiciel Libre s'ils sont élus.

Depuis 2007, l'April sensibilise les candidats aux élections à propos des questions liées au logiciel libre avec l'initiative Candidats.fr . Des campagnes ont été lancées pour les élections présidentielles, législatives, cantonales, municipales depuis 2007. En 2009 l'April, Associazione per il software libero, Hispalinux et des bénévoles ont réunis leurs forces pour la première campagne "Free Software Pact" pour les élections européennes. En 2009, 231 candidats ont signé le pacte et 44 signataires ont été élus.

La plateforme de campagne sera disponible en mars.

Conférence "L'informatique libre : le partage du savoir en 4 libertés" à TechnoArk le 31 janvier 2014 à Sierre

30 Janvier, 2014 - 18:06
Début: 31 Janvier 2014 - 14:00Fin: 31 Janvier 2014 - 15:00

La Conférence TechnoArk aura lieu le 31 janvier 2014 à Sierre (Suisse) pour une 9ème édition consacrée à : Internet, vecteur de l'économie du partage.

Luc Fievet, membre du conseil d'administration de l'April, donnera une conférence à 14h00 intitulée « L'informatique libre : le partage du savoir en 4 libertés » et dont le résumé est « Le libre un mouvement avant tout philosophique et politique! Ce tour d’horizon passera par les origines du libre, les principes juridiques et organisationnels sur lesquels il s'appuie et sa pertinence face aux enjeux économiques actuels ! ».

Enregistrement vidéo de la conférence de Richard Stallman le 26 janvier 2014 « Pourquoi le logiciel libre est plus important que jamais »

30 Janvier, 2014 - 09:44
Conférence de Richard Stallman le 26 janvier 2014 : « Pourquoi le logiciel libre est plus important que jamais »

L'April et la Cité des Sciences et de l'Industrie ont eu le plaisir d'inviter Richard Stallman le 26 janvier 2014 à 15h pour une conférence intitulée « Pourquoi le logiciel libre est plus important que jamais ».

La description de la conférence était : « Une vie sans liberté est une vie sans justice, et cette idée s'applique autant à l'informatique et à l'internet qu'à toutes les activités de notre quotidien. Richard Stallman, qui a fondé il y a trente ans le mouvement du logiciel libre, expliquera en quoi le logiciel libre est la pierre angulaire de toute société libre de l'ère numérique ».

La conférence était pour tout public et a été donnée en français.

Enregistrement vidéo :

Revue de presse de l'April pour la semaine 4 de l'année 2014

27 Janvier, 2014 - 17:59

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

En podcast, et aussi sur Divergence numérique.

Sommaire de la revue de presse de l'April pour la semaine 4

[Sud Ouest] Mont-de-Marsan: François Pellegrini, président d'Aquinetic, est nommé à la CNIL

Par Jean-Louis Hugon, le vendredi 24 janvier 2014. Extrait:
> Le président de l'association qui réunit les partisans du logiciel libre en Aquitaine a été nommé à la Commission nationale informatique et liberté par le président du Sénat Jean-Pierre Bel
Lien vers l'article original: http://www.sudouest.fr/2014/01/24/mont-de-marsant-francois-pellegrini-president-d-aquinetic-est-nomme-a-la-cnil-1439916-3452.php

Et aussi:
[ZDNet] Nicolas Colin et François Pellegrini nommés à la CNIL

[Miroir Mag] Six clichés qui vous empêchent de vous mettre au logiciel libre

Par Nicolas Boeuf, le jeudi 23 janvier 2014. Extrait:
> Encore mal connus, les logiciels libres continuent de faire peur aux utilisateurs. Doutes sur la fiabilité, nécessité de compétences techniques, habitude des autres systèmes… Autant de freins à leur généralisation. Pourtant, ces logiciels que chacun est libre d’utiliser, modifier ou partager pourraient amener de nombreux bienfaits, s’ils étaient utilisés de manière globale.
Lien vers l'article original: http://www.miroir-mag.fr/13674-six-cliches-qui-vous-empeche-de-vous-mettre-au-logiciel-libre

[Numerama] Le Pacte du Logiciel Libre relancé pour les municipales 2014

Par Julien L., le jeudi 23 janvier 2014. Extrait:
> L'April s'apprête à se saisir à nouveau de son bâton de pèlerin. En vue des municipales de 2014, l'association va une fois encore battre la campagne pour promouvoir le logiciel libre. En conséquence, elle commence à mobiliser ses troupes.
Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/magazine/27309-le-pacte-du-logiciel-libre-relance-pour-les-municipales-2014-maj.html

Voir aussi:
Candidats.fr et élections municipales 2014: mobilisons-nous pour sensibiliser nos futurs élus municipaux au Pacte du Logiciel Libre!

[Solutions-Logiciels] L'open source, vivier des systèmes embarqués critiques

Par Cyrille Comar, le jeudi 23 janvier 2014. Extrait:
> Quels sont les enjeux du développement de l’open source dans la conception de logiciels et systèmes embarqués critiques et sur la révolution tant attendue par les différents acteurs du secteur?
Lien vers l'article original: http://www.solutions-logiciels.com/actualites.php?actu=14336

[L'Informaticien] Le ministère de la Défense renouvelle son contrat «Open Bar» avec Microsoft

Par Emilien Ercolani, le jeudi 23 janvier 2014. Extrait:
> Le contrat «Open Bar» entre le ministère de la Défense et Microsoft a été renouvelé pour la période 2013-2017, dans des conditions toujours aussi opaques.
Lien vers l'article original: http://www.linformaticien.com/actualites/id/31798/le-ministere-de-la-defense-renouvelle-son-contrat-open-bar-avec-microsoft.aspx

Et aussi:
[ZDNet] Open Bar Microsoft: le libre pas une option pour la Défense
[Obsession] Une attaque informatique est une agression comme une autre
[l'Humanité.fr] Cybersécurité: un forum aux mains des vendeurs de solutions

Voir aussi:
Open Bar Microsoft/Défense renouvelé jusqu'en 2017: à quand des changements?

[LeDevoir.com] 18 millions en logiciels Microsoft

Par Fabien Deglise, le jeudi 23 janvier 2014. Extrait:
> Québec contrevient à ses propres lois en matière d’ouverture aux logiciels libres
Lien vers l'article original: http://www.ledevoir.com/politique/quebec/397985/18-millions-en-logiciels-microsoft

[ZDNet] FIC: Snowden partout, cybersécurité nulle part?

Par Antoine Duvauchelle, le mercredi 22 janvier 2014. Extrait:
> Le lanceur d'alertes est partout, et a marqué les esprits. On pouvait s'y attendre, mais son influence est telle que la première conférence plénière du FIC s'est posé la question d'un échec de la cybersécurité.
Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/fic-snowden-partout-cybersecurite-nulle-part-39797283.htm

Et aussi:
[Slate.fr] Quiz: rions un peu avec la DGSE
[Mondialisation.ca] Les États-Unis persistent et signent: Nous continuerons à espionner
[Global Security Mag] FIC: la cybersécurité est-elle un échec?

[basta!] Numérique: cette empreinte écologique que les consommateurs ont bien du mal à voir

Par Nolwenn Weiler, le lundi 20 janvier 2014. Extrait:
> L’économie virtuelle consomme une énergie bien réelle. Les «data centers», qui regroupent les serveurs indispensables à la navigation sur le Web et à la circulation des 300 milliards de courriels, pourriels, photos ou vidéos envoyés quotidiennement, peuvent consommer autant d’énergie qu’une ville de 200 000 habitants. Sans compter le coût environnemental de la fabrication d’équipements toujours plus nombreux. De quoi relativiser l’apport apparemment écologique de l’économie dématérialisée, avec ses «télé-réunions», son commerce en ligne ou ses téléchargements.
Lien vers l'article original: http://www.bastamag.net/Numerique-cette-empreinte

Note

Les articles de presse utilisent souvent le terme « Open Source » au lieu de Logiciel Libre. Le terme Logiciel Libre étant plus précis et renforçant l'importance des libertés, il est utilisé par l'April dans sa communication et ses actions. Cependant, dans la revue de presse nous avons choisi de ne pas modifier les termes employés par l'auteur de l'article original. Même chose concernant l'emploi du terme « Linux » qui est généralement utilisé dans les articles pour parler du système d'exploitation libre GNU/Linux.

Candidats.fr et élections municipales 2014 : mobilisons-nous pour sensibiliser nos futurs élus municipaux au Pacte du Logiciel Libre !

23 Janvier, 2014 - 16:27

À l'occasion des élections municipales 2014, l'April a relancé l'initiative Candidats.fr afin de sensibiliser les futurs élus au logiciel libre. Pour informer les futurs élus sur les enjeux qui y sont associés, et notamment sur les questions de standards ouverts et d'usage des logiciels libres dans les collectivités, nous vous invitons à participer à cette campagne en contactant les candidats et en les encourageant à signer le Pacte du Logiciel Libre.

10 candidats ont déjà signé le pacte, et une nouvelle plate-forme a été mise en ligne pour ces élections sur http://www.candidats.fr/ municipales2014.

Vous pouvez y voir qui a signé le pacte, mais aussi vous inscrire comme volontaire, relayer les actions de contact, connaître les coordonnées des candidats, ...

L'initiative Candidats.fr est un outil mis à la disposition de la communauté du Logiciel Libre pour faire prendre conscience aux responsables politiques du nombre d'utilisateurs français de logiciels libres et de l'importance que ces derniers attachent à l'avenir du Logiciel Libre. Les campagnes sont l'occasion de sensibiliser les responsables politiques aux enjeux du logiciel libre et aux menaces auxquelles il est exposé.

Candidats.fr a également pour objectif de permettre à chacun d'avoir les éléments de compréhension et de débat sur des problématiques parfois complexes et techniques, puis de faire son choix en conscience. Candidats.fr est porté par l'April, qui est neutre sur le plan de la politique mandataire et ne prend donc pas position en faveur de tel ou tel parti politique. Candidats.fr ne prendra évidemment parti pour aucun des candidats.

Pour les municipales, l'initiative Candidats.fr propose aux candidats le Pacte du Logiciel Libre, par lequel ils pourront faire connaître leur engagement en faveur du Logiciel Libre et des standards ouverts dans leur commune ou leur département.

Comment agir ?

Pour plus d'information, nous présenter vos actions, ou faire des suggestions pour la campagne, n'hésitez pas à nous contacter par courriel (contact at candidats point fr), téléphone (01 78 76 92 80), IRC (#candidats.fr sur irc.freenode.net, accès par webchat ou réseaux sociaux (@candidatsfr sur identi.ca et twitter).

Open Bar Microsoft/Défense renouvelé jusqu'en 2017 : à quand des changements ?

22 Janvier, 2014 - 17:13

Paris, le 22 janvier 2014. Communiqué de presse.

Fin décembre 2013, le ministère de la Défense a donné suite à notre demande de communication de documents administratifs sur le contrat « Open Bar » passé avec Microsoft.

Nous avons donc reçu le nouveau contrat pour la période 2013-2017, ainsi que l'acte d'engagement du marché subséquent et la note du secrétariat général pour l'administration portant sur le renouvellement de l'accord-cadre.

Ces documents confirment que le contrat « Open Bar » a bien été renouvelé en 2013 et, malgré un caviardage important, donnent quelques éléments sur la taille du contrat, ainsi que sur la dépendance toujours plus grande du ministère de la Défense à Microsoft. Malgré les changements à la tête de l'État et dans les administrations depuis 2012, la politique de partenariat privilégié avec Microsoft se poursuit.

Le dossier Open Bar, un accord-cadre sans publicité ni mise en concurrence

Pour rappel, l'accord-cadre dit « Open Bar » Microsoft/Défense, passé en 2009 sans appel d'offres ni mise en concurrence, permettait au ministère de la Défense, pendant toute la durée du marché (4 ans), un droit d’usage d’un certain nombre de produits Microsoft et de services associés. Il avait été signé malgré de nombreux avis défavorables, au prix de nombreux abandons des principes relatifs aux achats publics et dans le plus grand secret.

Nous avons travaillé, tout au long de 2013, à faire la lumière sur ce dossier. Ainsi, en octobre 2013, nous avons publié un article, basé sur trois documents reçus de de la part du ministère de la Défense, qui montre que le choix d'un contrat « Open Bar » en 2009 faisait bien suite à une décision politique visiblement prise en amont des études sur la faisabilité et les risques.

Fin 2013, nous avons fait une nouvelle demande de communication de documents administratifs portant sur le renouvellement du contrat en 2013.

De nouveaux documents qui interrogent sur le renouvellement toujours aussi opaque d'un contrat dangereux

L'accord-cadre en lui-même nous donne déjà une première information cruciale : le contrat a bien été renouvelé pour la période 2013-2017, et sous une forme juridique semblable, et toujours avec Microsoft Irlande. Si on ne connait pas les montants exacts du contrat, puisqu'ils ont été noircis, celui-ci porte sur au moins 200 000 postes1. Et on sait donc désormais que, malgré les critiques pour cette forme juridique2, c'est toujours un contrat « Open Bar » qui a été signé.

De plus, et comme pour le contrat précédent, des services autres que le ministère de la Défense peuvent également utiliser ce contrat en signant simplement un marché subséquent. Il semble que pour 2013-2017, quatre autres services (dont les noms ont été malheureusement occultés) se soient montrés intéressés.

La note juridique issue de la direction des affaires financières du ministère de la Défense, et datée du 25 juillet 2012, nous apprend que la décision de signer un nouveau contrat pour 4 ans a été prise au niveau ministériel :

« Le choix de Microsoft pourrait avoir une dimension médiatique compte tenu des récents articles parus sur cette société. Cela plaide pour une position unifiée du ministère et une décision prise au niveau du Ministre. »

Le document parle également de « l'option retenue par le ministère de ne pas recourir aux logiciels libres », tout en présentant des arguments fallacieux :

« Selon un tableau de synthèse présenté par la DIRISI3 au comité des achats, l'utilisation de logiciels libre serait d'un coût de revient proche de l'utilisation de licences Microsoft. En effet, s'il n'existe pas d'achat de licence au démarrage, les mise à jour ne sont en revanche pas gratuites D'autres frais sont aussi à prendre en compte comme la formation de personnels de soutien, les logiciels libres nécessitant une plus grande implication des utilisateurs. D'autres matériels doivent aussi être achetés afin de pouvoir permettre l'utilisation de ces logiciels. »

« Un tel rassemblement de contrevérités, sans argument crédible, laisse sans voix», déclare Jeanne Tadeusz, responsable des affaires publiques de l'April. « Faut-il encore rappeler que le logiciel libre présente des avantages pour la pérennité du matériel, que les mises à jour sont tout aussi libres que les logiciels et que le libre ne nécessite pas forcément d'implication particulière de ses utilisateurs ? »

L'absence de toute explication

Enfin, cette décision politique n'a pas laissé de place à un débat et à limité la contradiction : dès juillet 2012, la note de la direction des affaires financières indique ainsi que « le passage en CMI [comité ministériel d'investissement4] serait l'occasion de confirmer la pertinence de l'option retenue par le ministère de ne pas recourir aux logiciels libres ». Les conclusions de la CMI, avant même qu'elle ait été saisie, semblent déjà entendues.

« Pas un mot des problématiques de surveillances ou des portes dérobées présentes dans les logiciels privateurs, alors que cela représente un danger immédiat pour la sécurité nationale » ajoute Frédéric Couchet, délégué général de l'April. « Au contraire, on voit dans ce dossier la volonté de suivre aveuglément un choix pourtant dangereux pour la sécurité nationale et l'indépendance technologique.»

Et ce n'est pas au forum international de la cybersécurité, qui se déroule les 21 et 22 janvier 2014 à Lille, que des réponses ont été apportées. Selon le quotidien l'Humanité, le contre-amiral Coustillière, officier général à la cyberdéfense, a évacué une fois de plus la question en disant que « le logiciel libre n'est pas la réponse aux problématiques de cyber sécurité ». Il n'a sans doute pas lu l'article de Médiapart du jeudi 12 décembre 2013, dans lequel un acteur du dossier témoignait :

« Je suis un militaire. Et je dois dire que je ne suis pas très fier de mon pays », poursuit-il. « J’aurais pu accepter beaucoup de choses, mais à partir du moment où on m’explique pourquoi. Là, nous n’avons jamais eu de réponse. La devise pour laquelle nous nous battons, et pour laquelle certains d’entre-nous ont versé leur sang, c’est « Liberté, égalité, fraternité ». Dans ce dossier, nous avons bradé notre liberté, nous avons trahi notre pays. Et encore aujourd’hui, je suis incapable de vous dire pourquoi… »

Une analyse plus détaillée des documents sera publiée prochainement, et l'April a relancé des demandes de documents administratifs inspirées de ces informations afin d'en savoir plus sur les modalités de renouvellement du contrat.

À propos de l'April

Pionnière du logiciel libre en France, l'April est depuis 1996 un acteur majeur de la démocratisation et de la diffusion du Logiciel Libre et des standards ouverts auprès du grand public, des professionnels et des institutions dans l'espace francophone. Elle veille aussi, à l'ère du numérique, à sensibiliser l'opinion sur les dangers d'une appropriation exclusive de l'information et du savoir par des intérêts privés.

L'association est constituée de plus de 3 600 membres utilisateurs et producteurs de logiciels libres.

Pour plus d'informations, vous pouvez vous rendre sur le site Web à l'adresse suivante : http://www.april.org/, nous contacter par téléphone au +33 1 78 76 92 80 ou par notre formulaire de contact.

Contacts presse :

Frédéric Couchet, délégué général, fcouchet@april.org +33 6 60 68 89 31
Jeanne Tadeusz, responsable affaires publiques, jtadeusz@april.org +33 1 78 76 92 82

Revue de presse de l'April pour la semaine 3 de l'année 2014

20 Janvier, 2014 - 15:22

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

En podcast, et aussi sur Divergence numérique.

Sommaire de la revue de presse de l'April pour la semaine 3

[Les Inrocks] Nouvelles révélations sur la NSA: "Il y aura un avant et un après Snowden"

Par Carole Boinet, le jeudi 16 janvier 2014. Extrait:
> Selon le “New York Times”, la NSA pirate des ordinateurs non connectés à Internet via un système d’ondes radio. Vous n’y comprenez rien ? Explications avec Jérémie Zimmermann de la Quadrature du Net.
Lien vers l'article original: http://www.lesinrocks.com/2014/01/16/actualite/nsa-avant-et-apres-snowden-11461153

[PC INpact] Le logiciel libre désormais prioritaire dans l'administration italienne

Par Nil Sanyas, le jeudi 16 janvier 2014. Extrait:
> Hier, l'April, la fameuse association de promotion et de défense du logiciel libre, s'est félicitée de voir l'administration italienne imposer en priorité le libre et d'utiliser des logiciels propriétaires qu'en cas d'ultime recours. Une situation légèrement différente de celle de la France.
Lien vers l'article original: http://www.pcinpact.com/news/85408-le-logiciel-libre-desormais-prioritaire-dans-administration-italienne.htm

Et aussi:
[ZDNet] Le logiciel libre une priorité dans l’administration… en Italie

Voir aussi:
L'Italie met en place la priorité pour le logiciel libre dans l'administration

[ZDNet] Dix prévisions pour l'open source en 2014

Par Jack Wallen, le jeudi 16 janvier 2014. Extrait:
> 2013 a été une année chargée pour l'open source, marquée par de nombreux hauts, mais aussi par quelques bas. Cependant, Linux (qui continue de tirer parti de sa base solide) devrait connaître sa meilleure année en 2014.
Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/dix-previsions-pour-l-open-source-en-2014-39797129.htm

[Numerama] Mozilla défend l'intérêt de l'open source contre la surveillance

Par Julien L., le mercredi 15 janvier 2014. Extrait:
> Ce week-end, le directeur technique de la fondation Mozilla a publié un billet de blog pour défendre l'intérêt de l'open source contre la surveillance de masse sur Internet. Cela concerne les navigateurs web, mais pas seulement.
Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/magazine/28067-mozilla-defend-l-interet-de-l-open-source-contre-la-surveillance.html

Et aussi:
[clubic.com] Face à l'affaire PRISM, Mozilla rappelle l'importance d'un navigateur open source
[atlantico] Cyber-espionnage de la NSA: le directeur technique de Mozilla défend les navigateurs open source
[PC INpact] Gouvernance du Net: le rapport du Conseil économique et social

[PC INpact] Cours universitaires en ligne: l’exécutif donne un coup d’accélérateur

Par Xavier Berne, le mercredi 15 janvier 2014. Extrait:
> À partir de demain, les internautes du monde entier pourront profiter gratuitement des cours mis à disposition sur la plateforme gouvernementale «France Université Numérique», et ce quel que soit leur statut. Le ministère de l’Enseignement supérieur a pour l’occasion annoncé qu’une trentaine de nouveaux cours seraient proposés dans le courant de l’année 2014, et qu’un coup de pouce financier de 8 millions d’euros supplémentaires serait alloué par l’exécutif pour la production de davantage de «MOOCs».
Lien vers l'article original: http://www.pcinpact.com/news/85362-cours-universitaires-en-ligne-l-executif-donne-coup-d-accelerateur.htm

Et aussi:
[Framablog] Programme d'informatique dès l'école primaire?

[infoDSI] Libre en Fête 2014: découvrir le logiciel libre à l'arrivée du printemps

Par la rédaction, le mercredi 15 janvier 2014. Extrait:
> Pour la quatorzième année consécutive, l'initiative Libre en Fête est relancée par l'April, en partenariat avec la Délégation aux usages de l'Internet, le réseau Cyber-base de la Caisse des dépôts et l'Agenda du Libre. Entre le vendredi 7 mars et le dimanche 13 avril 2014 inclus, dans une dynamique conviviale et festive, des événements auront lieu partout en France pour permettre au grand public de découvrir les logiciels libres.
Lien vers l'article original: http://www.infodsi.com/articles/145904/libre-fete-2014-decouvrir-logiciel-libre-arrivee-printemps.html

[L'Express.fr] L'open source, clef d'un monde plus équitable?

Par Anne-Sophie Novel, le lundi 13 janvier 2014. Extrait:
> Musique, voitures, maisons, avions... l'esprit du libre essaime aujourd'hui de l'univers du logiciel au monde réel. Bonne nouvelle: cela va de pair avec la durabilité. Focus sur cinq exemples à suivre.
Lien vers l'article original: http://www.lexpress.fr/emploi-carriere/emploi/l-open-source-clef-d-un-monde-plus-equitable_1310900.html

Et aussi:
[Decideo.fr] Analytique: pour gagner plus, choisissez l’open source!
[Contrepoints] Quand l’économie collaborative transforme l’industrie du logiciel
[Slate.fr] Les élites, débordées par le numérique, sont de retour

Note

Les articles de presse utilisent souvent le terme « Open Source » au lieu de Logiciel Libre. Le terme Logiciel Libre étant plus précis et renforçant l'importance des libertés, il est utilisé par l'April dans sa communication et ses actions. Cependant, dans la revue de presse nous avons choisi de ne pas modifier les termes employés par l'auteur de l'article original. Même chose concernant l'emploi du terme « Linux » qui est généralement utilisé dans les articles pour parler du système d'exploitation libre GNU/Linux.

Conférence de Richard Stallman le 26 janvier 2014 à 15h : « Pourquoi le logiciel libre est plus important que jamais »

20 Janvier, 2014 - 09:12
Début: 26 Janvier 2014 - 15:00Fin: 26 Janvier 2014 - 17:00

L'April et la Cité des Sciences et de l'Industrie ont le plaisir d'inviter Richard Stallman le 26 janvier 2014 à 15h pour une conférence intitulée « Pourquoi le logiciel libre est plus important que jamais ».

La conférence sera donnée en français et aura lieu à 15h en salle Agora de la Cité des Sciences et de l'Industrie.

Adresse :

Cité des Sciences et de l'Industrie Niveau -1, salle Agora du Carrefour Numérique 30 Avenue Corentin Cariou, 75019 Paris Métro : Porte de la Villette (ligne 7)

Photo par Thomas "Tweeks" Weeks sous licence CC-BY-SA 2.02.

Pages