APRIL

Subscribe to flux APRIL
L'April a pour objectifs de promouvoir et défendre le logiciel libre et ses acteurs.
Mis à jour : il y a 1 heure 16 min

Appel à conférences pour les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (Beauvais, juillet 2015)

10 février, 2015 - 11:47

L'appel à conférences pour les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (Beauvais, juillet 2015) est ouvert jusqu'au 31 mars 2015.

Les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (RMLL) sont un cycle de conférences, d’ateliers et de tables rondes autour du Libre et de ses usages, dans une ambiance conviviale et non commerciale.

Les thèmes principaux pour cette édition sont :

  • Société
  • Entreprises et administrations
  • Sécurité
  • Développement logiciel et systèmes d’information
  • Infrastructure
  • Art, culture, media
  • Santé
  • Sciences et formation
  • Matériel libre, hacking, making

Les RMLL, c’est chaque année en juillet dans une ville différente - plusieurs centaines de conférences et des milliers de participants (individuels, associations...).

La prochaine édition aura lieu du 4 au 10 juillet 2015 à Beauvais, près de Paris, organisée conjointement par l’association Oisux et la communauté des bénévoles des RMLL. L'April est un des partenaires historique des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre.

Revue de presse de l'April pour la semaine 6 de l'année 2015

9 février, 2015 - 17:46

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

En podcast.

Sommaire de la revue de presse de l'April pour la semaine 6

[L'OBS] La censure d'internet en France commence aujourd'hui

Par Boris Manenti, le vendredi 6 février 2015. Extrait:
> Le gouvernement a adopté un décret prévoyant de bloquer les sites djihadistes et pédopornographiques, sans passer par la case justice.
Lien vers l'article original: http://tempsreel.nouvelobs.com/attentats-charlie-hebdo-et-maintenant/20150206.OBS1866/la-censure-d-internet-en-france-commence-aujourd-hui.html

Et aussi:
[Next INpact] Décret sur le blocage administratif des sites: l'avis critique de l'ARCEP
[Numerama] Le décret sur le blocage des sites sans juge est publié

[01net.] Le chiffrement open source GnuPG, sauvé in extremis par les dons des internautes

Par Gilbert Kallenborn, le vendredi 6 février 2015. Extrait:
> Tenue à bout de bras par un seul développeur, cette technologie essentielle pour la protection des communications sur Internet risquait de tomber aux oubliettes.
Lien vers l'article original: http://www.01net.com/editorial/644468/le-chiffrement-open-source-gnupg-sauve-in-extremis-par-les-dons-des-internautes

Et aussi:
[LaTeleLibre.fr] La NSA fait Beugler la Terre entière
[Article XI] Big Data is algorithming you

[GinjFo] Windows 10 gratuit, Linux en danger?

Par Jérôme Gianoli, le mercredi 4 février 2015. Extrait:
> L’annonce de Microsoft d’offrir Windows 10 peut-elle mettre en danger les distributions Linux pour PC?
Lien vers l'article original: http://www.ginjfo.com/actualites/logiciels/windows-10-gratuit-linux-en-danger-20150203

[La Tribune] L’Agence du numérique, mini budget, ambition extra large

Par Delphine Cuny, le mercredi 4 février 2015. Extrait:
> Cette nouvelle agence, dont le décret de création vient d'être publié, regroupera la mission Très haut débit, la délégation aux usages de l’Internet et la mission French Tech de soutien aux startups. Un assemblage disparate et un budget réduit au service d’une vision inclusive et très large du «numérique pour tous.»
Lien vers l'article original: http://www.latribune.fr/technos-medias/20150204triba4f3e7151/l-agence-du-numerique-mini-budget-ambition-extra-large.html

Et aussi:
[Next INpact] L'Agence française du numérique officiellement créée
[Le Monde.fr] Une loi pour créer une «république numérique»
[Next INpact] La concertation du CNNum s'achève, ses propositions prévues pour le mois de mars

[Le Point] Tristan Nitot: "Si on renonce à nos libertés, les terroristes ont gagné"

Par la rédaction, le mardi 3 février 2015. Extrait:
> Le patron de Mozilla en Europe va quitter son poste à la mi-février. Tristan Nitot, qui avait fondé la branche européenne de l'éditeur du navigateur libre Firefox avant d'en devenir un cadre mondial, souhaite se consacrer à l'écriture d'un livre sur la surveillance de masse dont sont victimes les citoyens, notamment en France. "Aujourd'hui, il y a une certaine résignation de la part des citoyens, qui pensent qu'ils ne peuvent rien faire, mais c'est faux, on peut commencer à faire quelque chose", nous a-t-il confié mardi matin par téléphone.
Lien vers l'article original: http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/guerric-poncet/tristan-nitot-quitte-mozilla-et-denonce-le-flicage-des-citoyens-03-02-2015-1901955_506.php

Et aussi:
[Next INpact] Tristan Nitot quitte son poste chez Mozilla

[Numerama] Droits d'auteur sur un logiciel: l'entreprise n'est jamais l'auteur

Par Guillaume Champeau, le mardi 3 février 2015. Extrait:
> Dans un arrêt du 15 janvier 2015, la Cour de cassation a marqué le principe selon lequel un auteur d'un logiciel ne peut pas être une personne morale, mais nécessairement une ou plusieurs personnes physiques. L'entreprise n'est que propriétaire du logiciel et investie des droits.
Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/magazine/32102-droits-d-auteur-sur-un-logiciel-l-entreprise-n-est-jamais-l-auteur.html

[ZDNet France] Dataporn, Snowden et autres autocollants: un projet d'"album Panini" pour libristes

Par Thierry Noisette, le samedi 31 janvier 2015. Extrait:
> Les geeks libristes sont nombreux à décorer leurs ordis et leur environnement de stickers militants ou clin d'oeil. L'association Lorraine Data Network (LDN) lance un projet d'album pour les collectionner.
Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/dataporn-snowden-et-autres-autocollants-un-projet-d-album-panini-pour-libristes-39813952.htm

[l'Humanité.fr] Logiciel libre et ESS, une économie à l’intention de tous

Par Pierric Marissal, le mardi 3 février 2015. Extrait:
> Le logiciel libre propose des outils de travail en adéquation avec les valeurs et convictions de l’économie sociale et solidaire.
Mais les deux mouvements ont encore beaucoup à s’apporter et à apprendre l’un de l’autre.
Lien vers l'article original: http://www.humanite.fr/logiciel-libre-et-ess-une-economie-lintention-de-tous-564379

Et aussi:
[l'Humanité.fr] «Des alternatives aux outils privés existent»
[l'Humanité.fr] Magnetic, l’informatique en un clic éthique
[l'Humanité.fr] Du logiciel libre au bien commun
[l'Humanité.fr] Lexique: les amis et faux amis du logiciel libre
[l'Humanité.fr] Quand le droit d’auteur résiste au bien commun

Note

Les articles de presse utilisent souvent le terme « Open Source » au lieu de Logiciel Libre. Le terme Logiciel Libre étant plus précis et renforçant l'importance des libertés, il est utilisé par l'April dans sa communication et ses actions. Cependant, dans la revue de presse nous avons choisi de ne pas modifier les termes employés par l'auteur de l'article original. Même chose concernant l'emploi du terme « Linux » qui est généralement utilisé dans les articles pour parler du système d'exploitation libre GNU/Linux.

Revue de presse de l'April pour la semaine 6 de l'année 2015

9 février, 2015 - 17:46

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

En podcast.

Sommaire de la revue de presse de l'April pour la semaine 6

[L'OBS] La censure d'internet en France commence aujourd'hui

Par Boris Manenti, le vendredi 6 février 2015. Extrait:
> Le gouvernement a adopté un décret prévoyant de bloquer les sites djihadistes et pédopornographiques, sans passer par la case justice.
Lien vers l'article original: http://tempsreel.nouvelobs.com/attentats-charlie-hebdo-et-maintenant/20150206.OBS1866/la-censure-d-internet-en-france-commence-aujourd-hui.html

Et aussi:
[Next INpact] Décret sur le blocage administratif des sites: l'avis critique de l'ARCEP
[Numerama] Le décret sur le blocage des sites sans juge est publié

[01net.] Le chiffrement open source GnuPG, sauvé in extremis par les dons des internautes

Par Gilbert Kallenborn, le vendredi 6 février 2015. Extrait:
> Tenue à bout de bras par un seul développeur, cette technologie essentielle pour la protection des communications sur Internet risquait de tomber aux oubliettes.
Lien vers l'article original: http://www.01net.com/editorial/644468/le-chiffrement-open-source-gnupg-sauve-in-extremis-par-les-dons-des-internautes

Et aussi:
[LaTeleLibre.fr] La NSA fait Beugler la Terre entière
[Article XI] Big Data is algorithming you

[GinjFo] Windows 10 gratuit, Linux en danger?

Par Jérôme Gianoli, le mercredi 4 février 2015. Extrait:
> L’annonce de Microsoft d’offrir Windows 10 peut-elle mettre en danger les distributions Linux pour PC?
Lien vers l'article original: http://www.ginjfo.com/actualites/logiciels/windows-10-gratuit-linux-en-danger-20150203

[La Tribune] L’Agence du numérique, mini budget, ambition extra large

Par Delphine Cuny, le mercredi 4 février 2015. Extrait:
> Cette nouvelle agence, dont le décret de création vient d'être publié, regroupera la mission Très haut débit, la délégation aux usages de l’Internet et la mission French Tech de soutien aux startups. Un assemblage disparate et un budget réduit au service d’une vision inclusive et très large du «numérique pour tous.»
Lien vers l'article original: http://www.latribune.fr/technos-medias/20150204triba4f3e7151/l-agence-du-numerique-mini-budget-ambition-extra-large.html

Et aussi:
[Next INpact] L'Agence française du numérique officiellement créée
[Le Monde.fr] Une loi pour créer une «république numérique»
[Next INpact] La concertation du CNNum s'achève, ses propositions prévues pour le mois de mars

[Le Point] Tristan Nitot: "Si on renonce à nos libertés, les terroristes ont gagné"

Par la rédaction, le mardi 3 février 2015. Extrait:
> Le patron de Mozilla en Europe va quitter son poste à la mi-février. Tristan Nitot, qui avait fondé la branche européenne de l'éditeur du navigateur libre Firefox avant d'en devenir un cadre mondial, souhaite se consacrer à l'écriture d'un livre sur la surveillance de masse dont sont victimes les citoyens, notamment en France. "Aujourd'hui, il y a une certaine résignation de la part des citoyens, qui pensent qu'ils ne peuvent rien faire, mais c'est faux, on peut commencer à faire quelque chose", nous a-t-il confié mardi matin par téléphone.
Lien vers l'article original: http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/guerric-poncet/tristan-nitot-quitte-mozilla-et-denonce-le-flicage-des-citoyens-03-02-2015-1901955_506.php

Et aussi:
[Next INpact] Tristan Nitot quitte son poste chez Mozilla

[Numerama] Droits d'auteur sur un logiciel: l'entreprise n'est jamais l'auteur

Par Guillaume Champeau, le mardi 3 février 2015. Extrait:
> Dans un arrêt du 15 janvier 2015, la Cour de cassation a marqué le principe selon lequel un auteur d'un logiciel ne peut pas être une personne morale, mais nécessairement une ou plusieurs personnes physiques. L'entreprise n'est que propriétaire du logiciel et investie des droits.
Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/magazine/32102-droits-d-auteur-sur-un-logiciel-l-entreprise-n-est-jamais-l-auteur.html

[ZDNet France] Dataporn, Snowden et autres autocollants: un projet d'"album Panini" pour libristes

Par Thierry Noisette, le samedi 31 janvier 2015. Extrait:
> Les geeks libristes sont nombreux à décorer leurs ordis et leur environnement de stickers militants ou clin d'oeil. L'association Lorraine Data Network (LDN) lance un projet d'album pour les collectionner.
Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/dataporn-snowden-et-autres-autocollants-un-projet-d-album-panini-pour-libristes-39813952.htm

[l'Humanité.fr] Logiciel libre et ESS, une économie à l’intention de tous

Par Pierric Marissal, le mardi 3 février 2015. Extrait:
> Le logiciel libre propose des outils de travail en adéquation avec les valeurs et convictions de l’économie sociale et solidaire.
Mais les deux mouvements ont encore beaucoup à s’apporter et à apprendre l’un de l’autre.
Lien vers l'article original: http://www.humanite.fr/logiciel-libre-et-ess-une-economie-lintention-de-tous-564379

Et aussi:
[l'Humanité.fr] «Des alternatives aux outils privés existent»
[l'Humanité.fr] Magnetic, l’informatique en un clic éthique
[l'Humanité.fr] Du logiciel libre au bien commun
[l'Humanité.fr] Lexique: les amis et faux amis du logiciel libre
[l'Humanité.fr] Quand le droit d’auteur résiste au bien commun

Note

Les articles de presse utilisent souvent le terme « Open Source » au lieu de Logiciel Libre. Le terme Logiciel Libre étant plus précis et renforçant l'importance des libertés, il est utilisé par l'April dans sa communication et ses actions. Cependant, dans la revue de presse nous avons choisi de ne pas modifier les termes employés par l'auteur de l'article original. Même chose concernant l'emploi du terme « Linux » qui est généralement utilisé dans les articles pour parler du système d'exploitation libre GNU/Linux.

Rapport moral sur l'activité de l'April en 2014

8 février, 2015 - 15:07

Rapport d'activités de l'April pour l'année 2014.

Disponible en version PDF et en version html ci-dessous :

Période du 01/01/2014 au 31/12/2014.

Bref rappel

Note : un certain nombre des groupes ou évènements cités dans ce rapport concernent le système d'exploitation GNU/Linux mais le nomment « Linux ».

toc_collapse=0; Sommaire 
  1. Bref rappel
  2. Fonctionnement et vie de l'association
    1. Adhérents (stats, répartition géographique, bénévolat...)
      1. Nombre d'adhérents
      2. Campagne d'adhésion de l'April « donnons la priorité au logiciel libre »
      3. Évolution du nombre d'adhérents
      4. Bénévolat valorisé
      5. Typologie des adhérents
      6. Répartition géographique des adhérents
      7. Adhérents personnes morales
      8. Trombinoscope
      9. Planète April
      10. De l'April et des réseaux sociaux
    2. Conseil d'administration, bureau
    3. Permanents
      1. Départ d'Aurélia et arrivée d'Isabella
    4. Ressources : local, site, système de gestion des adhérents
      1. Gestionnaire des Tâches Courantes
    5. Assemblée générale de l'April
    6. L'April fête ses 18 ans
    7. Divers
      1. Actualité de l'April en vidéo
      2. Apéros April
      3. April Contribution Camp du 24 janvier 2014
      4. En Vente Libre
      5. Nouveau mug April
      6. Poissons d'avril
      7. Relais de campagnes de financement
      8. Revues hebdomadaires
      9. Salon d'accueil de l'April
      10. T-shirts
      11. Vœux
  3. Dossiers
    1. ACTA - Comparution en tant que témoin dans le procès opposant deux fonctionnaires de Bercy et Act Up-Paris
    2. Brevets logiciels
    3. DRM
      1. Prix du livre : montant de la TVA selon la présence ou non de DRM
      2. Projet de loi consommation et DRM
    4. Entreprises, économie, innovation
    5. Éducation
    6. Europe / international
    7. Interopérabilité
    8. Marchés publics informatiques
    9. Open Bar Microsoft/Défense
    10. Campagne citoyenne contre le projet de loi « terrorisme »
    11. Projet de loi péruvien pour favoriser l'inclusion numérique et la mise en œuvre des logiciels libres dans les institutions de l'État
    12. Neutralité du Net
    13. Pacte du Logiciel Libre / Candidats.fr / Free Software Pact
      1. Le Pacte du Logiciel Libre pour les municipales 2014
      2. Pacte du Logiciel Libre pour les européennes 2014 / Free Software Pact
    14. Suivi des réponses aux questions écrites d'Isabelle Attard sur l'application de la circulaire Ayrault concernant le bon usage des logiciels libres dans les administrations
    15. Vente forcée ordinateur/logiciels
    16. Vie privée / surveillance
    17. TAFTA / TTIP / CETA
    18. Relations avec les pouvoirs publics et rendez-vous
  4. Groupes de travail
    1. Agenda du Libre
    2. Admin sys (administration systèmes)
      1. Actions
      2. Achats
      3. Arrivée de nouveaux membres
      4. Propositions autour d'un nouveau système d'information
    3. Diversité
    4. Éducation
      1. Vie du groupe
      2. Principales actions
      3. Perspectives 2015
    5. Jeux libres
    6. Libre Association (Logiciel Libre et monde associatif)
      1. Réimpression du Guide Libre Association
      2. Pourquoi les associations doivent faire l'effort d'utiliser le plus grand nombre possible de logiciels libres
      3. Rénovation du site web du groupe
      4. Un nouveau questionnaire à l'intention des associations pour connaître leurs pratiques informatiques
      5. Prix du logiciel libre
      6. Participation à des événements
      7. Participation à la campagne « J'aime ton asso » du Mouvement associatif
      8. Perspectives 2015
    7. Libre en Fête
    8. Recherche
    9. Revue de presse
    10. Sensibilisation au Logiciel Libre
    11. Site web
    12. Traductions
    13. Traduction de la philosophie GNU
      1. Vue d'ensemble
      2. Activités sur gnu.org
      3. Autres activités
    14. Transcriptions
  5. Conférences, participation à des manifestations, stands
    1. Présence à Boston (LibrePlanet, FSF)
    2. Hackadon du 11 décembre 2014
    3. Conférences, participation à des événements, stands
  6. Partenaires
    1. AFUL
    2. Associations mode d'emploi
    3. Cité des Sciences et de l'Industrie
    4. Conseil national du Logiciel Libre (CNLL)
    5. Crédit Coopératif
    6. En Vente Libre
    7. Fondation pour le Logiciel Libre / Free Software Foundation (FSF)
    8. Framasoft
    9. FPH (Fondation pour le progrès de l'homme)
    10. La Cantine / Numa
    11. La Quadrature du Net
    12. Libre Accès
    13. Lolix
    14. Macif
    15. Master I2L
    16. OFSET
    17. SavoirsCom1
    18. Scideralle
    19. Wikimédia France
  7. Médias/presse
    1. Relations avec les médias
    2. Émission « Service public » sur France Inter
    3. Diffusion du podcast de la revue de presse de l'April
    4. Communiqués de presse
  8. Merci
Fonctionnement et vie de l'association Adhérents (stats, répartition géographique, bénévolat...) Nombre d'adhérents

Fin décembre 2014, l'association comptait 4 186 adhérents qui se répartissent comme suit :

  • 3 779 personnes physiques
  • 262 entreprises ou réseaux d'entreprises
  • 130 associations
  • 6 collectivités locales
  • 1 IUT
  • 2 départements universitaires
  • 1 entité de recherche
  • 3 écoles
  • 2 universités

Fin 2008, l'April avait mené une importante campagne d'adhésion qui lui avait permis d'atteindre les 5 000 membres. Cette campagne a conduit l'association à prendre une nouvelle dimension. Forte de ses membres, l'April a gagné en crédibilité auprès de ses interlocuteurs et l'apport de cotisations a permis de financer le troisième poste de permanent ainsi que de nouvelles actions.

Six ans plus tard, la base de ses adhérents s'est naturellement érodée. De trop nombreux adhérents n'étaient plus à jour de cotisation. C'est un phénomène commun à toutes les structures associatives et qui a pris de l'ampleur chez nous, malgré un important travail de relance. En 2013, nous avions donc mis la liste de nos adhérents à jour afin qu'elle soit plus représentative de la réalité de l'April, en attendant de relancer une campagne d'adhésion. En conséquence, près de 1 200 adhérents non à jour de cotisation avaient été radiés.

Bien entendu, cela n'empêchera pas ces personnes de ré-adhérer, et comme toujours, les personnes qui connaissent des difficultés financières pourront faire une demande de dispense de cotisation auprès de la secrétaire de l'association.

Début 2014, nous avons lancé une campagne d'adhésion.

Campagne d'adhésion de l'April « donnons la priorité au logiciel libre »

Nous avons lancé, le 8 février 2014, une campagne d'adhésion sur le thème « donnons la priorité au logiciel libre ». Cette campagne avait notamment pour objectif d'augmenter notre capacité d'action, d'essayer de convaincre le plus grand nombre de donner la priorité au logiciel libre dans leurs choix informatiques.

À l'occasion de cette campagne, François Poulain, notre gentil trésorier, avait répondu à quelques questions sur les finances de l'April.

Un site de campagne présentant l'action de l'April et appelant à adhérer ou à ré-adhérer a été développé par Emmanuel Charpentier. Ce site présentait les arguments pour l'appel à adhésion, développait les actions de l'April, rappelait le soutien de Richard Stallman et de Tristan Nitot, le tout accompagné d'un roman-photo parodique sur le thème du petit chaperon rouge.

Cette campagne a été l'occasion pour Lionel Allorge, président de l'April, et Frédéric Couchet, délégué général, de publier une tribune dans Libération du 25 février 2014 intitulée L’après-Snowden : donner la priorité au logiciel libre pour une informatique de confiance.

Cette campagne n'a pas été un grand succès, moins de 300 nouveaux adhérents ont rejoint l'April.

Évolution du nombre d'adhérents

Un aperçu de l'évolution du nombre d'adhérents :

Date Adhérents Personnes
physiques Personnes
morales 01/07/2004 192 189 3 01/01/2005 208 204 4 01/07/2005 253 242 11 01/01/2006 280 264 16 01/07/2006 343 320 23 01/01/2007 449 404 45 01/07/2007 1 485 1 395 90 31/12/2007 1 796 1 676 120 31/12/2008 3 848 3 558 290 31/12/2009 5 298 4 863 435 31/12/2010 5 323 4 877 446 31/12/2011 5 397 4 919 478 31/12/2012 5 003 4 511 492 31/12/2013 3 672 3 306 366 31/12/2014 4 186 3 779 407

Bénévolat valorisé

Le bénévolat valorisé consiste à montrer le travail et les apports des bénévoles, à le prendre en compte pour l'intégrer dans les comptes de bilan. Exemples :

  • quand un bénévole utilise sa voiture pour un projet, l'association économise de l'argent ;
  • quand quelqu'un héberge un invité, conférencier, etc., l'association économise une nuit d'hôtel ;
  • quand un bénévole passe x heures sur un projet, l'association économise le prix de quelqu'un qui aurait été payé pour ça ;
  • ...

Le bénévolat valorisé permet de constater les vrais coûts d'un projet associatif, en dehors des simples flux financiers. Cela permet aussi d'avoir une idée des différentes tâches effectuées dans l'association, et donc d'évaluer la possibilité de répartir ou non les tâches entre bénévoles et permanents, en fonction de la valeur ajoutée apportée par chacun.

Et cela permet également d'augmenter de façon légale le budget de l'association, ce qui peut être utile, notamment dans le cadre de la recherche de subventions.

En 2014, le total du bénévolat valorisé déclaré est d'environ 4 000 heures, ce qui représente un peu moins de 2,5 équivalents pleins-temps, sachant que les bénévoles ne saisissent pas forcément toutes leurs actions en bénévolat valorisé.

Typologie des adhérents

À la fin de l'année 2014, les renseignements saisis dans les fiches de personnes physiques donnaient la typologie d'adhérents suivante :

  • 1 180 informaticiens
    • 373 informaticiens, ingénieurs en informatique (spécialité non précisée)
    • 315 développeurs, analystes programmeurs, analystes
    • 229 administrateurs sécurité, systèmes et réseaux
    • 71 consultants et experts en informatique, systèmes d'information, sécurité et réseaux
    • 62 ingénieurs et techniciens exploitation, support, assistance et dépannage
    • 49 responsables de service informatique
    • 40 chefs de projet et responsables techniques de projet
    • 19 designers et concepteurs web
    • 10 administrateurs de bases de données
    • 5 responsables de la sécurité des systèmes d'information (RSSI)
    • 5 ingénieurs qualité
    • 2 directeurs de projet
  • 473 personnes travaillant dans la recherche, l'enseignement et la formation
    • 221 enseignants
    • 144 chercheurs / enseignants-chercheurs
    • 61 doctorants
    • 35 formateurs
    • 8 éducateurs
    • 3 directeurs d'établissement scolaire
    • 1 directeur pédagogique
  • 287 personnes en formation initiale
    • 268 étudiants (domaines très variés)
    • 10 apprentis
    • 7 lycéens
    • 2 collégiens
  • 233 ingénieurs et cadres dans d'autres secteurs d'activité que l'informatique
  • 87 techniciens, employés, ouvriers
  • 66 personnes exerçant des fonctions de direction
    • 35 chefs d'entreprise, gérants, entrepreneurs
    • 22 directeurs techniques et R&D
    • 5 directeurs d'établissement
    • 1 cadre supérieur
    • 1 directeur de la qualité
    • 1 directeur artistique
    • 1 directeur des ressources humaines
  • 57 personnes travaillant dans le monde associatif ou des structures à but non lucratif
    • 23 animateurs (multimédia, scientifique, socio-culturel)
    • 10 chargés de mission
    • 7 salariés (autres catégories)
    • 7 directeurs, délégués généraux d'association
    • 4 directeurs de centre social, socio-culturel, d'EPN
    • 3 bénévoles
    • 2 présidents ou membre du CA d'association
    • 1 coordinateur de programme humanitaire
  • 39 artistes (graphistes, infographistes, peintres, sculpteurs, comédiens, intermittents du spectacle, musiciens, compositeurs, cinéastes, designers, photographes)
  • 36 membres du corps médical et paramédical (chirurgiens, médecins, psychanalystes, dentistes, pharmaciens, masseurs-kinésithérapeutes, infirmiers, aides-soignants)
  • 36 agents de la fonction publique, agents administratifs, secrétaires, assistantes de direction et commerciales
  • 20 électriciens, électroniciens, électromécaniciens, automaticiens
  • 16 personnels techniques dans le milieu artistique (opérateur de prise de vue, prise de son, projectionniste de cinéma, éclairagiste, etc.)
  • 16 commerçants et artisans
  • 14 ingénieurs d'affaire, commerciaux, technico-commerciaux
  • 13 rédacteurs, traducteurs, correcteurs, écrivains publics
  • 12 conseils en communication, attachés de presse, responsables marketing
  • 10 juristes et avocats
  • 9 comptables et experts-comptables, contrôleurs de gestion
  • 8 responsables de service, d'atelier, d'équipe
  • 7 documentalistes, bibliothécaires
  • 7 assistantes sociales, conseillères en économie familiale, assistants d'éducation, médiateurs
  • 7 chargés de mission, de développement, d'étude
  • 7 projeteurs et dessinateurs industriels
  • 5 éleveurs, agriculteurs
  • 5 élus (conseiller régional, conseiller général, maire)
  • 4 conservateurs de musée, de bibliothèque, botanique
  • 4 personnes travaillant dans l'hôtellerie et la restauration (restaurateurs, cuisiniers, réceptionnistes)
  • 4 architectes DPLG, urbanistes
  • 3 militaires de carrière
  • 3 gendarmes, policiers
  • 3 chauffeurs de poids-lourds, de bus
  • 3 luthiers
  • 3 pilotes d'avion ou d'hélicoptère
  • 3 conducteurs de train
  • 2 éditeurs
  • 2 journalistes
  • 2 contrôleurs aériens
  • 2 agents de sécurité incendie
  • 2 magasiniers
  • 2 mécaniciens
  • 2 menuisiers
  • 2 gardiens d'immeuble
  • 2 maçons
  • 2 coachs
  • 1 religieux
  • 1 moniteur d'auto-école
  • 1 accompagnateur en montagne
  • 1 astrologue
  • 1 contrôleur des impôts
  • 1 contrôleur du travail
  • 1 gestionnaire de copropriété
  • 1 gestionnaire de retraite complémentaire
  • 1 marin
  • 1 garagiste
  • 179 retraités
  • 37 sans profession
  • 845 personnes n'ayant pas indiqué leur profession
Répartition géographique des adhérents

Fin 2014, l'April était présente, via ses adhérents, sur tout le territoire français, dans 50 pays à travers le monde pour les adhérents personnes physiques et dans 8 pays pour les adhérents personnes morales.

Adhérents personnes morales

Les nouvelles associations qui nous ont rejoints en 2014 sont : ALLIS, Association citoyenne pour la transparence et l'initiative populaire à Nogent-sur-Marne, Association des utilisateurs francophones d'OpenStack, Bruxelles Linux User Group, CercLL d'entraide et réseau coopératif autour des logiciels libres, COffee WORKER, Coluche-IT-Center, Connectique Santé, Cyrk Nop, DOLIBARR, DRUPAL France et Francophonie, ENLIGHTENMENT, eNtROPie, FACIL pour l'appropriation collective de l'informatique libre, FULB by BreizhTux, Galaxy Mad, LaFibre.info, LINUX ARVERNE, Mets d'la wax Organisation, PICAPO.

Les nouvelles entreprises qui nous ont rejoints en 2014 sont : À Livr'ouvert, Abscisse Formation, Activdesign - Cédric GEMY, Agence française informatique, ALIENOR SYSTEMES, Atasta NET SAS, Atos Intégration, Blue Mind, Champs Libres Cooperative, Charles BENKE, CODECLIC, Cozy Cloud, DAWAN, Éditions D-BookeR, Ets CHUPIN & Fils, EUKREA ELECTROMATIQUE, EXTERN 'GESTION, Fabrice Castagnet, Fil Conseil & Développement S.A.S., Human And Consulting, IN PARTNER, INSTITUT DE TECHNOLOGIE LIBRE, Jaufré Aligé - Jau-Informatique, KARISMATIK, Kavarna SARL, LEVELSYS, LIBERTECH, Libre Informatique, Mailden, MANDRAX Informatique, MIEL-CHAN, Nomaka, PORT PARALLÈLE, SARL les gîtes du mas Champion, SkiVR, SNCF, Studio-Virtu, UBICORE, Zéfla.

Côté collectivités, notons l'adhésion de la région Rhône-Alpes qui affirme son engagement en faveur du logiciel libre et devient la sixième collectivité adhérente de l'April. Et côté monde de l'éducation, notons les adhésions de l'Institut Poly Informatique et de l'IUT de Béziers.

Retrouvez la liste complète des adhérents personnes morales (avec description des structures et liens vers les sites internet).

Trombinoscope

Plus de 510 adhérents sont présents sur le trombinoscope de l'association. Un flux RSS est disponible permettant d'être facilement informé de la publication d'une présentation.

Planète April

Planète April rassemble les blogs des adhérents de l'April qui parlent de Logiciel Libre ou de sujets afférents (droit d'auteur...). Comme pour le trombinoscope, un flux RSS est disponible permettant d'être facilement informé de la publication d'un billet. 107 blogs d'adhérents sont référencés fin 2014.

De l'April et des réseaux sociaux

L'association April communique via un grand nombre de « réseaux sociaux ».

Conseil d'administration, bureau

L'April est dirigée par un conseil d'administration élu lors de l'assemblée générale.

Suite à l'assemblée générale du 8 février 2014 et la réunion du conseil d'administration qui a suivi, le conseil d'administration de l'April, au 31 décembre 2014, est composé de :

Le conseil d'administration de l'April et l'équipe de permanents se réunissent lors de week-ends de travail (en mai et septembre 2014) pour faire le point sur de nombreux sujets : les dossiers en cours, les priorités à court et moyen terme… Bien sûr, de nombreuses réunions plus courtes ont eu lieu tout au long de l'année. Et, le premier jeudi de chaque mois, il y a un petit déjeuner d'équipe de 7h30 à 9h.

Permanents

L'actualité et les différents dossiers nécessitent des moyens d'action professionnels pour permettre un suivi dans la durée. Dans l'objectif du développement des actions de l'association en faveur du Logiciel Libre, l'April s'est mobilisée depuis fin 2004 pour se doter :

  • de moyens financiers : les cotisations des membres constituent l'essentiel des revenus de l'association (90%) et la garantie de son indépendance financière.
  • de moyens humains, notamment par le recours à des permanents

L'équipe des permanents de l'April est actuellement constituée de :

  • Frédéric Couchet, délégué général, depuis le 1er mars 2005. La mission du délégué général est de mettre en œuvre la politique générale de l'association en liaison avec les membres et tous les organismes internes et externes concernés et d'assurer le bon fonctionnement quotidien de l'association.
  • Jeanne Tadeusz, chargée des affaires publiques, depuis le 15 avril 2010. Jeanne intervient notamment sur la veille législative, réglementaire et politique ; la rédaction d'analyses et propositions d'amendements, notes de synthèse, communiqués de presse ; la relation avec les pouvoirs publics en coordination avec le délégué général.
  • Isabella Vanni, coordinatrice vie associative et assistante projets, depuis le 1er septembre 2014. Isabella s'occupe de la gestion des adhérents, de l’organisation administrative, de la logistique, de la comptabilité, ainsi que de l’animation de la communauté. Elle intervient également comme soutien aux événements et projets de l'April.
Départ d'Aurélia et arrivée d'Isabella

Après plus de trois années passées au poste d'assistante de direction de l'April, Aurélia Gilardi a quitté ses fonctions mardi 30 septembre 2014. Nous lui souhaitons le meilleur pour ses nouvelles aventures professionnelles.

Pour prendre la suite, Isabella Vanni a rejoint l'équipe de permanents de l'April lundi 1er septembre, au poste de coordinatrice vie associative et assistante projets. Elle était précédemment assistante du service partenariats entreprises et institutionnels chez Action contre la faim.

Ressources : local, site, système de gestion des adhérents

Depuis le 27 juin 2013, l'April sous-loue de l'espace dans les locaux de la société Easter-Eggs au 44/46 rue de l'Ouest, Bâtiment 8, 75014 Paris.

Le local est avant tout le lieu de travail de nos permanents. Il permet également à des adhérents ayant du temps de se réunir et de travailler en commun, ou encore d'accueillir des stagiaires. Le matériel de l'association est regroupé dans le local. La proximité physique facilite le travail au quotidien.

Le local bénéficie d'une petite salle de réunion. L'April dispose depuis 2010 d'un pont téléphonique en voix sur IP permettant à des personnes non présentes de participer aux réunions. En 2012, l'April a également mis en place un serveur Mumble qui est un logiciel libre de voix sur IP (serveur et client). Ce service est utilisable pour des réunions.

Gestionnaire des Tâches Courantes

Le système interne de gestion des adhérents de l'April avait été redéveloppé en 2007, avec pour objectifs de :

  • simplifier le travail d'intégration des nouveaux adhérents ;
  • simplifier le travail du secrétaire ;
  • permettre un travail collaboratif du secrétaire, du trésorier et de l'assistante de direction ;
  • structurer et partager de l'information pour la mise en place d'indices ;
  • permettre aux adhérents une autonomie dans la gestion de leurs informations personnelles.

L'outil, appelé gestionnaire Des Tâches Courantes (gDTC), a été mis en production fin août 2007. Il est accessible à l'adresse : http://www.april.org/my. Cet outil est un Logiciel Libre diffusé sous la licence GNU GPL et le code est disponible sur Gna!.

Après s'être identifié, l'adhérent accède à sa page d'accueil personnelle où on trouve les onglets suivants : « Infos personnelles », « Infos administratives », « Annuaire », « Avis sur l'April », « Cotisations », « Bénévolat valorisé », « Carte de membre ».

Assemblée générale de l'April

L'assemblée générale 2013 a eu lieu le samedi 8 février 2014, à l'EFREI à Villejuif, suivie d'une soirée à Montreuil. Le dimanche était organisée une réunion des membres à l'école 42 à Paris.

L'assemblée générale est un des évènements importants de la vie de l'association, l'occasion de voter les rapports, moral et financier, de faire le point sur l'année qui vient de s'écouler, de rencontrer les autres adhérents et d'élire le conseil d'administration.

L'April fête ses 18 ans

L'April a été déclarée le 20 novembre 1996 à la préfecture de Bobigny, et sa création publiée au Journal Officiel n°51 du 18 décembre 1996. Fin 2014, nous avons donc fêté nos 18 ans d'existence.

Dix-huit ans d'actions pour promouvoir et défendre le logiciel libre et participer activement à la prise de conscience par le public que la liberté informatique est un enjeu de société. Mais aussi dix-huit ans d’amitiés durables nouées au cours de pique-niques, au moment des tempêtes de cerveau pour stimuler les imaginations, pour créer des t-shirts, pour préparer des poissons d'avril, pour s'échanger plein de datalove ♥…

À l'occasion de ces dix-huit ans, des apéros ont été organisés à Paris, Reims, Coupelle-Neuve, Montpellier, Beauvais et Lille.

Nous avons également proposé à chacun de nous laisser un témoignage, un commentaire, une anecdote concernant l'association ou le logiciel libre et/ou d'expliquer en quelques mots les raisons de son soutien à l'April.

Divers Actualité de l'April en vidéo

En 2014, nous avons initié la réalisation de vidéos de présentation de l'actualité de l'April. Dans ces vidéos, Lionel Allorge, président de l'April, et Luc Fievet, membre du conseil d'administration de l'April, présentent les actualités de l'April en une dizaine de minutes.

Nous avons publié les vidéos suivantes :

Apéros April

Fin 2013, nous avions repris l'organisation d'apéros April mensuels. Un apéro April consiste à se réunir physiquement afin de se rencontrer, de faire plus ample connaissance, d'échanger, de partager un verre et de quoi manger mais aussi de discuter sur l'actualité et les actions de l'April, voire de travailler sur des dossiers ou actions. Un apéro April est ouvert à quiconque souhaite venir, membre de l'April ou pas. L'apéro a lieu à Paris, notamment parce que le local s'y trouve ainsi que les permanents et de nombreux actifs.

En 2014, un apéro April a eu lieu un vendredi par mois au local de l'April.

Nous espérons qu'en 2015 des apéros auront lieu dans d'autres régions, comme pour les apéros de célébration de nos 18 ans.

April Contribution Camp du 24 janvier 2014

L'April a organisé en partenariat avec la fondation Mozilla un « April Contribution Camp » le 24 janvier 2014. Un court compte-rendu et des photos sont disponibles.

En Vente Libre

L'April utilise les services d'En Vente Libre pour mettre à disposition ses outils de sensibilisation.

Nouveau mug April

Les mugs April faits en 2008 avaient eu un grand succès. Devant les demandes de réédition, nous avons choisi de faire un mug humoristique sur le thème de PRISM (un programme de surveillance électronique de la NSA). Un bon moyen pour commencer une discussion sur le logiciel libre. Acheter un mug, c'est promouvoir le Logiciel Libre, soutenir l'April et avoir assurément la classe.

Poissons d'avril

L'April est normalement fidèle à la tradition du poisson d'avril. Pour une fois, nous n'avons pas été fiables en 2014 et donc pas de poisson. Nous nous rattraperons en 2015. En attendant, la liste de nos poissons d'avril est disponible.

Relais de campagnes de financement

L'April a relayé des campagnes de financement, comme par exemple les campagnes de La Quadrature du Net ; la campagne de dons du site clibre.eu qui a pour objet « la promotion des applications et logiciels libres et ressources & services en ligne libres » ; la campagne une campagne de financement participatif de Framasoft pour créer un plugin Etherpad fortement demandé par la communauté ; la une campagne de financement communautaire pour que l'aventure Lolix (site de référence pour l'emploi logiciel libre en France) puisse continuer.

Revues hebdomadaires

Nous avons initié, le 30 avril 2010, le principe de « revue hebdomadaire April » sur IRC (canal #april sur irc.freenode.net) chaque vendredi de 12h à 12h30. L'idée sous-jacente est d'avoir un point de rendez-vous fixe chaque semaine, d'une durée limitée, chacun étant libre de participer ou pas. Cette revue permet de faire le point sur les tâches en cours et à venir, de déterminer les éventuels blocages, les prochaines actions...

Les retours que nous avons eus, depuis la mise en œuvre de la revue hebdomadaire, sont positifs.

Vous pouvez en savoir plus et consulter en ligne les archives des revues hebdomadaires.

Salon d'accueil de l'April

Vous avez des questions sur l'April, nos actions ? Vous voulez aider ? Vous êtes nouvel adhérent ?… Nous avons mis en place un salon d'accueil dédié aux réponses à vos questions. Seuls quelques membres actifs et permanents de l'April sont présents sur ce salon. Vous pouvez y accéder via une interface web.

T-shirts

L'April dispose d'une série de t-shirts qu'il est possible de commander sur notre boutique.

Des discussions ont eu lieu en 2014 concernant le design de nouveaux t-shirts April. Il faudra attendre 2015 pour les découvrir.

Vœux

L'April a envoyé une carte de vœux 2014 à environ 400 contacts institutionnels, partenaires et membres actifs. L'image utilisée venant rappeler les dangers liés à l'utilisation de logiciels non libres après les révélations du scandale PRISM.

Voir aussi la page récapitulative des vœux April.

Dossiers ACTA - Comparution en tant que témoin dans le procès opposant deux fonctionnaires de Bercy et Act Up-Paris

L'April avait participé de 2008 à 2012 aux côtés d'autres structures à la mobilisation contre le projet ACTA (Accord commercial anti-contrefaçon).

Act Up-Paris a fait partie des organisations qui avaient participé à cette mobilisation. Dans ce cadre, l'April, Act Up-Paris, La Quadrature du Net ont mené des actions communes (communiqués de presse communs, participation à des réunions avec des fonctionnaires…).

En 2011, deux conseillers techniques de Bercy ont intenté un procès contre Act Up-Paris. L'audience s'est tenue en mai 2014 et, à la demande d'Act Up-Paris, Frédéric Couchet, délégué général de l'April, a été entendu en tant que témoin, notamment au sujet du rôle des deux fonctionnaires.

La procureure a estimé que ce qui était reproché à Act Up-Paris restait dans le cadre de la liberté d'expression. Le 1er juillet 2014, la 17e chambre correctionnelle de Paris a prononcé la relaxe de l'association, déboutant les plaignants de leurs demandes.

Brevets logiciels

Les tentatives de la part de quelques acteurs d'étendre la brevetabilité au domaine du logiciel restent l'une des plus grandes menaces contre le Logiciel Libre, car cela attaque les fondements mêmes du droit des logiciels, aujourd'hui couverts, en France comme en Europe, par le droit d'auteur. C'est pourquoi l'April en a fait l'un des 4 dangers qu'elle combat en priorité et sans relâche.

Les dernières années ont notamment été consacrées à un important travail de veille, de sensibilisation et de mobilisation autour du projet européen de brevet unitaire. L'April avait lancé en 2011 le site unitary-patent.eu/brevet-unitaire.eu, destiné à fournir une expertise au Parlement européen et l'aider à corriger les défauts du projet. En améliorant le règlement, une politique démocratique de l'innovation en Europe aurait pu enfin être édifiée. Malheureusement, en décembre 2012, le Parlement européen a voté pour le règlement sur le brevet unitaire : les eurodéputés ont finalement accepté le texte malgré tous les risques juridiques, économiques et politiques. L'April a dénoncé le signal donné par le Parlement européen, qui a choisi de se déposséder des questions de brevets, et du satisfecit accordé à l'Office européen des brevets, malgré des pratiques contestables de délivrance de brevets logiciels, au mépris du droit européen.

Cependant, le dossier est loin d'être terminé et on peut encore douter qu'il entrera jamais en vigueur tant il soulève des problèmes juridiques de conformité aux traités de l'UE. L'action de l'April se porte sur ce terrain-là tout en continuant à lutter contre la brevetabilité du logiciel.

En France, en 2014, le Sénat et l'Assemblée nationale ont examiné le projet de loi autorisant la ratification de l'accord relatif à une juridiction unifiée des brevets. Les deux Chambres ont adopté sans ciller un texte boiteux, contestable et contesté, sans débat public ni réflexion de fond sur ses conséquences.

Aux États-Unis, en juin 2014, la Cour suprême des États-Unis a enfin posé des limites à la brevetabilité des logiciels. Dans une décision unanime les juges ont rejeté les brevets mis en cause dans l'affaire Alice v. CLS Bank. Tout comme la Free Software Foundation, l'April s'est réjouie de cette décision qui, si elle concerne les États-Unis uniquement, est un signal fort contre les brevets logiciels. L'April a souligné également que cette décision de la Cour suprême expose l'importance de pouvoir recourir à une juridiction généraliste et indépendante sur la question des brevets, pour limiter les dérives des cours spécialisées – et redoute l'absence d'une telle protection dans le cadre du futur brevet unitaire européen.

Toujours en juin 2014, Elon Musk, le président de Tesla Motors, a annoncé que la société ouvrait l'utilisation des brevets et renonçait donc à exercer des poursuites à l’encontre de ceux qui utiliseraient ses technologies. L'April se réjouit qu'un acteur comme Tesla ait désormais compris l'inutilité et la nocivité des brevets, mais cela ne remet pas en cause la nécessité d'une réforme.

Fin 2014, l'avocat général de la Cour de Justice de l'Union européenne, Yves Bot, rendait ses conclusions sur le recours de l'Espagne contre les textes mettant en place le brevet unitaire. Il suggère à la Cour de Justice de donner carte blanche au microcosme des brevets.

DRM

Les DRM (dispositifs de contrôle d'usage ou menottes numériques) représentent l'un des dangers menaçant les logiciels libres. À chaque conférence, l'April se doit d'évoquer ce sujet et continue à sensibiliser le grand public. L'April avait déjà publié une synthèse sur les DRM en 2010.

Dans son combat contre les DRM, l'April a soutenu, comme chaque année, la Journée internationale contre les DRM de la Fondation du Logiciel Libre, le 6 mai 2014. Nous avons notamment proposé une bannière, des versions françaises des images proposées par la fondation et nos cahiers sur le sujet.

La fondation Mozilla a annoncé, le 14 mai 2014, qu'elle passait un accord avec Adobe pour intégrer les DRM dans le logiciel libre Firefox qu'elle édite. Nous avons indiqué que cette décision découle de l'intégration de DRM directement dans HTML5 (dossier qui nous avait beaucoup occupés en 2013) et et signe un net recul d'une informatique libre.

Prix du livre : montant de la TVA selon la présence ou non de DRM

Lors des débats sur le projet de loi de finances rectificative pour 2014, les députés du groupe Écologiste avaient déposé un amendement imposant une TVA à taux normal pour tous les livres numériques verrouillés par des DRM. L'April avait déjà soutenu par le passé cet amendement. L'April s'est mobilisée sur ce dossier avec d'autres organisations. Malheureusement, les députés ont rejeté l'amendement en juin 2014, puis de nouveau en décembre 2014. Nous avons publié la transcription des débats.

Projet de loi consommation et DRM

Le gouvernement avait présenté en 2013 un projet de loi relatif à la consommation. Ce projet de loi portait sur la mise en place de l'action de groupe, mais également sur la transposition de la directive européenne relative aux droits des consommateurs adoptée en 2011. Celle-ci avait timidement mis en place une information minimale du consommateur concernant les DRM. Le projet de loi présenté réduisait à néant l'information du consommateur sur la présence de menottes numériques.

L'April avait rédigé un argumentaire et des amendements sur ce projet de loi. L'ensemble a été transmis aux parlementaires et au gouvernement. Nous avions également appelé à la mobilisation pour contacter députés et sénateurs. Durant l'examen par l'Assemblée nationale et le Sénat, des amendements sur les DRM avaient été déposés mais rejetés. Cependant, Benoît Hamon, alors ministre délégué à l'Économie sociale et solidaire et à la Consommation, s'était engagé à ce que les informations sur la présence de DRM et sur les restrictions qu'ils entraînent soient précisées dans un décret. La loi a finalement été adoptée en mars 2014.

Le décret en question a été publié le 17 septembre 2014. Suite à cette publication, les consommateurs seront informés de la présence des DRM (« menottes numériques »). L'April s'est réjouie de cette évolution positive mais a rappelé que la protection réelle des droits des consommateurs passe par l'interdiction pure et simple des DRM.

Entreprises, économie, innovation

L'April a pour mission de promouvoir le Logiciel Libre dans tous les domaines, et de défendre les droits des auteurs et des utilisateurs, quels qu'ils soient. Les entreprises qui produisent et utilisent du logiciel libre ont tout intérêt à ce qu'il se démocratise et à ce qu'une législation adaptée (par exemple sur le plan des brevets et du droit d'auteur) favorise son développement et sa diffusion. Le chef d'entreprise n'ayant pas toujours le temps de se faire militant, l'action de l'April lui est plus que jamais précieuse.

Outre notre action sur le question du brevet logiciel, danger mortel pour les entreprises du logiciel libre, nous avons également continué d'agir contre les appels d'offres informatiques illégaux, en collaboration avec le Conseil national du Logiciel Libre (CNLL).

Nous avons organisé un « April Contribution Camp » le 24 janvier 2014, dont l'un des ateliers portait sur le thème de « Comment et pourquoi contribuer quand on est une entreprise ? ».

L'association maintient une page consacrée aux études économiques sur le Logiciel Libre et évoque régulièrement les questions économiques lors de ses rendez-vous institutionnels.

En 2011, dans un souci d'ouverture à tous les acteurs intéressés par les aspects économiques du logiciel libre, l'April a décidé de créer une liste de discussions dédiée aux « Analyses/discussions sur les modèles économiques du logiciel libre, l'innovation et le monde des entreprises/entrepreneurs ». Cette liste est ouverte aux adhérents et non-adhérents de l'April.

Éducation

Voir aussi « Éducation » dans la section « Groupes de travail ».

En 2013, l'April avait été particulièrement impliquée dans les débats lors du projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République et du projet de loi relatif à l’enseignement supérieur et à la recherche. Nos actions avaient favorisé l'adoption, pour la première fois, d'une disposition législative donnant la priorité au logiciel libre. Cette priorité au logiciel libre pour le service public de l'enseignement supérieur doit être une première étape et nous souhaitons qu'elle soit suivie par la mise en place d'une vraie politique publique en faveur du logiciel libre.

En janvier 2014, le ministère de l'Éducation nationale a répondu à une question écrite de Laurence Dumont sur la priorité au logiciel libre dans l'éducation. L'April a regretté que la réponse botte une fois de plus en touche et ne permette pas de dégager de vraie politique en faveur du logiciel libre dans l'éducation.

En février 2014, le site « Ralentir travaux », connu dans l'Internet pédagogique et consacré à l’enseignement du français au collège, a lancé une campagne de dons. L'auteur écrivant des manuels libres avait lancé une campagne de dons pour renouveler son matériel informatique et acheter des machines de marque Apple. Nous l'avons alors contacté et publié un article de réflexion sur les formats et la chaîne de production.

Toujours en février, à l’occasion du salon Intertice 2014 organisé par Canopé Versailles, l’Enuma Logiciels Libres a organisé une table ronde intitulée : « Comment appliquer en EPLE la circulaire de Jean-Marc Ayrault sur le logiciel libre », à laquelle a notamment participé Rémi Boulle (enseignant et vice-président de l’April chargé des questions d’éducation). La vidéo de la table-ronde est en ligne.

En 2014, Nous avons également développé et mis en place un site dédié à un appel pour l'interopérabilité dans l'Éducation nationale. Celui-ci a été lancé avec le soutien initial de plus de 100 personnels enseignants, appuyés de syndicats et associations de l'Éducation nationale. Du côté des syndicats, en plus du SE-UNSA, du SGEN-CFDT, de la Fédération SUD Éducation, cet appel a été signé aussi par la CGT-Éduc'action ainsi que le SNES-FSU et le SNUipp. Du côté des associations d'enseignants, en plus des Clionautes, de LinuxÉdu, Sésamath, PAGESTEC, la FADBEN, SILLAGES, de nombreuses autres nous ont rejoints. À ce jour plus, de 5 400 signatures ont été recueillies, dont celles de nombreuses personnalités du monde de l'Éducation. N'hésitez pas à signer et diffuser l'appel.

Notre appel en faveur des formats ouverts dans l'éducation a eu l'honneur d'être évoqué en novembre 2014 lors d'une question adressée par la députée Isabelle Attard à la ministre Najat Vallaud-Belkacem et à sa secrétaire d'État Geneviève Fioraso. Aucune réponse n'a été apportée ; cette non-réponse nous a inspiré une petite vidéo.

L'April a été contactée par les réalisateurs d'un reportage pour Canal+ sur le thème du numérique à l'école. Un extrait particulièrement intéressant pour le logiciel libre dans l'éducation peut être visionné avec sa transcription.

L'April a également tenu une conférence, le 16 novembre 2014, par la voix de Rémi Boulle, lors de l’événement Capitole du libre, à Toulouse.

Notons aussi une audience avec le cabinet de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Europe / international

Bien que l'April soit une association francophone, elle a toujours été active sur le front européen. Outre les batailles passées ou en cours (brevet logiciel, ACTA, brevet unitaire…), l'association suit avec attention les discussions et les travaux autour des marchés publics informatiques, les réflexions de la Commission européenne sur les possibles réformes de directives…

L'April a ainsi contribué à la consultation proposée par la Commission européenne sur la réforme du droit d'auteur.

L'année 2014 a été marquée par les élections européennes, l'April s'est fortement impliquée dans ce dossier à travers notre campagne « Pacte du Logiciel Libre pour les européennes 2014 » (Free Software Pact). Voir plus loin dans ce rapport d'activités.

L'année a aussi été marquée par le renouvellement de la Commission européenne. Lors de son audition par le Parlement européen, Günther Oettinger, commissaire européen désigné pour l'« économie et la société numériques », a délibérément refusé de répondre à une question d'une eurodéputée sur le logiciel libre. Par contre, lors de son audition par le Parlement européen, Andrus Ansip, commissaire européen désigné pour le marché unique numérique, a plusieurs fois exprimé son soutien au logiciel libre. L'April espère que c'est le signe de la volonté d'une politique volontariste en sa faveur.

En fin d'année 2014, le groupe Les Verts/ALE (The Greens/EFA) du Parlement européen a publié une étude intitulée « Assurer une plus grande transparence - Logiciel Libre et standards ouverts selon le Règlement du Parlement européen » qui encourage le Parlement à donner la priorité au logiciel libre et aux standards ouverts pour tous les systèmes et toutes les données qu'il utilise pour son activité. L'April a encouragé le Parlement européen a engager immédiatement une politique interne en faveur du logiciel libre et des formats ouverts.

Interopérabilité

En mars 2014, l'April a participé à la Journée de libération des documents. Cette journée avait pour objectif de rappeler l'importance des formats de documents numériques réellement ouverts.

En juillet 2014, le gouvernement britannique a annoncé sa décision de passer à l'usage exclusif de standards ouverts pour les documents de communication. Le gouvernement britannique a expliqué ce choix en mettant en avant l'importance de l'ouverture des formats ainsi que l'indépendance par rapport aux différents acteurs du marché. L'April s'est réjouie de cette décision et espère que le gouvernement français s'en inspirera pour généraliser les standards ouverts dans l'administration.

En 2014, l'April a soutenu la plateforme FixMyDocuments (Répare mes documents) dont le but est d'aider les administrations publiques européennes ayant décidé de soutenir l'ODF à mettre en œuvre leur décision. La plateforme récolte des données sur leur degré d'adhésion à cet objectif, en assurant le suivi et en faisant des signalements. Chacun peut ainsi référencer sur FixMyDocuments.eu les pages web publiques ne proposant pas les documents modifiables dans les formats ODF, lorsque les administrations se sont engagées à les utiliser. Ce service à été lancé par l'Open Forum Europe.

L'interopérabilité a été également le cœur de notre campagne en faveur des formats ouverts dans l'Éducation nationale.

Marchés publics informatiques

En collaboration avec le Conseil national du Logiciel Libre (CNLL), l'April s'est saisie en 2010 de la question des appels d'offres informatiques illégaux qui citent nommément certaines marques, technologies ou produits et empêchent ainsi de nombreuses entreprises, dont celles qui proposent des logiciels libres, d'accéder à la commande publique. L'association met à disposition un dossier « Pour des marchés publics informatiques ouverts ».

L'actualité principale sur ce dossier provient d'Italie. Le Parlement italien avait voté, le 7 août 2012, une modification du code des marchés publics, qui demande d'utiliser du logiciel libre, et de n'envisager le logiciel privateur que dans l'hypothèse où il est prouvé qu'il n'y a pas de solution libre disponible (article 68 CAD - Codice dell'Amministrazione Digitale). Ainsi, par cette disposition, le parlement Italien souhaite faire de l'usage du logiciel libre et des formats ouverts la règle, reléguant par la même le logiciel privateur au titre des exceptions. L'évaluation doit se faire en conformité avec les règles et critères établis par l'Agenzia per l'Italia Digitale. Le texte présentant les règles et critères a été approuvé le 6 décembre 2013 et publié début janvier 2014.

Open Bar Microsoft/Défense

L'April a continué son travail d'enquête sur le dossier « Open Bar » entre Microsoft et le ministère de la Défense. Cet accord-cadre, passé en 2008/2009 sans appel d'offres ni mise en concurrence, renouvelé en 2013, permettait, pendant toute la durée du marché (4 ans), un droit d’usage d’un certain nombre de produits Microsoft et des services associés. Il avait été signé malgré de nombreux avis défavorables, au prix de nombreux abandons des principes relatifs aux achats publics, et dans le plus grand secret.

Fin décembre 2013, le ministère de la Défense a donné suite à notre demande de communication de documents administratifs sur le contrat « Open Bar » passé avec Microsoft. Nous avons donc reçu le nouveau contrat pour la période 2013-2017, ainsi que l'acte d'engagement du marché subséquent et la note du secrétariat général pour administration portant sur le renouvellement de l'accord-cadre. Les documents confirment que le contrat « Open Bar » a bien été renouvelé en 2013. Malgré les changements à la tête de l'État et dans les administrations depuis 2012, la politique de partenariat privilégié avec Microsoft se poursuit.

Médiapart s'était saisi du dossier fin 2013 en publiant une enquête de Jérôme Hourdeaux, journaliste à Médiapart et une lettre ouverte de l'April au président de la République.

Le 29 janvier 2014, Jérôme Hourdeaux a été auditionné par la mission commune d'information (Assemblée nationale et Sénat) sur l'accès aux documents administratifs. Il a notamment évoqué le dossier Open Bar Microsoft/Défense.

En avril 2014, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a répondu à deux des questions écrites sur le contrat Open Bar Microsoft/Défense. Les arguments développés par le ministère de la Défense ont été proches de ceux déjà entendus : il s'agit de « standardisation, de rationalisation et de mutualisation des moyens ». Les enjeux soulevés par les questions, et notamment liés à la problématique de sécurité suite aux révélations de Snowden sur l'espionnage américain, ont été ainsi essentiellement ignorés par la réponse du ministère.

L'April a reçu, début avril 2014, la réponse du ministère de la Défense à sa demande de documents administratifs de février 2014. Des trois documents demandés, l'un a été fourni caviardé, le deuxième n'existerait pas et le troisième non transmis au nom du secret défense. L'April a regretté, une fois de plus, l'opacité sur cette affaire.

Toujours en avril, la députée Marie-Françoise Bechtel a posé une question écrite au ministre de la Défense sur le contrat passé par le ministère avec Microsoft. Dans cette question, elle l'interroge notamment sur les dangers pour la sécurité nationale du choix exclusif de Microsoft.

L'April a reçu, en juin 2014, un nouveau document concernant l'Open Bar Microsoft/Défense, venant de la Commission consultative des marchés publics, organisme qui a pour but d'aider les acteurs publics dans leurs démarches autour des marchés publics. Cet avis, qui ne lie pas l'administration, permet cependant d'avoir des précisions juridiques sur des projets de contrats publics.

L'April va continuer d'enquêter sur ce dossier. Et bien sûr, nous travaillerons à ce que l'option logiciel libre soit sérieusement étudiée à l'avenir.

Campagne citoyenne contre le projet de loi « terrorisme »

L'April a soutenu la campagne Présumé⋅e⋅s terroristes lancée par La Quadrature du Net, rejoignant ainsi les autres organisations comme la Ligue des droits de l'homme, Reporters sans frontières, le Syndicat de la magistrature, Framasoft,… Malheureusement, le projet de loi a été adopté par l'Assemblée nationale puis par le Sénat.

Projet de loi péruvien pour favoriser l'inclusion numérique et la mise en œuvre des logiciels libres dans les institutions de l'État

Le 31 octobre 2013, 10 membres du Congrès péruvien ont déposé un projet de loi « Ley que Promueve la Inclusión Digital y la Implementación del Software Libre en las Instituciones del Estado » (disponible en espagnol au format PDF scanné). Ces congressistes péruviens sont membres de la coalition du président de la République qui a été élu en 2011. Ce projet de loi concerne la mise en œuvre des logiciels libres dans les institutions de l'État. Nous avons mis en ligne une transcription du projet de loi et une traduction en français. Nous suivrons l'évolution de ce projet de loi.

Neutralité du Net

Sans la neutralité du Net, le Logiciel Libre n'aurait pas pu se développer et participer de manière conséquente à la croissance d'Internet. Il constitue aujourd'hui un phénomène de société à part entière. Cette neutralité demeure plus que jamais nécessaire à l'élaboration collaborative de projets par des contributeurs du monde entier.

L'April a relayé et soutenu des actions, notamment celles de La Quadrature du Net, et est intervenue chaque fois que nécessaire. Par exemple, l'April a participé à la mobilisation concernant les débats au Parlement européen sur le règlement relatif au Marché unique des télécommunications. Grâce à l'adoption d'amendements, ce règlement a inclus des garde-fous pour assurer la neutralité du Net et la protection d'Internet dans l'Union européenne.

La neutralité du Net est également l'une des thématiques récurrentes de la revue de presse de l'April.

Pacte du Logiciel Libre / Candidats.fr / Free Software Pact

L'April a lancé en 2007 l’initiative Candidats.fr afin de sensibiliser les futurs élus au logiciel libre. Pour l'élection présidentielle, l'initiative prend la forme d'un long questionnaire soumis aux candidats afin de connaître leurs positions sur les différentes questions qui en découlent (droit d'auteur, DRM, brevets logiciels, éducation, vente forcée...). Pour les autres élections, l'initiative prend la forme du Pacte du Logiciel Libre.

Le Pacte du Logiciel Libre est un document simple permettant aux électeurs de savoir quel candidat dans leur circonscription a perçu les enjeux du Logiciel Libre, et s'est engagé en conscience à promouvoir et défendre les libertés qui y sont associées. Les citoyens sont invités à contacter les candidats pour les sensibiliser et les inviter à signer le pacte. L'April met en place une plateforme collaborative pour chaque élection.

L'April a proposé cette action à l'occasion de l'élection présidentielle 2007, des élections législatives 2007, municipales et cantonales 2008, européennes 2009, régionales 2010, cantonales 2011, élections pour le gouvernement fédéral en Belgique, l'élection présidentielle de 2012 et les élections législatives 2012.

Dans le cadre des élections municipales des 23 et 30 mars 2014, l'April a poursuivi sa sensibilisation au logiciel libre des responsables politiques par l'initiative « Candidats.fr municipales 2014 ». Et dans le cadre des élections européennes 2014, l'April a relancé le Free Software Pact (Pacte du Logiciel Libre).

Par ailleurs, les utilisateurs de logiciels libres, particuliers et organisations, sont invités à signer la déclaration d'utilisation demandant à ce que les droits des développeurs et des utilisateurs de logiciels libres soient pris en compte par le législateur, et que les pouvoirs publics encouragent l'utilisation, la production, et la diffusion de logiciels libres. En 2014, l'April a mis en place une version internationalisée de cette déclaration.

Le Pacte du Logiciel Libre pour les municipales 2014

Dans le cadre des élections municipales des 23 et 30 mars 2014, l'April a poursuivi sa sensibilisation des futurs élus au enjeux du logiciel libre par l'initiative « Candidats.fr municipales 2014 ». Les utilisateurs de logiciels libres, particuliers et organisations, ont été invités à signer la déclaration d'utilisation.

Pour informer les futurs élus sur les enjeux qui y sont associés, et notamment sur les questions de standards ouverts et d'usage des logiciels libres dans les collectivités, l'April a invité chacun à participer à cette campagne en contactant les candidats et en les encourageant à signer le Pacte du Logiciel Libre.

Au final, 287 candidats, dont 144 élus, ont signé le Pacte du Logiciel Libre.

Pacte du Logiciel Libre pour les européennes 2014 / Free Software Pact

La sensibilisation des candidats aux élections, et donc des futurs élus, s'est poursuivie à l'occasion des élections européennes 2014.

Dès janvier 2014, la campagne du Free Software Pact a été lancée (Pacte du Logiciel Libre) pour les élections européennes. Un nouveau site multilingue a été mis en place, et le Pacte du Logiciel Libre était disponible dans plusieurs langues de l'Union Européenne.

Basée sur l'initiative Candidats.fr, cette campagne s'est déroulée en collaboration avec des activistes de toute l'Europe. Elle invitait les citoyens à sensibiliser les candidats en leur proposant de signer le pacte du logiciel libre via une plateforme de contact des candidats.

Le vendredi 31 janvier 2014, l'April a envoyé à l'ensemble des députés européens une lettre ouverte sur le logiciel libre et le parlement européen, pour faire le bilan de la législature écoulée et connaître leur programme au sujet des logiciels libres.

Les élections européennes se sont terminées le 25 mai 2014. Au total, 165 signataires candidats ont signé le Pacte du Logiciel Libre, dont 34 nouveaux eurodéputés.

Suivi des réponses aux questions écrites d'Isabelle Attard sur l'application de la circulaire Ayrault concernant le bon usage des logiciels libres dans les administrations

La députée Isabelle Attard avait adressé aux ministres, en juin 2013, une question écrite sur l'application de la circulaire Ayrault sur l'usage des logiciels libres dans les administrations. Nous avons mis à jour notre page avec les nouvelles réponses reçues.

En juin 2014, un an après ses premières questions, pour faire le suivi de l'application de la circulaire, la députée Attard écrivait de nouveau aux ministres de plein exercice du gouvernement de Manuel Valls, ainsi qu'au Premier ministre et à Axelle Lemaire, la secrétaire d’État au Numérique. Comme pour les questions de 2013, nous maintenons une page qui recense les réponses reçues.

Vente forcée ordinateur/logiciels

L'April lutte contre la vente forcée de systèmes d'exploitation et autres logiciels avec un ordinateur neuf. Elle mène des actions institutionnelles et soutient le groupe de travail Racketiciel de l'Aful ainsi que les actions en justice de l'UFC-Que choisir contre les revendeurs de matériel. L'April a évoqué ce dossier lors de ses rendez-vous avec des responsables politiques.

Le 22 janvier 2014, la Cour de cassation a rendu une nouvelle décision sur la vente forcée ordinateur/logiciels. Elle a rappelé son jugement de novembre 2010 sur la nécessité d'évaluer la question de manière claire et objective, afin de s'assurer que les droits des consommateurs soient respectés.

L'April a soutenu le texte de la pétition internationale contre la vente forcée de logiciels proposée en mars 2014 par le groupe Racketiciels de l'Aful.

En juin 2014, UFC-Que Choisir perdait en appel son procès contre la vente forcée. Encore une fois, il apparaît qu'une action politique est nécessaire pour faire respecter durablement le droit des consommateurs vis-à-vis de la vente forcée matériel/logiciel.

Sur le même sujet, le 11 septembre 2014, la Cour de cassation italienne a rendu une décision attendue sur les questions de vente forcée, en condamnant la société HP à rembourser à un consommateur les licences des logiciels pré-installés sur son ordinateur et qu'il ne souhaitait pas acquérir. L'April a félicité l'association ADUC, qui a porté l'action, ainsi que Marco Ciurcina, avocat, pour le résultat obtenu. Pour l'occasion, notre actualité a été traduite en italien et c'était la première du genre.

Vie privée / surveillance

Le scandale PRISM, qui a révélé l'ampleur des écoutes généralisées commises par les USA et certains de ses alliés sur les communications de tous les citoyens, a rappelé l'importance de la nécessité de contrôler son système informatique. Les logiciels libres, de part le fait qu'ils peuvent être vérifiés et améliorés par tous, sont une brique de base pour construire une informatique qui soit au service des utilisateurs et non pas un outil pour ceux qui souhaitent les asservir.

Début 2014, l'April a signé les « Principes internationaux sur l'application des droits de l'Homme à la surveillance des communications ».

L'April a participé activement à la journée de mobilisation contre la surveillance de masse qui a eu lieu le 11 février 2014. L'April a également participé à l'opération Reset The Net (« Réinitialisation du Net »), le 5 juin 2014, pour le premier anniversaire des révélations d'Edward Snowden sur la surveillance de masse.

La campagne de l'April « Priorité au logiciel libre » a été l'occasion de publier une tribune dans Libération du 25 février 2014 intitulée L’après-Snowden : donner la priorité au logiciel libre pour une informatique de confiance.

En juin 2014, l'April et Framasoft ont travaillé de concert pour traduire en français le guide « Autodéfense courriel » de la Fondation pour le Logiciel Libre.

L'April a fait une interview de deux des animateurs des Cafés Vie Privée. Également connus sous le nom de Chiffrofête ou de Cryptoparty, les Cafés Vie Privée sont des événements visant à initier tout type de public aux méthodes et outils permettant de sécuriser leurs données et d'améliorer le contrôle de leur vie privée. Les deux animateurs présentent en 8 minutes les enjeux de la vie privée et leurs interventions dans le cadre des Cafés Vie Privée (la page présente aussi la transcription de la vidéo).

En 2015, l'un des principaux enjeux sera de convaincre le plus grand nombre que l'informatique libre fait partie de l'antidote au problème de surveillance massive attentatoire au respect de la vie privée, tel qu'il est énoncé par l'article 12 de la Déclaration universelle des droits de l'homme, et que c'est une brique essentielle pour une société libre et inclusive. Il nous faudra convaincre non seulement le grand public, les associations, les entreprises, mais également les responsables politiques.

TAFTA / TTIP / CETA

TAFTA (Transatlantic Free Trade Agreement/Area - Zone transatlantique de libre-échange), connu également sous le nom de TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership - Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement), est un accord commercial actuellement négocié entre l'Union européenne et les États-Unis, dans le but de créer une zone de libre-échange transatlantique. L'April a résumé les problématiques posées par le dossier dans une page de position. L'April se mobilise contre TAFTA, mais également contre tous les accords commerciaux internationaux qui remettent en cause le jeu démocratique et la protection des droits de l'homme.

En avril 2014 a eu lieu un sommet sur « le futur du commerce transatlantique » dans les salons de l'hôtel Shangri-La, à Paris. Cette conférence, qui réunissait des responsables européens et lobbies industriels, était la nouvelle étape de discussions sur l'élaboration de ce nouveau traité transatlantique TAFTA. L'April a participé à une manifestation pour informer sur les dangers potentiels de TAFTA.

En mai 2014, des députés avaient déposé une proposition de résolution européenne sur TAFTA. Cette résolution a été votée mais totalement vidée de sa substance.

En juillet 2014, l'April a répondu à la consultation de la Commission européenne sur les modalités de la protection des investissements et des règlement des différends entre investisseurs et États (RDIE) dans le cadre du TAFTA.

Du côté de l'accord commercial entre l'Union européenne et le Canada, denommé CETA (Comprehensive Economic and Trade Agreement, en français Accord économique et commercial global), le site de l'émission allemande Tagesschau publiait en août 2014 le texte de l'accord. Le contenu du texte confirmait le danger pour nos libertés.

En octobre 2014, l'April a participé à une journée de mobilisation européenne contre les accords commerciaux TTIP/TAFTA, CETA, TISA.

Rappelons qu'il est toujours possible de signer l'« Initiative européenne citoyenne » auto-organisée contre TTIP/TAFTA proposée par une alliance d'organisations européennes.

Relations avec les pouvoirs publics et rendez-vous

Depuis plusieurs années, l'April est considérée par les pouvoirs publics comme un acteur majeur du numérique qui mérite d'être reçu et écouté. En 2014, l'April a ainsi rencontré de nombreux représentants des pouvoirs publics : cabinets ministériels, parlementaires…

Notons un entretien avec le conseiller technique du Premier ministre ; avec le cabinet de Thierry Mandon, secrétaire d'État à la Réforme de l'État et à la Simplification ; avec le cabinet de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ; avec Axelle Lemaire, secrétaire d'État chargée du Numérique, en présence de Richard Stallman.

Ces rencontres ont été l'occasion d'échanger sur les politiques publiques et le logiciel libre et sur les dossiers de l'April (brevets, éducation, économie, droit d'auteur, consommation…).

Groupes de travail Agenda du Libre

Le site Agenda du Libre, lancé en juin 2005 par Thomas Petazzoni, propose un calendrier des manifestations organisées autour du logiciel libre en France. Depuis sa création, près de 7 940 événements ont été référencés.

Thomas Petazzoni et Marco Rodrigues (un des modérateurs du site), constatant que le projet souffrait depuis quelques temps d'un déficit de disponibilité et de ressources, avaient proposé fin 2013 à l'April de reprendre la gestion du site pour en assurer la pérennité. C'est avec grand plaisir que nous avions accepté, tant il est essentiel que ce site dédié à la promotion du logiciel libre puisse continuer à exister. Il permet de faire connaître tous les événements ayant un rapport avec le libre et organisés en France, en Suisse et en Belgique.

Plusieurs modérateurs sont désormais à l'œuvre et publient les événements proposés par les associations. On enregistre en moyenne un temps inférieur à une journée entre la modération et la publication.

De nombreuses évolutions et fonctionnalités ont été mises en place en 2014, comme :

  • Mise en production de la nouvelle version (Ruby on Rails) de l'Agenda du Libre en juillet 2014.
  • Changement du sous-titre de l'Agenda pour l'ouvrir sur une société Libre et non plus uniquement sur les Logiciels Libres, début août.
  • Présentation des actualités de l'Agenda du Libre dans une vidéo (10 minutes) en août 2014.
  • Géolocalisation ajoutée aux événements fin août.
  • En septembre, mise en place de l'éditeur tiny mce qui permet d'ajouter des images et traduction en anglais de l'Agenda du Libre.
  • Octobre est un mois riche en événements : l'Agenda du Libre diffuse ses événements sur twitter, le filtrage par région n'inclut plus forcément les événements nationaux, les statistiques évoluent, avec présentation par mois, année et région, et sparkline graphique et les pages pour chaque tag et association comportent maintenant une cartographie des événements associés.
  • Depuis novembre, la carte OpenStreetMap peut maintenant être intégrée dans une iframe et reprise sur les sites des groupes d'utilisateurs de logiciels libres, s'ils le souhaitent.
  • En décembre, il est devenu possible de dupliquer un événement, ce qui va faciliter le travail des personnes qui soumettent des événements réguliers et donc le travail des modérateurs du site.
Admin sys (administration systèmes)

Le groupe de travail « Admin sys » a pour but de fournir et de gérer l'infrastructure technique des serveurs de l'April. Il installe et entretient les services fournis aux permanents, membres du conseil d'administration et membres de l'association. Il gère également l'évolution des services. Cela va du site Internet officiel de l'April aux listes de discussions en passant par l'hébergement de projets connexes à l'association. En fonction des besoins, de nouveaux services sont mis en place.

Actions

Le système d'information de l'April, qui gère nos différents outils, repose sur la technique de virtualisation : des machines virtuelles sont configurées sur plusieurs machines physiques.

En 2014, un important travail de mise à jour des machines virtuelles a été effectué, tant sur les serveurs gérant les services tels que les sites web, le courriel… que sur les machines présentes au local de l'April. Par exemple, le serveur Asterisk (téléphonie IP) a été mis à jour avec une version récente. Pendant l'été 2014, la quasi totalité des machines a été mise à jour vers une version récente de Debian GNU/Linux. Un compte rendu plus complet du travail mené est disponible.

Les backups ont été remis en place. En effet, suite à différents problèmes que nous avons rencontrés, nos backups ne se faisaient pas totalement et certaines de nos sauvegardes étaient anciennes (>60jours). Nous sommes donc revenus à la normale.

Les failles Heartbleed et Shellshock ont été corrigées peu après leur révélation. Un nouveau service LimeSurvey a été installé pour gérer le questionnaire Libre Association. La galerie photo a été migrée sur Piwigo, dans sa dernière version, ce qui évite de proposer aux utilisateurs un « téléverseur » en Flash. En interne, nous sommes passés à OwnCloud pour prendre la suite de Dotproject.

Grâce au travail de Benjamin Drieu, nous avons pu mettre en place un site de campagne en faveur des formats ouverts dans l'éducation nationale.

Notons également la mise à jour de la documentation des différents services : il a été effectué une « cartographie » précise du réseau de l'April et du statut des machines.

Au local, une procédure de bascule sur le réseau d'Easter-Eggs a été mise en place, permettant d'avoir toujours un accès Internet dans le cas d'un problème avec notre connexion.

La convention d'hébergement d'un de nos serveurs par la Fondation Free a été renouvelée.

Achats

Suite à l'arrivée d'Isabella Vanni dans l'équipe de permanents, un nouvel ordinateur portable a été acheté et installé.

Nous avons procédé à l'achat d'imprimante/scanner. Nous disposons d'une part d'une imprimante Laser de marque HP pour imprimer, et d'autre part d'imprimante/scanner Officejet 6600C permettant de scanner depuis le réseau sans utiliser un micrologiciel non libre sur les ordinateurs.

Arrivée de nouveaux membres

Trois personnes ont rejoint le groupe en 2014. Pour faciliter l'arrivée de nouveaux membres, un accès VPN est désormais disponible ; il permet de donner des accès plus fins aux machines en lieu et place de l'accès global dont nous disposions avant. L'ancienne procédure était un frein à l'arrivée de nouveaux administrateurs systèmes.

Propositions autour d'un nouveau système d'information

Nous réfléchissons toujours à l'évolution d'un nouveau système d'information. Cet été, un travail a été mené dans le cadre des méthodes de travail « DevOps » : nous disposons d'une base permettant de créer des machines et de déployer des nouveaux services en se basant sur Ansible.

Diversité

Le groupe de travail Diversité a pour objectif d'étudier le niveau de représentation des différents groupes de personnes au sein de l'April, mais également dans les milieux associatifs, éducatifs, institutionnels, politiques et professionnels en lien avec les logiciels libres. Ces groupes de personnes peuvent sommairement être définis comme « femmes », « seniors », « juniors », « non-technophiles » (non-« geeks »).

Le groupe de travail a été créé en 2006, face au constat non expliqué de l'absence de participations de certains groupes de la population aux activités libristes. Par exemple, le bilan d'activité du groupe pour l'année 2009 a fait état d'une très faible participation féminine : environ 6% des adhérents à jour de cotisation sont des femmes. Un des premiers axes de travail du groupe a donc été celui de la participation des femmes et des questions d'inclusion, faire en sorte que l'atmosphère y soit accueillante pour tous. En 2012, une nouvelle charte avait été validée, marquant un élargissement du périmètre du groupe.

Cette année, le groupe Diversité s'est occupé de plusieurs projets à la fois :

  • Un travail de veille a été mené en collectant des articles sur les déséquilibres hommes/femmes dans les métiers scientifiques en général et informatiques en particulier.
  • Le groupe Diversité a produit une bannière pour l'Ada Lovelace_Day en hommage aux femmes libristes.
  • Mise à jour de la liste des groupes d'utilisateurs de logiciels libres en étroite collaboration avec le groupe de travail de l'Agenda du Libre.

Pour 2015, Magali Garnero souhaite trouver un(e) binôme pour co-animer le groupe. Des vidéos, interviews de femmes œuvrant dans l'informatique en général, devraient voir le jour régulièrement.

Vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions du groupe.

Éducation

L'April est depuis longtemps un observateur particulièrement attentif de l'évolution de l'usage et de l'enseignement de l'informatique dans le système éducatif. Le groupe Éducation est ouvert à tous. Vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions.

Vie du groupe

Le travail du groupe Éducation s'article essentiellement autour de la liste de diffusion. Elle compte maintenant plus de 500 abonnés contre environ 330 l'année dernière. Cette forte augmentation est un des résultats de la campagne pour les formats ouverts lancée fin 2014. Espérons que cette montée en puissance va renforcer notre force de frappe en faveur du logiciel et des ressources libres dans l'éducation.

Principales actions

Une très large part de l'activité du groupe s'est concentrée sur la préparation et le lancement de l'appel en faveur des formats ouverts lancé le 13 novembre 2014 et l'animation de la campagne via les réseaux sociaux, des courriels ciblés ou encore un article sur le site de Ludovia.

Le groupe a aussi proposé une mise à jour de la page consacrée aux logiciels libres sur le site de Vousnousils. Ce site étant assez fréquenté, il nous a semblé légitime de les aider à mettre à jour cette liste.

Enfin, sur la liste de ce groupe de travail se sont tenus de nombreux échanges sur le droit d'auteur des enseignants, l'enseignement de l'informatique dans le premier et le second degré, Open-Sankoré, AbulÉdu, les ENT, les ressources éducatives libres…

Perspectives 2015

Le groupe Éducation continue dans sa volonté de tisser des liens avec les acteurs du monde éducatif : associations professionnelles, syndicats, développeurs de logiciels ou ressources libres…

Nous entendons également transformer l'essai de la campagne pour les formats ouverts en participant à la consultation sur le numérique à l'école qui devrait s'ouvrir début 2015 et en espérant une nette évolution du RGI afin que l'utilisation des formats ouverts et interopérables s'imposent à toutes et à tous dans le cadre de leur mission au service de l'État.

Jeux libres

Quelques discussions ont eu lieu sur la liste de discussions du groupe.

Vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions du groupe.

Libre Association (Logiciel Libre et monde associatif)

Paradoxalement, alors que le monde du logiciel libre et le monde associatif ont de nombreuses valeurs communes (partage, volontariat, bénévolat, passion), le logiciel libre semble peu diffusé dans le milieu associatif. Le groupe de travail Libre Association est donc né de la volonté de « jeter des ponts entre le logiciel libre et le monde associatif ». Vous pourrez trouver des détails sur les axes de travail et les missions du groupe sur les pages dédiées sur le site de l'April. Vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions du groupe.

La liste de discussions, ouverte à toutes les personnes intéressées par la promotion des logiciels libres en milieu associatif, compte 231 abonnés en cette fin d'année et a vu passer 315 messages en 2014 (un peu moins de 6 messages par semaine). Le trafic sur la liste et le nombre d'inscrits restent sensiblement les mêmes que ceux des années précédentes (pour mémoire, 223 inscrits en 2013 et 228 en 2012). En ce qui concerne les messages, on en comptait 245 en 2013 contre 228 en 2012.

Réimpression du Guide Libre Association

La réimpression du Guide Libre Association (réalisé en 2012, imprimé et diffusé à 10 000 exemplaires, avec le soutien de la Fondation Crédit Coopératif) avait pris du retard en 2013. Le guide a finalement été réédité en 2014.

Cette réimpression a été possible en particulier grâce à un soutien financier de la Macif. Pour compléter ce soutien financier, le groupe de travail a lancé un financement participatif par l'intermédiaire d'une page dédiée. Même si l'objectif initial n'a pas été atteint (3 649 € récoltés sur un objectif de 5 000 €), sans doute aussi en raison de la période d'été peu propice à cette campagne, les participations individuelles ont quand même permis la réimpression de 8 000 exemplaires qui vont pouvoir être distribués gracieusement aux têtes de réseaux qui en font la demande et qui sont susceptibles de redistribuer en local des exemplaires pour les associations.

Le guide était disponible au Forum national des associations & fondations le 22 octobre 2014, sur les stands du Crédit Coopératif et de Associations mode d'emploi que nous remercions sincèrement.

Pourquoi les associations doivent faire l'effort d'utiliser le plus grand nombre possible de logiciels libres

Laurent Costy, administrateur de l'April et co-animateur du groupe de travail Libre Association, a publié en 2014 dans « Linux Pratique n°84 » une tribune intitulée « Pourquoi les associations doivent faire l'effort d'utiliser le plus grand nombre possible de logiciels libres ? » que nous avons également publié sur notre site web.

Rénovation du site web du groupe

La rénovation du site LibreAssociation.info, entamée en 2012, a été terminée début 2014 : le site rénové a été mis en ligne en mars. Les pages du sites sont mieux adaptées aux divers supports de lecture et plus attrayantes afin de toucher un public novice dans ce domaine. Pour l'occasion, Sébastien Thorel, aka Harrypopof, a décliné graphiquement l'hirondelle, visuel associé au groupe de travail. Dans la même logique, pour agrémenter les différentes pages, les dessins réalisés par Simon « Gee » Giraudot via le générateur de BD Framasoft, ont été utilisés.

Un nouveau questionnaire à l'intention des associations pour connaître leurs pratiques informatiques

Le groupe de travail, sur sa liste de discussions, a réaffirmé sa volonté de refaire une enquête sur les pratiques informatiques des associations, comme cela avait été fait en 2008 et 2009. Même si l'idée avait été exprimée depuis longtemps, la concrétisation quant à la publication d'un nouveau questionnaire et à la diffusion de l'information ont commencé le 22 octobre 2014, le même jour que le Forum national des associations & fondations. Le questionnaire sera sans doute laissé en ligne jusqu'à début février 2015 pour permettre d'obtenir un nombre de retours pertinent : il semblerait en effet que les associations déjà sensibilisées aux logiciels libres aient moins répondu qu'en 2008-2009. Ceci étant, le panel sera sans doute plus représentatif. Les données seront mises à disposition librement et publiées au cours du premier semestre 2015.

Prix du logiciel libre

Avec l'appui de la Fondation pour le progrès de l'homme, la réflexion a été engagée pour mettre en place un Prix du logiciel libre qui récompensera un logiciel libre à composante « sociale » (le terme exact reste à définir). Une liste interne à été mise en place pour avancer sur la définition et l'organisation de ce prix.

Participation à des événements

Le groupe de travail a participé à plusieurs manifestations et a honoré de sa présence plusieurs conférences. On notera particulièrement en 2014 :

  • lors des RMLL (Rencontres mondiales du logiciel libre) à Montpellier,
  • lors de la journée Éducation populaire et action citoyenne organisée par le CNAJEP (Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d'éducation populaire), le lundi 17 novembre 2014, au Comptoir général à Paris.

On notera en particulier que l'intervention lors de la journée du 17 novembre au CNAJEP a permis de renforcer encore les liens entre l'univers libriste et l'éducation populaire : c'est un rapprochement auquel s'emploie le groupe depuis sa création et qu'il convient donc de pointer comme très positif en 2014.

Participation à la campagne « J'aime ton asso » du Mouvement associatif

Le Mouvement associatif avait lancé une campagne « J'aime ton asso ». L'April a encouragé chacun à profiter de cet outil pour faire connaître les associations, nationales ou locales, du logiciel libre.

Perspectives 2015

Pour les perspectives 2015, les axes ouverts sont les suivants :

  • Rédiger un nouveau guide dont le sujet pourrait être « Données et Associations ».
  • Enrichir le site d'exemples réussis de migrations et d'usages régulier de logiciels libres au quotidien dans les associations.
  • Consolider un réseau de référents avec, comme objectifs complémentaires pour y parvenir : géolocalisation des initiatives, un label/autocollant à l'image de ce que fait la LPO (Ligue de protection des oiseaux), une carte des endroits où le guide a été envoyé, un repérage des initiatives locales pour permettre une amplification de la valorisation, un repérage de militants d'éducation populaire convaincus de l'importance des logiciels libres dans les différentes fédérations.
Libre en Fête

L'April a lancé, en 2001, l'initiative Libre en Fête, qui est un événement de promotion et de découverte du logiciel libre pour le grand public, à l'initiative des groupes d'utilisateurs de logiciels libres (GULL), d'associations de quartiers, d'Espaces publics numériques (EPN), de collectivités, dans une dynamique festive et conviviale. Chaque année, cette initiative a lieu autour du 21 mars, pour accompagner l'arrivée du printemps.

Le Libre en Fête en 2014, s'est déroulé du vendredi 7 mars au dimanche 13 avril 2014 inclus. Cette édition était organisée en partenariat avec la Délégation aux usages de l'Internet, le réseau Cyber-base® de la Caisse des dépôts et l'Agenda du Libre. Il a donné lieu à 56 évènements déclarés. Cela ne représente qu'une partie des événements organisés. En effet, tous les organisateurs n'ont pas forcément ajouté leur événement sur l'Agenda du Libre.

Nous remercions chaleureusement tous les organisateurs de ces événements qui ont permis au grand public de découvrir les logiciels libres.

Voici le nombre d'événements déclarés les années précédentes :

Libre en Fête 2015 aura lieu du vendredi 6 mars au dimanche 12 avril 2015 inclus.

Une liste de diffusion a été mise en place pour que les organisateurs d'évènements puissent échanger leurs expériences et faire part de leurs idées. L'inscription est ouverte à tous.

Recherche

Le groupe de travail Recherche a été créé à la fin de l'année 2011. Pour rappel, il propose de :

  • promouvoir une disposition légale empêchant l'appropriation des publications par les éditeurs par des cessions de droits patrimoniaux,
  • suggérer des licences à appliquer aux publications scientifiques donnant les libertés nécessaires et suffisantes aux lecteurs,
  • promouvoir la formalisation de la prise en compte de certaines productions logicielles libres dans l'évaluation des chercheurs,
  • promouvoir l'utilisation des productions scientifiques totalement libres (voire dans le domaine public) telles que les données expérimentales,
  • communiquer sur les positions de l'April auprès de la communauté académique.

Remarque : le groupe ne traite pas de l'enseignement supérieur, qui reste abordé dans le groupe Éducation.

Vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions.

Malgré l'absence d'animateurs, le groupe maintient une activité ponctuelle autour de sa liste de discussions. En 2014, le groupe a contribué à la réponse à la consultation européenne sur le droit d'auteur. Le groupe est toujours à la recherche d'animateur afin de poursuivre une activité plus soutenue.

Revue de presse

La revue de presse fait partie du travail de veille mené par l'April dans le cadre de son action de défense et de promotion du Logiciel Libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l'April.

Pour gérer cette revue de presse, un groupe de travail a été créé (vous pouvez consulter la charte) ainsi qu'une liste de discussion rp@april.org où vous pouvez envoyer les liens vers des articles qui vous semblent intéressants.

Il existe un flux RSS permettant de recevoir la revue de presse au fur et à mesure (rapidement et article par article).

Chaque semaine, les articles de la semaine passée sont compilés et repris le lundi dans une page du site web de l'April. Afin de faciliter la lecture, et notamment limiter la surcharge lorsque de nombreux articles de presse traitent d'un même sujet, une sélection des 7 à 10 sujets les plus importants est faite, pour lesquels un article est mis en avant et les autres énoncés à la suite.

Cette revue de presse hebdomadaire est également diffusée sur le site LinuxFr.org, ce qui grandement élargit son audience.

La revue de presse est aussi disponible sous la forme d'un podcast, hormis lors de la période estivale, réalisé par Luc Fievet, Nicolas Vinot et Emmanuel Charpentier. Ce podcast apporte une analyse rapide des articles et des sujets qu'ils portent.

Il est diffusé sur les radios : Divergence Numérique, Radio Escapades, Radio Larzac et Ici&Maintenant.

En 2014 ont été publiés près de 817 articles. Pour rappel, 668 en 2013, 675 en 2012, 859 en 2011, contre 750 en 2009 et 710 en 2010.

Sensibilisation au Logiciel Libre

Le groupe de travail Sensibilisation de l'April a pour vocation de proposer des documents permettant de sensibiliser le public au logiciel libre et aux formats ouverts. Les types de documents produits par le groupe sont variés et vont des dépliants, affiches et tracts aux décorations de stands, en passant par les t-shirts et les cartes de vœux. Ces documents nous sont très utiles notamment sur les nombreux stands tenus par l'association.

Vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions.

Le groupe a travaillé sur plusieurs documents et projets de documents au cours de l'année 2014.

Site web

Le groupe de travail Développement et maintenance du site web a pour objectif de développer et maintenir le site web ainsi que le wiki de l'association April.

Le site principal est propulsé par Drupal. Ces dernières années, nous avons constaté que le site s'adressait principalement à un public averti. Nous souhaitons en faire un espace plus accueillant pour les personnes désireuses de découvrir le Logiciel Libre, ses enjeux et nos actions. L'aide de quelques contributeurs serait nécessaire pour atteindre ce but.

Le groupe de travail est toujours à la recherche d'un animateur et de contributeurs. Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à vous inscrire sur la liste de travail du groupe.

Le groupe s'occupe aussi du wiki de l'association. Le jardinage du wiki, c'est-à-dire son entretien, est effectué principalement par les bénévoles de l'April, notamment par Thierry Vedel que nous remercions vivement pour le travail pénible de suppression du spam, que nous subissons notamment via la création de faux comptes qui postent ensuite des liens commerciaux non souhaités.

Traductions

À ne pas confondre avec le groupe « Traduction de la philosophie GNU », le groupe « Traductions » a pour objectif de traduire dans différentes langues le site web de l'April et divers documents utiles, notamment les communiqués de presse. Ce groupe est ouvert aux non-membres de l'April.

L'action des bénévoles du groupe permet d'avoir rapidement nos actualités publiées sur la version anglaise de notre site web.

Cependant, le groupe aimerait renforcer son équipe, en particulier avec des bénévoles anglophones. N'hésitez pas à contacter le groupe et/ou à diffuser notre appel April's English translation team is recruiting volunteers.

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe et vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions.

Traduction de la philosophie GNU Vue d'ensemble

Rappelons que le groupe Trad-Gnu a pour but de présenter l'informatique libre et la philosophie de GNU en français. Pour ce faire, il traduit et maintient à jour l'essentiel des textes publiés sur le site du projet GNU, pour qu'un visiteur francophone puisse en parcourir les sections principales sans être gêné par des pages en anglais.

Ce groupe existe depuis 1996, comme l'April. Il a donc atteint 18 ans en 2014. Outre les activités de traduction en français des articles de www.gnu.org relatifs à la philosophie du logiciel libre, le groupe effectue également des traductions à la demande de l'April ou de la Fondation pour le Logiciel Libre et collabore sur certains projets avec Framasoft (groupe Framalang) ou avec le groupe Traductions de l'April.

La liste de travail compte actuellement 87 abonnés, dont certains inactifs. En 2014, nous avons accueilli 3 nouveaux membres et quelques-uns se sont désabonnés.

Vous pouvez vous inscrire sur la liste de travail du groupe.

Activités sur gnu.org

Les activité sur gnu.org :

  • 17 nouveaux articles de longueur variable ont été traduits par une dizaine de personnes.
  • À la demande du responsable des traductions de gnu.org, nous avons relu la traduction en français de la licence GNU de documentation libre (GFDL v1.3) référencée sur le site. Une bonne partie des modifications suggérées ont été appliquées par l'auteur.
  • Les mises à jour (modification d'un lien, nouveau paragraphe, etc.) sont tout aussi importantes et chronophages que les nouvelles traductions. Il y a 395 fichiers à surveiller et une dizaine de mises à jour par semaine en moyenne. Jusqu'à très récemment, ce travail était fait par une seule personne, avec l'aide du groupe en cas de difficulté. Pas de problème dans l'immédiat, mais la situation serait vite devenue ingérable en cas d'indisponibilité de cette personne. Deux autres membres du groupe font maintenant une partie des mises à jour, ce qui est beaucoup plus rassurant pour l'avenir.
  • Les discussions sur la liste ont permis de traduire plusieurs expressions mystérieuses pour le commun des mortels, grâce à l'intervention de plusieurs personnes qui, d'habitude, ne participent pas directement aux traductions.
  • Enfin, les chasseurs de bogues ont grandement contribué à la qualité des traductions, par l'envoi de 16 rapports qui ont été traités dans la journée.
Autres activités

Le groupe a également participé aux activités suivantes :

  • Traduction en français de 2 communiqués de presse de la Fondation pour le Logiciel Libre et d'un communiqué de l'April initialement rédigé en anglais.
  • À partir de janvier 2014, traduction du Free Software Supporter (bulletin d'information mensuel sur les activités de la Fondation pour le Logiciel Libre et de GNU) ; 11 numéros ont été traduits en 2014 dans les 2 ou 3 jours suivant leur parution.
  • En collaboration avec Framalang : traduction et mise à jour du site Email Self-Defense (Autodéfense courriel).
  • En collaboration avec le groupe Traductions et avec Framalang : relecture d'une traduction assez longue proposée par un nouveau membre de Trad-Gnu, le rapport déclassifié de la NSA sur la mise en œuvre de PRISM.
Transcriptions

Le groupe Transcriptions a toujours pour but de proposer une version texte des enregistrements audio et vidéo afin de faciliter leur indexation, leur accessibilité et leur réutilisation. Ces enregistrements sont soit déjà sur le site de l'April, soit proposés par des Apriliens. Ils concernent tous le Logiciel Libre. Ces contenus, une fois transcrits, seront plus accessibles, disponibles dans les moteurs de recherche, imprimables, citables, etc. Des sous-titrages et des traductions sont aussi envisageables.

L'animatrice du groupe est Magali Garnero, alias Bookynette, depuis l'assemblée générale 2010. Ses suppléantes sont Marie-Odile (alias morandim) et Julia (PetitPandaRou) Le groupe est composé de 66 membres.

Voici un résumé des activités :

  • De janvier à décembre 2014, 23 heures de vidéo ont été transcrites et publiées sur le site, un record (16h en 2013, 20h en 2012, 19h en 2011, 22h en 2010) ; Il reste plus de 32 heures de transcriptions à relire avant publication.
  • Énormément de transcriptions en cours, surtout en attente de relecture. Le groupe manque cruellement de relecteurs.
  • Sept réunions ont été organisées, dont plusieurs au local de l'April, une dans un squat de l'AJIL (Agréable journée interassociative du Libre), une à l'Ubuntu Party, une courte transcript'partie lors d'un Apéro de travail de l'asso, une moyenâgeuse transcript'partie de la table ronde, une réunion de rentrée du groupe de travail, una transcripción de la playa, une chez Numa avec l'AJIL et une relecture partie.
  • Nous avons accueilli, physiquement en tout cas, en les entourant de conseils avisés et patients, et de trésors de pédagogie, deux nouveaux membres : Véronique et Corinne.
  • La charte du groupe a été modifiée pour étendre le travail du groupe au Libre en général.

L'ensemble des transcriptions de 2014 est disponible en ligne.

Moins de tomates cerises sont sacrifiées lors des réunions, le choix des membres s'est porté sur des chips assez originales, des galettes de blé au chocolat et du fromage.

Pour plus d'informations : allez jeter un œil sur le wiki du groupe. Vous pouvez aussi vous inscrire à la liste de travail du groupe.

Conférences, participation à des manifestations, stands Présence à Boston (LibrePlanet, FSF)

LibrePlanet, conférence annuelle de la Fondation pour le Logiciel Libre (FSF) s'est déroulé les 22 et 23 mars 2014, à Boston.

L'April était bien représentée au LibrePlanet 2014, avec notamment: Lionel Allorge, président, Frédéric Couchet, délégué générale, Jonathan Le Lous, administrateur, Marianne Corvellec, adhérente active.

Lionel Allorge et Frédéric Couchet y ont donné une conférence (le diaporama et l'enregistrement vidéo de la conférence sont disponibles). Ils ont profité de leur déplacement pour passer quelques jours dans les bureaux de la FSF, rencontrer et échanger avec l'équipe.

Hackadon du 11 décembre 2014

L'April était partenaire du Hackadon qui a eu le 11 décembre 2014 chez Mozilla, à Paris. Cet événement réunissait des développeurs et des utilisateurs de logiciels libres autour de deux objectifs : faire des dons à des logiciels libres et explorer les façons de faire ces dons.

Conférences, participation à des événements, stands

L'April a participé à de nombreux évènements du libre par la tenue de stands, la présence de conférenciers ou la distribution de documents de sensibilisation et notamment :

Partenaires AFUL

Les conseils d'administration de l'AFUL et de l'April ont travaillé en collaboration sur un certain nombre de sujets (vente forcée, notamment). De plus, des discussions communes entre les listes d'adhérents April et AFUL ont lieu régulièrement, certains membres de l'April participent à des groupes de travail de l'AFUL, et réciproquement.

Associations mode d'emploi

Associations mode d'emploi est un mensuel de référence (et un site web) des professionnels et bénévoles associatifs. Le magazine a régulièrement relayé nos actions concernant le logiciel libre et le monde associatif.

Cité des Sciences et de l'Industrie

Le carrefour numérique de la Cité des Sciences accueille régulièrement l'April dans le cadre d'évènements grand public.

Conseil national du Logiciel Libre (CNLL)

Le Conseil national du Logiciel Libre (CNLL) a été créé début 2010. L'April avait salué la création de cette nouvelle entité regroupant des associations régionales d'entreprises du Logiciel Libre en France. Nous avons eu plusieurs fois l'occasion de travailler avec le CNLL, notamment sur le dossier des marchés publics informatiques.

Crédit Coopératif

Dans le cadre du groupe de travail Libre Association, l'April a signé, en 2010, une convention de partenariat avec la fondation Crédit Coopératif. Le projet a abouti en 2012 par la publication du « Guide Libre Association » qui est un guide d'usage des logiciels libres à destination du monde associatif. Imprimé à 10 000 exemplaires, il a été diffusé gratuitement par les agences du Crédit Coopératif, dans le réseau de l'April et auprès de structures intéressées. Outre le guide, le Crédit Coopératif a demandé la réalisation d'une clé USB de logiciels libres. Ce projet a été mené à bien par Framasoft et l'April.

Le « Guide Libre Association » a été réimprimé en 2014 grâce à un soutien financier de la Macif et une campagne de financement participatif. Le guide était disponible au Forum national des associations & fondations, le 22 octobre 2014, sur les stands du Crédit Coopératif et de Associations mode d'emploi.

En Vente Libre

L'April diffuse ses documents de sensibilisation avec le soutien de la boutique En Vente Libre.

Fondation pour le Logiciel Libre / Free Software Foundation (FSF)

L'April coopère depuis sa création avec la Fondation pour le Logiciel Libre. L'un des premiers groupes de travail de l'April est le groupe « Traduction de la philosophie GNU » qui a pour but de présenter l'informatique libre et la philosophie de GNU en français en traduisant les textes du site du projet GNU.

En 2014, l'April a collaboré avec la FSF sur plusieurs dossiers, a relayé les actions de la FSF, a aidé Richard Stallman lors de ses visites en France, pour organiser des conférences, des rencontres avec les médias. En juin 2014, l'April et Framasoft ont travaillé de concert pour traduire en français le guide « Autodéfense courriel » de la Fondation pour le Logiciel Libre.

Dépuis janvier 2014, le groupe Traductions de l'April traduit en français le Free Software Supporter (bulletin d'information mensuel sur les activités de la FSF et de GNU).

Framasoft

L'April travaille étroitement avec Framasoft depuis de nombreuses années. Notons, en 2012, le travail en commun pour la réalisation d'une clé USB de logiciels libres pour accompagner le « Guide Libre Association » et les deux campagnes communes de dons « Pack Liberté » April/Framasoft/La Quadrature du Net. Et plus récemment la collaboration avec Framalang pour les traductions d'articles de Richard Stallman.

L'April relaye régulièrement les appels à soutien de Framasoft, et réciproquement. En 2014, l'April et Framasoft ont travaillé de concert pour traduire en français le guide « Autodéfense courriel » de la Fondation pour le Logiciel Libre.

FPH (Fondation pour le progrès de l'homme)

La FPH nous a accueillis dans ses locaux à plusieurs reprises : week-ends de réunion à l'occasion de l'assemblée générale, April Camp, réunions ponctuelles…

La FPH est également notre partenaire pour le groupe de travail « Libre Association ».

La Cantine / Numa

La Cantine a été le « premier espace de travail collaboratif en réseau Coworking Space à Paris et en Île-de-France, relié à d'autres structures en France ». La Cantine est portée par l'association Silicon Sentier.

L'April a participé à de nombreux évènements à La Cantine. Et celle-ci a accueilli l'April pour plusieurs évènements qu'elle a elle-même organisés.

En 2013, La Cantine a déménagé dans un nouveau lieu baptisé Numa.

La Quadrature du Net

L'April soutient (depuis sa création en 2008) La Quadrature du Net, collectif de citoyens français qui informe sur des projets législatifs menaçant les libertés publiques et le développement économique et social à l'ère du numérique.

Nous travaillons régulièrement ensemble sur des dossiers (notamment Hadopi, Loppsi, neutralité du net, ACTA, projet de loi terrorisme…).

L'April relaye régulièrement les appels à soutien de La Quadrature, et réciproquement. Notons également les deux campagnes communes de dons « Pack Liberté » April/Framasoft/La Quadrature du Net en 2012.

Libre Accès

Libre Accès a pour objet de « sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux de l’art libre et de défendre les droits de ses amateurs et auteurs ». L'April participe régulièrement à des événements organisés par Libre Accès.

Lolix

Depuis 2009, l'April relaye les annonces d'emploi de Lolix, site fondé par Rodolphe Quiédeville dans les années 2000 qui s'est imposé comme le site de référence pour l'emploi logiciel libre en France. Nombreux sont les membres de l'April, notamment particuliers ou entreprises, qui ont bénéficié des services de Lolix.

Le partenariat entre l'April et Lolix vise d'une part à valoriser les offres d'emplois émanant des entreprises adhérentes de l'April, et d'autre part à favoriser le recrutement de candidats compétents en technologies libres.

Rodolphe Quiédeville, le créateur de Lolix, avait annoncé la fermeture du site début décembre 2013. De nombreux soutiens lui sont alors parvenus, dont celui de l'April, et Rodolphe a lancé une campagne de financement communautaire pour que l'aventure puisse continuer.

Macif

La Macif a adopté une stratégie en faveur du logiciel libre et qui soutient depuis de nombreuses années des communautés du logiciel libre. La Macif et l'April ont signé un partenariat fin 2013 qui a permis en 2014 une réédition de notre Guide Libre Association.

Master I2L

L'April est partenaire du Master I2L (ingénierie du logiciel libre) de l'Université du Littoral (Calais) depuis sa mise en place en septembre 2006. Nous avons notamment contribué à élaborer le contenu du module d'enseignement « Environnement du Logiciel Libre ». Plusieurs membres de l'April ont fait des présentations sur différents sujets.

OFSET

L'association est membre bienfaiteur d'OFSET et a un représentant au sein de son conseil d'administration (Odile Bénassy).

SavoirsCom1

SavoirsCom1 est un collectif qui s"intéresse aux politiques des biens communs de la connaissance. Son action vise à faire en sorte que les politiques publiques favorisent la création, la diffusion et la mise en partage de biens communs informationnels. SavoirsCom1 défend les positions exprimées dans son Manifeste.

L'April et SavoirsCom1 ont collaboré sur plusieurs sujets en 2014 notamment sur la question des livres numériques verrouillés par des DRM. Notons également la co-signature avec Open Knowledge Foundation France, La Quadrature du Net, Framasoft, Libertic, Creative Commons France et République Citoyenne d'un texte dénonçant la tribune du Forum d'Avignon qui confondait dangereusement données personnelles et œuvres de l'esprit.

Scideralle

L'association est membre de Scideralle. Jean-Christophe Becquet représentait l'April au sein de son conseil d'administration, avant de céder sa place en 2010 à une association active sur le terrain.

Wikimédia France

L'April est membre de Wikimédia France depuis janvier 2008 et Lionel Allorge, président de l'April, représentait l'association lors de l'assemblée générale de Wikimédia France.

Médias/presse Relations avec les médias

La très bonne visibilité de l'association dans les médias (web, papier, radio ou télé) se maintient, y compris dans les médias grand public (comme en témoignent la participation à des émissions de radio et des interviews dans la presse quotidienne régionale). L'association est régulièrement sollicitée par les médias.

Émission « Service public » sur France Inter

L'émission « Service public » de Guillaume Erner lundi 13 octobre 2014, entre 10h et 11h sur France Inter, était consacrée à la thématique : « Un autre internet est-il possible ? Naviguer sans Google, Facebook, Microsoft et consorts ». Lionel Allorge, président de l'April, faisait partie des intervenants. L'enregistrement est déjà disponible sur le site de l'émission et une transcription en sera faite.

Diffusion du podcast de la revue de presse de l'April

La revue de presse de l'April est diffusée sur les radios: Divergence Numérique, Radio Escapades, Radio Larzac et Ici&Maintenant.

Communiqués de presse

Nos communiqués ont été, pour la plupart, cités et/ou repris dans la presse (électronique ou papier).

Liste des communiqués de presse de l'année (signés ou cosignés par l'association) :

Merci

Un merci chaleureux aux membres de l'April, à l'équipe de permanents, à nos soutiens et sympathisants qui nous permettent d'avoir une association vivante et active pour la promotion et la défense du Logiciel Libre.

Rapport moral sur l'activité de l'April en 2014

8 février, 2015 - 15:07

Rapport d'activités de l'April pour l'année 2014.

Disponible en version PDF et en version html ci-dessous :

Période du 01/01/2014 au 31/12/2014.

Bref rappel

Note : un certain nombre des groupes ou évènements cités dans ce rapport concernent le système d'exploitation GNU/Linux mais le nomment « Linux ».

toc_collapse=0; Sommaire 
  1. Bref rappel
  2. Fonctionnement et vie de l'association
    1. Adhérents (stats, répartition géographique, bénévolat...)
      1. Nombre d'adhérents
      2. Campagne d'adhésion de l'April « donnons la priorité au logiciel libre »
      3. Évolution du nombre d'adhérents
      4. Bénévolat valorisé
      5. Typologie des adhérents
      6. Répartition géographique des adhérents
      7. Adhérents personnes morales
      8. Trombinoscope
      9. Planète April
      10. De l'April et des réseaux sociaux
    2. Conseil d'administration, bureau
    3. Permanents
      1. Départ d'Aurélia et arrivée d'Isabella
    4. Ressources : local, site, système de gestion des adhérents
      1. Gestionnaire des Tâches Courantes
    5. Assemblée générale de l'April
    6. L'April fête ses 18 ans
    7. Divers
      1. Actualité de l'April en vidéo
      2. Apéros April
      3. April Contribution Camp du 24 janvier 2014
      4. En Vente Libre
      5. Nouveau mug April
      6. Poissons d'avril
      7. Relais de campagnes de financement
      8. Revues hebdomadaires
      9. Salon d'accueil de l'April
      10. T-shirts
      11. Vœux
  3. Dossiers
    1. ACTA - Comparution en tant que témoin dans le procès opposant deux fonctionnaires de Bercy et Act Up-Paris
    2. Brevets logiciels
    3. DRM
      1. Prix du livre : montant de la TVA selon la présence ou non de DRM
      2. Projet de loi consommation et DRM
    4. Entreprises, économie, innovation
    5. Éducation
    6. Europe / international
    7. Interopérabilité
    8. Marchés publics informatiques
    9. Open Bar Microsoft/Défense
    10. Campagne citoyenne contre le projet de loi « terrorisme »
    11. Projet de loi péruvien pour favoriser l'inclusion numérique et la mise en œuvre des logiciels libres dans les institutions de l'État
    12. Neutralité du Net
    13. Pacte du Logiciel Libre / Candidats.fr / Free Software Pact
      1. Le Pacte du Logiciel Libre pour les municipales 2014
      2. Pacte du Logiciel Libre pour les européennes 2014 / Free Software Pact
    14. Suivi des réponses aux questions écrites d'Isabelle Attard sur l'application de la circulaire Ayrault concernant le bon usage des logiciels libres dans les administrations
    15. Vente forcée ordinateur/logiciels
    16. Vie privée / surveillance
    17. TAFTA / TTIP / CETA
    18. Relations avec les pouvoirs publics et rendez-vous
  4. Groupes de travail
    1. Agenda du Libre
    2. Admin sys (administration systèmes)
      1. Actions
      2. Achats
      3. Arrivée de nouveaux membres
      4. Propositions autour d'un nouveau système d'information
    3. Diversité
    4. Éducation
      1. Vie du groupe
      2. Principales actions
      3. Perspectives 2015
    5. Jeux libres
    6. Libre Association (Logiciel Libre et monde associatif)
      1. Réimpression du Guide Libre Association
      2. Pourquoi les associations doivent faire l'effort d'utiliser le plus grand nombre possible de logiciels libres
      3. Rénovation du site web du groupe
      4. Un nouveau questionnaire à l'intention des associations pour connaître leurs pratiques informatiques
      5. Prix du logiciel libre
      6. Participation à des événements
      7. Participation à la campagne « J'aime ton asso » du Mouvement associatif
      8. Perspectives 2015
    7. Libre en Fête
    8. Recherche
    9. Revue de presse
    10. Sensibilisation au Logiciel Libre
    11. Site web
    12. Traductions
    13. Traduction de la philosophie GNU
      1. Vue d'ensemble
      2. Activités sur gnu.org
      3. Autres activités
    14. Transcriptions
  5. Conférences, participation à des manifestations, stands
    1. Présence à Boston (LibrePlanet, FSF)
    2. Hackadon du 11 décembre 2014
    3. Conférences, participation à des événements, stands
  6. Partenaires
    1. AFUL
    2. Associations mode d'emploi
    3. Cité des Sciences et de l'Industrie
    4. Conseil national du Logiciel Libre (CNLL)
    5. Crédit Coopératif
    6. En Vente Libre
    7. Fondation pour le Logiciel Libre / Free Software Foundation (FSF)
    8. Framasoft
    9. FPH (Fondation pour le progrès de l'homme)
    10. La Cantine / Numa
    11. La Quadrature du Net
    12. Libre Accès
    13. Lolix
    14. Macif
    15. Master I2L
    16. OFSET
    17. SavoirsCom1
    18. Scideralle
    19. Wikimédia France
  7. Médias/presse
    1. Relations avec les médias
    2. Émission « Service public » sur France Inter
    3. Diffusion du podcast de la revue de presse de l'April
    4. Communiqués de presse
  8. Merci
Fonctionnement et vie de l'association Adhérents (stats, répartition géographique, bénévolat...) Nombre d'adhérents

Fin décembre 2014, l'association comptait 4 186 adhérents qui se répartissent comme suit :

  • 3 779 personnes physiques
  • 262 entreprises ou réseaux d'entreprises
  • 130 associations
  • 6 collectivités locales
  • 1 IUT
  • 2 départements universitaires
  • 1 entité de recherche
  • 3 écoles
  • 2 universités

Fin 2008, l'April avait mené une importante campagne d'adhésion qui lui avait permis d'atteindre les 5 000 membres. Cette campagne a conduit l'association à prendre une nouvelle dimension. Forte de ses membres, l'April a gagné en crédibilité auprès de ses interlocuteurs et l'apport de cotisations a permis de financer le troisième poste de permanent ainsi que de nouvelles actions.

Six ans plus tard, la base de ses adhérents s'est naturellement érodée. De trop nombreux adhérents n'étaient plus à jour de cotisation. C'est un phénomène commun à toutes les structures associatives et qui a pris de l'ampleur chez nous, malgré un important travail de relance. En 2013, nous avions donc mis la liste de nos adhérents à jour afin qu'elle soit plus représentative de la réalité de l'April, en attendant de relancer une campagne d'adhésion. En conséquence, près de 1 200 adhérents non à jour de cotisation avaient été radiés.

Bien entendu, cela n'empêchera pas ces personnes de ré-adhérer, et comme toujours, les personnes qui connaissent des difficultés financières pourront faire une demande de dispense de cotisation auprès de la secrétaire de l'association.

Début 2014, nous avons lancé une campagne d'adhésion.

Campagne d'adhésion de l'April « donnons la priorité au logiciel libre »

Nous avons lancé, le 8 février 2014, une campagne d'adhésion sur le thème « donnons la priorité au logiciel libre ». Cette campagne avait notamment pour objectif d'augmenter notre capacité d'action, d'essayer de convaincre le plus grand nombre de donner la priorité au logiciel libre dans leurs choix informatiques.

À l'occasion de cette campagne, François Poulain, notre gentil trésorier, avait répondu à quelques questions sur les finances de l'April.

Un site de campagne présentant l'action de l'April et appelant à adhérer ou à ré-adhérer a été développé par Emmanuel Charpentier. Ce site présentait les arguments pour l'appel à adhésion, développait les actions de l'April, rappelait le soutien de Richard Stallman et de Tristan Nitot, le tout accompagné d'un roman-photo parodique sur le thème du petit chaperon rouge.

Cette campagne a été l'occasion pour Lionel Allorge, président de l'April, et Frédéric Couchet, délégué général, de publier une tribune dans Libération du 25 février 2014 intitulée L’après-Snowden : donner la priorité au logiciel libre pour une informatique de confiance.

Cette campagne n'a pas été un grand succès, moins de 300 nouveaux adhérents ont rejoint l'April.

Évolution du nombre d'adhérents

Un aperçu de l'évolution du nombre d'adhérents :

Date Adhérents Personnes
physiques Personnes
morales 01/07/2004 192 189 3 01/01/2005 208 204 4 01/07/2005 253 242 11 01/01/2006 280 264 16 01/07/2006 343 320 23 01/01/2007 449 404 45 01/07/2007 1 485 1 395 90 31/12/2007 1 796 1 676 120 31/12/2008 3 848 3 558 290 31/12/2009 5 298 4 863 435 31/12/2010 5 323 4 877 446 31/12/2011 5 397 4 919 478 31/12/2012 5 003 4 511 492 31/12/2013 3 672 3 306 366 31/12/2014 4 186 3 779 407

Bénévolat valorisé

Le bénévolat valorisé consiste à montrer le travail et les apports des bénévoles, à le prendre en compte pour l'intégrer dans les comptes de bilan. Exemples :

  • quand un bénévole utilise sa voiture pour un projet, l'association économise de l'argent ;
  • quand quelqu'un héberge un invité, conférencier, etc., l'association économise une nuit d'hôtel ;
  • quand un bénévole passe x heures sur un projet, l'association économise le prix de quelqu'un qui aurait été payé pour ça ;
  • ...

Le bénévolat valorisé permet de constater les vrais coûts d'un projet associatif, en dehors des simples flux financiers. Cela permet aussi d'avoir une idée des différentes tâches effectuées dans l'association, et donc d'évaluer la possibilité de répartir ou non les tâches entre bénévoles et permanents, en fonction de la valeur ajoutée apportée par chacun.

Et cela permet également d'augmenter de façon légale le budget de l'association, ce qui peut être utile, notamment dans le cadre de la recherche de subventions.

En 2014, le total du bénévolat valorisé déclaré est d'environ 4 000 heures, ce qui représente un peu moins de 2,5 équivalents pleins-temps, sachant que les bénévoles ne saisissent pas forcément toutes leurs actions en bénévolat valorisé.

Typologie des adhérents

À la fin de l'année 2014, les renseignements saisis dans les fiches de personnes physiques donnaient la typologie d'adhérents suivante :

  • 1 180 informaticiens
    • 373 informaticiens, ingénieurs en informatique (spécialité non précisée)
    • 315 développeurs, analystes programmeurs, analystes
    • 229 administrateurs sécurité, systèmes et réseaux
    • 71 consultants et experts en informatique, systèmes d'information, sécurité et réseaux
    • 62 ingénieurs et techniciens exploitation, support, assistance et dépannage
    • 49 responsables de service informatique
    • 40 chefs de projet et responsables techniques de projet
    • 19 designers et concepteurs web
    • 10 administrateurs de bases de données
    • 5 responsables de la sécurité des systèmes d'information (RSSI)
    • 5 ingénieurs qualité
    • 2 directeurs de projet
  • 473 personnes travaillant dans la recherche, l'enseignement et la formation
    • 221 enseignants
    • 144 chercheurs / enseignants-chercheurs
    • 61 doctorants
    • 35 formateurs
    • 8 éducateurs
    • 3 directeurs d'établissement scolaire
    • 1 directeur pédagogique
  • 287 personnes en formation initiale
    • 268 étudiants (domaines très variés)
    • 10 apprentis
    • 7 lycéens
    • 2 collégiens
  • 233 ingénieurs et cadres dans d'autres secteurs d'activité que l'informatique
  • 87 techniciens, employés, ouvriers
  • 66 personnes exerçant des fonctions de direction
    • 35 chefs d'entreprise, gérants, entrepreneurs
    • 22 directeurs techniques et R&D
    • 5 directeurs d'établissement
    • 1 cadre supérieur
    • 1 directeur de la qualité
    • 1 directeur artistique
    • 1 directeur des ressources humaines
  • 57 personnes travaillant dans le monde associatif ou des structures à but non lucratif
    • 23 animateurs (multimédia, scientifique, socio-culturel)
    • 10 chargés de mission
    • 7 salariés (autres catégories)
    • 7 directeurs, délégués généraux d'association
    • 4 directeurs de centre social, socio-culturel, d'EPN
    • 3 bénévoles
    • 2 présidents ou membre du CA d'association
    • 1 coordinateur de programme humanitaire
  • 39 artistes (graphistes, infographistes, peintres, sculpteurs, comédiens, intermittents du spectacle, musiciens, compositeurs, cinéastes, designers, photographes)
  • 36 membres du corps médical et paramédical (chirurgiens, médecins, psychanalystes, dentistes, pharmaciens, masseurs-kinésithérapeutes, infirmiers, aides-soignants)
  • 36 agents de la fonction publique, agents administratifs, secrétaires, assistantes de direction et commerciales
  • 20 électriciens, électroniciens, électromécaniciens, automaticiens
  • 16 personnels techniques dans le milieu artistique (opérateur de prise de vue, prise de son, projectionniste de cinéma, éclairagiste, etc.)
  • 16 commerçants et artisans
  • 14 ingénieurs d'affaire, commerciaux, technico-commerciaux
  • 13 rédacteurs, traducteurs, correcteurs, écrivains publics
  • 12 conseils en communication, attachés de presse, responsables marketing
  • 10 juristes et avocats
  • 9 comptables et experts-comptables, contrôleurs de gestion
  • 8 responsables de service, d'atelier, d'équipe
  • 7 documentalistes, bibliothécaires
  • 7 assistantes sociales, conseillères en économie familiale, assistants d'éducation, médiateurs
  • 7 chargés de mission, de développement, d'étude
  • 7 projeteurs et dessinateurs industriels
  • 5 éleveurs, agriculteurs
  • 5 élus (conseiller régional, conseiller général, maire)
  • 4 conservateurs de musée, de bibliothèque, botanique
  • 4 personnes travaillant dans l'hôtellerie et la restauration (restaurateurs, cuisiniers, réceptionnistes)
  • 4 architectes DPLG, urbanistes
  • 3 militaires de carrière
  • 3 gendarmes, policiers
  • 3 chauffeurs de poids-lourds, de bus
  • 3 luthiers
  • 3 pilotes d'avion ou d'hélicoptère
  • 3 conducteurs de train
  • 2 éditeurs
  • 2 journalistes
  • 2 contrôleurs aériens
  • 2 agents de sécurité incendie
  • 2 magasiniers
  • 2 mécaniciens
  • 2 menuisiers
  • 2 gardiens d'immeuble
  • 2 maçons
  • 2 coachs
  • 1 religieux
  • 1 moniteur d'auto-école
  • 1 accompagnateur en montagne
  • 1 astrologue
  • 1 contrôleur des impôts
  • 1 contrôleur du travail
  • 1 gestionnaire de copropriété
  • 1 gestionnaire de retraite complémentaire
  • 1 marin
  • 1 garagiste
  • 179 retraités
  • 37 sans profession
  • 845 personnes n'ayant pas indiqué leur profession
Répartition géographique des adhérents

Fin 2014, l'April était présente, via ses adhérents, sur tout le territoire français, dans 50 pays à travers le monde pour les adhérents personnes physiques et dans 8 pays pour les adhérents personnes morales.

Adhérents personnes morales

Les nouvelles associations qui nous ont rejoints en 2014 sont : ALLIS, Association citoyenne pour la transparence et l'initiative populaire à Nogent-sur-Marne, Association des utilisateurs francophones d'OpenStack, Bruxelles Linux User Group, CercLL d'entraide et réseau coopératif autour des logiciels libres, COffee WORKER, Coluche-IT-Center, Connectique Santé, Cyrk Nop, DOLIBARR, DRUPAL France et Francophonie, ENLIGHTENMENT, eNtROPie, FACIL pour l'appropriation collective de l'informatique libre, FULB by BreizhTux, Galaxy Mad, LaFibre.info, LINUX ARVERNE, Mets d'la wax Organisation, PICAPO.

Les nouvelles entreprises qui nous ont rejoints en 2014 sont : À Livr'ouvert, Abscisse Formation, Activdesign - Cédric GEMY, Agence française informatique, ALIENOR SYSTEMES, Atasta NET SAS, Atos Intégration, Blue Mind, Champs Libres Cooperative, Charles BENKE, CODECLIC, Cozy Cloud, DAWAN, Éditions D-BookeR, Ets CHUPIN & Fils, EUKREA ELECTROMATIQUE, EXTERN 'GESTION, Fabrice Castagnet, Fil Conseil & Développement S.A.S., Human And Consulting, IN PARTNER, INSTITUT DE TECHNOLOGIE LIBRE, Jaufré Aligé - Jau-Informatique, KARISMATIK, Kavarna SARL, LEVELSYS, LIBERTECH, Libre Informatique, Mailden, MANDRAX Informatique, MIEL-CHAN, Nomaka, PORT PARALLÈLE, SARL les gîtes du mas Champion, SkiVR, SNCF, Studio-Virtu, UBICORE, Zéfla.

Côté collectivités, notons l'adhésion de la région Rhône-Alpes qui affirme son engagement en faveur du logiciel libre et devient la sixième collectivité adhérente de l'April. Et côté monde de l'éducation, notons les adhésions de l'Institut Poly Informatique et de l'IUT de Béziers.

Retrouvez la liste complète des adhérents personnes morales (avec description des structures et liens vers les sites internet).

Trombinoscope

Plus de 510 adhérents sont présents sur le trombinoscope de l'association. Un flux RSS est disponible permettant d'être facilement informé de la publication d'une présentation.

Planète April

Planète April rassemble les blogs des adhérents de l'April qui parlent de Logiciel Libre ou de sujets afférents (droit d'auteur...). Comme pour le trombinoscope, un flux RSS est disponible permettant d'être facilement informé de la publication d'un billet. 107 blogs d'adhérents sont référencés fin 2014.

De l'April et des réseaux sociaux

L'association April communique via un grand nombre de « réseaux sociaux ».

Conseil d'administration, bureau

L'April est dirigée par un conseil d'administration élu lors de l'assemblée générale.

Suite à l'assemblée générale du 8 février 2014 et la réunion du conseil d'administration qui a suivi, le conseil d'administration de l'April, au 31 décembre 2014, est composé de :

Le conseil d'administration de l'April et l'équipe de permanents se réunissent lors de week-ends de travail (en mai et septembre 2014) pour faire le point sur de nombreux sujets : les dossiers en cours, les priorités à court et moyen terme… Bien sûr, de nombreuses réunions plus courtes ont eu lieu tout au long de l'année. Et, le premier jeudi de chaque mois, il y a un petit déjeuner d'équipe de 7h30 à 9h.

Permanents

L'actualité et les différents dossiers nécessitent des moyens d'action professionnels pour permettre un suivi dans la durée. Dans l'objectif du développement des actions de l'association en faveur du Logiciel Libre, l'April s'est mobilisée depuis fin 2004 pour se doter :

  • de moyens financiers : les cotisations des membres constituent l'essentiel des revenus de l'association (90%) et la garantie de son indépendance financière.
  • de moyens humains, notamment par le recours à des permanents

L'équipe des permanents de l'April est actuellement constituée de :

  • Frédéric Couchet, délégué général, depuis le 1er mars 2005. La mission du délégué général est de mettre en œuvre la politique générale de l'association en liaison avec les membres et tous les organismes internes et externes concernés et d'assurer le bon fonctionnement quotidien de l'association.
  • Jeanne Tadeusz, chargée des affaires publiques, depuis le 15 avril 2010. Jeanne intervient notamment sur la veille législative, réglementaire et politique ; la rédaction d'analyses et propositions d'amendements, notes de synthèse, communiqués de presse ; la relation avec les pouvoirs publics en coordination avec le délégué général.
  • Isabella Vanni, coordinatrice vie associative et assistante projets, depuis le 1er septembre 2014. Isabella s'occupe de la gestion des adhérents, de l’organisation administrative, de la logistique, de la comptabilité, ainsi que de l’animation de la communauté. Elle intervient également comme soutien aux événements et projets de l'April.
Départ d'Aurélia et arrivée d'Isabella

Après plus de trois années passées au poste d'assistante de direction de l'April, Aurélia Gilardi a quitté ses fonctions mardi 30 septembre 2014. Nous lui souhaitons le meilleur pour ses nouvelles aventures professionnelles.

Pour prendre la suite, Isabella Vanni a rejoint l'équipe de permanents de l'April lundi 1er septembre, au poste de coordinatrice vie associative et assistante projets. Elle était précédemment assistante du service partenariats entreprises et institutionnels chez Action contre la faim.

Ressources : local, site, système de gestion des adhérents

Depuis le 27 juin 2013, l'April sous-loue de l'espace dans les locaux de la société Easter-Eggs au 44/46 rue de l'Ouest, Bâtiment 8, 75014 Paris.

Le local est avant tout le lieu de travail de nos permanents. Il permet également à des adhérents ayant du temps de se réunir et de travailler en commun, ou encore d'accueillir des stagiaires. Le matériel de l'association est regroupé dans le local. La proximité physique facilite le travail au quotidien.

Le local bénéficie d'une petite salle de réunion. L'April dispose depuis 2010 d'un pont téléphonique en voix sur IP permettant à des personnes non présentes de participer aux réunions. En 2012, l'April a également mis en place un serveur Mumble qui est un logiciel libre de voix sur IP (serveur et client). Ce service est utilisable pour des réunions.

Gestionnaire des Tâches Courantes

Le système interne de gestion des adhérents de l'April avait été redéveloppé en 2007, avec pour objectifs de :

  • simplifier le travail d'intégration des nouveaux adhérents ;
  • simplifier le travail du secrétaire ;
  • permettre un travail collaboratif du secrétaire, du trésorier et de l'assistante de direction ;
  • structurer et partager de l'information pour la mise en place d'indices ;
  • permettre aux adhérents une autonomie dans la gestion de leurs informations personnelles.

L'outil, appelé gestionnaire Des Tâches Courantes (gDTC), a été mis en production fin août 2007. Il est accessible à l'adresse : http://www.april.org/my. Cet outil est un Logiciel Libre diffusé sous la licence GNU GPL et le code est disponible sur Gna!.

Après s'être identifié, l'adhérent accède à sa page d'accueil personnelle où on trouve les onglets suivants : « Infos personnelles », « Infos administratives », « Annuaire », « Avis sur l'April », « Cotisations », « Bénévolat valorisé », « Carte de membre ».

Assemblée générale de l'April

L'assemblée générale 2013 a eu lieu le samedi 8 février 2014, à l'EFREI à Villejuif, suivie d'une soirée à Montreuil. Le dimanche était organisée une réunion des membres à l'école 42 à Paris.

L'assemblée générale est un des évènements importants de la vie de l'association, l'occasion de voter les rapports, moral et financier, de faire le point sur l'année qui vient de s'écouler, de rencontrer les autres adhérents et d'élire le conseil d'administration.

L'April fête ses 18 ans

L'April a été déclarée le 20 novembre 1996 à la préfecture de Bobigny, et sa création publiée au Journal Officiel n°51 du 18 décembre 1996. Fin 2014, nous avons donc fêté nos 18 ans d'existence.

Dix-huit ans d'actions pour promouvoir et défendre le logiciel libre et participer activement à la prise de conscience par le public que la liberté informatique est un enjeu de société. Mais aussi dix-huit ans d’amitiés durables nouées au cours de pique-niques, au moment des tempêtes de cerveau pour stimuler les imaginations, pour créer des t-shirts, pour préparer des poissons d'avril, pour s'échanger plein de datalove ♥…

À l'occasion de ces dix-huit ans, des apéros ont été organisés à Paris, Reims, Coupelle-Neuve, Montpellier, Beauvais et Lille.

Nous avons également proposé à chacun de nous laisser un témoignage, un commentaire, une anecdote concernant l'association ou le logiciel libre et/ou d'expliquer en quelques mots les raisons de son soutien à l'April.

Divers Actualité de l'April en vidéo

En 2014, nous avons initié la réalisation de vidéos de présentation de l'actualité de l'April. Dans ces vidéos, Lionel Allorge, président de l'April, et Luc Fievet, membre du conseil d'administration de l'April, présentent les actualités de l'April en une dizaine de minutes.

Nous avons publié les vidéos suivantes :

Apéros April

Fin 2013, nous avions repris l'organisation d'apéros April mensuels. Un apéro April consiste à se réunir physiquement afin de se rencontrer, de faire plus ample connaissance, d'échanger, de partager un verre et de quoi manger mais aussi de discuter sur l'actualité et les actions de l'April, voire de travailler sur des dossiers ou actions. Un apéro April est ouvert à quiconque souhaite venir, membre de l'April ou pas. L'apéro a lieu à Paris, notamment parce que le local s'y trouve ainsi que les permanents et de nombreux actifs.

En 2014, un apéro April a eu lieu un vendredi par mois au local de l'April.

Nous espérons qu'en 2015 des apéros auront lieu dans d'autres régions, comme pour les apéros de célébration de nos 18 ans.

April Contribution Camp du 24 janvier 2014

L'April a organisé en partenariat avec la fondation Mozilla un « April Contribution Camp » le 24 janvier 2014. Un court compte-rendu et des photos sont disponibles.

En Vente Libre

L'April utilise les services d'En Vente Libre pour mettre à disposition ses outils de sensibilisation.

Nouveau mug April

Les mugs April faits en 2008 avaient eu un grand succès. Devant les demandes de réédition, nous avons choisi de faire un mug humoristique sur le thème de PRISM (un programme de surveillance électronique de la NSA). Un bon moyen pour commencer une discussion sur le logiciel libre. Acheter un mug, c'est promouvoir le Logiciel Libre, soutenir l'April et avoir assurément la classe.

Poissons d'avril

L'April est normalement fidèle à la tradition du poisson d'avril. Pour une fois, nous n'avons pas été fiables en 2014 et donc pas de poisson. Nous nous rattraperons en 2015. En attendant, la liste de nos poissons d'avril est disponible.

Relais de campagnes de financement

L'April a relayé des campagnes de financement, comme par exemple les campagnes de La Quadrature du Net ; la campagne de dons du site clibre.eu qui a pour objet « la promotion des applications et logiciels libres et ressources & services en ligne libres » ; la campagne une campagne de financement participatif de Framasoft pour créer un plugin Etherpad fortement demandé par la communauté ; la une campagne de financement communautaire pour que l'aventure Lolix (site de référence pour l'emploi logiciel libre en France) puisse continuer.

Revues hebdomadaires

Nous avons initié, le 30 avril 2010, le principe de « revue hebdomadaire April » sur IRC (canal #april sur irc.freenode.net) chaque vendredi de 12h à 12h30. L'idée sous-jacente est d'avoir un point de rendez-vous fixe chaque semaine, d'une durée limitée, chacun étant libre de participer ou pas. Cette revue permet de faire le point sur les tâches en cours et à venir, de déterminer les éventuels blocages, les prochaines actions...

Les retours que nous avons eus, depuis la mise en œuvre de la revue hebdomadaire, sont positifs.

Vous pouvez en savoir plus et consulter en ligne les archives des revues hebdomadaires.

Salon d'accueil de l'April

Vous avez des questions sur l'April, nos actions ? Vous voulez aider ? Vous êtes nouvel adhérent ?… Nous avons mis en place un salon d'accueil dédié aux réponses à vos questions. Seuls quelques membres actifs et permanents de l'April sont présents sur ce salon. Vous pouvez y accéder via une interface web.

T-shirts

L'April dispose d'une série de t-shirts qu'il est possible de commander sur notre boutique.

Des discussions ont eu lieu en 2014 concernant le design de nouveaux t-shirts April. Il faudra attendre 2015 pour les découvrir.

Vœux

L'April a envoyé une carte de vœux 2014 à environ 400 contacts institutionnels, partenaires et membres actifs. L'image utilisée venant rappeler les dangers liés à l'utilisation de logiciels non libres après les révélations du scandale PRISM.

Voir aussi la page récapitulative des vœux April.

Dossiers ACTA - Comparution en tant que témoin dans le procès opposant deux fonctionnaires de Bercy et Act Up-Paris

L'April avait participé de 2008 à 2012 aux côtés d'autres structures à la mobilisation contre le projet ACTA (Accord commercial anti-contrefaçon).

Act Up-Paris a fait partie des organisations qui avaient participé à cette mobilisation. Dans ce cadre, l'April, Act Up-Paris, La Quadrature du Net ont mené des actions communes (communiqués de presse communs, participation à des réunions avec des fonctionnaires…).

En 2011, deux conseillers techniques de Bercy ont intenté un procès contre Act Up-Paris. L'audience s'est tenue en mai 2014 et, à la demande d'Act Up-Paris, Frédéric Couchet, délégué général de l'April, a été entendu en tant que témoin, notamment au sujet du rôle des deux fonctionnaires.

La procureure a estimé que ce qui était reproché à Act Up-Paris restait dans le cadre de la liberté d'expression. Le 1er juillet 2014, la 17e chambre correctionnelle de Paris a prononcé la relaxe de l'association, déboutant les plaignants de leurs demandes.

Brevets logiciels

Les tentatives de la part de quelques acteurs d'étendre la brevetabilité au domaine du logiciel restent l'une des plus grandes menaces contre le Logiciel Libre, car cela attaque les fondements mêmes du droit des logiciels, aujourd'hui couverts, en France comme en Europe, par le droit d'auteur. C'est pourquoi l'April en a fait l'un des 4 dangers qu'elle combat en priorité et sans relâche.

Les dernières années ont notamment été consacrées à un important travail de veille, de sensibilisation et de mobilisation autour du projet européen de brevet unitaire. L'April avait lancé en 2011 le site unitary-patent.eu/brevet-unitaire.eu, destiné à fournir une expertise au Parlement européen et l'aider à corriger les défauts du projet. En améliorant le règlement, une politique démocratique de l'innovation en Europe aurait pu enfin être édifiée. Malheureusement, en décembre 2012, le Parlement européen a voté pour le règlement sur le brevet unitaire : les eurodéputés ont finalement accepté le texte malgré tous les risques juridiques, économiques et politiques. L'April a dénoncé le signal donné par le Parlement européen, qui a choisi de se déposséder des questions de brevets, et du satisfecit accordé à l'Office européen des brevets, malgré des pratiques contestables de délivrance de brevets logiciels, au mépris du droit européen.

Cependant, le dossier est loin d'être terminé et on peut encore douter qu'il entrera jamais en vigueur tant il soulève des problèmes juridiques de conformité aux traités de l'UE. L'action de l'April se porte sur ce terrain-là tout en continuant à lutter contre la brevetabilité du logiciel.

En France, en 2014, le Sénat et l'Assemblée nationale ont examiné le projet de loi autorisant la ratification de l'accord relatif à une juridiction unifiée des brevets. Les deux Chambres ont adopté sans ciller un texte boiteux, contestable et contesté, sans débat public ni réflexion de fond sur ses conséquences.

Aux États-Unis, en juin 2014, la Cour suprême des États-Unis a enfin posé des limites à la brevetabilité des logiciels. Dans une décision unanime les juges ont rejeté les brevets mis en cause dans l'affaire Alice v. CLS Bank. Tout comme la Free Software Foundation, l'April s'est réjouie de cette décision qui, si elle concerne les États-Unis uniquement, est un signal fort contre les brevets logiciels. L'April a souligné également que cette décision de la Cour suprême expose l'importance de pouvoir recourir à une juridiction généraliste et indépendante sur la question des brevets, pour limiter les dérives des cours spécialisées – et redoute l'absence d'une telle protection dans le cadre du futur brevet unitaire européen.

Toujours en juin 2014, Elon Musk, le président de Tesla Motors, a annoncé que la société ouvrait l'utilisation des brevets et renonçait donc à exercer des poursuites à l’encontre de ceux qui utiliseraient ses technologies. L'April se réjouit qu'un acteur comme Tesla ait désormais compris l'inutilité et la nocivité des brevets, mais cela ne remet pas en cause la nécessité d'une réforme.

Fin 2014, l'avocat général de la Cour de Justice de l'Union européenne, Yves Bot, rendait ses conclusions sur le recours de l'Espagne contre les textes mettant en place le brevet unitaire. Il suggère à la Cour de Justice de donner carte blanche au microcosme des brevets.

DRM

Les DRM (dispositifs de contrôle d'usage ou menottes numériques) représentent l'un des dangers menaçant les logiciels libres. À chaque conférence, l'April se doit d'évoquer ce sujet et continue à sensibiliser le grand public. L'April avait déjà publié une synthèse sur les DRM en 2010.

Dans son combat contre les DRM, l'April a soutenu, comme chaque année, la Journée internationale contre les DRM de la Fondation du Logiciel Libre, le 6 mai 2014. Nous avons notamment proposé une bannière, des versions françaises des images proposées par la fondation et nos cahiers sur le sujet.

La fondation Mozilla a annoncé, le 14 mai 2014, qu'elle passait un accord avec Adobe pour intégrer les DRM dans le logiciel libre Firefox qu'elle édite. Nous avons indiqué que cette décision découle de l'intégration de DRM directement dans HTML5 (dossier qui nous avait beaucoup occupés en 2013) et et signe un net recul d'une informatique libre.

Prix du livre : montant de la TVA selon la présence ou non de DRM

Lors des débats sur le projet de loi de finances rectificative pour 2014, les députés du groupe Écologiste avaient déposé un amendement imposant une TVA à taux normal pour tous les livres numériques verrouillés par des DRM. L'April avait déjà soutenu par le passé cet amendement. L'April s'est mobilisée sur ce dossier avec d'autres organisations. Malheureusement, les députés ont rejeté l'amendement en juin 2014, puis de nouveau en décembre 2014. Nous avons publié la transcription des débats.

Projet de loi consommation et DRM

Le gouvernement avait présenté en 2013 un projet de loi relatif à la consommation. Ce projet de loi portait sur la mise en place de l'action de groupe, mais également sur la transposition de la directive européenne relative aux droits des consommateurs adoptée en 2011. Celle-ci avait timidement mis en place une information minimale du consommateur concernant les DRM. Le projet de loi présenté réduisait à néant l'information du consommateur sur la présence de menottes numériques.

L'April avait rédigé un argumentaire et des amendements sur ce projet de loi. L'ensemble a été transmis aux parlementaires et au gouvernement. Nous avions également appelé à la mobilisation pour contacter députés et sénateurs. Durant l'examen par l'Assemblée nationale et le Sénat, des amendements sur les DRM avaient été déposés mais rejetés. Cependant, Benoît Hamon, alors ministre délégué à l'Économie sociale et solidaire et à la Consommation, s'était engagé à ce que les informations sur la présence de DRM et sur les restrictions qu'ils entraînent soient précisées dans un décret. La loi a finalement été adoptée en mars 2014.

Le décret en question a été publié le 17 septembre 2014. Suite à cette publication, les consommateurs seront informés de la présence des DRM (« menottes numériques »). L'April s'est réjouie de cette évolution positive mais a rappelé que la protection réelle des droits des consommateurs passe par l'interdiction pure et simple des DRM.

Entreprises, économie, innovation

L'April a pour mission de promouvoir le Logiciel Libre dans tous les domaines, et de défendre les droits des auteurs et des utilisateurs, quels qu'ils soient. Les entreprises qui produisent et utilisent du logiciel libre ont tout intérêt à ce qu'il se démocratise et à ce qu'une législation adaptée (par exemple sur le plan des brevets et du droit d'auteur) favorise son développement et sa diffusion. Le chef d'entreprise n'ayant pas toujours le temps de se faire militant, l'action de l'April lui est plus que jamais précieuse.

Outre notre action sur le question du brevet logiciel, danger mortel pour les entreprises du logiciel libre, nous avons également continué d'agir contre les appels d'offres informatiques illégaux, en collaboration avec le Conseil national du Logiciel Libre (CNLL).

Nous avons organisé un « April Contribution Camp » le 24 janvier 2014, dont l'un des ateliers portait sur le thème de « Comment et pourquoi contribuer quand on est une entreprise ? ».

L'association maintient une page consacrée aux études économiques sur le Logiciel Libre et évoque régulièrement les questions économiques lors de ses rendez-vous institutionnels.

En 2011, dans un souci d'ouverture à tous les acteurs intéressés par les aspects économiques du logiciel libre, l'April a décidé de créer une liste de discussions dédiée aux « Analyses/discussions sur les modèles économiques du logiciel libre, l'innovation et le monde des entreprises/entrepreneurs ». Cette liste est ouverte aux adhérents et non-adhérents de l'April.

Éducation

Voir aussi « Éducation » dans la section « Groupes de travail ».

En 2013, l'April avait été particulièrement impliquée dans les débats lors du projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République et du projet de loi relatif à l’enseignement supérieur et à la recherche. Nos actions avaient favorisé l'adoption, pour la première fois, d'une disposition législative donnant la priorité au logiciel libre. Cette priorité au logiciel libre pour le service public de l'enseignement supérieur doit être une première étape et nous souhaitons qu'elle soit suivie par la mise en place d'une vraie politique publique en faveur du logiciel libre.

En janvier 2014, le ministère de l'Éducation nationale a répondu à une question écrite de Laurence Dumont sur la priorité au logiciel libre dans l'éducation. L'April a regretté que la réponse botte une fois de plus en touche et ne permette pas de dégager de vraie politique en faveur du logiciel libre dans l'éducation.

En février 2014, le site « Ralentir travaux », connu dans l'Internet pédagogique et consacré à l’enseignement du français au collège, a lancé une campagne de dons. L'auteur écrivant des manuels libres avait lancé une campagne de dons pour renouveler son matériel informatique et acheter des machines de marque Apple. Nous l'avons alors contacté et publié un article de réflexion sur les formats et la chaîne de production.

Toujours en février, à l’occasion du salon Intertice 2014 organisé par Canopé Versailles, l’Enuma Logiciels Libres a organisé une table ronde intitulée : « Comment appliquer en EPLE la circulaire de Jean-Marc Ayrault sur le logiciel libre », à laquelle a notamment participé Rémi Boulle (enseignant et vice-président de l’April chargé des questions d’éducation). La vidéo de la table-ronde est en ligne.

En 2014, Nous avons également développé et mis en place un site dédié à un appel pour l'interopérabilité dans l'Éducation nationale. Celui-ci a été lancé avec le soutien initial de plus de 100 personnels enseignants, appuyés de syndicats et associations de l'Éducation nationale. Du côté des syndicats, en plus du SE-UNSA, du SGEN-CFDT, de la Fédération SUD Éducation, cet appel a été signé aussi par la CGT-Éduc'action ainsi que le SNES-FSU et le SNUipp. Du côté des associations d'enseignants, en plus des Clionautes, de LinuxÉdu, Sésamath, PAGESTEC, la FADBEN, SILLAGES, de nombreuses autres nous ont rejoints. À ce jour plus, de 5 400 signatures ont été recueillies, dont celles de nombreuses personnalités du monde de l'Éducation. N'hésitez pas à signer et diffuser l'appel.

Notre appel en faveur des formats ouverts dans l'éducation a eu l'honneur d'être évoqué en novembre 2014 lors d'une question adressée par la députée Isabelle Attard à la ministre Najat Vallaud-Belkacem et à sa secrétaire d'État Geneviève Fioraso. Aucune réponse n'a été apportée ; cette non-réponse nous a inspiré une petite vidéo.

L'April a été contactée par les réalisateurs d'un reportage pour Canal+ sur le thème du numérique à l'école. Un extrait particulièrement intéressant pour le logiciel libre dans l'éducation peut être visionné avec sa transcription.

L'April a également tenu une conférence, le 16 novembre 2014, par la voix de Rémi Boulle, lors de l’événement Capitole du libre, à Toulouse.

Notons aussi une audience avec le cabinet de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Europe / international

Bien que l'April soit une association francophone, elle a toujours été active sur le front européen. Outre les batailles passées ou en cours (brevet logiciel, ACTA, brevet unitaire…), l'association suit avec attention les discussions et les travaux autour des marchés publics informatiques, les réflexions de la Commission européenne sur les possibles réformes de directives…

L'April a ainsi contribué à la consultation proposée par la Commission européenne sur la réforme du droit d'auteur.

L'année 2014 a été marquée par les élections européennes, l'April s'est fortement impliquée dans ce dossier à travers notre campagne « Pacte du Logiciel Libre pour les européennes 2014 » (Free Software Pact). Voir plus loin dans ce rapport d'activités.

L'année a aussi été marquée par le renouvellement de la Commission européenne. Lors de son audition par le Parlement européen, Günther Oettinger, commissaire européen désigné pour l'« économie et la société numériques », a délibérément refusé de répondre à une question d'une eurodéputée sur le logiciel libre. Par contre, lors de son audition par le Parlement européen, Andrus Ansip, commissaire européen désigné pour le marché unique numérique, a plusieurs fois exprimé son soutien au logiciel libre. L'April espère que c'est le signe de la volonté d'une politique volontariste en sa faveur.

En fin d'année 2014, le groupe Les Verts/ALE (The Greens/EFA) du Parlement européen a publié une étude intitulée « Assurer une plus grande transparence - Logiciel Libre et standards ouverts selon le Règlement du Parlement européen » qui encourage le Parlement à donner la priorité au logiciel libre et aux standards ouverts pour tous les systèmes et toutes les données qu'il utilise pour son activité. L'April a encouragé le Parlement européen a engager immédiatement une politique interne en faveur du logiciel libre et des formats ouverts.

Interopérabilité

En mars 2014, l'April a participé à la Journée de libération des documents. Cette journée avait pour objectif de rappeler l'importance des formats de documents numériques réellement ouverts.

En juillet 2014, le gouvernement britannique a annoncé sa décision de passer à l'usage exclusif de standards ouverts pour les documents de communication. Le gouvernement britannique a expliqué ce choix en mettant en avant l'importance de l'ouverture des formats ainsi que l'indépendance par rapport aux différents acteurs du marché. L'April s'est réjouie de cette décision et espère que le gouvernement français s'en inspirera pour généraliser les standards ouverts dans l'administration.

En 2014, l'April a soutenu la plateforme FixMyDocuments (Répare mes documents) dont le but est d'aider les administrations publiques européennes ayant décidé de soutenir l'ODF à mettre en œuvre leur décision. La plateforme récolte des données sur leur degré d'adhésion à cet objectif, en assurant le suivi et en faisant des signalements. Chacun peut ainsi référencer sur FixMyDocuments.eu les pages web publiques ne proposant pas les documents modifiables dans les formats ODF, lorsque les administrations se sont engagées à les utiliser. Ce service à été lancé par l'Open Forum Europe.

L'interopérabilité a été également le cœur de notre campagne en faveur des formats ouverts dans l'Éducation nationale.

Marchés publics informatiques

En collaboration avec le Conseil national du Logiciel Libre (CNLL), l'April s'est saisie en 2010 de la question des appels d'offres informatiques illégaux qui citent nommément certaines marques, technologies ou produits et empêchent ainsi de nombreuses entreprises, dont celles qui proposent des logiciels libres, d'accéder à la commande publique. L'association met à disposition un dossier « Pour des marchés publics informatiques ouverts ».

L'actualité principale sur ce dossier provient d'Italie. Le Parlement italien avait voté, le 7 août 2012, une modification du code des marchés publics, qui demande d'utiliser du logiciel libre, et de n'envisager le logiciel privateur que dans l'hypothèse où il est prouvé qu'il n'y a pas de solution libre disponible (article 68 CAD - Codice dell'Amministrazione Digitale). Ainsi, par cette disposition, le parlement Italien souhaite faire de l'usage du logiciel libre et des formats ouverts la règle, reléguant par la même le logiciel privateur au titre des exceptions. L'évaluation doit se faire en conformité avec les règles et critères établis par l'Agenzia per l'Italia Digitale. Le texte présentant les règles et critères a été approuvé le 6 décembre 2013 et publié début janvier 2014.

Open Bar Microsoft/Défense

L'April a continué son travail d'enquête sur le dossier « Open Bar » entre Microsoft et le ministère de la Défense. Cet accord-cadre, passé en 2008/2009 sans appel d'offres ni mise en concurrence, renouvelé en 2013, permettait, pendant toute la durée du marché (4 ans), un droit d’usage d’un certain nombre de produits Microsoft et des services associés. Il avait été signé malgré de nombreux avis défavorables, au prix de nombreux abandons des principes relatifs aux achats publics, et dans le plus grand secret.

Fin décembre 2013, le ministère de la Défense a donné suite à notre demande de communication de documents administratifs sur le contrat « Open Bar » passé avec Microsoft. Nous avons donc reçu le nouveau contrat pour la période 2013-2017, ainsi que l'acte d'engagement du marché subséquent et la note du secrétariat général pour administration portant sur le renouvellement de l'accord-cadre. Les documents confirment que le contrat « Open Bar » a bien été renouvelé en 2013. Malgré les changements à la tête de l'État et dans les administrations depuis 2012, la politique de partenariat privilégié avec Microsoft se poursuit.

Médiapart s'était saisi du dossier fin 2013 en publiant une enquête de Jérôme Hourdeaux, journaliste à Médiapart et une lettre ouverte de l'April au président de la République.

Le 29 janvier 2014, Jérôme Hourdeaux a été auditionné par la mission commune d'information (Assemblée nationale et Sénat) sur l'accès aux documents administratifs. Il a notamment évoqué le dossier Open Bar Microsoft/Défense.

En avril 2014, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a répondu à deux des questions écrites sur le contrat Open Bar Microsoft/Défense. Les arguments développés par le ministère de la Défense ont été proches de ceux déjà entendus : il s'agit de « standardisation, de rationalisation et de mutualisation des moyens ». Les enjeux soulevés par les questions, et notamment liés à la problématique de sécurité suite aux révélations de Snowden sur l'espionnage américain, ont été ainsi essentiellement ignorés par la réponse du ministère.

L'April a reçu, début avril 2014, la réponse du ministère de la Défense à sa demande de documents administratifs de février 2014. Des trois documents demandés, l'un a été fourni caviardé, le deuxième n'existerait pas et le troisième non transmis au nom du secret défense. L'April a regretté, une fois de plus, l'opacité sur cette affaire.

Toujours en avril, la députée Marie-Françoise Bechtel a posé une question écrite au ministre de la Défense sur le contrat passé par le ministère avec Microsoft. Dans cette question, elle l'interroge notamment sur les dangers pour la sécurité nationale du choix exclusif de Microsoft.

L'April a reçu, en juin 2014, un nouveau document concernant l'Open Bar Microsoft/Défense, venant de la Commission consultative des marchés publics, organisme qui a pour but d'aider les acteurs publics dans leurs démarches autour des marchés publics. Cet avis, qui ne lie pas l'administration, permet cependant d'avoir des précisions juridiques sur des projets de contrats publics.

L'April va continuer d'enquêter sur ce dossier. Et bien sûr, nous travaillerons à ce que l'option logiciel libre soit sérieusement étudiée à l'avenir.

Campagne citoyenne contre le projet de loi « terrorisme »

L'April a soutenu la campagne Présumé⋅e⋅s terroristes lancée par La Quadrature du Net, rejoignant ainsi les autres organisations comme la Ligue des droits de l'homme, Reporters sans frontières, le Syndicat de la magistrature, Framasoft,… Malheureusement, le projet de loi a été adopté par l'Assemblée nationale puis par le Sénat.

Projet de loi péruvien pour favoriser l'inclusion numérique et la mise en œuvre des logiciels libres dans les institutions de l'État

Le 31 octobre 2013, 10 membres du Congrès péruvien ont déposé un projet de loi « Ley que Promueve la Inclusión Digital y la Implementación del Software Libre en las Instituciones del Estado » (disponible en espagnol au format PDF scanné). Ces congressistes péruviens sont membres de la coalition du président de la République qui a été élu en 2011. Ce projet de loi concerne la mise en œuvre des logiciels libres dans les institutions de l'État. Nous avons mis en ligne une transcription du projet de loi et une traduction en français. Nous suivrons l'évolution de ce projet de loi.

Neutralité du Net

Sans la neutralité du Net, le Logiciel Libre n'aurait pas pu se développer et participer de manière conséquente à la croissance d'Internet. Il constitue aujourd'hui un phénomène de société à part entière. Cette neutralité demeure plus que jamais nécessaire à l'élaboration collaborative de projets par des contributeurs du monde entier.

L'April a relayé et soutenu des actions, notamment celles de La Quadrature du Net, et est intervenue chaque fois que nécessaire. Par exemple, l'April a participé à la mobilisation concernant les débats au Parlement européen sur le règlement relatif au Marché unique des télécommunications. Grâce à l'adoption d'amendements, ce règlement a inclus des garde-fous pour assurer la neutralité du Net et la protection d'Internet dans l'Union européenne.

La neutralité du Net est également l'une des thématiques récurrentes de la revue de presse de l'April.

Pacte du Logiciel Libre / Candidats.fr / Free Software Pact

L'April a lancé en 2007 l’initiative Candidats.fr afin de sensibiliser les futurs élus au logiciel libre. Pour l'élection présidentielle, l'initiative prend la forme d'un long questionnaire soumis aux candidats afin de connaître leurs positions sur les différentes questions qui en découlent (droit d'auteur, DRM, brevets logiciels, éducation, vente forcée...). Pour les autres élections, l'initiative prend la forme du Pacte du Logiciel Libre.

Le Pacte du Logiciel Libre est un document simple permettant aux électeurs de savoir quel candidat dans leur circonscription a perçu les enjeux du Logiciel Libre, et s'est engagé en conscience à promouvoir et défendre les libertés qui y sont associées. Les citoyens sont invités à contacter les candidats pour les sensibiliser et les inviter à signer le pacte. L'April met en place une plateforme collaborative pour chaque élection.

L'April a proposé cette action à l'occasion de l'élection présidentielle 2007, des élections législatives 2007, municipales et cantonales 2008, européennes 2009, régionales 2010, cantonales 2011, élections pour le gouvernement fédéral en Belgique, l'élection présidentielle de 2012 et les élections législatives 2012.

Dans le cadre des élections municipales des 23 et 30 mars 2014, l'April a poursuivi sa sensibilisation au logiciel libre des responsables politiques par l'initiative « Candidats.fr municipales 2014 ». Et dans le cadre des élections européennes 2014, l'April a relancé le Free Software Pact (Pacte du Logiciel Libre).

Par ailleurs, les utilisateurs de logiciels libres, particuliers et organisations, sont invités à signer la déclaration d'utilisation demandant à ce que les droits des développeurs et des utilisateurs de logiciels libres soient pris en compte par le législateur, et que les pouvoirs publics encouragent l'utilisation, la production, et la diffusion de logiciels libres. En 2014, l'April a mis en place une version internationalisée de cette déclaration.

Le Pacte du Logiciel Libre pour les municipales 2014

Dans le cadre des élections municipales des 23 et 30 mars 2014, l'April a poursuivi sa sensibilisation des futurs élus au enjeux du logiciel libre par l'initiative « Candidats.fr municipales 2014 ». Les utilisateurs de logiciels libres, particuliers et organisations, ont été invités à signer la déclaration d'utilisation.

Pour informer les futurs élus sur les enjeux qui y sont associés, et notamment sur les questions de standards ouverts et d'usage des logiciels libres dans les collectivités, l'April a invité chacun à participer à cette campagne en contactant les candidats et en les encourageant à signer le Pacte du Logiciel Libre.

Au final, 287 candidats, dont 144 élus, ont signé le Pacte du Logiciel Libre.

Pacte du Logiciel Libre pour les européennes 2014 / Free Software Pact

La sensibilisation des candidats aux élections, et donc des futurs élus, s'est poursuivie à l'occasion des élections européennes 2014.

Dès janvier 2014, la campagne du Free Software Pact a été lancée (Pacte du Logiciel Libre) pour les élections européennes. Un nouveau site multilingue a été mis en place, et le Pacte du Logiciel Libre était disponible dans plusieurs langues de l'Union Européenne.

Basée sur l'initiative Candidats.fr, cette campagne s'est déroulée en collaboration avec des activistes de toute l'Europe. Elle invitait les citoyens à sensibiliser les candidats en leur proposant de signer le pacte du logiciel libre via une plateforme de contact des candidats.

Le vendredi 31 janvier 2014, l'April a envoyé à l'ensemble des députés européens une lettre ouverte sur le logiciel libre et le parlement européen, pour faire le bilan de la législature écoulée et connaître leur programme au sujet des logiciels libres.

Les élections européennes se sont terminées le 25 mai 2014. Au total, 165 signataires candidats ont signé le Pacte du Logiciel Libre, dont 34 nouveaux eurodéputés.

Suivi des réponses aux questions écrites d'Isabelle Attard sur l'application de la circulaire Ayrault concernant le bon usage des logiciels libres dans les administrations

La députée Isabelle Attard avait adressé aux ministres, en juin 2013, une question écrite sur l'application de la circulaire Ayrault sur l'usage des logiciels libres dans les administrations. Nous avons mis à jour notre page avec les nouvelles réponses reçues.

En juin 2014, un an après ses premières questions, pour faire le suivi de l'application de la circulaire, la députée Attard écrivait de nouveau aux ministres de plein exercice du gouvernement de Manuel Valls, ainsi qu'au Premier ministre et à Axelle Lemaire, la secrétaire d’État au Numérique. Comme pour les questions de 2013, nous maintenons une page qui recense les réponses reçues.

Vente forcée ordinateur/logiciels

L'April lutte contre la vente forcée de systèmes d'exploitation et autres logiciels avec un ordinateur neuf. Elle mène des actions institutionnelles et soutient le groupe de travail Racketiciel de l'Aful ainsi que les actions en justice de l'UFC-Que choisir contre les revendeurs de matériel. L'April a évoqué ce dossier lors de ses rendez-vous avec des responsables politiques.

Le 22 janvier 2014, la Cour de cassation a rendu une nouvelle décision sur la vente forcée ordinateur/logiciels. Elle a rappelé son jugement de novembre 2010 sur la nécessité d'évaluer la question de manière claire et objective, afin de s'assurer que les droits des consommateurs soient respectés.

L'April a soutenu le texte de la pétition internationale contre la vente forcée de logiciels proposée en mars 2014 par le groupe Racketiciels de l'Aful.

En juin 2014, UFC-Que Choisir perdait en appel son procès contre la vente forcée. Encore une fois, il apparaît qu'une action politique est nécessaire pour faire respecter durablement le droit des consommateurs vis-à-vis de la vente forcée matériel/logiciel.

Sur le même sujet, le 11 septembre 2014, la Cour de cassation italienne a rendu une décision attendue sur les questions de vente forcée, en condamnant la société HP à rembourser à un consommateur les licences des logiciels pré-installés sur son ordinateur et qu'il ne souhaitait pas acquérir. L'April a félicité l'association ADUC, qui a porté l'action, ainsi que Marco Ciurcina, avocat, pour le résultat obtenu. Pour l'occasion, notre actualité a été traduite en italien et c'était la première du genre.

Vie privée / surveillance

Le scandale PRISM, qui a révélé l'ampleur des écoutes généralisées commises par les USA et certains de ses alliés sur les communications de tous les citoyens, a rappelé l'importance de la nécessité de contrôler son système informatique. Les logiciels libres, de part le fait qu'ils peuvent être vérifiés et améliorés par tous, sont une brique de base pour construire une informatique qui soit au service des utilisateurs et non pas un outil pour ceux qui souhaitent les asservir.

Début 2014, l'April a signé les « Principes internationaux sur l'application des droits de l'Homme à la surveillance des communications ».

L'April a participé activement à la journée de mobilisation contre la surveillance de masse qui a eu lieu le 11 février 2014. L'April a également participé à l'opération Reset The Net (« Réinitialisation du Net »), le 5 juin 2014, pour le premier anniversaire des révélations d'Edward Snowden sur la surveillance de masse.

La campagne de l'April « Priorité au logiciel libre » a été l'occasion de publier une tribune dans Libération du 25 février 2014 intitulée L’après-Snowden : donner la priorité au logiciel libre pour une informatique de confiance.

En juin 2014, l'April et Framasoft ont travaillé de concert pour traduire en français le guide « Autodéfense courriel » de la Fondation pour le Logiciel Libre.

L'April a fait une interview de deux des animateurs des Cafés Vie Privée. Également connus sous le nom de Chiffrofête ou de Cryptoparty, les Cafés Vie Privée sont des événements visant à initier tout type de public aux méthodes et outils permettant de sécuriser leurs données et d'améliorer le contrôle de leur vie privée. Les deux animateurs présentent en 8 minutes les enjeux de la vie privée et leurs interventions dans le cadre des Cafés Vie Privée (la page présente aussi la transcription de la vidéo).

En 2015, l'un des principaux enjeux sera de convaincre le plus grand nombre que l'informatique libre fait partie de l'antidote au problème de surveillance massive attentatoire au respect de la vie privée, tel qu'il est énoncé par l'article 12 de la Déclaration universelle des droits de l'homme, et que c'est une brique essentielle pour une société libre et inclusive. Il nous faudra convaincre non seulement le grand public, les associations, les entreprises, mais également les responsables politiques.

TAFTA / TTIP / CETA

TAFTA (Transatlantic Free Trade Agreement/Area - Zone transatlantique de libre-échange), connu également sous le nom de TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership - Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement), est un accord commercial actuellement négocié entre l'Union européenne et les États-Unis, dans le but de créer une zone de libre-échange transatlantique. L'April a résumé les problématiques posées par le dossier dans une page de position. L'April se mobilise contre TAFTA, mais également contre tous les accords commerciaux internationaux qui remettent en cause le jeu démocratique et la protection des droits de l'homme.

En avril 2014 a eu lieu un sommet sur « le futur du commerce transatlantique » dans les salons de l'hôtel Shangri-La, à Paris. Cette conférence, qui réunissait des responsables européens et lobbies industriels, était la nouvelle étape de discussions sur l'élaboration de ce nouveau traité transatlantique TAFTA. L'April a participé à une manifestation pour informer sur les dangers potentiels de TAFTA.

En mai 2014, des députés avaient déposé une proposition de résolution européenne sur TAFTA. Cette résolution a été votée mais totalement vidée de sa substance.

En juillet 2014, l'April a répondu à la consultation de la Commission européenne sur les modalités de la protection des investissements et des règlement des différends entre investisseurs et États (RDIE) dans le cadre du TAFTA.

Du côté de l'accord commercial entre l'Union européenne et le Canada, denommé CETA (Comprehensive Economic and Trade Agreement, en français Accord économique et commercial global), le site de l'émission allemande Tagesschau publiait en août 2014 le texte de l'accord. Le contenu du texte confirmait le danger pour nos libertés.

En octobre 2014, l'April a participé à une journée de mobilisation européenne contre les accords commerciaux TTIP/TAFTA, CETA, TISA.

Rappelons qu'il est toujours possible de signer l'« Initiative européenne citoyenne » auto-organisée contre TTIP/TAFTA proposée par une alliance d'organisations européennes.

Relations avec les pouvoirs publics et rendez-vous

Depuis plusieurs années, l'April est considérée par les pouvoirs publics comme un acteur majeur du numérique qui mérite d'être reçu et écouté. En 2014, l'April a ainsi rencontré de nombreux représentants des pouvoirs publics : cabinets ministériels, parlementaires…

Notons un entretien avec le conseiller technique du Premier ministre ; avec le cabinet de Thierry Mandon, secrétaire d'État à la Réforme de l'État et à la Simplification ; avec le cabinet de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ; avec Axelle Lemaire, secrétaire d'État chargée du Numérique, en présence de Richard Stallman.

Ces rencontres ont été l'occasion d'échanger sur les politiques publiques et le logiciel libre et sur les dossiers de l'April (brevets, éducation, économie, droit d'auteur, consommation…).

Groupes de travail Agenda du Libre

Le site Agenda du Libre, lancé en juin 2005 par Thomas Petazzoni, propose un calendrier des manifestations organisées autour du logiciel libre en France. Depuis sa création, près de 7 940 événements ont été référencés.

Thomas Petazzoni et Marco Rodrigues (un des modérateurs du site), constatant que le projet souffrait depuis quelques temps d'un déficit de disponibilité et de ressources, avaient proposé fin 2013 à l'April de reprendre la gestion du site pour en assurer la pérennité. C'est avec grand plaisir que nous avions accepté, tant il est essentiel que ce site dédié à la promotion du logiciel libre puisse continuer à exister. Il permet de faire connaître tous les événements ayant un rapport avec le libre et organisés en France, en Suisse et en Belgique.

Plusieurs modérateurs sont désormais à l'œuvre et publient les événements proposés par les associations. On enregistre en moyenne un temps inférieur à une journée entre la modération et la publication.

De nombreuses évolutions et fonctionnalités ont été mises en place en 2014, comme :

  • Mise en production de la nouvelle version (Ruby on Rails) de l'Agenda du Libre en juillet 2014.
  • Changement du sous-titre de l'Agenda pour l'ouvrir sur une société Libre et non plus uniquement sur les Logiciels Libres, début août.
  • Présentation des actualités de l'Agenda du Libre dans une vidéo (10 minutes) en août 2014.
  • Géolocalisation ajoutée aux événements fin août.
  • En septembre, mise en place de l'éditeur tiny mce qui permet d'ajouter des images et traduction en anglais de l'Agenda du Libre.
  • Octobre est un mois riche en événements : l'Agenda du Libre diffuse ses événements sur twitter, le filtrage par région n'inclut plus forcément les événements nationaux, les statistiques évoluent, avec présentation par mois, année et région, et sparkline graphique et les pages pour chaque tag et association comportent maintenant une cartographie des événements associés.
  • Depuis novembre, la carte OpenStreetMap peut maintenant être intégrée dans une iframe et reprise sur les sites des groupes d'utilisateurs de logiciels libres, s'ils le souhaitent.
  • En décembre, il est devenu possible de dupliquer un événement, ce qui va faciliter le travail des personnes qui soumettent des événements réguliers et donc le travail des modérateurs du site.
Admin sys (administration systèmes)

Le groupe de travail « Admin sys » a pour but de fournir et de gérer l'infrastructure technique des serveurs de l'April. Il installe et entretient les services fournis aux permanents, membres du conseil d'administration et membres de l'association. Il gère également l'évolution des services. Cela va du site Internet officiel de l'April aux listes de discussions en passant par l'hébergement de projets connexes à l'association. En fonction des besoins, de nouveaux services sont mis en place.

Actions

Le système d'information de l'April, qui gère nos différents outils, repose sur la technique de virtualisation : des machines virtuelles sont configurées sur plusieurs machines physiques.

En 2014, un important travail de mise à jour des machines virtuelles a été effectué, tant sur les serveurs gérant les services tels que les sites web, le courriel… que sur les machines présentes au local de l'April. Par exemple, le serveur Asterisk (téléphonie IP) a été mis à jour avec une version récente. Pendant l'été 2014, la quasi totalité des machines a été mise à jour vers une version récente de Debian GNU/Linux. Un compte rendu plus complet du travail mené est disponible.

Les backups ont été remis en place. En effet, suite à différents problèmes que nous avons rencontrés, nos backups ne se faisaient pas totalement et certaines de nos sauvegardes étaient anciennes (>60jours). Nous sommes donc revenus à la normale.

Les failles Heartbleed et Shellshock ont été corrigées peu après leur révélation. Un nouveau service LimeSurvey a été installé pour gérer le questionnaire Libre Association. La galerie photo a été migrée sur Piwigo, dans sa dernière version, ce qui évite de proposer aux utilisateurs un « téléverseur » en Flash. En interne, nous sommes passés à OwnCloud pour prendre la suite de Dotproject.

Grâce au travail de Benjamin Drieu, nous avons pu mettre en place un site de campagne en faveur des formats ouverts dans l'éducation nationale.

Notons également la mise à jour de la documentation des différents services : il a été effectué une « cartographie » précise du réseau de l'April et du statut des machines.

Au local, une procédure de bascule sur le réseau d'Easter-Eggs a été mise en place, permettant d'avoir toujours un accès Internet dans le cas d'un problème avec notre connexion.

La convention d'hébergement d'un de nos serveurs par la Fondation Free a été renouvelée.

Achats

Suite à l'arrivée d'Isabella Vanni dans l'équipe de permanents, un nouvel ordinateur portable a été acheté et installé.

Nous avons procédé à l'achat d'imprimante/scanner. Nous disposons d'une part d'une imprimante Laser de marque HP pour imprimer, et d'autre part d'imprimante/scanner Officejet 6600C permettant de scanner depuis le réseau sans utiliser un micrologiciel non libre sur les ordinateurs.

Arrivée de nouveaux membres

Trois personnes ont rejoint le groupe en 2014. Pour faciliter l'arrivée de nouveaux membres, un accès VPN est désormais disponible ; il permet de donner des accès plus fins aux machines en lieu et place de l'accès global dont nous disposions avant. L'ancienne procédure était un frein à l'arrivée de nouveaux administrateurs systèmes.

Propositions autour d'un nouveau système d'information

Nous réfléchissons toujours à l'évolution d'un nouveau système d'information. Cet été, un travail a été mené dans le cadre des méthodes de travail « DevOps » : nous disposons d'une base permettant de créer des machines et de déployer des nouveaux services en se basant sur Ansible.

Diversité

Le groupe de travail Diversité a pour objectif d'étudier le niveau de représentation des différents groupes de personnes au sein de l'April, mais également dans les milieux associatifs, éducatifs, institutionnels, politiques et professionnels en lien avec les logiciels libres. Ces groupes de personnes peuvent sommairement être définis comme « femmes », « seniors », « juniors », « non-technophiles » (non-« geeks »).

Le groupe de travail a été créé en 2006, face au constat non expliqué de l'absence de participations de certains groupes de la population aux activités libristes. Par exemple, le bilan d'activité du groupe pour l'année 2009 a fait état d'une très faible participation féminine : environ 6% des adhérents à jour de cotisation sont des femmes. Un des premiers axes de travail du groupe a donc été celui de la participation des femmes et des questions d'inclusion, faire en sorte que l'atmosphère y soit accueillante pour tous. En 2012, une nouvelle charte avait été validée, marquant un élargissement du périmètre du groupe.

Cette année, le groupe Diversité s'est occupé de plusieurs projets à la fois :

  • Un travail de veille a été mené en collectant des articles sur les déséquilibres hommes/femmes dans les métiers scientifiques en général et informatiques en particulier.
  • Le groupe Diversité a produit une bannière pour l'Ada Lovelace_Day en hommage aux femmes libristes.
  • Mise à jour de la liste des groupes d'utilisateurs de logiciels libres en étroite collaboration avec le groupe de travail de l'Agenda du Libre.

Pour 2015, Magali Garnero souhaite trouver un(e) binôme pour co-animer le groupe. Des vidéos, interviews de femmes œuvrant dans l'informatique en général, devraient voir le jour régulièrement.

Vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions du groupe.

Éducation

L'April est depuis longtemps un observateur particulièrement attentif de l'évolution de l'usage et de l'enseignement de l'informatique dans le système éducatif. Le groupe Éducation est ouvert à tous. Vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions.

Vie du groupe

Le travail du groupe Éducation s'article essentiellement autour de la liste de diffusion. Elle compte maintenant plus de 500 abonnés contre environ 330 l'année dernière. Cette forte augmentation est un des résultats de la campagne pour les formats ouverts lancée fin 2014. Espérons que cette montée en puissance va renforcer notre force de frappe en faveur du logiciel et des ressources libres dans l'éducation.

Principales actions

Une très large part de l'activité du groupe s'est concentrée sur la préparation et le lancement de l'appel en faveur des formats ouverts lancé le 13 novembre 2014 et l'animation de la campagne via les réseaux sociaux, des courriels ciblés ou encore un article sur le site de Ludovia.

Le groupe a aussi proposé une mise à jour de la page consacrée aux logiciels libres sur le site de Vousnousils. Ce site étant assez fréquenté, il nous a semblé légitime de les aider à mettre à jour cette liste.

Enfin, sur la liste de ce groupe de travail se sont tenus de nombreux échanges sur le droit d'auteur des enseignants, l'enseignement de l'informatique dans le premier et le second degré, Open-Sankoré, AbulÉdu, les ENT, les ressources éducatives libres…

Perspectives 2015

Le groupe Éducation continue dans sa volonté de tisser des liens avec les acteurs du monde éducatif : associations professionnelles, syndicats, développeurs de logiciels ou ressources libres…

Nous entendons également transformer l'essai de la campagne pour les formats ouverts en participant à la consultation sur le numérique à l'école qui devrait s'ouvrir début 2015 et en espérant une nette évolution du RGI afin que l'utilisation des formats ouverts et interopérables s'imposent à toutes et à tous dans le cadre de leur mission au service de l'État.

Jeux libres

Quelques discussions ont eu lieu sur la liste de discussions du groupe.

Vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions du groupe.

Libre Association (Logiciel Libre et monde associatif)

Paradoxalement, alors que le monde du logiciel libre et le monde associatif ont de nombreuses valeurs communes (partage, volontariat, bénévolat, passion), le logiciel libre semble peu diffusé dans le milieu associatif. Le groupe de travail Libre Association est donc né de la volonté de « jeter des ponts entre le logiciel libre et le monde associatif ». Vous pourrez trouver des détails sur les axes de travail et les missions du groupe sur les pages dédiées sur le site de l'April. Vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions du groupe.

La liste de discussions, ouverte à toutes les personnes intéressées par la promotion des logiciels libres en milieu associatif, compte 231 abonnés en cette fin d'année et a vu passer 315 messages en 2014 (un peu moins de 6 messages par semaine). Le trafic sur la liste et le nombre d'inscrits restent sensiblement les mêmes que ceux des années précédentes (pour mémoire, 223 inscrits en 2013 et 228 en 2012). En ce qui concerne les messages, on en comptait 245 en 2013 contre 228 en 2012.

Réimpression du Guide Libre Association

La réimpression du Guide Libre Association (réalisé en 2012, imprimé et diffusé à 10 000 exemplaires, avec le soutien de la Fondation Crédit Coopératif) avait pris du retard en 2013. Le guide a finalement été réédité en 2014.

Cette réimpression a été possible en particulier grâce à un soutien financier de la Macif. Pour compléter ce soutien financier, le groupe de travail a lancé un financement participatif par l'intermédiaire d'une page dédiée. Même si l'objectif initial n'a pas été atteint (3 649 € récoltés sur un objectif de 5 000 €), sans doute aussi en raison de la période d'été peu propice à cette campagne, les participations individuelles ont quand même permis la réimpression de 8 000 exemplaires qui vont pouvoir être distribués gracieusement aux têtes de réseaux qui en font la demande et qui sont susceptibles de redistribuer en local des exemplaires pour les associations.

Le guide était disponible au Forum national des associations & fondations le 22 octobre 2014, sur les stands du Crédit Coopératif et de Associations mode d'emploi que nous remercions sincèrement.

Pourquoi les associations doivent faire l'effort d'utiliser le plus grand nombre possible de logiciels libres

Laurent Costy, administrateur de l'April et co-animateur du groupe de travail Libre Association, a publié en 2014 dans « Linux Pratique n°84 » une tribune intitulée « Pourquoi les associations doivent faire l'effort d'utiliser le plus grand nombre possible de logiciels libres ? » que nous avons également publié sur notre site web.

Rénovation du site web du groupe

La rénovation du site LibreAssociation.info, entamée en 2012, a été terminée début 2014 : le site rénové a été mis en ligne en mars. Les pages du sites sont mieux adaptées aux divers supports de lecture et plus attrayantes afin de toucher un public novice dans ce domaine. Pour l'occasion, Sébastien Thorel, aka Harrypopof, a décliné graphiquement l'hirondelle, visuel associé au groupe de travail. Dans la même logique, pour agrémenter les différentes pages, les dessins réalisés par Simon « Gee » Giraudot via le générateur de BD Framasoft, ont été utilisés.

Un nouveau questionnaire à l'intention des associations pour connaître leurs pratiques informatiques

Le groupe de travail, sur sa liste de discussions, a réaffirmé sa volonté de refaire une enquête sur les pratiques informatiques des associations, comme cela avait été fait en 2008 et 2009. Même si l'idée avait été exprimée depuis longtemps, la concrétisation quant à la publication d'un nouveau questionnaire et à la diffusion de l'information ont commencé le 22 octobre 2014, le même jour que le Forum national des associations & fondations. Le questionnaire sera sans doute laissé en ligne jusqu'à début février 2015 pour permettre d'obtenir un nombre de retours pertinent : il semblerait en effet que les associations déjà sensibilisées aux logiciels libres aient moins répondu qu'en 2008-2009. Ceci étant, le panel sera sans doute plus représentatif. Les données seront mises à disposition librement et publiées au cours du premier semestre 2015.

Prix du logiciel libre

Avec l'appui de la Fondation pour le progrès de l'homme, la réflexion a été engagée pour mettre en place un Prix du logiciel libre qui récompensera un logiciel libre à composante « sociale » (le terme exact reste à définir). Une liste interne à été mise en place pour avancer sur la définition et l'organisation de ce prix.

Participation à des événements

Le groupe de travail a participé à plusieurs manifestations et a honoré de sa présence plusieurs conférences. On notera particulièrement en 2014 :

  • lors des RMLL (Rencontres mondiales du logiciel libre) à Montpellier,
  • lors de la journée Éducation populaire et action citoyenne organisée par le CNAJEP (Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d'éducation populaire), le lundi 17 novembre 2014, au Comptoir général à Paris.

On notera en particulier que l'intervention lors de la journée du 17 novembre au CNAJEP a permis de renforcer encore les liens entre l'univers libriste et l'éducation populaire : c'est un rapprochement auquel s'emploie le groupe depuis sa création et qu'il convient donc de pointer comme très positif en 2014.

Participation à la campagne « J'aime ton asso » du Mouvement associatif

Le Mouvement associatif avait lancé une campagne « J'aime ton asso ». L'April a encouragé chacun à profiter de cet outil pour faire connaître les associations, nationales ou locales, du logiciel libre.

Perspectives 2015

Pour les perspectives 2015, les axes ouverts sont les suivants :

  • Rédiger un nouveau guide dont le sujet pourrait être « Données et Associations ».
  • Enrichir le site d'exemples réussis de migrations et d'usages régulier de logiciels libres au quotidien dans les associations.
  • Consolider un réseau de référents avec, comme objectifs complémentaires pour y parvenir : géolocalisation des initiatives, un label/autocollant à l'image de ce que fait la LPO (Ligue de protection des oiseaux), une carte des endroits où le guide a été envoyé, un repérage des initiatives locales pour permettre une amplification de la valorisation, un repérage de militants d'éducation populaire convaincus de l'importance des logiciels libres dans les différentes fédérations.
Libre en Fête

L'April a lancé, en 2001, l'initiative Libre en Fête, qui est un événement de promotion et de découverte du logiciel libre pour le grand public, à l'initiative des groupes d'utilisateurs de logiciels libres (GULL), d'associations de quartiers, d'Espaces publics numériques (EPN), de collectivités, dans une dynamique festive et conviviale. Chaque année, cette initiative a lieu autour du 21 mars, pour accompagner l'arrivée du printemps.

Le Libre en Fête en 2014, s'est déroulé du vendredi 7 mars au dimanche 13 avril 2014 inclus. Cette édition était organisée en partenariat avec la Délégation aux usages de l'Internet, le réseau Cyber-base® de la Caisse des dépôts et l'Agenda du Libre. Il a donné lieu à 56 évènements déclarés. Cela ne représente qu'une partie des événements organisés. En effet, tous les organisateurs n'ont pas forcément ajouté leur événement sur l'Agenda du Libre.

Nous remercions chaleureusement tous les organisateurs de ces événements qui ont permis au grand public de découvrir les logiciels libres.

Voici le nombre d'événements déclarés les années précédentes :

Libre en Fête 2015 aura lieu du vendredi 6 mars au dimanche 12 avril 2015 inclus.

Une liste de diffusion a été mise en place pour que les organisateurs d'évènements puissent échanger leurs expériences et faire part de leurs idées. L'inscription est ouverte à tous.

Recherche

Le groupe de travail Recherche a été créé à la fin de l'année 2011. Pour rappel, il propose de :

  • promouvoir une disposition légale empêchant l'appropriation des publications par les éditeurs par des cessions de droits patrimoniaux,
  • suggérer des licences à appliquer aux publications scientifiques donnant les libertés nécessaires et suffisantes aux lecteurs,
  • promouvoir la formalisation de la prise en compte de certaines productions logicielles libres dans l'évaluation des chercheurs,
  • promouvoir l'utilisation des productions scientifiques totalement libres (voire dans le domaine public) telles que les données expérimentales,
  • communiquer sur les positions de l'April auprès de la communauté académique.

Remarque : le groupe ne traite pas de l'enseignement supérieur, qui reste abordé dans le groupe Éducation.

Vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions.

Malgré l'absence d'animateurs, le groupe maintient une activité ponctuelle autour de sa liste de discussions. En 2014, le groupe a contribué à la réponse à la consultation européenne sur le droit d'auteur. Le groupe est toujours à la recherche d'animateur afin de poursuivre une activité plus soutenue.

Revue de presse

La revue de presse fait partie du travail de veille mené par l'April dans le cadre de son action de défense et de promotion du Logiciel Libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l'April.

Pour gérer cette revue de presse, un groupe de travail a été créé (vous pouvez consulter la charte) ainsi qu'une liste de discussion rp@april.org où vous pouvez envoyer les liens vers des articles qui vous semblent intéressants.

Il existe un flux RSS permettant de recevoir la revue de presse au fur et à mesure (rapidement et article par article).

Chaque semaine, les articles de la semaine passée sont compilés et repris le lundi dans une page du site web de l'April. Afin de faciliter la lecture, et notamment limiter la surcharge lorsque de nombreux articles de presse traitent d'un même sujet, une sélection des 7 à 10 sujets les plus importants est faite, pour lesquels un article est mis en avant et les autres énoncés à la suite.

Cette revue de presse hebdomadaire est également diffusée sur le site LinuxFr.org, ce qui grandement élargit son audience.

La revue de presse est aussi disponible sous la forme d'un podcast, hormis lors de la période estivale, réalisé par Luc Fievet, Nicolas Vinot et Emmanuel Charpentier. Ce podcast apporte une analyse rapide des articles et des sujets qu'ils portent.

Il est diffusé sur les radios : Divergence Numérique, Radio Escapades, Radio Larzac et Ici&Maintenant.

En 2014 ont été publiés près de 817 articles. Pour rappel, 668 en 2013, 675 en 2012, 859 en 2011, contre 750 en 2009 et 710 en 2010.

Sensibilisation au Logiciel Libre

Le groupe de travail Sensibilisation de l'April a pour vocation de proposer des documents permettant de sensibiliser le public au logiciel libre et aux formats ouverts. Les types de documents produits par le groupe sont variés et vont des dépliants, affiches et tracts aux décorations de stands, en passant par les t-shirts et les cartes de vœux. Ces documents nous sont très utiles notamment sur les nombreux stands tenus par l'association.

Vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions.

Le groupe a travaillé sur plusieurs documents et projets de documents au cours de l'année 2014.

Site web

Le groupe de travail Développement et maintenance du site web a pour objectif de développer et maintenir le site web ainsi que le wiki de l'association April.

Le site principal est propulsé par Drupal. Ces dernières années, nous avons constaté que le site s'adressait principalement à un public averti. Nous souhaitons en faire un espace plus accueillant pour les personnes désireuses de découvrir le Logiciel Libre, ses enjeux et nos actions. L'aide de quelques contributeurs serait nécessaire pour atteindre ce but.

Le groupe de travail est toujours à la recherche d'un animateur et de contributeurs. Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à vous inscrire sur la liste de travail du groupe.

Le groupe s'occupe aussi du wiki de l'association. Le jardinage du wiki, c'est-à-dire son entretien, est effectué principalement par les bénévoles de l'April, notamment par Thierry Vedel que nous remercions vivement pour le travail pénible de suppression du spam, que nous subissons notamment via la création de faux comptes qui postent ensuite des liens commerciaux non souhaités.

Traductions

À ne pas confondre avec le groupe « Traduction de la philosophie GNU », le groupe « Traductions » a pour objectif de traduire dans différentes langues le site web de l'April et divers documents utiles, notamment les communiqués de presse. Ce groupe est ouvert aux non-membres de l'April.

L'action des bénévoles du groupe permet d'avoir rapidement nos actualités publiées sur la version anglaise de notre site web.

Cependant, le groupe aimerait renforcer son équipe, en particulier avec des bénévoles anglophones. N'hésitez pas à contacter le groupe et/ou à diffuser notre appel April's English translation team is recruiting volunteers.

Pour toute information supplémentaire, visitez la page d'accueil du groupe et vous pouvez vous inscrire sur la liste de discussions.

Traduction de la philosophie GNU Vue d'ensemble

Rappelons que le groupe Trad-Gnu a pour but de présenter l'informatique libre et la philosophie de GNU en français. Pour ce faire, il traduit et maintient à jour l'essentiel des textes publiés sur le site du projet GNU, pour qu'un visiteur francophone puisse en parcourir les sections principales sans être gêné par des pages en anglais.

Ce groupe existe depuis 1996, comme l'April. Il a donc atteint 18 ans en 2014. Outre les activités de traduction en français des articles de www.gnu.org relatifs à la philosophie du logiciel libre, le groupe effectue également des traductions à la demande de l'April ou de la Fondation pour le Logiciel Libre et collabore sur certains projets avec Framasoft (groupe Framalang) ou avec le groupe Traductions de l'April.

La liste de travail compte actuellement 87 abonnés, dont certains inactifs. En 2014, nous avons accueilli 3 nouveaux membres et quelques-uns se sont désabonnés.

Vous pouvez vous inscrire sur la liste de travail du groupe.

Activités sur gnu.org

Les activité sur gnu.org :

  • 17 nouveaux articles de longueur variable ont été traduits par une dizaine de personnes.
  • À la demande du responsable des traductions de gnu.org, nous avons relu la traduction en français de la licence GNU de documentation libre (GFDL v1.3) référencée sur le site. Une bonne partie des modifications suggérées ont été appliquées par l'auteur.
  • Les mises à jour (modification d'un lien, nouveau paragraphe, etc.) sont tout aussi importantes et chronophages que les nouvelles traductions. Il y a 395 fichiers à surveiller et une dizaine de mises à jour par semaine en moyenne. Jusqu'à très récemment, ce travail était fait par une seule personne, avec l'aide du groupe en cas de difficulté. Pas de problème dans l'immédiat, mais la situation serait vite devenue ingérable en cas d'indisponibilité de cette personne. Deux autres membres du groupe font maintenant une partie des mises à jour, ce qui est beaucoup plus rassurant pour l'avenir.
  • Les discussions sur la liste ont permis de traduire plusieurs expressions mystérieuses pour le commun des mortels, grâce à l'intervention de plusieurs personnes qui, d'habitude, ne participent pas directement aux traductions.
  • Enfin, les chasseurs de bogues ont grandement contribué à la qualité des traductions, par l'envoi de 16 rapports qui ont été traités dans la journée.
Autres activités

Le groupe a également participé aux activités suivantes :

  • Traduction en français de 2 communiqués de presse de la Fondation pour le Logiciel Libre et d'un communiqué de l'April initialement rédigé en anglais.
  • À partir de janvier 2014, traduction du Free Software Supporter (bulletin d'information mensuel sur les activités de la Fondation pour le Logiciel Libre et de GNU) ; 11 numéros ont été traduits en 2014 dans les 2 ou 3 jours suivant leur parution.
  • En collaboration avec Framalang : traduction et mise à jour du site Email Self-Defense (Autodéfense courriel).
  • En collaboration avec le groupe Traductions et avec Framalang : relecture d'une traduction assez longue proposée par un nouveau membre de Trad-Gnu, le rapport déclassifié de la NSA sur la mise en œuvre de PRISM.
Transcriptions

Le groupe Transcriptions a toujours pour but de proposer une version texte des enregistrements audio et vidéo afin de faciliter leur indexation, leur accessibilité et leur réutilisation. Ces enregistrements sont soit déjà sur le site de l'April, soit proposés par des Apriliens. Ils concernent tous le Logiciel Libre. Ces contenus, une fois transcrits, seront plus accessibles, disponibles dans les moteurs de recherche, imprimables, citables, etc. Des sous-titrages et des traductions sont aussi envisageables.

L'animatrice du groupe est Magali Garnero, alias Bookynette, depuis l'assemblée générale 2010. Ses suppléantes sont Marie-Odile (alias morandim) et Julia (PetitPandaRou) Le groupe est composé de 66 membres.

Voici un résumé des activités :

  • De janvier à décembre 2014, 23 heures de vidéo ont été transcrites et publiées sur le site, un record (16h en 2013, 20h en 2012, 19h en 2011, 22h en 2010) ; Il reste plus de 32 heures de transcriptions à relire avant publication.
  • Énormément de transcriptions en cours, surtout en attente de relecture. Le groupe manque cruellement de relecteurs.
  • Sept réunions ont été organisées, dont plusieurs au local de l'April, une dans un squat de l'AJIL (Agréable journée interassociative du Libre), une à l'Ubuntu Party, une courte transcript'partie lors d'un Apéro de travail de l'asso, une moyenâgeuse transcript'partie de la table ronde, une réunion de rentrée du groupe de travail, una transcripción de la playa, une chez Numa avec l'AJIL et une relecture partie.
  • Nous avons accueilli, physiquement en tout cas, en les entourant de conseils avisés et patients, et de trésors de pédagogie, deux nouveaux membres : Véronique et Corinne.
  • La charte du groupe a été modifiée pour étendre le travail du groupe au Libre en général.

L'ensemble des transcriptions de 2014 est disponible en ligne.

Moins de tomates cerises sont sacrifiées lors des réunions, le choix des membres s'est porté sur des chips assez originales, des galettes de blé au chocolat et du fromage.

Pour plus d'informations : allez jeter un œil sur le wiki du groupe. Vous pouvez aussi vous inscrire à la liste de travail du groupe.

Conférences, participation à des manifestations, stands Présence à Boston (LibrePlanet, FSF)

LibrePlanet, conférence annuelle de la Fondation pour le Logiciel Libre (FSF) s'est déroulé les 22 et 23 mars 2014, à Boston.

L'April était bien représentée au LibrePlanet 2014, avec notamment: Lionel Allorge, président, Frédéric Couchet, délégué générale, Jonathan Le Lous, administrateur, Marianne Corvellec, adhérente active.

Lionel Allorge et Frédéric Couchet y ont donné une conférence (le diaporama et l'enregistrement vidéo de la conférence sont disponibles). Ils ont profité de leur déplacement pour passer quelques jours dans les bureaux de la FSF, rencontrer et échanger avec l'équipe.

Hackadon du 11 décembre 2014

L'April était partenaire du Hackadon qui a eu le 11 décembre 2014 chez Mozilla, à Paris. Cet événement réunissait des développeurs et des utilisateurs de logiciels libres autour de deux objectifs : faire des dons à des logiciels libres et explorer les façons de faire ces dons.

Conférences, participation à des événements, stands

L'April a participé à de nombreux évènements du libre par la tenue de stands, la présence de conférenciers ou la distribution de documents de sensibilisation et notamment :

Partenaires AFUL

Les conseils d'administration de l'AFUL et de l'April ont travaillé en collaboration sur un certain nombre de sujets (vente forcée, notamment). De plus, des discussions communes entre les listes d'adhérents April et AFUL ont lieu régulièrement, certains membres de l'April participent à des groupes de travail de l'AFUL, et réciproquement.

Associations mode d'emploi

Associations mode d'emploi est un mensuel de référence (et un site web) des professionnels et bénévoles associatifs. Le magazine a régulièrement relayé nos actions concernant le logiciel libre et le monde associatif.

Cité des Sciences et de l'Industrie

Le carrefour numérique de la Cité des Sciences accueille régulièrement l'April dans le cadre d'évènements grand public.

Conseil national du Logiciel Libre (CNLL)

Le Conseil national du Logiciel Libre (CNLL) a été créé début 2010. L'April avait salué la création de cette nouvelle entité regroupant des associations régionales d'entreprises du Logiciel Libre en France. Nous avons eu plusieurs fois l'occasion de travailler avec le CNLL, notamment sur le dossier des marchés publics informatiques.

Crédit Coopératif

Dans le cadre du groupe de travail Libre Association, l'April a signé, en 2010, une convention de partenariat avec la fondation Crédit Coopératif. Le projet a abouti en 2012 par la publication du « Guide Libre Association » qui est un guide d'usage des logiciels libres à destination du monde associatif. Imprimé à 10 000 exemplaires, il a été diffusé gratuitement par les agences du Crédit Coopératif, dans le réseau de l'April et auprès de structures intéressées. Outre le guide, le Crédit Coopératif a demandé la réalisation d'une clé USB de logiciels libres. Ce projet a été mené à bien par Framasoft et l'April.

Le « Guide Libre Association » a été réimprimé en 2014 grâce à un soutien financier de la Macif et une campagne de financement participatif. Le guide était disponible au Forum national des associations & fondations, le 22 octobre 2014, sur les stands du Crédit Coopératif et de Associations mode d'emploi.

En Vente Libre

L'April diffuse ses documents de sensibilisation avec le soutien de la boutique En Vente Libre.

Fondation pour le Logiciel Libre / Free Software Foundation (FSF)

L'April coopère depuis sa création avec la Fondation pour le Logiciel Libre. L'un des premiers groupes de travail de l'April est le groupe « Traduction de la philosophie GNU » qui a pour but de présenter l'informatique libre et la philosophie de GNU en français en traduisant les textes du site du projet GNU.

En 2014, l'April a collaboré avec la FSF sur plusieurs dossiers, a relayé les actions de la FSF, a aidé Richard Stallman lors de ses visites en France, pour organiser des conférences, des rencontres avec les médias. En juin 2014, l'April et Framasoft ont travaillé de concert pour traduire en français le guide « Autodéfense courriel » de la Fondation pour le Logiciel Libre.

Dépuis janvier 2014, le groupe Traductions de l'April traduit en français le Free Software Supporter (bulletin d'information mensuel sur les activités de la FSF et de GNU).

Framasoft

L'April travaille étroitement avec Framasoft depuis de nombreuses années. Notons, en 2012, le travail en commun pour la réalisation d'une clé USB de logiciels libres pour accompagner le « Guide Libre Association » et les deux campagnes communes de dons « Pack Liberté » April/Framasoft/La Quadrature du Net. Et plus récemment la collaboration avec Framalang pour les traductions d'articles de Richard Stallman.

L'April relaye régulièrement les appels à soutien de Framasoft, et réciproquement. En 2014, l'April et Framasoft ont travaillé de concert pour traduire en français le guide « Autodéfense courriel » de la Fondation pour le Logiciel Libre.

FPH (Fondation pour le progrès de l'homme)

La FPH nous a accueillis dans ses locaux à plusieurs reprises : week-ends de réunion à l'occasion de l'assemblée générale, April Camp, réunions ponctuelles…

La FPH est également notre partenaire pour le groupe de travail « Libre Association ».

La Cantine / Numa

La Cantine a été le « premier espace de travail collaboratif en réseau Coworking Space à Paris et en Île-de-France, relié à d'autres structures en France ». La Cantine est portée par l'association Silicon Sentier.

L'April a participé à de nombreux évènements à La Cantine. Et celle-ci a accueilli l'April pour plusieurs évènements qu'elle a elle-même organisés.

En 2013, La Cantine a déménagé dans un nouveau lieu baptisé Numa.

La Quadrature du Net

L'April soutient (depuis sa création en 2008) La Quadrature du Net, collectif de citoyens français qui informe sur des projets législatifs menaçant les libertés publiques et le développement économique et social à l'ère du numérique.

Nous travaillons régulièrement ensemble sur des dossiers (notamment Hadopi, Loppsi, neutralité du net, ACTA, projet de loi terrorisme…).

L'April relaye régulièrement les appels à soutien de La Quadrature, et réciproquement. Notons également les deux campagnes communes de dons « Pack Liberté » April/Framasoft/La Quadrature du Net en 2012.

Libre Accès

Libre Accès a pour objet de « sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux de l’art libre et de défendre les droits de ses amateurs et auteurs ». L'April participe régulièrement à des événements organisés par Libre Accès.

Lolix

Depuis 2009, l'April relaye les annonces d'emploi de Lolix, site fondé par Rodolphe Quiédeville dans les années 2000 qui s'est imposé comme le site de référence pour l'emploi logiciel libre en France. Nombreux sont les membres de l'April, notamment particuliers ou entreprises, qui ont bénéficié des services de Lolix.

Le partenariat entre l'April et Lolix vise d'une part à valoriser les offres d'emplois émanant des entreprises adhérentes de l'April, et d'autre part à favoriser le recrutement de candidats compétents en technologies libres.

Rodolphe Quiédeville, le créateur de Lolix, avait annoncé la fermeture du site début décembre 2013. De nombreux soutiens lui sont alors parvenus, dont celui de l'April, et Rodolphe a lancé une campagne de financement communautaire pour que l'aventure puisse continuer.

Macif

La Macif a adopté une stratégie en faveur du logiciel libre et qui soutient depuis de nombreuses années des communautés du logiciel libre. La Macif et l'April ont signé un partenariat fin 2013 qui a permis en 2014 une réédition de notre Guide Libre Association.

Master I2L

L'April est partenaire du Master I2L (ingénierie du logiciel libre) de l'Université du Littoral (Calais) depuis sa mise en place en septembre 2006. Nous avons notamment contribué à élaborer le contenu du module d'enseignement « Environnement du Logiciel Libre ». Plusieurs membres de l'April ont fait des présentations sur différents sujets.

OFSET

L'association est membre bienfaiteur d'OFSET et a un représentant au sein de son conseil d'administration (Odile Bénassy).

SavoirsCom1

SavoirsCom1 est un collectif qui s"intéresse aux politiques des biens communs de la connaissance. Son action vise à faire en sorte que les politiques publiques favorisent la création, la diffusion et la mise en partage de biens communs informationnels. SavoirsCom1 défend les positions exprimées dans son Manifeste.

L'April et SavoirsCom1 ont collaboré sur plusieurs sujets en 2014 notamment sur la question des livres numériques verrouillés par des DRM. Notons également la co-signature avec Open Knowledge Foundation France, La Quadrature du Net, Framasoft, Libertic, Creative Commons France et République Citoyenne d'un texte dénonçant la tribune du Forum d'Avignon qui confondait dangereusement données personnelles et œuvres de l'esprit.

Scideralle

L'association est membre de Scideralle. Jean-Christophe Becquet représentait l'April au sein de son conseil d'administration, avant de céder sa place en 2010 à une association active sur le terrain.

Wikimédia France

L'April est membre de Wikimédia France depuis janvier 2008 et Lionel Allorge, président de l'April, représentait l'association lors de l'assemblée générale de Wikimédia France.

Médias/presse Relations avec les médias

La très bonne visibilité de l'association dans les médias (web, papier, radio ou télé) se maintient, y compris dans les médias grand public (comme en témoignent la participation à des émissions de radio et des interviews dans la presse quotidienne régionale). L'association est régulièrement sollicitée par les médias.

Émission « Service public » sur France Inter

L'émission « Service public » de Guillaume Erner lundi 13 octobre 2014, entre 10h et 11h sur France Inter, était consacrée à la thématique : « Un autre internet est-il possible ? Naviguer sans Google, Facebook, Microsoft et consorts ». Lionel Allorge, président de l'April, faisait partie des intervenants. L'enregistrement est déjà disponible sur le site de l'émission et une transcription en sera faite.

Diffusion du podcast de la revue de presse de l'April

La revue de presse de l'April est diffusée sur les radios: Divergence Numérique, Radio Escapades, Radio Larzac et Ici&Maintenant.

Communiqués de presse

Nos communiqués ont été, pour la plupart, cités et/ou repris dans la presse (électronique ou papier).

Liste des communiqués de presse de l'année (signés ou cosignés par l'association) :

Merci

Un merci chaleureux aux membres de l'April, à l'équipe de permanents, à nos soutiens et sympathisants qui nous permettent d'avoir une association vivante et active pour la promotion et la défense du Logiciel Libre.

Revue de presse de l'April pour la semaine 5 de l'année 2015

2 février, 2015 - 21:56

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

En podcast.

Sommaire de la revue de presse de l'April pour la semaine 5

[L'OBS] La Chine veut fouiner dans les ordis américains. Comme ses petits copains

Par Andréa Fradin, le samedi 31 janvier 2015. Extrait:
> La Chine, pas franchement connue pour son amour d’un Internet libre et sans entrave, en remet une couche. Et vise cette fois-ci les équipementiers américains.
Lien vers l'article original: http://rue89.nouvelobs.com/2015/01/31/chine-veut-fouiner-les-ordis-americains-comme-petits-copains-257421

Et aussi:
[Les Echos] Big Brothers serait-il de retour?

[Rue89Lyon] Comment et avec qui utiliser les logiciels libres à Lyon

Par Eva Thiébaud, le vendredi 30 janvier 2015. Extrait:
> Une asso de Lyon a fait 5000 euros d’économie; des étudiants manipulent des machines complètement propres. Les logiciels libres, c’est fantastique, même s’ils effraient encore certains (complexité, changement d’habitude…). Entre la Maison des Rançy et l’université Lyon 2, on a rencontré à Lyon celles et ceux qui se frottent au libre et l’enseigne.
Lien vers l'article original: http://www.rue89lyon.fr/2015/01/30/comment-avec-qui-utiliser-logiciels-libres-lyon

Et aussi:
[Nouvelle République] Le logiciel libre pour tous, ça existe

[internet ACTU.net] Le code est-il vraiment la loi?

Par Hubert Guillaud, le vendredi 30 janvier 2015. Extrait:
> Le chercheur de l’université de Toronto, Quinn DuPont (@quinndupont), qui s’apprête à publier Cryptographie, mot-clé critique des humanités numériques, revenait récemment dans son blog sur la célèbre phrase de Lawrence Lessig, “le code est la loi”. Il rappelle que Lessig a inventé cette formule “en réagissant au déploiement des systèmes de gestion de droits numériques (DRM) pour contrer le partage illégal de fichiers. La leçon que nous devons tirer de cette phrase est que ontologiquement (et légalement) le code est préalable.
Lien vers l'article original: http://www.internetactu.net/2015/01/30/le-code-est-il-vraiment-la-loi

[Direction Informatique] Encore de la place pour le logiciel libre dans Montréal ville «intelligente»?

Par Dominique Lemoine, le vendredi 30 janvier 2015. Extrait:
> La stratégie 2014-2017 de la Ville de Montréal pour devenir une ville dite «intelligente et numérique» s’appuierait notamment sur la mise en place d’une architecture technologique ouverte et interopérable.
Lien vers l'article original: http://www.directioninformatique.com/encore-de-la-place-pour-le-logiciel-libre-dans-montreal-ville-intelligente/33184

[Developpez.com] Devrions-nous écrire moins de code et plus de blogs ? Selon plusieurs développeurs, le code n'est pas notre principale fonction

Par Amine Horseman, le vendredi 30 janvier 2015. Extrait:
> Laura Klein, auteur du livre UX for Lean Startups avait écrit une lettre sur Medium destinée «aux Ingénieurs qui ne se soucient pas réellement de leurs clients» dans laquelle elle explique son point de vue concernant l'écriture du code dans le métier de développeur.
Lien vers l'article original: http://www.developpez.com/actu/80813/Devrions-nous-ecrire-moins-de-code-et-plus-de-blogs-Selon-plusieurs-developpeurs-le-code-n-est-pas-notre-principale-fonction

[Next INpact] La Commission européenne veut avancer sur les données perso et le droit d'auteur

Par Xavier Berne, le jeudi 29 janvier 2015. Extrait:
> Alors que de nombreux textes discutés au niveau de l’Union européenne s’enlisent, la nouvelle Commission semble vouloir s’activer pour que le règlement sur les données personnelles soit définitivement adopté avant l’année prochaine. Un projet de directive sur le droit d’auteur pourrait également être présenté d’ici cet été.
Lien vers l'article original: http://www.nextinpact.com/news/92907-la-commission-europeenne-veut-avancer-sur-donnees-perso-et-droit-d-auteur.htm

Et aussi:
[Numerama] La CNIL dit "oui mais" à la surveillance accrue sur Internet
[Numerama] Mozilla déploie ses premiers relais pour le réseau Tor
[Next INpact] Les «priorités législatives» de la commission numérique de l'Assemblée nationale
[Next INpact] Opération GreenRights: le Parquet fait appel contre Triskel, l'éditeur d'irc.lc

[Silicon.fr] Linux: pour Torvalds la diversité des contributeurs est un détail

Par Ariane Beky, le lundi 26 janvier 2015. Extrait:
> Le créateur du noyau Linux, Torvalds, a déclaré lors de la Linux.conf.au que la diversité et la mixité sont «des détails sans importance».
Lien vers l'article original: http://www.silicon.fr/linux-linus-torvalds-diversite-contributeurs-detail-106673.html

[ZDNet France] Librem: un laptop open source pour les puristes

Par Louis Adam, le lundi 26 janvier 2015. Extrait:
> Annoncé en fin d’année dernière, le PC portable Librem devrait voir le jour à la suite d’une campagne de crowdfunding réussie. Cet ordinateur portable développé par la société Purism promet d’être basé au maximum sur des logiciels libres.
Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/librem-un-laptop-open-source-pour-les-puristes-39813603.htm

Note

Les articles de presse utilisent souvent le terme « Open Source » au lieu de Logiciel Libre. Le terme Logiciel Libre étant plus précis et renforçant l'importance des libertés, il est utilisé par l'April dans sa communication et ses actions. Cependant, dans la revue de presse nous avons choisi de ne pas modifier les termes employés par l'auteur de l'article original. Même chose concernant l'emploi du terme « Linux » qui est généralement utilisé dans les articles pour parler du système d'exploitation libre GNU/Linux.

Revue de presse de l'April pour la semaine 5 de l'année 2015

2 février, 2015 - 21:56

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

En podcast.

Sommaire de la revue de presse de l'April pour la semaine 5

[L'OBS] La Chine veut fouiner dans les ordis américains. Comme ses petits copains

Par Andréa Fradin, le samedi 31 janvier 2015. Extrait:
> La Chine, pas franchement connue pour son amour d’un Internet libre et sans entrave, en remet une couche. Et vise cette fois-ci les équipementiers américains.
Lien vers l'article original: http://rue89.nouvelobs.com/2015/01/31/chine-veut-fouiner-les-ordis-americains-comme-petits-copains-257421

Et aussi:
[Les Echos] Big Brothers serait-il de retour?

[Rue89Lyon] Comment et avec qui utiliser les logiciels libres à Lyon

Par Eva Thiébaud, le vendredi 30 janvier 2015. Extrait:
> Une asso de Lyon a fait 5000 euros d’économie; des étudiants manipulent des machines complètement propres. Les logiciels libres, c’est fantastique, même s’ils effraient encore certains (complexité, changement d’habitude…). Entre la Maison des Rançy et l’université Lyon 2, on a rencontré à Lyon celles et ceux qui se frottent au libre et l’enseigne.
Lien vers l'article original: http://www.rue89lyon.fr/2015/01/30/comment-avec-qui-utiliser-logiciels-libres-lyon

Et aussi:
[Nouvelle République] Le logiciel libre pour tous, ça existe

[internet ACTU.net] Le code est-il vraiment la loi?

Par Hubert Guillaud, le vendredi 30 janvier 2015. Extrait:
> Le chercheur de l’université de Toronto, Quinn DuPont (@quinndupont), qui s’apprête à publier Cryptographie, mot-clé critique des humanités numériques, revenait récemment dans son blog sur la célèbre phrase de Lawrence Lessig, “le code est la loi”. Il rappelle que Lessig a inventé cette formule “en réagissant au déploiement des systèmes de gestion de droits numériques (DRM) pour contrer le partage illégal de fichiers. La leçon que nous devons tirer de cette phrase est que ontologiquement (et légalement) le code est préalable.
Lien vers l'article original: http://www.internetactu.net/2015/01/30/le-code-est-il-vraiment-la-loi

[Direction Informatique] Encore de la place pour le logiciel libre dans Montréal ville «intelligente»?

Par Dominique Lemoine, le vendredi 30 janvier 2015. Extrait:
> La stratégie 2014-2017 de la Ville de Montréal pour devenir une ville dite «intelligente et numérique» s’appuierait notamment sur la mise en place d’une architecture technologique ouverte et interopérable.
Lien vers l'article original: http://www.directioninformatique.com/encore-de-la-place-pour-le-logiciel-libre-dans-montreal-ville-intelligente/33184

[Developpez.com] Devrions-nous écrire moins de code et plus de blogs ? Selon plusieurs développeurs, le code n'est pas notre principale fonction

Par Amine Horseman, le vendredi 30 janvier 2015. Extrait:
> Laura Klein, auteur du livre UX for Lean Startups avait écrit une lettre sur Medium destinée «aux Ingénieurs qui ne se soucient pas réellement de leurs clients» dans laquelle elle explique son point de vue concernant l'écriture du code dans le métier de développeur.
Lien vers l'article original: http://www.developpez.com/actu/80813/Devrions-nous-ecrire-moins-de-code-et-plus-de-blogs-Selon-plusieurs-developpeurs-le-code-n-est-pas-notre-principale-fonction

[Next INpact] La Commission européenne veut avancer sur les données perso et le droit d'auteur

Par Xavier Berne, le jeudi 29 janvier 2015. Extrait:
> Alors que de nombreux textes discutés au niveau de l’Union européenne s’enlisent, la nouvelle Commission semble vouloir s’activer pour que le règlement sur les données personnelles soit définitivement adopté avant l’année prochaine. Un projet de directive sur le droit d’auteur pourrait également être présenté d’ici cet été.
Lien vers l'article original: http://www.nextinpact.com/news/92907-la-commission-europeenne-veut-avancer-sur-donnees-perso-et-droit-d-auteur.htm

Et aussi:
[Numerama] La CNIL dit "oui mais" à la surveillance accrue sur Internet
[Numerama] Mozilla déploie ses premiers relais pour le réseau Tor
[Next INpact] Les «priorités législatives» de la commission numérique de l'Assemblée nationale
[Next INpact] Opération GreenRights: le Parquet fait appel contre Triskel, l'éditeur d'irc.lc

[Silicon.fr] Linux: pour Torvalds la diversité des contributeurs est un détail

Par Ariane Beky, le lundi 26 janvier 2015. Extrait:
> Le créateur du noyau Linux, Torvalds, a déclaré lors de la Linux.conf.au que la diversité et la mixité sont «des détails sans importance».
Lien vers l'article original: http://www.silicon.fr/linux-linus-torvalds-diversite-contributeurs-detail-106673.html

[ZDNet France] Librem: un laptop open source pour les puristes

Par Louis Adam, le lundi 26 janvier 2015. Extrait:
> Annoncé en fin d’année dernière, le PC portable Librem devrait voir le jour à la suite d’une campagne de crowdfunding réussie. Cet ordinateur portable développé par la société Purism promet d’être basé au maximum sur des logiciels libres.
Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/librem-un-laptop-open-source-pour-les-puristes-39813603.htm

Note

Les articles de presse utilisent souvent le terme « Open Source » au lieu de Logiciel Libre. Le terme Logiciel Libre étant plus précis et renforçant l'importance des libertés, il est utilisé par l'April dans sa communication et ses actions. Cependant, dans la revue de presse nous avons choisi de ne pas modifier les termes employés par l'auteur de l'article original. Même chose concernant l'emploi du terme « Linux » qui est généralement utilisé dans les articles pour parler du système d'exploitation libre GNU/Linux.

Lettre d'information publique de l'April du 1er février 2015

1 février, 2015 - 08:02

Bonjour,

L'eurodéputée Julia Reda a présenté devant la commission des affaires juridiques (JURI) du Parlement européen son rapport sur l’adaptation de la directive sur le droit d’auteur. Celui-ci propose notamment de mettre en place un droit à l'interopérabilité avec les DRM.

Au niveau national, la mobilisation continue pour faire connaître et faire signer notre appel pour l'usage des formats ouverts l'Éducation nationale et notre questionnaire pour connaître les pratiques informatiques des associations.

Pour la quinzième année consécutive, nous relançons l'initiative Libre en Fête qui aura lieu du vendredi 6 mars au dimanche 12 avril 2015 inclus.

Côté vie associative, la date de l'assemblée générale de l'association avance à grand pas. Si ce n'est pas déjà fait, n'hésitez pas à nous rejoindre avant l'assemblée générale.

Consultez la lettre publique ci-dessous pour toutes les autres informations et notamment la revue de presse qui propose une trentaine d'articles.

Si vous voulez nous soutenir, vous pouvez faire un don ou adhérer à l'association.

Rapport de Julia Reda sur la révision de la directive droit d'auteur : vers un droit à interopérer avec les DRM ?

Le 20 janvier 2015, l'eurodéputée Julia Reda a présenté devant la commission des affaires juridiques (JURI) du Parlement européen son rapport sur l’adaptation de la directive sur le droit d’auteur. Ce rapport est un premier pas important pour la révision des règles européennes en matière de droit d'auteur. L'eurodéputée propose notamment de mettre en place un droit à l'interopérabilité avec les DRM. Notre réaction à ce texte est disponible en anglais.

Libre en Fête 2015 : découvrir le logiciel libre à l'arrivée du printemps

Pour la quinzième année consécutive, l'initiative Libre en Fête est relancée par l'April, en partenariat avec la Délégation aux usages de l'Internet et l'Agenda du Libre. Entre le vendredi 6 mars et le dimanche 12 avril 2015 inclus, dans une dynamique conviviale et festive, des événements auront lieu partout en France pour permettre au grand public de découvrir les logiciels libres. La thématique optionnelle de cette édition étant « la priorité au logiciel libre au quotidien ».

toc_collapse=0; Sommaire 
  1. Rapport de Julia Reda sur la révision de la directive droit d'auteur : vers un droit à interopérer avec les DRM ?
  2. Libre en Fête 2015 : découvrir le logiciel libre à l'arrivée du printemps
  3. Dossiers, campagnes et projets
    1. Article sur les logiciels libres dans « Associations Mode d'Emploi »
    2. Diffuser l'appel pour les formats ouverts dans l'Éducation nationale
    3. Diffuser le questionnaire à l'intention des associations pour connaître leurs pratiques informatiques
  4. Médias
    1. Revue de presse
  5. Conférences, événements
    1. Événements à venir
    2. Événements passés
  6. Revue hebdomadaire
  7. Adhésions
  8. Soutenir l'association
  9. Rejoindre l'association à titre individuel
  10. Rejoindre l'association en tant que personne morale
  11. Archives
Dossiers, campagnes et projets Article sur les logiciels libres dans « Associations Mode d'Emploi »

Dans son numéro de décembre 2014, la revue « Associations Mode d'Emploi » a publié un article de deux pages intitulé « Logiciels libres : des applications pratiques pour votre association », ainsi qu'un focus sur le groupe de travail Libre Association de l'April. L'article est disponible en ligne contre paiement.

Diffuser l'appel pour les formats ouverts dans l'Éducation nationale

Alors que le gouvernement vient d'ouvrir une « concertation sur le numérique à l'école », il est important de continuer à signer et faire signer notre appel pour les formats ouverts dans l'éducation nationale. Une bannière est également disponible sur le site de l'April.

Diffuser le questionnaire à l'intention des associations pour connaître leurs pratiques informatiques

Dans la continuité du travail engagé en 2008-2009 par le groupe de travail Libre Association, l'April a souhaité interroger à nouveau les associations sur leurs pratiques informatiques et sur les logiciels libres qu'elles utilisent le cas échéant. Nous avons donc lancé il y a quelques semaines un nouveau questionnaire Associations et activités numériques 2014. Il y a déjà près de 130 questionnaires remplis sur un objectif minimal de 400.

Médias Revue de presse

La revue de presse fait partie du travail de veille mené par l'April dans le cadre de son action de défense et de promotion du Logiciel Libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l'April.

Pour gérer cette revue de presse, un groupe de travail a été créé (vous pouvez en consulter la charte ici) ainsi qu'une liste de discussion rp@april.org où vous pouvez envoyer les liens vers des articles qui vous semblent intéressants.

La revue de presse est désormais diffusée également chaque semaine sur le site LinuxFr.org. Cette diffusion lui offre un lectorat plus large.

Cette revue de presse est commentée dans un podcast disponible sur http://audio.april.org. Il est repris chaque semaine dans l'émission Divergence numérique qui est diffusée sur Divergence FM, Radio Escapade, Radio Larzac. Le podcast est également diffusé sur Radio Ici&Maintenant et Radio Au fil de l'eau.

Il existe un flux RSS permettant de recevoir la revue de presse au fur et à mesure (rapidement et article par article donc).

Les derniers titres de la revue de presse :

Un Petit guide revue de presse est disponible pour ceux qui souhaitent contribuer.

Voir la page revue de presse sur le site pour le détail des articles.

Conférences, événements Événements à venir Événements passés Revue hebdomadaire

Chaque vendredi à midi pile les adhérents et les permanents qui le souhaitent passent en revue les tâches et actions relatives à l'April dont ils ont la charge lors de la « revue hebdomadaire April » sur IRC (canal #april sur irc.freenode.net, accès avec un navigateur web). La durée est limitée, généralement un quart d'heure. Cela stimule les bonnes volontés, suscite idées et contributions, permet de suivre les activités des autres et d'éliminer un certain nombre de problèmes bloquants...

Une page décrivant le principe d'une revue hebdomadaire est en ligne.

Vous pouvez en savoir plus en consultant en ligne les archives des premières revues hebdomadaires, et notamment, la synthèse de la revue du 23 janvier 2015, la synthèse de la revue du 30 janvier 2015.

Adhésions

Au 1er février 2015, l'association compte 4 204 adhérents (3 796 personnes physiques, 408 personnes morales).

Soutenir l'association

L'April a besoin de votre aide. Vous pouvez faire un don à l'association et participer ainsi au financement de nos actions.

Pour faire un don à l'association, rendez-vous à l'adresse suivante http://www.april.org/association/dons.html (il est possible de faire un don par chèque, virement, carte bancaire ou encore prélèvement automatique).

Pour tout renseignement n'hésitez pas à nous contacter.

Rejoindre l'association à titre individuel

Dans une association, l'adhésion est un acte volontaire. C'est aussi un acte politique car c'est manifester son soutien à l'objet de l'association ainsi qu'aux valeurs qui le sous-tendent. Une adhésion fait la différence en contribuant à atteindre les objectifs de l'association.

Adhérer à l'April permet :

  • de défendre collectivement un projet de société ;
  • de s'investir activement dans la vie de l'association à travers ses groupes de travail et ses actions ;
  • d'être informé régulièrement des événements logiciel libre ;
  • d'agir sur les institutions à travers un partenaire incontournable ;
  • de soutenir financièrement les actions de l'association.

Il est possible d'aider l'association en lui donnant de son temps ou de son argent. Toutes les contributions sont les bienvenues.

Pour les hésitants, nous avons mis en ligne les réponses à de fausses idées classiques.

Pour adhérer à l'April, il suffit de vous rendre à l'adresse suivante : http://www.april.org/adherer?referent=lettre%20publique.

Pour tout renseignement, n'hésitez pas à nous contacter.

Rejoindre l'association en tant que personne morale

Que vous soyez une entreprise, une collectivité ou une association, adhérez pour participer activement aux décisions stratégiques qui vous concernent !

Votre structure a besoin de tirer le meilleur parti du logiciel libre et pour défendre ses intérêts, elle doit :

  • exercer une veille permanente pour se tenir informée des opportunités et des menaces ;
  • constituer et entretenir des réseaux relationnels institutionnels ;
  • être éclairée sur les contextes juridiques et stratégiques ;
  • contribuer à la défense de l'informatique libre face aux acteurs qui lui sont hostiles ;
  • mieux faire connaître et valoriser son action.

April est au cœur des grandes évolutions du logiciel libre. Adhérer à April permet :

  • de défendre collectivement un projet de société ;
  • de s'investir activement dans la vie de l'association à travers ses groupes de travail et ses actions ;
  • d'être informé régulièrement des événements logiciel libre ;
  • d'agir sur les institutions à travers un partenaire incontournable ;
  • de financer ou cofinancer des actions stratégiques.

Pour adhérer à l'April, il suffit de vous rendre à l'adresse suivante : adhérant dès maintenant à l'April.

Pour tout renseignement n'hésitez pas à nous contacter.

Archives

Pour recevoir automatiquement par courriel cette lettre, inscrivez-vous à la liste de diffusion : http://www.april.org/wws/info/april-actu.

Les archives de la lettre sont disponibles en ligne à l'adresse suivante : http://www.april.org/wws/arc/april-actu.

Lettre d'information publique de l'April du 1er février 2015

1 février, 2015 - 08:02

Bonjour,

L'eurodéputée Julia Reda a présenté devant la commission des affaires juridiques (JURI) du Parlement européen son rapport sur l’adaptation de la directive sur le droit d’auteur. Celui-ci propose notamment de mettre en place un droit à l'interopérabilité avec les DRM.

Au niveau national, la mobilisation continue pour faire connaître et faire signer notre appel pour l'usage des formats ouverts l'Éducation nationale et notre questionnaire pour connaître les pratiques informatiques des associations.

Pour la quinzième année consécutive, nous relançons l'initiative Libre en Fête qui aura lieu du vendredi 6 mars au dimanche 12 avril 2015 inclus.

Côté vie associative, la date de l'assemblée générale de l'association avance à grand pas. Si ce n'est pas déjà fait, n'hésitez pas à nous rejoindre avant l'assemblée générale.

Consultez la lettre publique ci-dessous pour toutes les autres informations et notamment la revue de presse qui propose une trentaine d'articles.

Si vous voulez nous soutenir, vous pouvez faire un don ou adhérer à l'association.

Rapport de Julia Reda sur la révision de la directive droit d'auteur : vers un droit à interopérer avec les DRM ?

Le 20 janvier 2015, l'eurodéputée Julia Reda a présenté devant la commission des affaires juridiques (JURI) du Parlement européen son rapport sur l’adaptation de la directive sur le droit d’auteur. Ce rapport est un premier pas important pour la révision des règles européennes en matière de droit d'auteur. L'eurodéputée propose notamment de mettre en place un droit à l'interopérabilité avec les DRM. Notre réaction à ce texte est disponible en anglais.

Libre en Fête 2015 : découvrir le logiciel libre à l'arrivée du printemps

Pour la quinzième année consécutive, l'initiative Libre en Fête est relancée par l'April, en partenariat avec la Délégation aux usages de l'Internet et l'Agenda du Libre. Entre le vendredi 6 mars et le dimanche 12 avril 2015 inclus, dans une dynamique conviviale et festive, des événements auront lieu partout en France pour permettre au grand public de découvrir les logiciels libres. La thématique optionnelle de cette édition étant « la priorité au logiciel libre au quotidien ».

toc_collapse=0; Sommaire 
  1. Rapport de Julia Reda sur la révision de la directive droit d'auteur : vers un droit à interopérer avec les DRM ?
  2. Libre en Fête 2015 : découvrir le logiciel libre à l'arrivée du printemps
  3. Dossiers, campagnes et projets
    1. Article sur les logiciels libres dans « Associations Mode d'Emploi »
    2. Diffuser l'appel pour les formats ouverts dans l'Éducation nationale
    3. Diffuser le questionnaire à l'intention des associations pour connaître leurs pratiques informatiques
  4. Médias
    1. Revue de presse
  5. Conférences, événements
    1. Événements à venir
    2. Événements passés
  6. Revue hebdomadaire
  7. Adhésions
  8. Soutenir l'association
  9. Rejoindre l'association à titre individuel
  10. Rejoindre l'association en tant que personne morale
  11. Archives
Dossiers, campagnes et projets Article sur les logiciels libres dans « Associations Mode d'Emploi »

Dans son numéro de décembre 2014, la revue « Associations Mode d'Emploi » a publié un article de deux pages intitulé « Logiciels libres : des applications pratiques pour votre association », ainsi qu'un focus sur le groupe de travail Libre Association de l'April. L'article est disponible en ligne contre paiement.

Diffuser l'appel pour les formats ouverts dans l'Éducation nationale

Alors que le gouvernement vient d'ouvrir une « concertation sur le numérique à l'école », il est important de continuer à signer et faire signer notre appel pour les formats ouverts dans l'éducation nationale. Une bannière est également disponible sur le site de l'April.

Diffuser le questionnaire à l'intention des associations pour connaître leurs pratiques informatiques

Dans la continuité du travail engagé en 2008-2009 par le groupe de travail Libre Association, l'April a souhaité interroger à nouveau les associations sur leurs pratiques informatiques et sur les logiciels libres qu'elles utilisent le cas échéant. Nous avons donc lancé il y a quelques semaines un nouveau questionnaire Associations et activités numériques 2014. Il y a déjà près de 130 questionnaires remplis sur un objectif minimal de 400.

Médias Revue de presse

La revue de presse fait partie du travail de veille mené par l'April dans le cadre de son action de défense et de promotion du Logiciel Libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l'April.

Pour gérer cette revue de presse, un groupe de travail a été créé (vous pouvez en consulter la charte ici) ainsi qu'une liste de discussion rp@april.org où vous pouvez envoyer les liens vers des articles qui vous semblent intéressants.

La revue de presse est désormais diffusée également chaque semaine sur le site LinuxFr.org. Cette diffusion lui offre un lectorat plus large.

Cette revue de presse est commentée dans un podcast disponible sur http://audio.april.org. Il est repris chaque semaine dans l'émission Divergence numérique qui est diffusée sur Divergence FM, Radio Escapade, Radio Larzac. Le podcast est également diffusé sur Radio Ici&Maintenant et Radio Au fil de l'eau.

Il existe un flux RSS permettant de recevoir la revue de presse au fur et à mesure (rapidement et article par article donc).

Les derniers titres de la revue de presse :

Un Petit guide revue de presse est disponible pour ceux qui souhaitent contribuer.

Voir la page revue de presse sur le site pour le détail des articles.

Conférences, événements Événements à venir Événements passés Revue hebdomadaire

Chaque vendredi à midi pile les adhérents et les permanents qui le souhaitent passent en revue les tâches et actions relatives à l'April dont ils ont la charge lors de la « revue hebdomadaire April » sur IRC (canal #april sur irc.freenode.net, accès avec un navigateur web). La durée est limitée, généralement un quart d'heure. Cela stimule les bonnes volontés, suscite idées et contributions, permet de suivre les activités des autres et d'éliminer un certain nombre de problèmes bloquants...

Une page décrivant le principe d'une revue hebdomadaire est en ligne.

Vous pouvez en savoir plus en consultant en ligne les archives des premières revues hebdomadaires, et notamment, la synthèse de la revue du 23 janvier 2015, la synthèse de la revue du 30 janvier 2015.

Adhésions

Au 1er février 2015, l'association compte 4 204 adhérents (3 796 personnes physiques, 408 personnes morales).

Soutenir l'association

L'April a besoin de votre aide. Vous pouvez faire un don à l'association et participer ainsi au financement de nos actions.

Pour faire un don à l'association, rendez-vous à l'adresse suivante http://www.april.org/association/dons.html (il est possible de faire un don par chèque, virement, carte bancaire ou encore prélèvement automatique).

Pour tout renseignement n'hésitez pas à nous contacter.

Rejoindre l'association à titre individuel

Dans une association, l'adhésion est un acte volontaire. C'est aussi un acte politique car c'est manifester son soutien à l'objet de l'association ainsi qu'aux valeurs qui le sous-tendent. Une adhésion fait la différence en contribuant à atteindre les objectifs de l'association.

Adhérer à l'April permet :

  • de défendre collectivement un projet de société ;
  • de s'investir activement dans la vie de l'association à travers ses groupes de travail et ses actions ;
  • d'être informé régulièrement des événements logiciel libre ;
  • d'agir sur les institutions à travers un partenaire incontournable ;
  • de soutenir financièrement les actions de l'association.

Il est possible d'aider l'association en lui donnant de son temps ou de son argent. Toutes les contributions sont les bienvenues.

Pour les hésitants, nous avons mis en ligne les réponses à de fausses idées classiques.

Pour adhérer à l'April, il suffit de vous rendre à l'adresse suivante : http://www.april.org/adherer?referent=lettre%20publique.

Pour tout renseignement, n'hésitez pas à nous contacter.

Rejoindre l'association en tant que personne morale

Que vous soyez une entreprise, une collectivité ou une association, adhérez pour participer activement aux décisions stratégiques qui vous concernent !

Votre structure a besoin de tirer le meilleur parti du logiciel libre et pour défendre ses intérêts, elle doit :

  • exercer une veille permanente pour se tenir informée des opportunités et des menaces ;
  • constituer et entretenir des réseaux relationnels institutionnels ;
  • être éclairée sur les contextes juridiques et stratégiques ;
  • contribuer à la défense de l'informatique libre face aux acteurs qui lui sont hostiles ;
  • mieux faire connaître et valoriser son action.

April est au cœur des grandes évolutions du logiciel libre. Adhérer à April permet :

  • de défendre collectivement un projet de société ;
  • de s'investir activement dans la vie de l'association à travers ses groupes de travail et ses actions ;
  • d'être informé régulièrement des événements logiciel libre ;
  • d'agir sur les institutions à travers un partenaire incontournable ;
  • de financer ou cofinancer des actions stratégiques.

Pour adhérer à l'April, il suffit de vous rendre à l'adresse suivante : adhérant dès maintenant à l'April.

Pour tout renseignement n'hésitez pas à nous contacter.

Archives

Pour recevoir automatiquement par courriel cette lettre, inscrivez-vous à la liste de diffusion : http://www.april.org/wws/info/april-actu.

Les archives de la lettre sont disponibles en ligne à l'adresse suivante : http://www.april.org/wws/arc/april-actu.

Rencontre à Sarrebourg : logiciels libres et éducation populaire

29 Janvier, 2015 - 14:47
Début: 30 Janvier 2015 - 17:00Fin: 30 Janvier 2015 - 17:00

À l'initiative de la fédération d'éducation populaire Culture et Liberté de Moselle une rencontre avec Laurent Costy est organisée vendredi 30 janvier 2015 à 17h au Foyer de Hoff à Sarrebourg (29, rue du Maire Emile Stock à Sarrebourg).

Cette rencontre-débat qui souhaite contribuer au rapprochement entre éducation populaire et logiciels libres, sera organisée en 3 temps :

  • une conférence "Logiciel libre et monde associatif : une convergence à renforcer" où seront présentées les 4 libertés du logiciel libre, ses valeurs et la cohérence avec celles de l'éducation populaire (40 min)
  • une présentation de situations, ressources et outils concrets pour plus d'usages de logiciels libres en milieu associatif (40 min)
  • des échanges autour des difficultés rencontrées au quotidien lors d'une migration vers les logiciels libres (1h).

Cette rencontre, au delà d'une information destinée à tous, se veut être une première étape d'un processus de migration vers une informatique libre par la fédération Culture et Liberté Moselle qui a pris une décision en conseil d'administration pour cela. Ce sera aussi l'occasion de rappeler la possibilité, jusqu'à fin février, de remplir le questionnaire destiné à éclairer les rapports des associations aux logiciels libres.

Étant donné les prévisions météorologiques, vous êtes invités à vous renseigner quant au maintien effectif de cette conférence le matin même auprès de la fédération Culture & Liberté de Moselle (03 87 23 69 58).

Rencontre à Sarrebourg : logiciels libres et éducation populaire

29 Janvier, 2015 - 14:47
Début: 30 Janvier 2015 - 17:00Fin: 30 Janvier 2015 - 17:00

À l'initiative de la fédération d'éducation populaire Culture et Liberté de Moselle une rencontre avec Laurent Costy est organisée vendredi 30 janvier 2015 à 17h au Foyer de Hoff à Sarrebourg (29, rue du Maire Emile Stock à Sarrebourg).

Cette rencontre-débat qui souhaite contribuer au rapprochement entre éducation populaire et logiciels libres, sera organisée en 3 temps :

  • une conférence "Logiciel libre et monde associatif : une convergence à renforcer" où seront présentées les 4 libertés du logiciel libre, ses valeurs et la cohérence avec celles de l'éducation populaire (40 min)
  • une présentation de situations, ressources et outils concrets pour plus d'usages de logiciels libres en milieu associatif (40 min)
  • des échanges autour des difficultés rencontrées au quotidien lors d'une migration vers les logiciels libres (1h).

Cette rencontre, au delà d'une information destinée à tous, se veut être une première étape d'un processus de migration vers une informatique libre par la fédération Culture et Liberté Moselle qui a pris une décision en conseil d'administration pour cela. Ce sera aussi l'occasion de rappeler la possibilité, jusqu'à fin février, de remplir le questionnaire destiné à éclairer les rapports des associations aux logiciels libres.

Étant donné les prévisions métrologiques, vous êtes invités à vous renseigner quant au maintien effectif de cette conférence le matin même auprès de la fédération Culture & Liberté de Moselle (03 87 23 69 58).

Rapport de Julia Reda sur la révision de la directive droit d'auteur : vers un droit à interopérer avec les DRM ?

28 Janvier, 2015 - 14:10

Paris, le 28 janvier 2015, communiqué de presse.

Le 20 janvier 2015, l'eurodéputée Julia Reda a présenté devant la commission des affaires juridiques (JURI) du Parlement européen son rapport sur l’adaptation de la directive sur le droit d’auteur (12 pages, anglais)1. Ce rapport est un premier pas important pour la révision des règles européennes en matière de droit d'auteur. L'eurodéputée propose notamment de mettre en place un droit à l'interopérabilité avec les DRM.

Julia Reda livre un plaidoyer pour un rééquilibrage de la législation européenne en faveur des droits du public et de l'accès aux œuvres, maintenant et à l'avenir.

Sur la question des DRM, son rapport ne remet pas en cause leur protection juridique (imposée par divers traités internationaux) mais propose de l'amender, afin notamment de garantir l'exercice effectif des exceptions et l'accès au domaine public, "que les mesures techniques de protection ne devraient pas empêcher" (point 23 de son rapport2).

De plus, en faisant dépendre la protection juridique des DRM de la publication de leur code source ou des spécifications d'interfaces, elle souhaite créer un véritable droit à interopérer avec les mesures techniques (point 24 de son rapport3). Pour être effective cette proposition doit toutefois être complétée : d'un point de vue technique, c'est l'ensemble des informations essentielles à l'interopérabilité, et en particulier les clés de chiffrement, qui doit être mis à disposition pour l'implémentation de solutions interopérables ; et d'un point de vue juridique, le droit de publier le code source et la documentation technique d'un logiciel indépendant interopérant avec un DRM doit être garanti.

Dans le rapport, l'interopérabilité est abordée uniquement dans le contexte des DRM, mais il ne faut pas oublier les restrictions imposées sur l'ingénierie inverse qui n'est actuellement qu'une exception de la directive 2009/24/CE sur la protection juridique des programmes d'ordinateur4. L'April appelle à sanctuariser l'interopérabilité, seul antidote à la segmentation du marché, la captation de la clientèle et l'obsolescence programmée des œuvres numériques.

« Nous saluons l'orientation de ce rapport qui présente des pistes concrètes de réforme du droit d'auteur. Il faudra toutefois les consolider et être vigilant lors de leur transposition juridique » a déclaré Frédéric Couchet, délégué général de l'April.

Cette première version du rapport de Julia peut être amendée par les autres eurodéputés membres de la commission des affaires juridiques (JURI) jusqu'à fin février. L'April encourage les députés à prendre en compte ses remarques pour amender les dispositions concernant les DRM.

Pour l'analyse des autres parties du rapport Reda, voir le communiqué de La Quadrature du Net Réforme du droit d'auteur : le Parlement européen doit suivre le rapport Reda, le communiqué de l'Open Forum Europe OFE welcomes the European Parliament draft report kicking off the EU Copyright debate, l'article de Next INpact Au Parlement européen, les premières pistes pour déradicaliser le droit d’auteur et l'article de Numerama droit d'auteur : les propositions de l'eurodéputée pirate Julia Reda.

  • 1. La directive 2001/29/CE du Parlement européen et du Conseil du 22 mai 2001 sur l'harmonisation de certains aspects du droit d'auteur et des droits voisins dans la société de l'information (également appelée EUCD pour European Union copyright directive)
  • 2. 23. Stresses that the effective exercise of exceptions or limitations, and access to content that is not subject to copyright or related rights protection, should not be hindered by technological measures;
  • 3. 24. Recommends making legal protection against the circumvention of any effective technological measures conditional upon the publication of the source code or the interface specification, in order to secure the integrity of devices on which technological protections are employed and to ease interoperability; in particular, when the circumvention of technological measures is allowed, technological means to achieve such authorised circumvention must be available
  • 4. Voir à ce sujet notre réponse à la consultation de la Commission européene de mars 2014.

Rapport de Julia Reda sur la révision de la directive droit d'auteur : vers un droit à interopérer avec les DRM ?

28 Janvier, 2015 - 14:10

Paris, le 28 janvier 2015, communiqué de presse.

Le 20 janvier 2015, l'eurodéputée Julia Reda a présenté devant la commission des affaires juridiques (JURI) du Parlement européen son rapport sur l’adaptation de la directive sur le droit d’auteur (12 pages, anglais)1. Ce rapport est un premier pas important pour la révision des règles européennes en matière de droit d'auteur. L'eurodéputée propose notamment de mettre en place un droit à l'interopérabilité avec les DRM.

Julia Reda livre un plaidoyer pour un rééquilibrage de la législation européenne en faveur des droits du public et de l'accès aux œuvres, maintenant et à l'avenir.

Sur la question des DRM, son rapport ne remet pas en cause leur protection juridique (imposée par divers traités internationaux) mais propose de l'amender, afin notamment de garantir l'exercice effectif des exceptions et l'accès au domaine public, "que les mesures techniques de protection ne devraient pas empêcher" (point 23 de son rapport2).

De plus, en faisant dépendre la protection juridique des DRM de la publication de leur code source ou des spécifications d'interfaces, elle souhaite créer un véritable droit à interopérer avec les mesures techniques (point 24 de son rapport3). Pour être effective cette proposition doit toutefois être complétée : d'un point de vue technique, c'est l'ensemble des informations essentielles à l'interopérabilité, et en particulier les clés de chiffrement, qui doit être mis à disposition pour l'implémentation de solutions interopérables ; et d'un point de vue juridique, le droit de publier le code source et la documentation technique d'un logiciel indépendant interopérant avec un DRM doit être garanti.

Dans le rapport, l'interopérabilité est abordée uniquement dans le contexte des DRM, mais il ne faut pas oublier les restrictions imposées sur l'ingénierie inverse qui n'est actuellement qu'une exception de la directive 2009/24/CE sur la protection juridique des programmes d'ordinateur4. L'April appelle à sanctuariser l'interopérabilité, seul antidote à la segmentation du marché, la captation de la clientèle et l'obsolescence programmée des œuvres numériques.

« Nous saluons l'orientation de ce rapport qui présente des pistes concrètes de réforme du droit d'auteur. Il faudra toutefois les consolider et être vigilant lors de leur transposition juridique » a déclaré Frédéric Couchet, délégué général de l'April.

Cette première version du rapport de Julia peut être amendée par les autres eurodéputés membres de la commission des affaires juridiques (JURI) jusqu'à fin février. L'April encourage les députés à prendre en compte ses remarques pour amender les dispositions concernant les DRM.

Pour l'analyse des autres partie du rapport Reda, voir le communiqué de La Quadrature du Net Réforme du droit d'auteur : le Parlement européen doit suivre le rapport Reda, le communiqué de l'Open Forum Europe OFE welcomes the European Parliament draft report kicking off the EU Copyright debate, l'article de Next INpact Au Parlement européen, les premières pistes pour déradicaliser le droit d’auteur et l'article de Numerama droit d'auteur : les propositions de l'eurodéputée pirate Julia Reda.

  • 1. La directive 2001/29/CE du Parlement européen et du Conseil du 22 mai 2001 sur l'harmonisation de certains aspects du droit d'auteur et des droits voisins dans la société de l'information (également appelée EUCD pour European Union copyright directive)
  • 2. 23. Stresses that the effective exercise of exceptions or limitations, and access to content that is not subject to copyright or related rights protection, should not be hindered by technological measures;
  • 3. 24. Recommends making legal protection against the circumvention of any effective technological measures conditional upon the publication of the source code or the interface specification, in order to secure the integrity of devices on which technological protections are employed and to ease interoperability; in particular, when the circumvention of technological measures is allowed, technological means to achieve such authorised circumvention must be available
  • 4. Voir à ce sujet notre réponse à la consultation de la Commission européene de mars 2014.

Revue de presse de l'April pour la semaine 4 de l'année 2015

26 Janvier, 2015 - 17:28

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

En podcast.

Sommaire de la revue de presse de l'April pour la semaine 4

[L'Informaticien] Interdiction des machines à voter? Une proposition de loi est sur la table

Par Emilien Ercolani, le vendredi 23 janvier 2015. Extrait:
> «Marginal», «en sursis», «dysfonctionnements»… Le député centriste de la Loire François Rochebloine n'a pas de mots assez durs pour décrire les machines à voter, qu’il souhaite définitivement interdire dans une proposition de loi déposée le 21 janvier.
Lien vers l'article original: http://www.linformaticien.com/actualites/id/35507/interdiction-des-machines-a-voter-une-proposition-de-loi-est-sur-la-table.aspx

Et aussi:
[Next INpact] Un député dépose une loi interdisant les machines à voter

[Le Monde Informatique] L'UE doit-elle obliger les géants de l'Internet à céder leurs clés de chiffrement

Par Serge Leblal, le jeudi 22 janvier 2015. Extrait:
> La montée en puissance du terrorisme en Europe relance le débat sur le chiffrement des communications et la création de backdoors réservés aux forces de l'ordre européenne. Le coordinateur antiterrorisme de l'UE, Gilles de Kerchove, demande sans détour un accès aux clefs de chiffrement des géants de l'Internet.
Lien vers l'article original: http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-l-ue-doit-elle-obliger-les-geants-de-l-internet-a-ceder-leurs-cles-de-chiffrement-59993.html

Et aussi:
[L'Expansion] A Davos, les chercheurs enterrent la vie privée
[Numerama] L'UE veut les clés pour déchiffrer toutes les communications en ligne

[Libération.fr] Le lobby anti-DRM s’étoffe

Par Camille Gévaudan, le jeudi 22 janvier 2015. Extrait:
> Le journaliste et auteur de science-fiction Cory Doctorow est un fervent défenseur du partage en ligne et un grand penseur des technologies, qui ne doivent pas selon lui brider l’accès du public à la culture. On ne s’étonne donc pas de le voir rejoindre l’Electronic Frontier Foundation (EFF) en tant que consultant spécial chargé du lobby anti-DRM.
Lien vers l'article original: http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2015/01/22/le-lobby-anti-drm-s-etoffe_1186627

[Numerama] Droit d'auteur: les propositions du rapport de l'eurodéputée pirate Julia Reda

Par Guillaume Champeau, le lundi 19 janvier 2015. Extrait:
> L'eurodéputée pirate Julia Reda présentera mardi en commission son rapport sur la mise en oeuvre de la directive de 2001 sur le droit d'auteur dans la société de l'information, dans lequel elle plaide pour un large assouplissement des conditions de réutilisation des oeuvres. Mais sans remettre en cause les fondements du droit d'auteur ni exiger de révolution.
Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/magazine/31920-droit-d-auteur-les-propositions-du-rapport-de-l-eurodeputee-pirate-julia-reda.html

Et aussi:
[Next INpact] Au Parlement européen, les premières pistes pour déradicaliser le droit d'auteur
[Numerama] Droit d'auteur: la CJUE limite le droit des propriétaires de copies

[FrenchWeb] Comaking: les start-up doivent-elles adopter la tendance?

Par Camille Adaoust, le lundi 19 janvier 2015. Extrait:
> Le comaking, un phénomène qui nous vient des Etats-Unis. Il s’installe petit à petit en France. Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, dans les grandes villes, ces espaces de production partagés prennent leurs marques.
Lien vers l'article original: http://frenchweb.fr/comaking-les-start-up-doivent-elles-adopter-la-tendance/179886

[Next INpact] Plan e-éducation: davantage de numérique dans les enseignements à partir de 2016

Par Xavier Berne, le lundi 19 janvier 2015. Extrait:
> À l’occasion du débat organisé mercredi dernier à l’Assemblée nationale à propos de la stratégie numérique de la France, la secrétaire d’État au Numérique Axelle Lemaire est revenue sur le grand «plan pour le numérique à l’école» promis l’été dernier par François Hollande. Non sans une certaine impression de réchauffé...
Lien vers l'article original: http://www.nextinpact.com/news/91755-plan-e-education-davantage-numerique-dans-enseignements-a-partir-2016.htm

Et aussi:
[Next INpact] Les élèves mieux éduqués aux informations du Net dès la rentrée 2015

[Le Monde.fr] Numérique: des images deux fois moins lourdes

Par David Larousserie, le lundi 19 janvier 2015. Extrait:
> Un ingénieur français a développé un nouveau format de compression plus efficace que l’incontournable JPEG.
Lien vers l'article original: http://www.lemonde.fr/sciences/article/2015/01/19/des-images-deux-fois-moins-lourdes_4559136_1650684.html

Note

Les articles de presse utilisent souvent le terme « Open Source » au lieu de Logiciel Libre. Le terme Logiciel Libre étant plus précis et renforçant l'importance des libertés, il est utilisé par l'April dans sa communication et ses actions. Cependant, dans la revue de presse nous avons choisi de ne pas modifier les termes employés par l'auteur de l'article original. Même chose concernant l'emploi du terme « Linux » qui est généralement utilisé dans les articles pour parler du système d'exploitation libre GNU/Linux.

Revue de presse de l'April pour la semaine 4 de l'année 2015

26 Janvier, 2015 - 17:28

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

En podcast.

Sommaire de la revue de presse de l'April pour la semaine 4

[L'Informaticien] Interdiction des machines à voter? Une proposition de loi est sur la table

Par Emilien Ercolani, le vendredi 23 janvier 2015. Extrait:
> «Marginal», «en sursis», «dysfonctionnements»… Le député centriste de la Loire François Rochebloine n'a pas de mots assez durs pour décrire les machines à voter, qu’il souhaite définitivement interdire dans une proposition de loi déposée le 21 janvier.
Lien vers l'article original: http://www.linformaticien.com/actualites/id/35507/interdiction-des-machines-a-voter-une-proposition-de-loi-est-sur-la-table.aspx

Et aussi:
[Next INpact] Un député dépose une loi interdisant les machines à voter

[Le Monde Informatique] L'UE doit-elle obliger les géants de l'Internet à céder leurs clés de chiffrement

Par Serge Leblal, le jeudi 22 janvier 2015. Extrait:
> La montée en puissance du terrorisme en Europe relance le débat sur le chiffrement des communications et la création de backdoors réservés aux forces de l'ordre européenne. Le coordinateur antiterrorisme de l'UE, Gilles de Kerchove, demande sans détour un accès aux clefs de chiffrement des géants de l'Internet.
Lien vers l'article original: http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-l-ue-doit-elle-obliger-les-geants-de-l-internet-a-ceder-leurs-cles-de-chiffrement-59993.html

Et aussi:
[L'Expansion] A Davos, les chercheurs enterrent la vie privée
[Numerama] L'UE veut les clés pour déchiffrer toutes les communications en ligne

[Libération.fr] Le lobby anti-DRM s’étoffe

Par Camille Gévaudan, le jeudi 22 janvier 2015. Extrait:
> Le journaliste et auteur de science-fiction Cory Doctorow est un fervent défenseur du partage en ligne et un grand penseur des technologies, qui ne doivent pas selon lui brider l’accès du public à la culture. On ne s’étonne donc pas de le voir rejoindre l’Electronic Frontier Foundation (EFF) en tant que consultant spécial chargé du lobby anti-DRM.
Lien vers l'article original: http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2015/01/22/le-lobby-anti-drm-s-etoffe_1186627

[Numerama] Droit d'auteur: les propositions du rapport de l'eurodéputée pirate Julia Reda

Par Guillaume Champeau, le lundi 19 janvier 2015. Extrait:
> L'eurodéputée pirate Julia Reda présentera mardi en commission son rapport sur la mise en oeuvre de la directive de 2001 sur le droit d'auteur dans la société de l'information, dans lequel elle plaide pour un large assouplissement des conditions de réutilisation des oeuvres. Mais sans remettre en cause les fondements du droit d'auteur ni exiger de révolution.
Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/magazine/31920-droit-d-auteur-les-propositions-du-rapport-de-l-eurodeputee-pirate-julia-reda.html

Et aussi:
[Next INpact] Au Parlement européen, les premières pistes pour déradicaliser le droit d'auteur
[Numerama] Droit d'auteur: la CJUE limite le droit des propriétaires de copies

[FrenchWeb] Comaking: les start-up doivent-elles adopter la tendance?

Par Camille Adaoust, le lundi 19 janvier 2015. Extrait:
> Le comaking, un phénomène qui nous vient des Etats-Unis. Il s’installe petit à petit en France. Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, dans les grandes villes, ces espaces de production partagés prennent leurs marques.
Lien vers l'article original: http://frenchweb.fr/comaking-les-start-up-doivent-elles-adopter-la-tendance/179886

[Next INpact] Plan e-éducation: davantage de numérique dans les enseignements à partir de 2016

Par Xavier Berne, le lundi 19 janvier 2015. Extrait:
> À l’occasion du débat organisé mercredi dernier à l’Assemblée nationale à propos de la stratégie numérique de la France, la secrétaire d’État au Numérique Axelle Lemaire est revenue sur le grand «plan pour le numérique à l’école» promis l’été dernier par François Hollande. Non sans une certaine impression de réchauffé...
Lien vers l'article original: http://www.nextinpact.com/news/91755-plan-e-education-davantage-numerique-dans-enseignements-a-partir-2016.htm

Et aussi:
[Next INpact] Les élèves mieux éduqués aux informations du Net dès la rentrée 2015

[Le Monde.fr] Numérique: des images deux fois moins lourdes

Par David Larousserie, le lundi 19 janvier 2015. Extrait:
> Un ingénieur français a développé un nouveau format de compression plus efficace que l’incontournable JPEG.
Lien vers l'article original: http://www.lemonde.fr/sciences/article/2015/01/19/des-images-deux-fois-moins-lourdes_4559136_1650684.html

Note

Les articles de presse utilisent souvent le terme « Open Source » au lieu de Logiciel Libre. Le terme Logiciel Libre étant plus précis et renforçant l'importance des libertés, il est utilisé par l'April dans sa communication et ses actions. Cependant, dans la revue de presse nous avons choisi de ne pas modifier les termes employés par l'auteur de l'article original. Même chose concernant l'emploi du terme « Linux » qui est généralement utilisé dans les articles pour parler du système d'exploitation libre GNU/Linux.

Revue de presse de l'April pour la semaine 3 de l'année 2015

19 Janvier, 2015 - 16:15

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

En podcast.

Sommaire de la revue de presse de l'April pour la semaine 3

[Echos judiciaires Girondins] «Les geeks sur La Banquiz»

Par Eric Moreau, le dimanche 18 janvier 2015. Extrait:
> A l’heure où la France souhaite mettre en avant ses talents de la nouvelle économie du numérique, une pépinière d’un genre nouveau émerge dans la métropole bordelaise.
Lien vers l'article original: http://www.echos-judiciaires.com/high-tech/-les-geeks-sur-la-banquiz-a11136.html

[L'OBS] Pendant ce temps, la NSA s’arme en vue des cyberguerres

Par Benoît Le Corre, le dimanche 18 janvier 2015. Extrait:
> Sur l’offre de stage, il est précisé qu’ils «recherchent des stagiaires qui veulent casser des choses». Ils, c’est la NSA, l’Agence américaine de la sécurité, du renseignement, à travers une cellule de formation appelée Politerain.
Lien vers l'article original: http://rue89.nouvelobs.com/2015/01/18/pendant-temps-nsa-sarme-vue-cyberguerres-257177

Et aussi:
[GinjFo] Windows en Chine, la variable prix de Linux n'a aucun poids!

[Le Journal de Montréal] Blackberry, Linux et la sécurité

Par Michel Dumais, le vendredi 16 janvier 2015. Extrait:
> En effet, BB détient d’importants brevets dans le domaine de la mobilité qui fait l’envie de nombreux compétiteurs. C’est d’ailleurs pour cette raison (entre autre) que Google a acheté la division mobile de Motorola.
Lien vers l'article original: http://www.journaldemontreal.com/2015/01/16/blackberry-linux-et-la-securite

Et aussi:
[Le Monde Informatique] Dépôt de brevets: IBM toujours indétrônable grâce à la diversité

[Le Courrier picard] BEAUVAIS La capitale du logiciel libre se prépare

Par Fanny Dolle, le jeudi 15 janvier 2015. Extrait:
> Les Rencontres mondiales du logiciel libre (RMLL), philosophie selon laquelle les logiciels peuvent être utilisés, partagés et améliorés, se préparent. La prochaine édition aura lieu du 6 au 10 juillet, à l’antenne universitaire de Beauvais.
Lien vers l'article original: http://www.courrier-picard.fr/region/beauvais-la-capitale-du-logiciel-libre-se-prepare-ia186b0n502061

[Next INpact] Charlie Hebdo n° 1178: de l'intérêt du papier face aux éditions numériques

Par David Legrand, le mercredi 14 janvier 2015. Extrait:
> Aujourd'hui, tout le monde cherche à s'acheter le dernier Charlie Hebdo. Un numéro 1178 qui restera sans doute dans l'histoire, tiré à plusieurs millions d'exemplaires, qui pousse à réfléchir sur l'intérêt du papier et de la presse au format numérique. Mais sur la capacité des lecteurs à soutenir et à financer l'information.
Lien vers l'article original: http://www.nextinpact.com/news/91736-charlie-hebdo-n-1178-interet-papier-face-aux-editions-numeriques.htm

Et aussi:
[Mediapart] Ruée sur Charlie vs. Ruée sur l'iPhone -- Mahomet vs. Steve Jobs

[Decideo.fr] Les clients d'Oracle se plaignent ouvertement, PostgreSQL en embuscade

Par la rédaction, le mercredi 14 janvier 2015. Extrait:
> Campaign for clear Licensing, une organisation à but non-lucratif basée au Royaume-Uni défendant les droits des acheteurs de logiciels d'entreprise, vient d’exhorter Oracle, dans une lettre ouverte adressée à Larry Ellison et ses collègues, «à prendre des mesures pour améliorer la confiance de ses clients et répondre à leurs préoccupations concernant la stratégie de vendor lock-in de l’éditeur s’il veut que sa stratégie actuelle de faire migrer ses clients vers ses services de cloud computing soit couronnée de succès.»
Lien vers l'article original: http://www.decideo.fr/Les-clients-d-Oracle-se-plaignent-ouvertement-PostgreSQL-en-embuscade_a7619.html

Et aussi:
[InformatiqueNews.fr] Oracle: lettre ouverte corrosive de clients mécontents

[Numerama] Comment nous pouvons perdre la guerre

Par Guillaume Champeau, le lundi 12 janvier 2015. Extrait:
> Il n'y a qu'une seule manière de perdre la guerre contre le terrorisme. Et c'est celle que nous choisissons de plus en plus.
Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/magazine/31837-comment-nous-pouvons-perdre-la-guerre.html

Et aussi:
[L'Express.fr] Bernard Cazeneuve annonce de nouvelles mesures anti-terroristes
[Next INpact] Loi sur le renseignement: Big Brother aux portes du Net?

Note

Les articles de presse utilisent souvent le terme « Open Source » au lieu de Logiciel Libre. Le terme Logiciel Libre étant plus précis et renforçant l'importance des libertés, il est utilisé par l'April dans sa communication et ses actions. Cependant, dans la revue de presse nous avons choisi de ne pas modifier les termes employés par l'auteur de l'article original. Même chose concernant l'emploi du terme « Linux » qui est généralement utilisé dans les articles pour parler du système d'exploitation libre GNU/Linux.

Revue de presse de l'April pour la semaine 3 de l'année 2015

19 Janvier, 2015 - 16:15

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

En podcast.

Sommaire de la revue de presse de l'April pour la semaine 3

[Echos judiciaires Girondins] «Les geeks sur La Banquiz»

Par Eric Moreau, le dimanche 18 janvier 2015. Extrait:
> A l’heure où la France souhaite mettre en avant ses talents de la nouvelle économie du numérique, une pépinière d’un genre nouveau émerge dans la métropole bordelaise.
Lien vers l'article original: http://www.echos-judiciaires.com/high-tech/-les-geeks-sur-la-banquiz-a11136.html

[L'OBS] Pendant ce temps, la NSA s’arme en vue des cyberguerres

Par Benoît Le Corre, le dimanche 18 janvier 2015. Extrait:
> Sur l’offre de stage, il est précisé qu’ils «recherchent des stagiaires qui veulent casser des choses». Ils, c’est la NSA, l’Agence américaine de la sécurité, du renseignement, à travers une cellule de formation appelée Politerain.
Lien vers l'article original: http://rue89.nouvelobs.com/2015/01/18/pendant-temps-nsa-sarme-vue-cyberguerres-257177

Et aussi:
[GinjFo] Windows en Chine, la variable prix de Linux n'a aucun poids!

[Le Journal de Montréal] Blackberry, Linux et la sécurité

Par Michel Dumais, le vendredi 16 janvier 2015. Extrait:
> En effet, BB détient d’importants brevets dans le domaine de la mobilité qui fait l’envie de nombreux compétiteurs. C’est d’ailleurs pour cette raison (entre autre) que Google a acheté la division mobile de Motorola.
Lien vers l'article original: http://www.journaldemontreal.com/2015/01/16/blackberry-linux-et-la-securite

Et aussi:
[Le Monde Informatique] Dépôt de brevets: IBM toujours indétrônable grâce à la diversité

[Le Courrier picard] BEAUVAIS La capitale du logiciel libre se prépare

Par Fanny Dolle, le jeudi 15 janvier 2015. Extrait:
> Les Rencontres mondiales du logiciel libre (RMLL), philosophie selon laquelle les logiciels peuvent être utilisés, partagés et améliorés, se préparent. La prochaine édition aura lieu du 6 au 10 juillet, à l’antenne universitaire de Beauvais.
Lien vers l'article original: http://www.courrier-picard.fr/region/beauvais-la-capitale-du-logiciel-libre-se-prepare-ia186b0n502061

[Next INpact] Charlie Hebdo n° 1178: de l'intérêt du papier face aux éditions numériques

Par David Legrand, le mercredi 14 janvier 2015. Extrait:
> Aujourd'hui, tout le monde cherche à s'acheter le dernier Charlie Hebdo. Un numéro 1178 qui restera sans doute dans l'histoire, tiré à plusieurs millions d'exemplaires, qui pousse à réfléchir sur l'intérêt du papier et de la presse au format numérique. Mais sur la capacité des lecteurs à soutenir et à financer l'information.
Lien vers l'article original: http://www.nextinpact.com/news/91736-charlie-hebdo-n-1178-interet-papier-face-aux-editions-numeriques.htm

Et aussi:
[Mediapart] Ruée sur Charlie vs. Ruée sur l'iPhone -- Mahomet vs. Steve Jobs

[Decideo.fr] Les clients d'Oracle se plaignent ouvertement, PostgreSQL en embuscade

Par la rédaction, le mercredi 14 janvier 2015. Extrait:
> Campaign for clear Licensing, une organisation à but non-lucratif basée au Royaume-Uni défendant les droits des acheteurs de logiciels d'entreprise, vient d’exhorter Oracle, dans une lettre ouverte adressée à Larry Ellison et ses collègues, «à prendre des mesures pour améliorer la confiance de ses clients et répondre à leurs préoccupations concernant la stratégie de vendor lock-in de l’éditeur s’il veut que sa stratégie actuelle de faire migrer ses clients vers ses services de cloud computing soit couronnée de succès.»
Lien vers l'article original: http://www.decideo.fr/Les-clients-d-Oracle-se-plaignent-ouvertement-PostgreSQL-en-embuscade_a7619.html

Et aussi:
[InformatiqueNews.fr] Oracle: lettre ouverte corrosive de clients mécontents

[Numerama] Comment nous pouvons perdre la guerre

Par Guillaume Champeau, le lundi 12 janvier 2015. Extrait:
> Il n'y a qu'une seule manière de perdre la guerre contre le terrorisme. Et c'est celle que nous choisissons de plus en plus.
Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/magazine/31837-comment-nous-pouvons-perdre-la-guerre.html

Et aussi:
[L'Express.fr] Bernard Cazeneuve annonce de nouvelles mesures anti-terroristes
[Next INpact] Loi sur le renseignement: Big Brother aux portes du Net?

Note

Les articles de presse utilisent souvent le terme « Open Source » au lieu de Logiciel Libre. Le terme Logiciel Libre étant plus précis et renforçant l'importance des libertés, il est utilisé par l'April dans sa communication et ses actions. Cependant, dans la revue de presse nous avons choisi de ne pas modifier les termes employés par l'auteur de l'article original. Même chose concernant l'emploi du terme « Linux » qui est généralement utilisé dans les articles pour parler du système d'exploitation libre GNU/Linux.

Apéro April le 27 février 2015 à partir de 19h00 dans les locaux de l'April (Paris)

19 Janvier, 2015 - 10:04
Début: 27 Février 2015 - 19:00Fin: 27 Février 2015 - 22:00 Un apéro April ?

Un apéro April consiste à se réunir physiquement afin de se rencontrer, de faire plus ample connaissance, d'échanger, de partager une verre et de quoi manger mais aussi de discuter sur l'actualité et les actions de l'April. Un apéro April est ouvert à toute personne qui souhaite venir, membre de l'April ou pas. N'hésitez pas à venir nous rencontrer.

L'apéro a lieu à Paris notamment parce que le local s'y trouve ainsi que les permanents et de nombreux actifs. Il est cependant possible d'y participer à distance en se connectant sur le salon irc de l'April (sur le salon #april du réseau irc.freenode.net, accès possible par webchat). Membre ou pas de l'April vous êtes les bienvenus. Contactez-nous pour organiser un Apéro April dans votre région.

Quand et quoi

Le prochain apéro aura lieu le 27 février 2015 à partir de 19h00 dans les locaux de l'April au 44/46 rue de l'ouest, bâtiment 8, 75014 Paris (entrée possible par la place de la Catalogne, à gauche du biocop, au niveau des autolib), le téléphone du local est le 01 78 76 92 80 en cas de besoin.

Pour tous les détails et vous inscrire rendez-vous sur le pad.

Conférence de l'April au Centre de Vulgarisation de la Connaissance (CVC) de l'Université Paris-Sud (Orsay)

14 Janvier, 2015 - 16:22
Début: 15 Janvier 2015 - 14:15Fin: 15 Janvier 2015 - 16:30

François Poulain, administrateur de l'April, donnera une conférence au Centre de Vulgarisation de la Connaissance (CVC) de l'Université Paris-Sud (Orsay) sur le mouvement du logiciel libre.

Qui aurait cru, en 1985, que « libérer » le logiciel engendre un mouvement d'une telle ampleur ? En effet, le mouvement du logiciel libre a acquis une place incontournable dans le monde du logiciel et de l'Internet ces trente dernières années, au point d'en révolutionner les pratiques.

Sans lui, l'essentiel de l'Internet tel que nous le connaissons n'existerait pas. Et ce mouvement influe de surcroît de nombreux domaines connexes. Encyclopédies, gestion de projet, cartographie, politiques et données publiques... la révolution du « libre » est en marche.

Revue annuelle des groupes de travail de l'April (janvier 2015)

14 Janvier, 2015 - 09:49
Début: 16 Janvier 2015 - 12:30Fin: 16 Janvier 2015 - 13:30

Comme l'an dernier à la même époque nous organisons, avec les animateurs de groupe de travail et membres actifs de l'April, un bref bilan d'actions et d'organisation interne sous la forme d'une petite revue annuelle, permettant de tirer des conclusions 2014 et des perspectives 2015 d'un point de vue actions de l'April et plus particulièrement des groupes de groupes de travail.

Cette revue aura lieu sur le salon #april du réseau irc.freenode.net le vendredi 16 janvier 2015 de 12h30 à 13h30. Une interface web permet d'accéder au salon.

Pour le déroulé de cette revue annuelle vous pouvez consulter le pad.

Et bien entendu, l'assemblée générale à venir du 7 février 2015 sera de nouveau l'occasion de discuter bilan et perspectives.

Pages