APRIL

Subscribe to flux APRIL
L'April a pour objectifs de promouvoir et défendre le logiciel libre et ses acteurs.
Mis à jour : il y a 49 min 19 sec

QJELT (Quatrième/Quelconque Jeudi/Jour du Libre Toulousain) le 27 novembre 2014 20h00 à Toulouse

21 Novembre, 2014 - 11:29
Début: 27 Novembre 2014 - 20:00Fin: 27 Novembre 2014 - 22:00

Le groupe d'utilisateurs de Logiciels Libres de Toulouse Toulibre en collaboration avec tetaneutral.net fournisseur d'accès internet et hébergeur libre proposent aux sympathisantes et aux sympathisants du libre de se retrouver autour d'un repas convivial. Inscription obligatoire pour la logistique. Des membres de l'April seront bien sûr présents.

Appel pour l'interopérabilité dans l'Éducation nationale : une vague de soutiens

20 Novembre, 2014 - 21:34
Paris, le 21 novembre 2014. Communiqué de presse.

Le 13 novembre 2014, l'April a lancé l'appel pour l'interopérabilité dans l'Éducation nationale avec le soutien initial de plus de 100 personnels enseignants appuyés de syndicats et associations de l'Éducation nationale. En plus du soutien initial du SE-UNSA1, du SGEN-CFDT2, de la Fédération SUD Éducation3, cet appel a été signé aussi par la CGT-Éduc'action4 ainsi que le SNES-FSU5. Du côté des associations d'enseignants, en plus des Clionautes6, de LinuxÉdu7, Sésamath8, PAGESTEC9, la FADBEN10, SILLAGES11, de nombreuses autres nous ont rejoints. À ce jour plus des 3 500 signatures ont été recueillies dont celles de nombreuses personnalités du monde de l'Éducation.

L'appel est ouvert à tous : personnels de l'Éducation nationale, parents d'élèves, organisations, citoyens. L'April regrette que la ministre Najat Vallaud-Belkacem et sa secrétaire d'État Geneviève Fioraso soient restées silencieuses à propos des formats ouverts, ne répondant pas à une question de la députée Isabelle Attard. L'April invite chacun à la rejoindre pour l'interopérabilité dans l'Éducation nationale en signant dès maintenant l'appel et en le diffusant.

« Nous sommes très contents de voir cette vague de soutiens. Les formats ouverts et l'intéropérabilité portent les mêmes valeurs que celles du logiciel libre. Elles sont en totale adéquation avec une mission de service public. Le système éducatif n'a plus a être otage d'écosystèmes propriétaires et fermés. » explique Rémi Boulle, vice-président de l'April. « Il n'est plus acceptable de voir des documents en DOCX et PPTX circuler dans le cadre d'un service public surtout celui de l'Éducation nationale.  »

Selon Christian Chevalier, Secrétaire général du SE-Unsa, « Cette campagne, au-delà des aspects techniques, porte des valeurs d'universalité qui nous sont chères. »

La Document Foundation qui a soutenu l'appel dès lundi avait déjà indiqué que, « le monde de l'éducation a un besoin réel de formats ouverts et de logiciels libres ; nos enfants doivent apprendre à se servir d'outils et non pas de produits et ils doivent pouvoir bénéficier de leurs droits, sans subir ce que les logiciels privateurs de liberté et des formats propriétaires opaques leur imposent. » 12.

L'appel est en ligne ici : formatsouverts.education.

À propos de l'April

Pionnière du logiciel libre en France, l'April est depuis 1996 un acteur majeur de la démocratisation et de la diffusion du Logiciel Libre et des standards ouverts auprès du grand public, des professionnels et des institutions dans l'espace francophone. Elle veille aussi, à l'ère du numérique, à sensibiliser l'opinion sur les dangers d'une appropriation exclusive de l'information et du savoir par des intérêts privés.

L'association est constituée de plus de 4 000 membres utilisateurs et producteurs de logiciels libres.

Pour plus d'informations, vous pouvez vous rendre sur le site Web à l'adresse suivante : http://www.april.org/, nous contacter par téléphone au +33 1 78 76 92 80 ou par notre formulaire de contact.

Contacts presse :

Frédéric Couchet, délégué général, fcouchet@april.org +33 6 60 68 89 31
Rémi Boulle, vice-président, rboulle@april.org 06 05 03 32 30

  • 1. SE-UNSA : syndicat d'enseignants du premier et second degré
  • 2. SGEN-CFDT, syndicat général de l'Éducation Nationale qui inclut l'ensemble des personnels
  • 3. Fédération SUD Éducation, fédération syndicale qui rassemble les personnels de l'Éducation
  • 4. CGT-Éduc'action : Union Nationale des Syndicats de l'Éducation Nationale CGT "CGT Éduc'action"
  • 5. SNES-FSU : Syndicat National des Enseignements de Second degré
  • 6. Clionautes : association de professeurs d'histoire et géographie
  • 7. LinuxÉdu : groupe d’utilisateurs et développeurs de logiciels et ressources libres pour l’éducation
  • 8. Sésamath : Sésamath a pour vocation essentielle de mettre à disposition de tous, gratuitement, des ressources pédagogiques libres et des outils professionnels libres utilisés pour l'enseignement des mathématiques
  • 9. PAGESTEC : Association de professeurs de technologie
  • 10. FADBEN : Fédération des enseignants documentalistes de l’éducation nationale
  • 11. SILLAGES : ressources et formations en ligne pour l’ouverture Sociale et InternationaLe de L’Accès aux Grandes EcoleS
  • 12.

    Le texte intégral de la déclaration : « La Document Foundation soutient l'adoption et l'utilisation des formats ouverts dans l'éducation par le biais de ses deux projets, LibreOffice et le projet de Libération des Documents.

    Les formats ouverts sont des formats pérennes, aux spécifications connues, élaborées de manière transparente. Ils ne forcent pas l'utilisation d'un produit en particulier et donnent à leurs utilisateurs et aux auteurs des documents une véritable maîtrise de leurs données et l'assurance de leur liberté.

    Le monde de l'éducation a un besoin réel de formats ouverts et de logiciels libres; nos enfants doivent apprendre à se servir d'outils et non pas de produits et ils doivent pouvoir bénéficier de leurs droits, sans subir ce que les logiciels privateurs de liberté et des formats propriétaires opaques leur imposent. » Le contact presse pour la Documentation Foundation est Italo Vignoli

Conférence "Qui êtes-vous Wikipédia" à La Courneuve

19 Novembre, 2014 - 16:15
Début: 4 Décembre 2014 - 18:30Fin: 4 Décembre 2014 - 20:30

Dans le cadre de l'Université citoyenne courneuvienne, Lionel Allorge donnera une conférence intitulée "Qui êtes-vous Wikipédia" à la Maison de la Citoyenneté, 33 avenue Gabriel Péri, La Courneuve, le jeudi 4 décembre de 18h30 à 20h30. Entrée libre.

Brevet unitaire : l'avocat général Yves Bot suggère à la Cour de Justice de donner carte blanche au microcosme des brevets

18 Novembre, 2014 - 12:03

Le 18 novembre 2014 l'avocat général de la Cour de Justice de l'Union européenne, Yves Bot, a rendu ses conclusions sur le recours de l'Espagne contre les textes mettant en place le brevet unitaire.

Dans une décision qui semble largement politique, au moins dans le communiqué de presse publié le 18 novembre dans la matinée, il recommande à la cour de rejeter l'appel de l'Espagne à la fois sur les questions portant sur la légalité de la base juridique du règlement et sur les questions linguistiques.

L'April regrette un avis qui semble peu argumenté juridiquement, alors même que de nombreux experts et juristes avaient critiqué la base juridique du projet, considérant son manque de solidité. Cette question est d'autant plus importante que le brevet unitaire risquerait de mettre en place un système de brevets hors de tout contrôle réel, et donc ouvrirait la porte aux brevets logiciels.

Les conclusions détaillées de l'avocat général ne sont pas encore disponibles. Rappelons également que ces conclusions ne sont que des recommandations faites à la Cour, qui reste libre de ne pas les suivre.

L'April publiera une analyse de la situation lorsque l'avis lui-même sera rendu public.

Pour des informations détaillées sur le brevet unitaire, visitez le site brevet-unitaire.eu

Revue de presse de l'April pour la semaine 46 de l'année 2014

17 Novembre, 2014 - 16:55

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

En podcast.

Sommaire de la revue de presse de l'April pour la semaine 46

[Numerama] Le framework .NET open-source et multi-plateformes, une révolution chez Microsoft

Par Julien L., le vendredi 14 novembre 2014. Extrait:
> Microsoft a décidé d'ouvrir le framework .NET et de le passer en open source afin que tout le monde puisse contribuer à son développement. Cette décision est une révolution pour l'entreprise américaine, qui a longtemps misé exclusivement sur une approche propriétaire des logiciels.
Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/magazine/31278-le-framework-net-open-source-et-multi-plateformes-une-revolution-chez-microsoft.html

Et aussi:
[Le Monde Informatique] Microsoft met son framework .Net en Open Source
[20minutes.fr] Le virage open-source et gratuit de Microsoft

[Libération.fr] Libre virgule, Firefox fête ses 10 ans

Par Camille GÉVAUDAN, le jeudi 13 novembre 2014. Extrait:
> Le célèbre navigateur a vu le jour le 9 novembre 2004. Tristan Nitot, le porte-parole de la fondation Mozilla qui l'a conçu, raconte son histoire, sa personnalité et ses nouveautés.
Lien vers l'article original: http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2014/11/13/libre-virgule-firefox-fete-ses-dix-ans_1141614

Et aussi:
[Le Point] Mozilla: "Firefox a réussi au-delà de nos espérances les plus folles"
[Les Echos] Comment le projet d’une poignée de chômeurs a transformé Internet
[Obsession] Firefox: "Nous allons faire trembler les géants du net"

[La gazette.fr] L’Etat start-up n’est-il qu’un slogan?

Par Sabine Blanc, le jeudi 13 novembre 2014. Extrait:
> La start-up est un champ sémantique et symbolique mis en avant par Thierry Mandon, le secrétaire d’Etat en charge de la Réforme de l’Etat et de la Simplification, comme modèle de fonctionnement à suivre. Certains projets s’en revendiquent déjà. Cette inspiration dans l’air du temps a ses limites si l’on analyse ce que recouvre vraiment le terme.
Lien vers l'article original: http://www.lagazettedescommunes.com/292977/letat-start-up-nest-il-quun-slogan

[ZDNet] Gnome vs Groupon: face à la grogne libriste, le géant de l’ecommerce se couche

Par Louis Adam, le mercredi 12 novembre 2014. Extrait:
> Les contributeurs du projet Gnome ont eu fort à faire pour faire plier Groupon: la marque américaine avait en effet dévoilé un nouveau projet de point de vente sous forme de tablette nommé Gnome. Une initiative problématique pour l’environnement de bureau éponyme.
Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/gnome-vs-groupon-face-a-la-grogne-libriste-le-geant-de-l-ecommerce-se-couche-39809363.htm

Et aussi:
[Numerama] GNOME a gagné, Groupon renonce à son Gnome
[Numerama] Linux: GNOME part en guerre contre le Gnome de Groupon

[AgoraVox] Cyberguerre en kit

Par Cosmogonie, le mercredi 12 novembre 2014. Extrait:
> La Syrian Electronic Army (SEA) l'annonçait depuis quelques semaines sur twitter, c'est désormais chose faite: une petite distribution basée sur Linux estampillée SEA est disponible, librement téléchargeable par tout un chacun. Que ce groupe de hackers syriens, partisans du régime, passe un temps assez long à concocter un système d'exploitation plutôt simple, sorte de TAILS mâtiné de Kali Linux, visant donc de toute évidence à mettre à la portée du plus grand nombre des «outils de pénétration», semble surprenant au premier abord.
Lien vers l'article original: http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/cyberguerre-en-kit-159265

Et aussi:
[Rue89] La Syrian Electronic Army a son Linux «Assad compatible»

[Le Monde.fr] Obama demande une application stricte de la neutralité du Net

Par la rédaction, le lundi 10 novembre 2014. Extrait:
> Un «Internet libre et ouvert». Voilà le vœu qu'a formulé Barack Obama, lundi 10 novembre, à la Federal Communications Commission (FCC), l'autorité du marché des télécommunications aux Etats-Unis. Dans un communiqué, le président américain a notamment demandé à l'institution d'appliquer les règles «les plus strictes possibles» afin de préserver la neutralité d'Internet, martelant sa ferme opposition à un Internet à deux vitesses.
Lien vers l'article original: http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/11/10/obama-demande-une-application-stricte-de-la-neutralite-du-net_4521384_3222.html

Note

Les articles de presse utilisent souvent le terme « Open Source » au lieu de Logiciel Libre. Le terme Logiciel Libre étant plus précis et renforçant l'importance des libertés, il est utilisé par l'April dans sa communication et ses actions. Cependant, dans la revue de presse nous avons choisi de ne pas modifier les termes employés par l'auteur de l'article original. Même chose concernant l'emploi du terme « Linux » qui est généralement utilisé dans les articles pour parler du système d'exploitation libre GNU/Linux.

L'April présente à TICE 2014 (Béziers, 18 au 20 novembre 2014)

17 Novembre, 2014 - 16:52
Début: 18 Novembre 2014 - 00:00Fin: 20 Novembre 2014 - 00:00

L'April sera présente à TICE 2014 (conférence des Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Enseignement) qui se tient du 18 au 20 novembre 2014 à l'IUT de Béziers. L'IUT est membre de l'April.

L'April tiendra un stand à destination du public présent. Toutes les informations pratiques sont disponibles sur le site de l'événement.

Lancement de l'appel pour l'interopérabilité dans l'Éducation nationale

17 Novembre, 2014 - 15:17
Paris, le 17 novembre 2014. Communiqué de presse.

Le 13 novembre 2014, l'April a lancé l'appel pour l'interopérabilité dans l'Éducation nationale avec le soutien de plus de 100 personnels, enseignants, syndicats de l'Éducation nationale, dont celui du SE-UNSA1, du SGEN-CFDT2, de la Fédération SUD Éducation3 et également des Clionautes4 et de LinuxÉdu5. En quelques jours, cet appel a déja été signé par plus de 2 200 personnes et plus de 100 organisations. Et la Document Foundation a transmis ce lundi une déclaration de soutien.

L'appel est ouvert à tous : personnels de l'Éducation nationale, parents d'élèves, organisations, citoyens. L'April invite chacun à la rejoindre pour l'interopérabilité dans l'Éducation nationale en signant dès maintenant l'appel.

« Près de 90% des documents présents sur les sites des académies, des collèges, des lycées sont dans des formats propriétaires et fermés » explique Rémi Boulle, vice-président de l'April et professeur de mathématiques dans le second degré. « Dans le cadre d'un service public, ce n'est plus acceptable ! Il faut un acte politique clair pour imposer l'usage de formats réellement ouverts. »

Pour la Document Foundation, « le monde de l'éducation a un besoin réel de formats ouverts et de logiciels libres; nos enfants doivent apprendre à se servir d'outils et non pas de produits et ils doivent pouvoir bénéficier de leurs droits, sans subir ce que les logiciels privateurs de liberté et des formats propriétaires opaques leur imposent. » 6.

L'appel est disponible sur un site dédié, formatsouverts.education.

À propos de l'April

Pionnière du logiciel libre en France, l'April est depuis 1996 un acteur majeur de la démocratisation et de la diffusion du Logiciel Libre et des standards ouverts auprès du grand public, des professionnels et des institutions dans l'espace francophone. Elle veille aussi, à l'ère du numérique, à sensibiliser l'opinion sur les dangers d'une appropriation exclusive de l'information et du savoir par des intérêts privés.

L'association est constituée de plus de 4 000 membres utilisateurs et producteurs de logiciels libres.

Pour plus d'informations, vous pouvez vous rendre sur le site Web à l'adresse suivante : http://www.april.org/, nous contacter par téléphone au +33 1 78 76 92 80 ou par notre formulaire de contact.

Contacts presse :

Frédéric Couchet, délégué général, fcouchet@april.org +33 6 60 68 89 31
Rémi Boulle, vice-président, rboulle@april.org 06 05 03 32 30

  • 1. SE-UNSA : syndicat d'enseignants du premier et second degré
  • 2. SGEN-CFDT, syndicat général de l'Éducation Nationale qui inclut l'ensemble des personnels
  • 3. Fédération SUD Éducation, fédération syndicale qui rassemble les personnels de l'Éducation
  • 4. Clionautes : association de professeurs d'histoire et géographie
  • 5. LinuxÉdu : groupe d’utilisateurs et développeurs de logiciels et ressources libres pour l’éducation
  • 6.

    Le texte intégral de la déclaration : « La Document Foundation soutient l'adoption et l'utilisation des formats ouverts dans l'éducation par le biais de ses deux projets, LibreOffice et le projet de Libération des Documents.

    Les formats ouverts sont des formats pérennes, aux spécifications connues, élaborés de manière transparente. Ils ne forcent pas l'utilisation d'un produit en particulier et donnent à leurs utilisateurs et aux auteurs des documents une véritable maîtrise de leurs données et l'assurance de leur liberté.

    Le monde de l'éducation a un besoin réel de formats ouverts et de logiciels libres; nos enfants doivent apprendre à se servir d'outils et non pas de produits et ils doivent pouvoir bénéficier de leurs droits, sans subir ce que les logiciels privateurs de liberté et des formats propriétaires opaques leur imposent. » Le contact presse pour la Documentation Foundation est Italo Vignoli

L'April présente à l'Ubuntu-Party de Paris (15 et 16 novembre 2014)

14 Novembre, 2014 - 14:20
Début: 15 Novembre 2014 - 00:00Fin: 16 Novembre 2014 - 00:00

Une Ubuntu-Party aura lieu les 15 et 16 mai 2014 au Carrefour numérique de la Cité des sciences et de l'Industrie à Paris.

L'April tiendra un stand à destination des visiteurs et donnera plusieurs conférences ou ateliers :

  • « 1984, Foucault, société de surveillance et Libre » le samedi 15 novembre à 14h30 avec Luc Fievet et Véronique Bonnet
  • « Le logiciel libre » le samedi 15 novembre à 16h30 avec Luc Fievet
  • atelier « Transcription d'une conférence filmée hier » le dimanche 16 novembre à 14h00 avec Magali Garnero

Toutes les informations utiles sont sur le site de l'événement.

L'April présente à Capitole du Libre (14 au 16 novembre 2014 à Toulouse)

14 Novembre, 2014 - 14:07
Début: 14 Novembre 2014 - 00:00Fin: 16 Novembre 2014 - 00:00

Le Capitole du Libre est un événement « consacré au Logiciel Libre en particulier, et au libre en général. Il est orienté à la fois vers le grand public et le public spécialisé ». L'édition 2014 du Capitole du Libre aura lieu les 14, 15 et 16 novembre à l'ENSEEIHT, à Toulouse (ville membre de l'April).

Plusieurs membres de l'April seront présents et interviendront lors de ces journées, dont notamment Rémi Boulle, vice-président de l'April, qui donnera une conférence le dimanche 16 novembre 2014 à 16 h 00 intitulée Le libre : combats et perspectives pour changer le monde.

Signez l'appel pour l'interopérabilité dans l'Éducation nationale

13 Novembre, 2014 - 15:42

L'April appelle les personnels de l'Éducation nationale, parents d'élèves, organisations, citoyens à signer l'appel pour l'interopérabilité dans l'Éducation nationale.

À l'initiative de l'April, plus de 100 personnels, enseignants, syndicats de l'Éducation nationale lancent un appel pour la généralisation des formats ouverts dans l'Éducation nationale. Cet appel reçoit également le soutien de SE-UNSA1, de la SGEN-CFDT2, de la Fédération SUD Éducation3, des Clionautes4 et de LinuxÉdu5.

Cet appel est ouvert à tous : personnels de l'Éducation nationale, parents d'élèves, organisations, citoyens. Nous vous invitons à nous rejoindre pour l'interopérabilité dans l'Éducation nationale en signant dès maintenant l'appel.

N'hésitez pas à faire circuler l'information autour de vous pour recueillir un maximum de soutiens notamment d'ici le salon Educatec-Educatice des 26, 27 et 28 novembre 2014 !

  • 1. SE-UNSA : syndicat d'enseignants du premier et second degré
  • 2. SGEN-CFDT, syndicat général de l'Éducation Nationale qui inclut l'ensemble des personnels
  • 3. Fédération SUD Éducation, fédération syndicale qui rassemble les personnels de l'Éducation
  • 4. Clionautes : association de professeurs d'histoire et géographie
  • 5. LinuxÉdu : groupe d’utilisateurs et développeurs de logiciels et ressources libres pour l’éducation

Apéro April le 21 novembre 2014 à partir de 19h00 dans les locaux de l'April (Paris) et à distance

12 Novembre, 2014 - 17:26
Début: 21 Novembre 2014 - 19:00Fin: 21 Novembre 2014 - 22:00 Un apéro April ?

Un apéro April consiste à se réunir physiquement afin de se rencontrer, de faire plus ample connaissance, d'échanger, de partager une verre et de quoi manger mais aussi de discuter sur l'actualité et les actions de l'April. Un apéro April est ouvert à toute personne qui souhaite venir, membre de l'April ou pas. N'hésitez pas à venir nous rencontrer.

L'apéro a lieu à Paris notamment parce que le local s'y trouve ainsi que les permanents et de nombreux actifs. Il est cependant possible d'y participer à distance en se connectant sur le salon irc de l'April (sur le salon #april du réseau irc.freenode.net, accès possible par webchat). Membre ou pas de l'April vous êtes les bienvenus.

Quand et quoi

Le prochain apéro aura lieu le 21 novembre 2014 à partir de 19h00 dans les locaux de l'April au 44/46 rue de l'ouest, bâtiment 8, 75014 Paris (entrée possible par la place de la Catalogne, à gauche du biocop, au niveau des autolib), le téléphone du local est le 01 78 76 92 80 en cas de besoin.

Pour tous les détails et vous inscrire rendez-vous sur le pad.

Conférence à la maison de la Citoyenneté de la Courneuve

11 Novembre, 2014 - 00:03
Début: 13 Novembre 2014 - 18:30Fin: 13 Novembre 2014 - 21:00

Conférence par Luc Fievet à l'invitation de la Maison de la Citoyenneté de la Courneuve sur l'informatique libre. La conférence sera l'occasion de présenter les principes du logiciel libre et la façon dont il peut s'inscrire dans le mouvement de l'éducation populaire.

Revue de presse de l'April pour la semaine 45 de l'année 2014

10 Novembre, 2014 - 19:20

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

En podcast.

Sommaire de la revue de presse de l'April pour la semaine 45

[ZDNet] Créatifs libres et open source: les lauréats étudiants de l'Open World Forum

Par Thierry Noisette, le dimanche 9 novembre 2014. Extrait:
> Six projets, nominés à la Student DemoCup, ont été présentés à l'OWF. Les lauréats ont pour objet la mesure de la neutralité du Net, un éditeur visuel pour jeux vidéo 3D et une appli pour les personnes ayant des troubles d’élocution graves.
Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/creatifs-libres-et-open-source-les-laureats-etudiants-de-l-open-world-forum-39809259.htm

[Le Monde.fr] Les tablettes au collège, la fausse bonne idée de François Hollande

Par Damien Leloup, le vendredi 7 novembre 2014. Extrait:
> «Des cours de codage» et «une tablette et une formation au numérique» pour tous les élèves de cinquième à partir de la rentrée 2016: voilà les deux principaux points du «plan numérique» pour l'école qu'a précisé François Hollande, jeudi 6 novembre sur TF1. Les tablettes au collège, c'est presque une spécialité du président de la République: la Corrèze, son fief, équipe depuis 2010 les collégiens en iPad, la tablette d'Apple, dans le cadre d'un programme pilote qui prévoyait initialement d'équiper les élèves d'ordinateurs portables.
Lien vers l'article original: http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/11/07/les-tablettes-au-college-la-fausse-bonne-idee-de-francois-hollande_4520005_4408996.html

[La Presse] Quand l'austérité est aveugle

Par Mylène Moisan, le vendredi 7 novembre 2014. Extrait:
> Miguel Ross était tout content, il avait décroché un super boulot. Il allait aider le gouvernement à économiser de l'argent en trouvant des logiciels libres, donc gratuits, pour remplacer ceux qui coûtent une petite fortune à l'État.
Lien vers l'article original: http://www.lapresse.ca/le-soleil/opinions/chroniqueurs/201411/06/01-4816600-quand-lausterite-est-aveugle.php

[Capital.fr] «Demain, presque tout sera gratuit»

Par Gilles Tanguy, le vendredi 7 novembre 2014. Extrait:
> Dans son dernier livre «La Nouvelle Société du coût marginal zéro» (Ed. Les Liens qui libèrent), le célèbre économiste américain Jeremy Rifkin, qui a conseillé Angela Merkel, ne pronostique rien de moins que la fin du capitalisme actuel. Grâce à l'explosion des plates-formes de partage.
Lien vers l'article original: http://www.capital.fr/enquetes/economie/demain-presque-tout-sera-gratuit-978272

Et aussi:

[Le Monde.fr] Le revenu universel, rémunération du bien commun

[Silicon.fr] L'Open Source gagne du terrain dans l'administration

Par Alain Merle, le jeudi 6 novembre 2014. Extrait:
> L’Open Source infuse de plus en plus de couches d’infrastructures au sein de l’administration. Ce mouvement est doublement bénéfique: il limite l’adhérence aux grandes technologies propriétaires et laisse libre court à l’expérimentation, explique la DSI de l’Etat dans cette tribune.
Lien vers l'article original: http://www.silicon.fr/open-source-administration-bases-donnees-cloud-tribune-101296.html

[Challenges] "Open innovation": quand les grands groupes lorgnent les start-up

Par Olivier Ezratty, le jeudi 6 novembre 2014. Extrait:
> Olivier Ezratty, consultant high-tech, explique comment les grands groupes lorgnent sur les start-up pour faire éclore l'innovation à bon compte. Opération gagnant-gagnant?
Lien vers l'article original: http://www.challenges.fr/tribunes/20141104.CHA9800/innovation-ouverte-quand-les-grands-groupes-lorgnent-les-start-up.html

[Next INpact] L'Allemagne pourrait forcer les sociétés américaines à dévoiler leurs codes-source

Par Vincent Hermann, le mercredi 5 novembre 2014. Extrait:
> L’Allemagne travaille actuellement sur un projet de loi assez radical: l’obligation pour les entreprises américaines de montrer patte blanche si elles veulent fournir du matériel et des services à des secteurs jugés critiques de l’économie. Une décision qui pourrait largement favoriser les sociétés allemandes, en particulier Deutsche Telekom.
Lien vers l'article original: http://www.nextinpact.com/news/90772-l-allemagne-pourrait-forcer-societes-americaines-a-devoiler-leurs-codes-source.htm

Et aussi:

[Numerama] L'Allemagne pourrait exiger le code source de ses fournisseurs

[01netPro.] L'Open source et l'Inria, une relation durable

Par Marie Jung, le mardi 4 novembre 2014. Extrait:
> Depuis 30 ans, l'engagement de l'Inria en faveur des logiciels libres ne faiblit pas. Présent à l'Open World Forum, l’institut de recherche a fait le panorama de ses différentes initiatives dans le domaine.
Lien vers l'article original: http://pro.01net.com/editorial/630702/l-open-source-et-l-inria-une-relation-durable

Note

Les articles de presse utilisent souvent le terme « Open Source » au lieu de Logiciel Libre. Le terme Logiciel Libre étant plus précis et renforçant l'importance des libertés, il est utilisé par l'April dans sa communication et ses actions. Cependant, dans la revue de presse nous avons choisi de ne pas modifier les termes employés par l'auteur de l'article original. Même chose concernant l'emploi du terme « Linux » qui est généralement utilisé dans les articles pour parler du système d'exploitation libre GNU/Linux.

Adoption de la loi relative à la lutte contre le terrorisme

6 Novembre, 2014 - 17:22

Le 4 novembre 2014, le Sénat a voté en deuxième lecture le projet de loi relatif au terrorisme. Examiné selon la procédure d'urgence, le texte ne pouvait plus être amendé par les sénateurs, qui ont donc adopté la même version liberticide que celle proposée par les députés.

Le texte a été voté sans réel débat. Les menaces qu'il représente pour nos libertés ont une fois de plus été écartées. L'April s'était mobilisée contre les dispositions les plus dangereuses de ce texte, et avait notamment soutenu la campagne Présumé⋅e⋅s terroristes lancée par la Quadrature du Net.

La loi devrait entrer en vigueur dans les prochains jours. Pour le moment, il ne semble pas qu'un groupe suffisant de députés ou sénateurs ait décidé de la soumettre au contrôle préalable du Conseil constitutionnel. Cependant, le texte fera sans doute a posteriori l'objet d'un examen par le Conseil constitutionnel par le biais d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC).

Revue de presse de l'April pour la semaine 44 de l'année 2014

3 Novembre, 2014 - 16:13

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

En podcast.

Sommaire de la revue de presse de l'April pour la semaine 44

[JDN] L'open source désormais au cœur des systèmes industriels stratégiques

Par Antoine Crochet- Damais, le vendredi 31 octobre 2014. Extrait:
> Open CIO Summit 2014 Le JDN a pu assister à l'Open CIO Summit 2014. Organisé dans le cadre de l'Open World Forum, cet évènement pour DSI à huis clos a permis de découvrir des projets open source de haut vol.
Lien vers l'article original: http://www.journaldunet.com/solutions/dsi/open-cio-summit-2014.shtml

Et aussi:
[ZDNet] Open World Forum: Open Source, "It's the economy stupid!"
[L'Usine Digitale] L’open source français, ce géant économique insoupçonné
[ZDNet] Open World Forum: Quatre fantastiques de l'open source

[01 Business] L'open source modernise en profondeur le SI de l'Etat

Par Par Alain Merle, DISIC, Directeur du programme « Transformation des centres informatiques », le vendredi 31 octobre 2014. Extrait:
> L’open source infuse de plus en plus les couches d’infrastructures de l’Administration. Ce mouvement est doublement bénéfique: il limite l’adhérence aux grandes technologies propriétaires et laisse libre court à l’expérimentation.
Lien vers l'article original: http://pro.01net.com/editorial/630062/l-open-source-modernise-en-profondeur-le-si-de-letat

[Numerama] Mes-Aides, un outil public open-source créé par l'Etat

Par Julien L., le vendredi 31 octobre 2014. Extrait:
> Dans le cadre de l'action de l'État visant à simplifier l'accès à l'administration et modernisation l'action publique, un service Mes-Aides permet de calculer les aides dont les individus peuvent bénéficier. Particularité, le service met à disposition son code source pour faciliter les contributions extérieures.
Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/magazine/31145-mes-aides-un-outil-public-open-source-cree-par-l-etat.html

[La Tribune] Le mobile a relancé, en pire, la guerre des systèmes d'exploitation

Par Laszlo Perelstein et Romain Charbonnier, le jeudi 30 octobre 2014. Extrait:
> Rencontré à Lyon à l'occasion du Blend Web Mix, Tristan Nitot, fondateur et président de l'association Mozilla Europe depuis 2003, explique pourquoi le Web est une plate-forme à privilégier, au moment où, avec le mobile, la guerre des systèmes d'exploitation reprend de plus belle.
Lien vers l'article original: http://www.latribune.fr/technos-medias/20141030trib676c601de/le-mobile-a-relance-en-pire-la-guerre-des-systemes-d-exploitation-tristan-nitot-president-de-mozilla-europe.html

[Le Journal de Montréal] Informatique gouvernementale: un changement de culture

Par Pierre Bouchard, le jeudi 30 octobre 2014. Extrait:
> L’État est un immense paquebot qui ne se manœuvre pas aussi facilement qu’une motomarine. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas donner un sérieux coup de barre lorsqu’il est nécessaire de le faire. C’est pourquoi l’annonce de la démission du Dirigeant principal de l’information (DPI) offre au gouvernement une occasion parfaite pour opérer un changement de culture informatique au sein de l’État.
Lien vers l'article original: http://www.journaldemontreal.com/2014/10/30/informatique-gouvernementale-un-changement-de-culture

[Le Monde.fr] Tim Berners-Lee: «L'intérêt pour les libertés numériques est sans précédent»

Par Damien Leloup, le mercredi 29 octobre 2014. Extrait:
> Le World Wide Web Consortium (W3C), l'organisme chargé de fixer les standards du Web et de son principal langage, le HTML, fête ses 20 ans mercredi 29 octobre. Tim Berners-Lee, fondateur du W3C et principal inventeur du Web, revient sur les évolutions passées et à venir du réseau.
Lien vers l'article original: http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/10/29/tim-berners-lee-l-interet-pour-les-libertes-numeriques-est-sans-precedent_4513902_4408996.html

[Slate.fr] Terrorisme: Internet n'est pas l'ennemi

Par Jillian C. York, le lundi 27 octobre 2014. Extrait:
> Pourquoi les initiatives internationales visant à stopper l’organisation État islamique ne doivent pas s'opérer aux dépens des libertés numériques.
Lien vers l'article original: http://www.slate.fr/story/93911/terrorisme-internet-ennemi

Note

Les articles de presse utilisent souvent le terme « Open Source » au lieu de Logiciel Libre. Le terme Logiciel Libre étant plus précis et renforçant l'importance des libertés, il est utilisé par l'April dans sa communication et ses actions. Cependant, dans la revue de presse nous avons choisi de ne pas modifier les termes employés par l'auteur de l'article original. Même chose concernant l'emploi du terme « Linux » qui est généralement utilisé dans les articles pour parler du système d'exploitation libre GNU/Linux.

Lettre d'information publique de l'April du 1er novembre 2014

1 Novembre, 2014 - 22:16

Bonjour,

Commençons par une bonne nouvelle en provenance d'Italie, où la Cour de cassation (Corte suprema) a rendu une décision attendue sur les questions de vente forcée ordinateur/logiciels. Toujours en Europe, le futur Commissaire européen Andrus Ansip a affiché son soutien au logiciel libre. Enfin, samedi 11 octobre a été l'occasion de battre le pavé durant la journée de mobilisation européenne contre TTIP/TAFTA, CETA et TISA.

Au plan national, le projet de loi « terrorisme » a été voté par l'Assemblée nationale, l'April avait encouragé à participer à la campagne contre ce projet de loi. L'April fait partie des organisations qui ont dénoncé la tribune du Forum d'Avignon "Pour une déclaration préliminaire des droits de l'homme numérique" qui confond dangereusement données personnelles et œuvres de l'esprit.

Toujours sur le front des dossiers, deux nouveaux ministères ont répondu aux questions de la députée Isabelle Attard sur l'application de la circulaire Ayrault sur le bon usage des logiciels libres dans les administrations.

Nos actions concernant le monde associatif sont à l'honneur de la lettre d'information avec un nouveau questionnaire à l'intention des associations pour connaître leurs pratiques numériques, la diffusion de notre Guide Libre Association au Forum National des Associations & Fondations et un article de Laurent Costy intitulé « Pourquoi les associations doivent faire l'effort d'utiliser le plus grand nombre possible de logiciels libres ? ». Et n'hésiter pas à participer à la campagne « J'aime ton asso » du Mouvement associatif, pour faire connaître les associations, nationales ou locales, du logiciel libre.

Lionel Allorge, président de l'April, a participé lundi 13 octobre 2014 à l'émission « Service Public » sur France Inter pour y parler de logiciel libre. La lettre d'informations est également l'occasion de découvrir une interview de la députée Isabelle Attard et les derniers exploits des transcripteurs de la table ronde.

Pour finir, retrouvez nos actualités dans une vidéo de 8 minutes et les événements à venir.

Consultez la lettre publique ci-dessous pour toutes les autres informations et notamment la revue de presse qui propose une trentaine d'articles.

Si vous voulez nous soutenir, n'hésitez pas à faire un don ou à adhérer à l'association.

Un nouveau questionnaire à l'intention des associations pour connaître leurs pratiques numériques

Dans la continuité du travail engagé en 2008-2009 par le groupe de travail Libre Association, l'April souhaite interroger à nouveau les associations sur leurs pratiques numériques et sur les logiciels libres qu'elles utilisent le cas échéant. Elle lance donc un nouveau questionnaire Associations et activités numériques 2014.

Le futur Commissaire européen Andrus Ansip affiche son soutien au logiciel libre

Lors de son audition par le Parlement européen, Andrus Ansip, commissaire européen désigné pour le marché unique numérique, a plusieurs fois exprimé son soutien au logiciel libre. L'April espère que c'est le signe de la mise en place d'une politique volontariste en faveur du logiciel libre.

toc_collapse=0; Sommaire 
  1. Un nouveau questionnaire à l'intention des associations pour connaître leurs pratiques numériques
  2. Le futur Commissaire européen Andrus Ansip affiche son soutien au logiciel libre
  3. Dossiers, campagnes et projets
    1. La vente forcée aurait-elle ses jours comptés ?
    2. L'April était présente dans l'émission « Service public » sur France Inter lundi 13 octobre 2014
    3. Une déclaration unilatérale des droits de l'homme numérique qui confond dangereusement données personnelles et œuvres de l'esprit
    4. Examen du projet de loi « terrorisme » au Sénat, analyse et amendements
    5. Interview d'Isabelle Attard le 1er octobre 2014
    6. Participation à la journée de mobilisation européenne contre TTIP/TAFTA, CETA, TISA le 11 octobre 2014
    7. Participer à la campagne « J'aime ton asso » du Mouvement associatif
    8. Réponses aux questions d'Isabelle Attard de 2014 sur l'application de la circulaire Ayrault sur le bon usage des logiciels libres dans les administrations
    9. Le Guide Libre Association disponible au Forum National des Associations & Fondations le 22 octobre 2014
    10. Pourquoi les associations doivent faire l'effort d'utiliser le plus grand nombre possible de logiciels libres
    11. Actualités de l'April du 19 octobre 2014
    12. Fabliaux moyenâgeux du GdT Transcriptions le 10 octobre 2014
  4. Médias
    1. Revue de presse
  5. Conférences, événements
    1. Événements à venir
    2. Événements passés
  6. Vie associative
    1. Revue hebdomadaire
    2. Adhésions
  7. Soutenir l'association
  8. Rejoindre l'association à titre individuel
  9. Rejoindre l'association en tant que personne morale
  10. Archives
Dossiers, campagnes et projets La vente forcée aurait-elle ses jours comptés ?

Le 11 septembre 2014, la Cour de cassation italienne a rendu une décision attendue sur les questions de vente forcée, en condamnant la société HP à rembourser à un consommateur les licences des logiciels pré-installés sur son ordinateur et qu'il ne souhaitait pas acquérir. L'April félicite l'association ADUC, qui a porté l'action, ainsi que Marco Ciurcina, avocat, pour le résultat obtenu.

L'April était présente dans l'émission « Service public » sur France Inter lundi 13 octobre 2014

L'émission « Service public » de Guillaume Erner lundi 13 octobre 2014, entre 10h et 11h sur France Inter, était consacrée à la thématique : « Un autre internet est-il possible ? Naviguer sans Google, Facebook, Microsoft et consorts ». Lionel Allorge, président de l'April, faisait partie des intervenants. L'enregistrement est déjà disponible sur le site de l'émission et une transcription en sera faite.

Une déclaration unilatérale des droits de l'homme numérique qui confond dangereusement données personnelles et œuvres de l'esprit

Les associations Open Knowledge Foundation France, La Quadrature du Net, Savoirs Com1, Framasoft, Libertic, Creative Commons France, April et République Citoyenne dénoncent la tribune du Forum d'Avignon "Pour une déclaration préliminaire des droits de l'homme numérique" qui confond dangereusement données personnelles et œuvres de l'esprit.

Examen du projet de loi « terrorisme » au Sénat, analyse et amendements

Le projet de loi « terrorisme » a été examiné au Sénat à partir du mercredi 15 octobre 2014, l'April avait encouragé à participer à la campagne contre ce projet de loi. Le projet de loi a été depuis adopté par le Sénat et l'Assemblée nationale.

Interview d'Isabelle Attard le 1er octobre 2014

Mme la député Isabelle Attard a été interviewée par Alexis Kauffmann et Lionel Allorge le 1er octobre 2014 à l'Assemblée Nationale. Une transcription de la vidéo est également disponible.

Participation à la journée de mobilisation européenne contre TTIP/TAFTA, CETA, TISA le 11 octobre 2014

Une journée de mobilisation européenne contre les accords commerciaux TTIP/TAFTA, CETA, TISA a été organisée samedi 11 octobre 2014. L'April a encouragé chacun à participer aux événements prévus et des membres April étaient présents.

Participer à la campagne « J'aime ton asso » du Mouvement associatif

Le mouvement associatif vient de lancer une campagne J'aime ton asso. L'April encourage chacun à profiter de cet outil pour faire connaître les associations, nationales ou locales, du logiciel libre.

Réponses aux questions d'Isabelle Attard de 2014 sur l'application de la circulaire Ayrault sur le bon usage des logiciels libres dans les administrations

Fin mai 2013, la députée Isabelle Attard (Nouvelle Donne, rattachée au groupe écologiste) avait adressé à tous les ministres des questions écrites concernant la mise en œuvre de la circulaire Ayrault sur le bon usage des logiciels libres dans les administrations et sur les dépenses en logiciel au sein des ministères et des administrations. Notre page qui recense les réponses a été mise à jour suite à la publication des réponses des ministères de l'écologie et de la défense.

Le Guide Libre Association disponible au Forum National des Associations & Fondations le 22 octobre 2014

Devant le succès de notre « Guide Libre Association » édité en 2012, nous avons réédité ce guide destiné à donner à chaque association les clés de ses libertés informatiques. Le guide était disponible au Forum National des Associations & Fondations le 22 octobre 2014 sur les stands du Crédit Coopératif et de Associations mode d'emploi que nous remercions grandement.

Pourquoi les associations doivent faire l'effort d'utiliser le plus grand nombre possible de logiciels libres

Laurent Costy, administrateur de l'April et co-animateur du groupe de travail Libre Association, a publié dans « Linux Pratique n°84 » une tribune intitulée « Pourquoi les associations doivent faire l'effort d'utiliser le plus grand nombre possible de logiciels libres ? » que nous publions sur notre site web.

Actualités de l'April du 19 octobre 2014

Lionel Allorge et Luc Fievet présentent les actualités de l'association dans une vidéo de 8 mn.

Fabliaux moyenâgeux du GdT Transcriptions le 10 octobre 2014

Oyez, oyez, gents Apriliens, En ce glorieux soir, les preux transcripteurs de la table ronde stratifiée imitation pin de la salle de réunion de l'April, se sont réunis. Toutes les quêtes transcriptives ont été menées à leur terme au sein du local de Brocéliande. Chaque chevalier a saisi sa baguette de sorcier sablée pur beurre aux éclats de noisettes et chocolat au lait (miam)

Médias Revue de presse

La revue de presse fait partie du travail de veille mené par l'April dans le cadre de son action de défense et de promotion du Logiciel Libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l'April.

Pour gérer cette revue de presse, un groupe de travail a été créé (vous pouvez en consulter la charte ici) ainsi qu'une liste de discussion rp@april.org où vous pouvez envoyer les liens vers des articles qui vous semblent intéressants.

La revue de presse est désormais également diffusée chaque semaine sur le site LinuxFr.org. Cette diffusion lui offre un lectorat plus large.

Cette revue de presse est commentée dans un podcast disponible sur http://audio.april.org. Il est repris chaque semaine dans l'émission Divergence numérique qui est diffusée sur Divergence FM, Radio Escapade, Radio Larzac. Le podcast est également diffusé sur Radio Ici&Maintenant et Radio Au fil de l'eau.

Il existe un flux RSS permettant de recevoir la revue de presse au fur et à mesure (rapidement et article par article donc).

Les derniers titres de la revue de presse :

Un Petit guide revue de presse est disponible pour ceux qui souhaitent contribuer.

Voir la page revue de presse sur le site pour le détail des articles.

Conférences, événements Événements à venir Événements passés Vie associative Revue hebdomadaire

Chaque vendredi à midi pile les adhérents et les permanents qui le souhaitent passent en revue les tâches et actions relatives à l'April dont ils ont la charge lors de la « revue hebdomadaire April » sur IRC (canal #april sur irc.freenode.net, accès avec un navigateur web). La durée est limitée, généralement un quart d'heure. Cela stimule les bonnes volontés, suscite idées et contributions, permet de suivre les activités des autres et d'éliminer un certain nombre de problèmes bloquants...

Une page décrivant le principe d'une revue hebdomadaire est en ligne.

Vous pouvez en savoir plus et consulter en ligne les archives des premières revues hebdomadaires, et notamment la synthèse de la revue du 10 octobre 2014, la synthèse de la revue du 17 octobre 2014, la synthèse de la revue du 24 octobre 2014, la synthèse de la revue du 31 octobre 2014.

Adhésions Adhésions de personnes physiques

Au 1er novembre 2014, l'association compte 4 166 adhérents (3 763 personnes physiques, 403 personnes morales).

Adhésions de personnes morales

Nous avons le plaisir d'accueillir les entreprises :

Soutenir l'association

L'April a besoin de votre aide. Vous pouvez faire un don à l'association et participer ainsi au financement de nos actions.

Pour faire un don à l'association, rendez-vous à l'adresse suivante http://www.april.org/association/dons.html (il est possible de faire un don par chèque, virement, carte bancaire ou encore prélèvement automatique).

Pour tout renseignement n'hésitez pas à nous contacter.

Rejoindre l'association à titre individuel

Dans une association, l'adhésion est un acte volontaire. C'est aussi un acte politique car c'est manifester son soutien à l'objet de l'association ainsi qu'aux valeurs qui le sous-tendent. Une adhésion fait la différence en contribuant à atteindre les objectifs de l'association.

Adhérer à l'April permet :

  • de défendre collectivement un projet de société ;
  • de s'investir activement dans la vie de l'association à travers ses groupes de travail et ses actions ;
  • d'être informé régulièrement des événements logiciel libre ;
  • d'agir sur les institutions à travers un partenaire incontournable ;
  • de soutenir financièrement les actions de l'association.

Il est possible d'aider l'association en lui donnant de son temps ou de son argent. Toutes les contributions sont les bienvenues.

Pour les hésitants, nous avons mis en ligne les réponses à de fausses idées classiques.

Pour adhérer à l'April, il suffit de vous rendre à l'adresse suivante : http://www.april.org/adherer?referent=lettre%20publique.

Pour tout renseignement, n'hésitez pas à nous contacter.

Rejoindre l'association en tant que personne morale

Que vous soyez une entreprise, une collectivité ou une association, adhérez pour participer activement aux décisions stratégiques qui vous concernent !

Votre structure a besoin de tirer le meilleur parti du logiciel libre et pour défendre ses intérêts, elle doit :

  • exercer une veille permanente pour se tenir informée des opportunités et des menaces ;
  • constituer et entretenir des réseaux relationnels institutionnels ;
  • être éclairée sur les contextes juridiques et stratégiques ;
  • contribuer à la défense de l'informatique libre face aux acteurs qui lui sont hostiles ;
  • mieux faire connaître et valoriser son action.

April est au cœur des grandes évolutions du logiciel libre. Adhérer à April permet :

  • de défendre collectivement un projet de société ;
  • de s'investir activement dans la vie de l'association à travers ses groupes de travail et ses actions ;
  • d'être informé régulièrement des événements logiciel libre ;
  • d'agir sur les institutions à travers un partenaire incontournable ;
  • de financer ou cofinancer des actions stratégiques.

Pour adhérer à l'April, il suffit de vous rendre à l'adresse suivante : adhérant dès maintenant à l'April.

Pour tout renseignement n'hésitez pas à nous contacter.

Archives

Pour recevoir automatiquement par courriel cette lettre, inscrivez-vous à la liste de diffusion : http://www.april.org/wws/info/april-actu.

Les archives de la lettre sont disponibles en ligne à l'adresse suivante : http://www.april.org/wws/arc/april-actu.

Réponses aux questions d'Isabelle Attard de 2014 sur l'application de la circulaire Ayrault sur le bon usage des logiciels libres dans les administrations

29 Octobre, 2014 - 09:25

Fin mai 2013, la députée Isabelle Attard (Nouvelle Donne, rattachée au groupe écologiste) avait adressé à tous les ministres des questions écrites concernant la mise en œuvre de la circulaire Ayrault sur le bon usage des logiciels libres dans les administrations et sur les dépenses en logiciel au sein des ministères et des administrations. Suite à la réponse de la plupart des ministères, la députée a relancé en juin 2014 une série de questions écrites pour faire le suivi de l'application de la circulaire.

Ministère de l'Agriculture

Le 5 août 2014, le ministère de l'Agriculture a répondu à la question d'Isabelle Attard. Cette réponse reprend largement les éléments fournis en 2013 à la demande de cette même députée. Cependant, on peut noter quelques évolutions :

  • OpenOffice.org a été remplacé par LibreOffice.
  • De nouveaux composants logiciels cœur d'infrastructure sont listés : briques logicielles du système d'information décisionnel (sur certains cas d'usage), ainsi que de nouveaux progiciels (messagerie, agenda, annuaire d'entreprise, forums, sites internet et intranet).
  • Les dépenses en logiciels privateurs et en logiciels libres pour 2013 sont désormais disponibles : 106k€ pour les « logiciels propriétaires bureautique », 1 336k€ pour les « logiciels propriétaires infrastructure », 687 k€ pour les logiciels libres.

Ce dernier chiffre est en nette progression par rapport aux années précédentes.

Ministère du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social

Le 12 août 2014, le ministère du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social a répondu à la question écrite d'Isabelle Attard. Il y signale notamment que :

  • Les applications métiers ont été basées sur du logiciel libre.
  • Une distribution "open source" doit être abandonnée en interne, « au profit d'une distribution réellement libre de droit d'usage et maintenue par une communauté de développeurs », malheureusement sans plus de précision sur les distributions en question.
  • Le ministère prévoit de passer au logiciel libre pour la bureautique et pour la messagerie d'ici 2020, et explique ce délai par « la nécessité d'une préparation en amont (adéquation aux fonctionnalités attendues) et d'un accompagnement important (information et formation des agents) pour préparer le changement afin de basculer progressivement vers des solutions libres pour la messagerie et la suite bureautique. »
  • Concernant les dépenses, le ministère a dépensé 7,8 M€ en logiciels en 2013, développement inclus, dont 1,2 M€ (15%) de logiciels privateurs.
Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie

Le 30 septembre 2014, le Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie a répondu à la question écrite d'Isabelle Atttard. Cette réponse reprend largement celle présentée en 2013, en précisant les récentes évolutions. Ainsi, la réponse mentionne les travaux qui ont abouti à la création du socle interministériel de logiciel libre, ainsi que la mise en place d'un tableau de bord sur l'évolution de l'usage des logiciels libres et privateurs. Est également identifié comme « un des axes prioritaires d'action de transformation des SI » la mise en place de bases de données utilisant un système de gestion de bases de données libre.

Ministère de la Défense

Le 7 octobre 2014 a été publiée la réponse du Ministère de la Défense à la question écrite de la députée Isabelle Attard. La réponse précise que « 81 % des postes de travail au sein du ministère de la défense sont déployés avec des composants libres [...], 30 % des instances de bases de données utilisées reposent sur un système libre de gestion de bases de données ; 32 % des services de production administrés fonctionnent avec un système d'exploitation libre ; enfin, 6% des machines virtuelles déployées proviennent de produits issus de solutions libres ». Comme l'année précédente, aucune mention n'est faite du contrat « Open Bar » liant le ministère à Microsoft.

Ministère des Affaires étrangères

Le 21 octobre 2014 a été publiée la réponse du Ministère des Affaires étrangères à la question écrite d'Isabelle Attard. La réponse est identique à celle fournie en 2013, la seule différence portant dans le changement d'intitulé du ministère, de Ministère des Affaires Etrangères (MAE) à Ministère des Affaires Étrangères et du Développement International (MAEDI). Il semble donc que la stratégie n'ait en aucun point évolué.

L'April continue de suivre les réponses des différents ministères et les analysera au fur et à mesure de leur publication.

Actions citoyennes, éducation populaire et logiciels libres

28 Octobre, 2014 - 10:59

L'April interviendra lors de la journée Éducation populaire et action citoyenne organisée par le CNAJEP (Comité pour les relations nationales et internationales des associations de Jeunesse et d'éducation populaire) le lundi 17 novembre 2014 au Comptoir Général, 80 quai de Jemmapes à Paris.

C'est lors des ateliers de deux heures de l'après-midi, plus particulièrement durant celui intitulé pour un usage citoyen du numérique, que Laurent Costy interviendra sur les outils et les démarches numériques propices à l'expression des valeurs d'éducation populaire. L'importance de favoriser les logiciels libres en milieu associatif sera un axe important de cette présentation. Christopher Talib, de la Quadrature du Net, fera une intervention sur la défense des libertés sur internet.

Vous pouvez consulter le programme détaillé et vous inscrire à cette journée ouverte à tous. Vous pouvez consulter aussi directement la page dédiée du site internet du Cnajep où vous trouverez toutes les informations utiles.

Revue de presse de l'April pour la semaine 43 de l'année 2014

27 Octobre, 2014 - 14:46

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

En podcast.

Sommaire de la revue de presse de l'April pour la semaine 43

[Reporterre] Contre l'obsolescence informatique, vivent les logiciels libres!

Par Camille Lecomte, le jeudi 23 octobre 2014. Extrait:
> En avril dernier, Microsoft a mis fin au support Windows XP, entraînant la fin prématurée de 500 millions d’ordinateurs qui en étaient équipés à travers le monde. Windows pense-t-il par cette décision nous imposer ses nouvelles machines? C’est sans compter sur les logiciels libres!
Lien vers l'article original: http://www.reporterre.net/spip.php?article6472

[Rue89] Internet terrorise les députés. Tous? Non...

Par Camille Polloni, le jeudi 23 octobre 2014. Extrait:
> Ils sont déçus, mais prêts à recommencer quand il faudra (et ça ne manquera pas d’arriver). Pendant les débats sur la dernière loi antiterroriste, adoptée en commission mixte paritaire mardi, l’Assemblée nationale s’est transformée en théâtre de leur défaite.
Lien vers l'article original: http://rue89.nouvelobs.com/2014/10/23/a-reuni-les-trois-deputes-cyberoptimistes-255632

Et aussi:

[Direction Informatique] Le logiciel libre, une priorité du gouvernement Couillard?
[Branchez-Vous!] Le PLQ dévoile sa stratégie numérique

Voir aussi:

Réponses aux questions d'Isabelle Attard de 2014 sur l'application de la circulaire Ayrault sur le bon usage des logiciels libres dans les administrations

[JDN] L’écosystème du logiciel libre en France face à trois grands défis

Par Stéfane Fermigier, le jeudi 23 octobre 2014. Extrait:
> C’est en se regroupant au travers de structures (Clusters, Pôles de Compétitivité, etc) favorisant l'innovation ouverte, l'accès au marché, et la formation aux technologies de demain, que l’écosystème du logiciel libre en France pourra bénéficier des meilleures opportunités de création de valeur.
Lien vers l'article original: http://www.journaldunet.com/solutions/expert/58876/l-ecosysteme-du-logiciel-libre-en-france-face-a-trois-grands-defis.shtml

Et aussi:

[JDN] Florent Zara (Open World Forum): "L'open source permet de reprendre le contrôle de l'innovation numérique"

[Le Monde.fr] De l’utopie anti-Facebook au cyberdjihad, le destin contrarié du réseau social Diaspora

Par Martin Untersinger, le mardi 21 octobre 2014. Extrait:
> Le réseau axé sur les droits des utilisateurs a connu une histoire mouvementée.
Lien vers l'article original: http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/10/21/de-l-utopie-anti-facebook-au-cyberdjihad-le-destin-contrarie-du-reseau-social-diaspora_4504282_4408996.html

Et aussi:

[Basta!] Framasoft lance une ambitieuse campagne pour dégoogliser Internet

[Numerama] Microsoft clame son amour pour Linux

Par Julien L., le mardi 21 octobre 2014. Extrait:
> Lors d'une conférence sur Windows Azure, Microsoft a affiché son affection pour Linux, tranchant avec les vieilles controverses qui ont émaillé les relations entre la firme de Redmond et la communauté du logiciel libre. Mais cette déclaration n'est pas innocente: elle s'inscrit dans une évolution de fond de l'informatique grand public.
Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/magazine/31005-microsoft-clame-son-amour-pour-linux.html

Et aussi:

[L'informatique] Microsoft enterre la hache de guerre avec Linux
[InformatiqueNews.fr] Microsoft aime enfin Linux

[Datanews.be] Le retour à Windows coûterait des millions à la ville de Munich

Par Pieterjan Van Leemputten, le lundi 20 octobre 2014. Extrait:
> Si Munich en revenait effectivement à Windows au bout de dix ans, cela lui coûterait des millions d'euros supplémentaires.
Lien vers l'article original: http://datanews.levif.be/ict/actualite/le-retour-a-windows-couterait-des-millions-a-la-ville-de-munich/article-normal-317265.html

Et aussi:

[Slate.fr] Les services municipaux de Munich songent à abandonner Linux

[Libération.fr] L'apprentissage en primaire du code informatique «dans l'année qui vient»

Par Hugo Pascual, le dimanche 19 octobre 2014. Extrait:
> A l'occasion de la «code week», la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, et la secrétaire d’Etat chargée du numérique, Axelle Lemaire, ont visité une session d'initiation à la programmation pour enfants.
Lien vers l'article original: http://www.liberation.fr/societe/2014/10/19/l-apprentissage-en-primaire-du-code-informatique-dans-l-annee-qui-vient_1122642

Note

Les articles de presse utilisent souvent le terme « Open Source » au lieu de Logiciel Libre. Le terme Logiciel Libre étant plus précis et renforçant l'importance des libertés, il est utilisé par l'April dans sa communication et ses actions. Cependant, dans la revue de presse nous avons choisi de ne pas modifier les termes employés par l'auteur de l'article original. Même chose concernant l'emploi du terme « Linux » qui est généralement utilisé dans les articles pour parler du système d'exploitation libre GNU/Linux.

3 raisons pour passer au logiciel libre - conf de Philippe Scoffoni

24 Octobre, 2014 - 20:30


Présentation

Titre : 3 raisons pour passer au logiciel libre
Intervenant : Philippe Scoffoni
Lieu : Grenoble - 1ères Rencontres des décideurs informatiques de l’Isère
Date : Juin 2014
Durée : 10 min 10
Lien vers la vidéo

Transcription

Bonjour à tous. Effectivement on m'a chargé de la dure mission d'initier ces présentations. Rapidement donc Philippe Scoffoni, je dirige la société OPEN DSI, donc on fait de l’assistance à maîtrise d'ouvrage essentiellement, assistance et maîtrise d’œuvre aussi, avec une grosse spécialisation sur le Logiciel Libre et l'open source, donc en prestation, courtage, et conseil en solutions informatiques ; tout ce qui va être étude d’opportunités pour les migrations vers le logiciel libre, veille stratégique, veille technique. Et puis on a une activité aussi de responsable informatique à temps partagé pour les sociétés qui n'ont effectivement pas de responsable informatique.

Alors on va rentrer dans le vif du sujet. Le Logiciel Libre, si j’arrive à changer la diapo, voilà. Un petit rappel rapide. Je pense qu'aujourd'hui tout le monde sait à peu près ce que c'est, c'est juste pour reposer les bases. Donc un logiciel libre c'est un logiciel qui a une licence, comme tout logiciel et sa licence est caractérisée par quatre libertés.

  • La liberté d'utiliser le logiciel, c'est-à-dire que je peux le télécharger, l'installer sur mon poste et puis je peux travailler.
  • Je vais avoir accès au code source, c’est-à-dire je vais pouvoir étudier comment ce logiciel a été écrit, comment il a été développé.
  • La liberté suivante c'est que je vais pouvoir le modifier, apporter une modification dans le code source de ce logiciel.
  • Et puis la dernière liberté c'est que j'ai la possibilité de distribuer. Je peux effectivement faire une copie de ce logiciel à mon voisin, s'il en a besoin, et que ça soit, je dirais, la version originale ou la version modifiée, pour simplifier.

Quelques précisions. Logiciel Libre ne veut pas dire gratuit. Je ne vais pas détailler un peu plus là-dessus, mais le Logiciel Libre c'est un modèle économique qui est basé sur le service. Aujourd’hui l'informatique est de plus en plus basée sur un modèle dit de service ; le Logiciel Libre, ça fait vingt ans que c'est comme ça, on est un peu des précurseurs quand même.

Le Logiciel libre ce n'est pas le domaine public. Ce sont des choses complètement différentes. Le domaine public est régi par des règles assez précises.

Et puis on utilise le terme Logiciel Libre mais on utilise beaucoup le terme open source aussi. Pour être précis on va dire que l'open source c'est le Logiciel Libre moins certaines libertés d'utiliser. On va utiliser le terme open source souvent pour désigner des solutions où on va avoir une version dite communautaire, effectivement, qui est totalement libre, qu'on peut modifier. Et puis on va trouver, pour le même produit, une version dite entreprise où là, pour l'utiliser, il y a une licence commerciale, je dois payer ; on rentre un peu dans le modèle traditionnel, on va dire. L'open source c'est vraiment une approche pragmatique, on partage le code. Dans la notion de Logiciel Libre on va parler encore un peu d'éthique.

Trois arguments, on va dire, pour utiliser les logiciels libres.

  • Le premier, qui est assez important, c'est la notion d'indépendance. Indépendance vis-à-vis des fournisseurs, ce qui est assez important quand on est à la tête d'un système d'information, de ne pas être pieds et poings liés avec ses fournisseurs, c'est quand même quelque chose d'assez agréable. La particularité du monde du Logiciel Libre c'est, en fait, la diversité des acteurs et la taille de ces acteurs. Il y a une enquête qui a été faite, qui est faite régulièrement par le CNLL auprès des entreprises, donc auprès des fameuses trois cents à quatre cents entreprises dont on parlait il y a quelques instants, et on voit effectivement que la taille moyenne des entreprises dans le domaine du Logiciel Libre est relativement petite. Vous avez une grande majorité d’entreprises qui ne font que entre un et cinq salariés. Pourquoi ? Parce qu'il n'y a pas de barrière à l'entrée. Si demain je veux lancer une activité sur un logiciel libre je peux, je n'ai pas à payer un droit d’entrée ou me faire adouber comme distributeur, etc. Du coup vous avez, sur beaucoup de logiciels libres, beaucoup d'acteurs. Et donc ça, ça vous permet effectivement, à la fois d'avoir des acteurs de proximité, vraiment de proximité, et puis, eh bien ma foi, si vous n’êtes pas satisfait de votre prestataire, d'en changer relativement facilement.
  • L'autre caractéristique c'est effectivement l'adaptabilité. Le Logiciel Libre c'est du code source ouvert, donc effectivement, la capacité pour tout un chacun de l'adapter. Les logiciels libres aujourd'hui sont conçus, déjà souvent à la base, pour être extensibles. Énormément de logiciels sont conçus avec des interfaces de programmation, des systèmes d’extension, de plugins, etc, qui vont énormément faciliter l’intégration du Logiciel Libre dans votre système d'information, en greffant des petites extensions autour, que vous allez pouvoir développer, sans toucher au cœur du logiciel. Ça c'est un point qui est important. Aujourd’hui cette ouverture-là est largement plébiscitée par tous les géants du numérique. Si je parle de Google, Facebook, Amazon etc, ils n'utilisent que de l'open source, parce qu'effectivement, sans ça, ils n'existeraient pas. Je pense que si Google avait construit son infrastructure sur de l'Oracle ou du Windows Serveur, il n'en serait pas là aujourd'hui. Cette ouverture-là on voit très clairement que les géants du numérique s'en sont servi pour faire exploser leur business modèle.
  • La scalabilité, la capacité à monter en charge. C'est vrai que le Logiciel Libre, souvent, avait une image de petit logiciel fait au fond d'un garage par quelques geeks chevelus et barbus. Ça, c'est quand même relativement fini, cette époque, aujourd'hui. On a à la fois des éditeurs de logiciels, des très grosses communautés, des communautés industrielles, si je parle d'OpenStack, notamment, voilà l'exemple typique de l'énorme communauté industrielle qui s'est montée autour d'une solution open source dédiée à la virtualisation et la gestion d'informatique dans les nuages. La scalabilité, on peut l'approcher sur l'aspect technique. Aujourd'hui il y a des solutions extrêmement matures qui sont capables de monter très loin en terme de capacité de traitement. Aujourd'hui dans le domaine du Big Data, je ne crois pas, même Microsoft a renoncé à faire son propre moteur. Aujourd'hui Microsoft utilise Hadoop, c'est de l'open source.Un autre point important quand on parle de scalabité, de montée en charge, avec le Logiciel Libre aussi, il n'y a pas que l'aspect technique, il y a aussi l'aspect que, comme vous avez la liberté de l'utiliser, si vous devez passer de cent à deux cents utilisateurs, vous n'avez pas forcément à passer par la case licence. Et ça, ça peut représenter des coûts. Donc là aussi on a un facteur, je dirais de liberté pour les entreprises qui est effectivement de pouvoir monter en nombre de licences quasiment sans coût. Il y a du support et autres, donc il y a quand même des coûts, le Logiciel Libre n'est pas gratuit, je le redis, mais il y a quand même pas mal de contraintes qui sont levées avec le modèle du Logiciel Libre.

Donc voilà, je dirais trois exemples. Comme on est des gens généreux dans le monde de l'open source, du Logiciel Libre, je vais vous en donner deux autres, des cadeaux bonus et qui sont importants pour vous, les utilisateurs surtout, c'est ce qu'on appelle la mutualisation. C'est la capacité que vous pouvez avoir vous, utilisateurs du Logiciel Libre, à vous en saisir et à en devenir acteurs. C'est important, parce qu'aujourd'hui aux entreprises, on ne leur tient pas assez ce discours-là quand on parle du Logiciel Libre. C'est-à-dire que vous, vous avez la capacité, en vous regroupant, parfois peut-être dans un même secteur d'activité et en vous posant la question, et ce ne sont pas des questions formidablement, je dirais, révolutionnaires, de dire, voilà on est tous dans le même secteur d'activité, on a le même besoin, pourquoi est-ce qu'on va aller chacun de notre côté solliciter une société de service qui va nous développer quasiment la même chose. Aujourd'hui vous avez la possibilité avec le Logiciel Libre, quasiment de façon native, de vous mettre ensemble, de mutualiser vos spécifications, de mutualiser vos moyens surtout et de ne payer qu'une fois le logiciel. Vous allez le faire développer une fois, tout le monde repart avec. Vous pouvez le faire maintenir de façon collective. Donc tout ça ce sont des éléments, cet aspect mutualisation, qui vous permet de faire baisser derrière vos coûts de maintenance, coûts d’exploitation. Donc ça c'est un point important.

C'est qu’effectivement saisissez-vous du Logiciel Libre, devenez acteurs, parce que derrière, il y aussi ce qu'on appelle la contribution, c'est-à-dire que j'utilise un logiciel libre, je le modifie, j'apporte une amélioration. Si vous le faites faire par un prestataire, exigez qu'il reverse la modification au projet. Pourquoi ? Parce que si cette modification est intégrée dans le projet, ma foi, eh bien la maintenance est incluse. Ça ne vous coûte plus rien.

Donc cet aspect mutualisation, contribution, être acteur du Logiciel Libre, c'est quelque chose qui est extrêmement important parce que là il y a un vrai enjeu de performance pour l'entreprise. Encore une fois, je m'appuie toujours sur l'exemple des grands du numérique, ils ont tous fait ça, Google, Facebook, etc, utilisent tous, plus ou moins, des briques communes. Ce n'est pas par hasard. C'est parce qu’effectivement, en mutualisant leurs besoins, ils l'ont fait, c'est possible pour les entreprises du numérique, mais c'est possible aussi, je ne dis pas que c'est simple, mais c'est possible aussi pour les entreprises de tous secteurs d'activité. Et aujourd'hui il y a un gros enjeu sur, justement, le développement de solutions, je dirais, métiers autour du Logiciel Libre, mais ça, c'est vous, utilisateurs, qui avez la clef dans la main. Voilà.

Vous achetez ? Je ne sais pas. En tous cas vous avez quarante entreprises dans le numérique libre, dans votre région, qui sont là pour vous accompagner et vous aider dans justement la prise en main de ces logiciels libres et dans le fait d'en devenir acteurs. Mon message est là : devenez acteurs du Logiciel Libre, c'est comme ça que vous en tirerez réellement tous les avantages. Ne soyez pas passifs. Le Logiciel Libre vous permet d’être actifs, profitez-en ! Merci.

Pages